Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 09:45
CHIENS-DES-RUES-vivisection-9-mars-2013.png
Silence et bougies de 17 à 20 heures dans vos villes pour les animaux martyrs des expériences médicales...
 
En soutien à la campagne "NO HARLAN", aujourd'hui  9 mars 2013, se déroule une marche silencieuse et pacifique en Angleterre à Brighton ! HARLAN est cette monstrueuse société qui élève en batterie des chiens Beagles pour les livrer aux pires expérimentations.
Des cars de France partent au départ de Paris et Lille : 
https://www.facebook.com/ events/419133944834080/
http://www.facebook.com/ events/436218963111327/
http://www.facebook.com/events/400290916726553/?ref=ts&fref=ts
Les Anglais de "Save Harlan Beagles" soutiennent vivement cette initiative et remercient notre engagement !
A notre tour de montrer notre solidarité, en nous réunissant silencieusement, avec bougies et visuels devant la mairie ou un endroit représentatif de votre ville, entre 17h et 20h. De préférence vêtus de noir !
 
"Les Chiens des Rues" invitent les volontaires à venir et s'inscrire à l'événement, afin d'organiser des veillées aux chandelles dans de nombreuses villes françaises.
Disons NON à la cruauté et aux souffrances intolérables des animaux ! Sensibilisons les gens à cette cause et offrons 3 heures de notre samedi !
 
 
Lors de la manifestation de GANNAT (Allier) le 19 janvier 2913, ces villes avaient accepté de relayer notre action :
Ljubljana (Slovénie)
Rehovot (Israël)
Correzzana (Italie)
Rome (Italie)
Udine (Italie)
Bristol (Angleterre)
Birmingham (Angleterre)
Cambridge (Angleterre)
Grantham (Angleterre)
Huntington (Angleterre)
Liverpool (Angleterre)
London (Angleterre)
Truro (Angleterre)
Zagreb (Croatie)
 
A nous, Français, Belges, Bosniaques, et Italiens de montrer notre détermination sans limite et sans frontière, tous ensemble : WE ARE ONE ! NOUS SOMMES UN ! 
 CHIENS VIVISECTION        
Source : Groupe Facebook "Soutien Français, Belge, Bosniak et Italien à la manifestation silencieuse de Brighton Angleterre" 
URGENCE PETITION SAUVONS LES BEAGLES DE HARLAN !
Merci de signer et diffuser la pétition de Cyberacteurs, partenaire du collectif Patrimoine corrida, ici jusqu'au 31 mars :
Lire aussi Animalus : page du 20 janvier 2013 "1500 manifestants contre l'élevage de chiens Harlan à Gannat Allier"     
Bien amicalement,
Cerizette & Angel solidaires 
Le 9 mars 2013
 
Repost 0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 17:26
CHIENS BEAGLES LABO
Raz-de-marée à Gannat près de Vichy la sinistre ! 
.
Ils n'ont pas hésité à traverser l'Europe et notre pays, dans des conditions hivernales dangereuses sous une pluie glaciale, pour dire leur indignation à la France et à  cette déshonorante commune. Ils n'étaient pas seulement un millier parce que, grâce au site CYBERACTEURS, s'est tenue en temps réel une manifestation en ligne  avec 435 participants, soit 9 cars de plus au compteur ! 
.
AFDA Association Française pour la défense animale Lyon, ALARME13  Marseille, ANIMAL AMNESTY, ANIMAL ACTION, ANIMALISTI EUROPEI UNITI,  ANIMAUX EN PERIL Belgique, AIR SOUFFRANCE, Réseau ANIMAVIE, ASSOCIATION COMBATIVE, CCE2A, CHIENS DES RUES, COALITION ANTI VIVISECTION France,  COORDINAMENTO ANISPECISTA, FONDATION BRIGITTE BARDOT, LA GRIFFE 63, LEGA ANTI VIVSEZIONE BOLOGNE, L214,  Association PAULINE, PRO ANIMA comité scientifique, SPA de Paris, SQUADRONE ANIMALISTA PIEMONTE y avaient une bannière, aux côtés d'anoymes. (Si vous en connaissez d'autres, merci de poster un message pour ne pas les oublier) 
.
Souvenirs du nazisme
A 18 kilomètres de là, VICHY, de sombre réputation historique, reste associée à la déportation et au martyr de millions de personnes utilisées par les nazis comme "matériel médical". Exactement ce que la recherche fait endurer aux animaux, avec un aller simple pour ces camps de la mort. La photo ci-dessus de ces chiens Beagle n'est pas représentative de l'ensemble des sévices de la vivisection qui exploite quantité d'animaux brûlés, irradiés, empoisonnés, élétrocutés, amputés, opérés porteurs de corps étrangers dans leur chairs, attachés et appareillés leur vie durant à des instruments barbares, les yeux cousus, et bien d'autres tortures imaginées et pratiquées par les médecins nazis. On ne peut s'empêcher de frémir d'horreur, de faire le lien vers ce passé monstrueux, et de penser que le XXIème siècle n'a aucune leçon à recevoir de l'Holocauste.
Visite guidée pour naïfs chez Harlan Gannat et nihilisme 
Harlan avait pris soin d'apposer une affiche pour ses visiteurs : "en raison de la manifestation, le salon sera fermé à partir de 12 heures". Les conditions d'hébergement des souris et chiens élevés chez Harlan ne sont pas la cause de cette manifestation, bien que ce soit sur le mode du stockage industriel. Ce qui est absolument  réprouvé, c'est le fait moral de détenir des êtres reconnus "sensibles", de les livrer comme l'ont fait les Vichyssistes, et de participer à leur destin final : la mort sous la torture. Ainsi, le journal La Montagne Auvergne prend position pour Harlan et collabore à la vivisection dans l'article de Philippe Cros du 18 janvier 2013 "A Gannat, la société Harlan élève des souris et des chiens pour l'expérimentation animale", avec une visite guidée organisée sur rendez-vous et proprette du site : 
On peut écrire courtoisement à ce journaliste avec le lien suivant :
C'est comme cela que l'on détourne une manifestation de son but réel et, dans l'ensemble, les journaux n'ont jamais réfléchi ni montré d'empathie pour ces animaux. Sujet tabou avec muselière ! France3  Auvergne a fait de même dans son reportage avec focus sur la direction de l'élevage de la honte : "Le directeur d'Harlan qui a souhaité garder l'anonymat pour des raisons de sécurité se défend de tout mauvais traitement. Pour lui il n'y a pas aujourd'hui d'alternative scientifique à l'expérimentation animale." Une véritable mystification et un déni des progrès scientifiques, qui n'est pas sans rappeler ceux qui nient les chambres à gaz nazies. 
Et les Gannatois ? Rues quasiment désertes. Commerces fermés  "pour cause de manifestation". Ils ont été prévenus que des barbares vont envahir leur ville, alors que la sauvagerie est entre les murs de l'élevage Harlan. "Nous avons demandé l'adresse de la gare pour nous rendre au rendez-vous de ralliement, des habitants nous ont envoyés dans la direction opposée"...
   
Toutes les deux secondes  
On prend facilement en pitié un animal dans cet état, sur la photo suivante, lorsque c'est un particulier justiciable qui lui a fait subir cela. Mais quand c'est un "chien de labo", qui a de la compassion pour lui ? Tout comme les souris qui, pourtant, crient aussi sous les mêmes supplices. Qui ? Pas grand monde, à part les engagés dans la Protection Animale et les chercheurs modernes. En France, un animal comme ce Beagle meurt le temps de compter jusqu'à deux. Si la souffrance fait peur, faut-il pour autant la renier par égoïsme et économie de sentiments ?
.
CHIEN-BEAGLE-VIVISECTION.png"Les humains ne sont pas des rats de 70 kilos" !

Pourtant, d'éminents professeurs biologistes comme Marc Peschanski, artisan de la théorie génique et Jacques Testard de l'INSERM, "père scientifique" du premier bébé éprouvette français, ont renoncé à martyriser les animaux et dénoncé leurs tourments effroyables, ainsi que l'argent gaspillé. Mais ils ont aussi conclu à l'inutilité de ces expériences et au considérable retard pour la science, vu la nullité des résultats.

"On progresse dans le diagnostic mais pas pour guérir"...

C'est ce qu'ils déclarent. Pourquoi ? Parce que les animaux ne sont pas les modèles biologiques de l'homme, comme l'écrit Antidote Europe dédié à la recherche substitutive dont le coût est aussi bien moins élevé. La vivisection est une industrie de la mort, depuis les mères-machines à reproduire des bébés animaux, les élevages comme Gannat, les sponsors, via les sociétés qui fabriquent des instruments de torture dignes du Moyen-Age, aux produits que nous utilisons de la tête aux pieds, parfums inclus et tout ce que contiennent nos maisons et voitures. Nos nettoyants ménagers, désherbants, insecticides, appareils électriques, et mille autres usages civils et militaires. Ils sont clônés pour donner vie à toutes sortes d'êtres difformes  et, bien-sûr, ils testent nos maladies poussées à l'extrême, nos opérations chirurgicales et tous nos médicaments dans leurs pires effets secondaires. Des images insoutenables mais qui existent pourtant. Animalus vous en fait grâce, mais il n'y a pas de "petites expériences" dès l'instant où un être vivant entravé est soumis à des souffrances illimitées et ne peut se soustraire à ses tortionnaires. 

Suicide et conscience

En août 2011, une ourse a forcé sa cage et libéré son ourson qui hurlait sous les affres de douleur pendant qu'on lui prélevait sa bile à vif pour la médecine virile et "traditionnelle" : elle l'a serré contre elle et l'a étranglé,  puis s'est tuée en se projetant contre un mur de sa "ferme" à bile d'ours, en Chine... Ce n'est pas un cas isolé, de nombreux animaux se suicident, prouvant ainsi qu'ils ont conscience que des actes graves les menacent. Le 7 juillet 2012, à Cambridge Angleterre, un comité de neuroscientifiques réputés a signé la  "Déclaration de conscience des animaux" leur reconnaissant des capacités cognitives similaires aux hommes. Un espoir vers plus de compassion envers eux et un appel qui n'est pourtant pas entendu par la France, pays récalcitrant de l'Union Européenne. 

De même que les photos, films, témoignages et rescapés des nazis inspirent autant la pitié, la révolte que l'effroi, ces animaux numérotés des laboratoires  sont à l'image des victimes  tatouées des camps d'extermination. Mais eux, ils n'ont pas d'Alliés, comme en 39-45, pour les aider à mettre un terme à la guerre et les libérer. Au contraire, chaque nouveau produit inventé par la société de consommation génère davantage de tortures. Pour eux, il n'y a jamais de mot "fin" à leur génocide. . 

Haine raciale, parlons-en !

ll est totalement  faux  de prétexter que les défenseurs des droits des animaux  placent les bêtes au même rang que les humains. Ce sont là des allégations "spécistes" assimilables aux théories hitlériennes pour la  supériorité de la "race aryenne". Les antispécistes, au contraire, ne pratiquent pas la discrimination raciale, ils considèrent que l'espèce à laquelle appartient un être n'est pas un critère moral valable pour décider de la manière dont on doit le traiter, et des droits à lui accorder ou non. Un homme ne  devrait donc être ni supérieur ni inférieur à un animal. Tous devraient être traités également, alors pourquoi devrions-nous être plus révoltés du sort des hommes que celui des animaux ?

CHAT-VIVISECTION.png
ANTIDOTE EUROPE a envoyé le 13 décembre 2012 au Directeur général du CNRS (Centre nationale de recherches scientifiques), à celui de l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale),  et à celui de l’INRA, (Institut national de la recherche agronomique) une lettre demandant que ces EPST (établissement public à caractère scientifique et technologique), qui consacrent une part importante de leurs budgets à l’expérimentation avec des modèles animaux, prennent position sur une question simple mais essentielle : les évaluations des risques sanitaires humains sur des animaux considérés comme modèles biologiques de l’homme, sont-elles pertinentes et scientifiquement justifiées ? (http://antidote-europe.org/fr/
Téléthon complice 
Ce grand show médiatique télévisé -où personne ne travaille gratuitement- pour la recherche sur les myopathies est aussi incriminé. Les sommes, issues de la charité publique sur appel à la pitié, enrichissent les mêmes lobbies pharmaceutiques déjà nantis, empêchant  les autres chercheurs de progresser et sur d'autres maladies, tout en donnant de faux espoirs aux malades et familles éprouvées. Le tout sur fond de scandales financiers connus. L'argent du Téléthon, via l'AFM Association française contre les myopathies, engraisse depuis 2004 le CDES Mézilles (Yonne) un autre centre d'élevage de chiens (http://www.fermons-le-ceds.org/le-telethon-finance-le-ceds-de-mezilles/). Les chercheurs avec une conscience dénoncent formellement "l'imposture scientifique", et le  "détournement médical" que constitue l'institution Téléthon, bien rodée pour séduire les téléspectateurs. Lire la page d'Animalus du 7 décembre 2012 :
singe-vivisection.png Agir ou ne rien faire ?
Dans un article précédent, Animalus vous a présenté la manifestation de ce 19 janvier, ainsi que la pétition Initiative Citoyenne Européenne  STOP VIVISECTION qui peut changer le destin de ces milliards d'animaux sacrifiés dans des conditions horrifiantes, avec une cyberaction envers la mairie de Gannat.
Rendez-vous sur cette page pour le mode d'emploi de ces actions qui continuent : 
LIBERATION, le journal qui a renoncé à sa rubrique corrida, a publié ce soir l'article suivant :    
Près d'un millier de manifestants contre un élevage d'animaux de laboratoire dans l'Allier
Près d'un millier de personnes venues de toute la France mais aussi de plusieurs pays européens ont manifesté samedi à Gannat (Allier), devant un élevage d'animaux de laboratoire appartenant au groupe Harlan, pour protester contre l'industrie de l'expérimentaion animale. Sous une pluie glaciale, les manifestants, Français, Italiens, Suédois, Espagnols ou Anglais, certains portant des bougies, d'autres des drapeaux de leurs pays, ont défilé sans slogan et au son de tambours, avant de se rassembler devant le laboratoire.
La manifestation, appelée par le groupe "Chiens des rues" et par Collectif contre l'expérimentation et l'exploitation animale (CCE2A), qui regroupe cinq associations, s'inscrit dans le cadre d'une campagne mondiale intitulée "no Harlan".
Des manifestations similaires étaient organisées ce samedi dans 12 villes de Grande-Bretagne, d'où est parti le mouvement, dans 3 villes italiennes, ainsi qu'en Croatie ou en Lituanie, a précisé a l'AFP (Agence France Presse) Caroline Seiler-Cristofari, porte-parole de "Chiens de rue".
La campagne vise les 33 sites mondiaux du groupe Harlan, créé en 1931, et qui a été le premier a commercialiser le modèle animal pour la science. Il reste aujourd'hui le plus important pourvoyeur d'animaux de laboratoire.
Le site de Gannat constitue le plus gros élevage de ce type en France. Il est spécialisé dans l'élevage de chiens Beagle et de souris. Selon Mme Seiler-Cristofari, "788 millions d'animaux meurent chaque dans le monde pour la recherche, alors qu'il existe des méthodes alternatives" à l'expérimentation animale..
Des fleurs pour les futurs martyrs de Gannat...
FLEURS-A-GANNAT.pngLes manifestants avaient emporté des fleurs et des bougies. Certains, le coeur trop serré, étaient tentés de libérer les chiens de l'élevage, et n'ont pu s'empêcher de crier un slogan au cours de cette marche voulue silencieuse comme un cortège funèbre.
Ci-dessous : Des manifestants devant un élevage d'animaux de laboratoire appartenant au groupe Harlan à Gannat, dans l'Allier, le 19 janvier 2013 (Photo Thierry Zoccolan. AFP)
De nombreuses photos déjà sur ces  sites :
GANNAT-manif-19-janvier-13-AFP.jpg A.L.F le film de Jérôme Lescure, sorti au cinéma le 7 novembre 2012, traite de la libération des animaux de laboratoire. Tourné comme un thriller, il a reçu de nombreuses récompenses à l'étranger. Mais la France a bien trop de retard moral envers les animaux, torturant encore les taureaux dans ses corridas. Les médias sous influence ont ignoré le film, néanmoins A.L.F. a pu compter sur Henri-Jean Servat, aux côtés du CRAC Europe, et Michel Drucker.
Oublions ARTE qui fait désormais ouvertement  la propagande de la corrida. Dans son émission "Philosophie", avec pour unique intervenant  un philosophe taurin, dimanche à une heure de grande audience ! Une ironie de plus à l'Histoire tandis qu'elle fête les 50 ans d'amitié franco-allemande...
Le Crac Europe a d'ailleurs envoyé un courrier officiel demandant droit de réponse, et une cyberaction est en ligne, relayée par Animalus le 20 janvier :    
Animal on est mal...
Bien amicalement,
Cerizette
Le 19 janvier 2013 - MAJ 20-21 janvier 2013
CCE2A, Cyberacteurs, Animaux en Péril Belgique, Fondation Brigitte Bardot et SPA Paris sont aussi membres du collectif PATRIMOINE CORRIDA  Non à la honte française! 200 associations de bonne volonté -dont des vétérinaires, psychiatres et prêtres, réunies autour du CRAC Europe pour la protection de l'enfance :
 
Repost 0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 14:32

CHIENS DE LABO MANIF HARLAN

Mise à jour le 17 janvier 2013 : Expérimentation animale, Israël attend toujours son interdiction...

Alors qu'il devait interdire les cosmétiques testé sur des animaux dès janvier, le gouvernement israélien traîne un peu des pieds. Sur les groupes de pharmacie et de produits de beauté disposent de puissants lobbys pour promouvoir l'expérimentation animale et empêcher les lois réduisant la douleur.

Depuis le 1er janvier 2013, Israël devait interdire toute l'importation et vente de produits cosmétiques (mais aussi les détergents) testés sur des animaux. Néanmoins, comme le gouvernement n'a pas rédigé les règles précises de commercialisation sur cette loi votée en 2010, elle ne s'applique pas réellement. De la sorte, les groupes cosmétiques, tels que notre géant français L'Oréal, ne devraient pas voir leurs énormes bénéfices écornés. Et ils pourront continuer à vendre tranquillement à Tel Aviv leurs crèmes et autres rouges à lèvres infligés pendant des mois à des milliers d'animaux dans des parties de leur corps où ils n'ont rien à faire et où, justement, ils ne leur font pas du bien.
Des règles qui peinent à s'imposer dans les labos
Israël n'a donc pas eu le courage de pousser la logique de la protection animale jusque là. Il faut dire que dans ce domaine, les règles ont bien du mal à aboutir. Après des décennies de parfaite opacité sur les pratiques, la législation a évolué. Sous la pression des défenseurs de la cause animale et les témoignages d'anciens laborantins écœurés, les unités de tests ont dû commencer à nettoyer un peu leurs paillasses. Depuis 2010, une directive du Parlement européen impose une amélioration des conditions de vie des cobayes, en cosmétiques comme en pharmacie ou en recherche médicale. Les animaux doivent être détenus dans des cages assez grandes. Et les expérimentateurs sont censés limiter leur douleur au strict minimum et ne pas leur faire mal deux fois de suite en peu de temps. En principe, ils sont anesthésiés en cas d'opération et ont droit à des médicaments anti douleur.
Mais quasiment aucun contrôle n'est effectué sur l'application de ces règles. Les contraintes budgétaires des entreprises laissent aisément imaginer que les anti-douleurs restent dans les placards et que les anesthésies sont en option. Et ce qui est encore presque plus choquant, c'est que la souffrance des animaux semble occultée par ceux qui les utilisent. Ils les ont d'ailleurs rebaptisés du doux euphémisme de « matériel biologique ». Peut-être pour être sûrs de ne pas s'y attacher. Une vraie prise de conscience leur poserait-elle des problèmes pour justifier leurs pratiques au regard de leur propre humanité ?
La nouvelle génération dope les alternatives
Aujourd'hui, l'expérimentation de différents produits sur les animaux est un débat qui monte. En France, deux millions d'animaux servent de cobayes et 85% d'entre eux sont des souris et des rats. Dans les laboratoires, on trouve aussi des lapins, des chiens, des chats, des cochons et des moutons ou encore des singes. De plus en plus de scientifiques dénoncent ce recours systématique aux animaux, alors que des techniques alternatives donnent de bons résultats. La culture cellulaire produit des « morceaux » d'humain. Des tissus qui permettent d'expérimenter en s'assurant que ce qui marche est valable sur les hommes. Car l'expérimentation animale n'est pas toujours utile. Une étude menée sur 50 produits et médicaments a montré que ces tests ne sont fiables sur l'homme qu'à 65%. Du coup, des mois d'expérimentation finissent à la poubelle : les animaux ont souffert pour rien. Heureusement, sous la pression de quelques jeunes chercheurs, les techniques alternatives se développent enfin (voir ci-dessous).

Les lobbys pro vivisection s’accrochent

Pourtant, de nombreux chercheurs de la vieille école s’accrochent encore à l’expérimentation animale. Ils l’évoquent comme un « mal nécessaire » et refusent d’explorer des pistes alternatives. Sans les accuser d’un crypto-sadisme qui leur permettrait de torturer légalement des êtres sans défense pour se défouler, je m’étonne de cette absence de curiosité scientifique pour les nouvelles techniques. Lorsqu’elle émane d’organismes tels que le Gircor (Groupe interprofessionnel de réflexion et de communication sur la recherche) dont la majorité des chercheurs travaillent pour des labos pharmaceutiques, on peut aisément imaginer que le conflit d’intérêt nourrit l’absence d’objectivité. Ceux qui travaillent pour Sanofi ou Pfizer ne vont pas priver leurs employeurs de leurs précieux cobayes. Mais pour les autres… Bref, si le débat secoue l’opinion publique, la France ne semble pas prête à avancer. Elle fait beaucoup moins bien que la Belgique qui publie des statistiques sur le nombre d’animaux testés (en réduction) ou la Suisse qui développe d’autres moyens d’expérimentation. Moins bien aussi que l’Italie où l’on commence à fermer les élevages de chiens de laboratoire pour se mettre en conformité avec les règles européennes et après avoir constaté que les beagles étaient illégalement vendus à l’industrie cosmétique

A la recherche des labels anti vivisection

Pour en revenir à la cosmétique, l’une des pratiques les plus courantes consiste à introduire les crèmes de beauté et autres rouges à lèvre dans les yeux de lapins. Mais aussi sur des plaies qu’on leur inflige pour voir jusqu’à quel point le produit aggrave les blessures. En Europe, les tests de cosmétiques sur des animaux devaient être interdits en 2013. Mais les lobbys industriels ont apparemment réussi à faire repousser cette mesure. Aujourd’hui, certains labels comme Cosmebio ou Human Cosmetics Standard garantissent des produits cosmétiques non testés sur des animaux. L’association One Voice possède aussi un moteur de recherche en ligne qui permet de savoir si le produit qu’on utilise a été ou non testé sur des lapins. Mais ces produits, comme ceux du fabriquant français Caudalie ou de l’Anglais Lush, sont encore assez confidentiels et peu nombreux. Yves Rocher et L’Occitane qui les avaient obtenus les ont finalement perdus en 2012. Il faudra donc un vrai mouvement de consommateurs pour que les grands groupes s’y mettent.

Une alternative prometteuse

En Suisse, un dispositif expérimental baptisé InLiveTox a été mis au point pour reproduire certains organes et la circulation sanguine. Les chercheurs peuvent ainsi tester l’effet de leurs produits sur des cellules humaines et observer comment l’estomac ou le foie réagissent à leur contact. Un dispositif bien plus fiable que les expérimentations animales car, comme on s’en doute, un organisme de rat ou de lapin ne réagit pas forcément comme celui d’un humain. De fait, de très nombreux tests sont totalement inutiles.

Source Un Zoo dans la tête le 13 janvier 2013 : 

http://unzoodanslatete.fr/experimentation-animale-israel-chipote/

 

Une loi complète contre la vivisection !

Tandis que se prépare en France une nouvelle marche silencieuse, ce 19 janvier 2013, pour protester contre l'élevage de chiens de laboratoire HARLAN à GANNAT, arrondissement de VICHY dans l'Allier, l''Etat d'Israël a légiféré de manière progressiste en faveur des animaux. La loi votée par le parlement, la Knesset, exclut cependant les produits médicaux. Mais elle suit les lignes directrices établies par l’Union Européenne, qui a adopté une interdiction similaire en 2004, à laquelle la France s'oppose farouchement ! Pourtant, il existe depuis longtemps des méthodes substitutives à la vivisection avec des chercheurs humanistes comme ceux d'ANTIDOTE EUROPE. En mai 2012, l'INDE a également interdit ces tests horrifiants  et prévu de lourdes sanctions en cas d'irrespect. Les chiffres cités sur le nombre d'animaux utilisés sont certainement en deça de la réalité, tant les laboratoires cachent leur ignominie. Il n'est pas vain de rappeler à cette occasion, la citation du docteur Helmut Friedrich. KAPLAN, psychologue, philosophe, écrivain et enseignant à Salzburg en Autriche, qui a déclaré : "Tout ce que les nazis ont fait aux Juifs, nous le faisons aux animaux. Nos petits-enfants nous demanderont un jour : Où étiez-vous pendant cet holocauste-là ?  Qu’avez-vous fait contre ces horribles crimes ? Nous ne pourrons plus alors donner la même excuse une seconde fois, que nous ne savions pas." L'Etat français en est encore là, dans ce même VICHY, à élever des animaux pour la honte de l'humanité, et il torture encore des taureaux pour le plaisir sadique de la "tradition culturelle"... Voici l'un des articles traduit de l'hébreu par David Goldstein qu'il fait bon lire. 

 

Les produits cosmétiques,  de toilette et détergents interdits à l'importation, la commercialisation et la vente en Israël 

Demain à minuit les produits cosmétiques testés sur les animaux seront interdits en Israël.

Presque deux ans après que cette loi ait été autorisée à la grande majorité par la Knesset, (le parlement) cette loi qui est un complément de la loi déjà votée en 2007, entrera en vigueur demain à minuit, et grâce à elle les essais sur les animaux seront complètement interdits en Israël, que ce soit pour les produits cosmétiques et de nettoyage.

Selon les informations, pendant les essais, chaque produit est testé 2000 à 3000 fois  sur un nombre important d'animaux, qui meurent dans d'atroces souffrances.

Il s'agit d'une véritable révolution dans le monde de la défense des animaux en Israël", a déclaré aujourd'hui l'initiateur de cette loi, le député travailliste Eitan CABEL. "Il s'agit d'un changement de perception révolutionnaire et j'espère que cela mettra un terme aux essais sur les animaux. Nous avons parcouru un long chemin dans la durée, à la Knesset, pour obtenir un vote massif sur cette loi." 

"Le but de cette loi est d'empêcher les importations en Israël des produits cosmétiques, qui n'apportent rien à la santé, ainsi que les produits de nettoyage qui passent par un stade de tests sur des animaux pour leur fabrication", continue Cabel. "Ces tests pour les développements de ces produits sont à la source de nombreuses souffrances pour les animaux, et se font sans anti-douleur".

Sources blog de Haabir-haisraëli Un air d'Israël le 30 décembre 2012 :

http://haabir-haisraeli.over-blog.com/article-demain-a-minuit-les-produits-cosmetiques-testes-sur-les-animaux-seront-interdits-en-israel-113913419.html et JSS News le 1er janvier 2013 : 

http://jssnews.com/2013/01/01/israel-interdit-la-production-et-commercialisation-des-produits-testes-sur-les-animaux/

A lire aussi Gannat, des bougies et des fleurs pour exprimer l'indignation à la France :

http://animalonestmal.over-blog.com/article-gannat-allier-19-janvier-2013-manifestation-no-harlan-stop-aux-chiens-de-laboratoire-petition-s-114279509.html

SVP signez et partagez  la pétition STOP VIVISECTION Initiative citoyenne européenne qui aura besoin de 1 million de signatures pour aboutir. D'autant que la France -qui torture toujours les taureaux de corrida- s'oppose à l'Union Européenne, et donc au progrès humaniste. Nos eurodéputés avaient aussi prouvé leur mauvaise foi, sauf les Verts et le Front National, en rechignant à signer l'accord pour les 8 heures de transport des animaux d'abattoir ! Pour signer, ce qui constitue un vote législatif, il faut indiquer un numéro de carte d'identité ou passeport aux nouvelles normes si possible, ou permis de conduire qui fonctionne bien : 

http://www.stopvivisection.eu/fr

Photo CCE2A Collectif contre l'expérimentation et l'exploitation animales

http://ccea.over-blog.com/

N.B. Animalus ne publie pas les commentaires contenant des propos injurieux ou haineux.

Bien amicalement,

Cerizette

Le 11 janvier 2013 - MAJ le 17 janvier 2013

 

Repost 0
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 19:47
ALF by Jérome Lescure
Où étiez-vous le 25 décembre au matin ?
 
Ce n'était pas prévu comme ça... 
A.L.F. le nouveau long métrage, film de fiction et suspense de Jérôme Lescure, lequel soutient la lutte anti corrida auprès du CRAC EUROPE avec son film plaidoyer pour les taureaux: ALINEA 7, est victime d'un contrat. Vous avez bien lu. Une sorte de "fatoua" à l'envers. Pourquoi ? Animalus va vous l'expliquer car il faut bien que quelqu'un ose en parler loyalement tout en évitant les pièges tendus. Parce que des collets, même posés par des individus se présentant comme défenseurs des animaux, il y en sur le parcours d'A.L.F. ! Autant celui du livre enfin disponible en France, que celui du film tant attendu, avec de vrais comédiens et une intrigue palpitante, dont la sortie nationale débute le  7 novembre 2012. Le monde de la tauromachie lave ses bien ses muletas sales en public, pourquoi ne pourrions-nous parler sans langue de bois sur ce qui arrive à A.L.F. ?
Brigitte pile... éthique animale 
Dans la cause animale, il y a Brigitte Bardot, végétalienne, à la tête de sa Fondation qui mène un combat acharné de longue date contre la souffrance des animaux. Elle est aussi régulièrement raillée par les aficionados dont les journaux taurins ne manquent pas de faire leurs choux gras lors des manifestations anti corrida. Il y a cette femme incontournable, vraie pile électrique, dont personne ne peut nier et remettre en cause le travail, la place qu'elle occupe et la reconnaissance que tous lui doivent. Y compris les bébés phoques qu'elle défendait déjà au Canada avec le capitaine Paul Watson (prix Jules Verne 2012), également végétalien ainsi que tous les équipages de sa Fondation Sea Shepherd. La Bardot, longtemps haïe des femmes pour sa beauté, avait même obtenu du Recteur de la grande Mosquée de Paris un long dialogue en faveur du renoncement à l'abattage rituel halal sans étourdissement. Un énorme progrès contre la barbarie mais qui s'en souvient ? Pas grand monde parce que les gouvernements successifs n'ont pas mis en oeuvre cette opportunité, ne pouvant abolir le halal en France sans évoquer le procédé casher intouchable relevant de la même cruauté. 
Bardot face... au complot contre A.L.F.
Et il y a l'autre femme, côté privé. Celle qui a affiché sa préférence politique au Front National, parti légal, ce qui fait dérailler certains au point de lancer un ordre de déprogrammation et un appel au boycott du film de Jérôme Lescure. Ils sont intervenus pour  faire supprimer le film dans les salles de cinéma. Un sabotage et sabordage en règle avec des arguments violents et peu scrupuleux,  si réducteurs que cela revient à soutenir les laboratoires d'extermination et à faire beau jeu aux médias et au gouvernement indifférents. Sur leurs sites, ils ont tagué l'affiche du film avec le logo du FN Front National (en bas de page) et tiennent des propos diffamatoires contre Jérôme Lescure notamment. On peut se demander si ces extrémistes ("pas de libération animale sans veganisme") ne sont pas de faux "amis", sachant que les associations sont apolitiques, laïques et certaines spécialisées vu que leurs fondateurs ne peuvent gérer tous les vastes domaines de l'exploitation animale, et que tout le monde ne va pas sur le terrain.
Ainsi, ils discréditent l'association de protection du loup Le Klan du Loup la confondant avec un groupuscule nazi et la fustigeant de ne défendre que le loup. Ils veulent changer la face du monde en le convertissant au veganisme avec des méthodes sectaires mais cela ne se fait pas en employant un langage violent. Dénigrer A.L.F. c'est refuser aux spectateurs le droit de savoir. Tant d'acharnement les rend désormais antipathiques et démontre une stérilité d'âme qui ne fait avancer aucune cause. Au moment où des scientifiques réunis à Cambridge, en octobre 2012, ont fait une déclaration solennelle: les animaux ne sont pas seulement des êtres sensibles et intelligents mais ils ont une conscience ! 
Pourquoi en vouloir à A.L.F. ?
Parce que Brigitte Bardot en tant que Fondation Brigitte Bardot a recommandé le film. "J'espère qu'A.L.F. sensibilisera de nombreux spectacteurs qui deviendront, peut-être, à leur tour des militants de la cause animale. C'est mon voeur le plus cher" ."Je soutiens et soutiendrai toujours les militants qui viennent en aide aux animaux, ils sont les résistants du XXIème siècle et je les aime".
A.L.F. contient des scènes d'animaux victimes de la vivisection, des extraits réalistes qui rendent néanmoins le film accessible à tous (âmes sensibles fermez les yeux au passage) et permettent de comprendre pourquoi A.L.F. agit, dans quelles conditions et comment les activistes sont traités de terroristes. S'il n'y avait pas ces militants courageux, dont ceux de PETA, le monde ignorerait les choses abominables que subissent les animaux. Inutiles aussi car les animaux ne sont pas le modèle génétique de l'homme d'où l'échec des recherches et autres Téléthon : il n'existe pas de rats de 60 kilos à moins de les fabriquer en laboratoire !   
Alors ces gens irrationnels se disant "éthiques" utilisent la désinformation comme de vrais fascistes (!) pour anéantir les deux ans de travail du cinéaste, celui de l'équipe, des donateurs respectables, d'ALF le vrai Animal Liberation Front, en France Front de Libération Animale (http://alf-france.over-blog.org/), la lutte des associations dont les 200 du Collectif Patrimoine corrida Non à la honte française !  Le tout au détriment des animaux martyrisés.   
Ca, ça ne va. Pas du tout, comme l'écrit Cavanna dans son article BB aime-t-elle les fraises ? sur Charlie Hebdo 1063 du 31 octobre 2012.
Boycottez les tous !
Animalus (vote Vert, ne mange pas ses amis et soutient Amnesty International, pour ceux qui se demanderaient) voudrait rappeler que Marine Le Pen a annoncé qu'elle abolirait la corrida et autres atrocités et ce, lors de l'enquête du CRAC Europe sur le site 2012 Les taureaux voteront (http://www.les-taureaux-voteront.com/) et celle de L214 sur Politique & Animaux (http://www.politique-animaux.fr/), auprès de tous les postulants aux présidentielles. De nombreux candidats de gauche ont fait clignoter feux rouges et oranges, dont François Hollande avec un désintérêt remarquable pour le sort indigne des animaux. Ce qui revient à ignorer les 500.000 électeurs recensés de la Protection Animale.
A gauche, Emmanuel Valls, Jean-Marc Ayrault, Ségolène Royal, Dominique Strauss-Kahn, Jack Lang, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Maire-Arlette Carlotti, Bernadette Vergnaud  comme à droite, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Roselyne Bachelot, Frédéric Mitterand, Mr Patrimoine culturel lui-même Philippe Bélaval, Michèle Alliot-Marie, Alain Juppé et tant d'autres n'ont-ils pas affiché  leur positionnement d'aficionado de la corrida ou commis des abus de pouvoir ? Corrida au patrimoine de la culture immatérielle et question sur la légalité de la corrida du CRAC Europe et DDA Droits Des Animaux devant un Conseil d'Etat  corruptible car MM. Valls et Ayrault ont soufflé d'avance la réponse des lobbies sur les ondes. Au lieu de laisser juger équitablement et sur le fond.     
Tant qu'à vouloir faire du tort à un film, à une cause si dramatique et si peu entendue, il conviendrait aussi de lancer un boycott sur l'UMP et sa "droite décomplexée" propageant des idées immigrationnistes ressemblant en tous points à celles du Front National.   
Et puis sur le PS bien évidemment, qui a mis des tortionnaires prônant la violence sur les animaux au gouvernement ! Tout le monde devrait savoir que les actes cruels envers les animaux sont une incitation à la violence et à les reproduire sur les enfants, femmes et hommes. Le FBI avait publié une étude révélant que les tueurs en série se sont préalablement entraînés sur des animaux.
Valls ministre de l'Intérieur a fait fort en matière de droits humains : le 1er novembre 2012 il a livré à l'Espagne, pour 12 ans de prison, la militante française basque inoffensive Aurore Martin de BATASUNA, parti indépendantiste légal en France mais interdit en 2011 par l'Espagne nostalgique de Franco. La jeune militante avait eu le soutien de nombreux politiques, PS et Ligue des Droits de l'homme. La droite avec Claude Guéant aux écrous l'a ratée, la gauche avec Valls l'a fait : démonstration de démocratie ! (voir MAJ en bas de page) 
Il ne resterait plus que certains Ecologistes avec une éthique à visée humaine et animaliste.
BB et les fraises de Charlie...  
Au final, dans tous les partis français se cachent des amateurs de cruautés mais aussi des défenseurs des animaux. Exemple : Elie Brun maire UMP a aboli, avec courage et contre les menaces de mort, la corrida sans sa ville de Fréjus. La vétérinaire Geneviève Gaillard députée-maire PS de Niort défend les taureaux et coqs martyrs de Martine Aubry... alors que  l'eurodéputée PS Bernadette Vergnaud à Poitiers (Futuroscope pro corrida à Dax) oeuvre pour continuer la torture des taureaux. On ne peut donc pas les mettre dans le même sac. 
Comme on le voit, tous sont composés d'une mosaïque d'individus dont les uns pratiquent probablement le halal et le casher à vif mais ont une compassion et du respect pour d'autres animaux, certes limitée à certaines espèces. C'est la discrimination primaire : le spécisme.
Ils aiment les chats et chiens (de race), leurs chiens de chasse, les rats, hamsters ou lapins dans les cages de leurs enfants mais se fichent des oies et canards gavés à mort, des taureaux dans les arènes, comment sont élevés et morts les animaux qu'ils mangent et dont ils portent les oripeaux sur le dos en vrais hommes des cavernes du 21ème siècle ! 
En conclusion, on peut dire qu'aucun de ces partis n'a de véritable identidé morale. Si ce n'est pas envers les animaux dits non-humains, il ne faut pas en espérer beaucoup plus envers les humains sinon à titre électoraliste.    
Ce sont ces paradoxes qui mettent en valeur la phrase de  l'écrivain humoriste et ami des animaux François CAVANNA : "Si on ne peut plus manger de fraises parce Bardot aime les fraises, la vie va devenir coton, moi je vous le dis ! Et vous allez voir que, ayant écrit ce que je viens d'écrire, je serai à mon tour proclamé fasciste et cannibale !"   
ALF-non.pngA.L.F. le film est inspiré du livre du philosophe australien Peter SINGER : Animal Liberation qui secoue le monde depuis 1975, sauf la France, où les lobbies tauromachiques, viandes et chasse ont pu empêcher sa publication... Jusqu'à ce jour, puisqu'il est sorti le 17 octobre 2012 à la Petite Bibliothèque Payot sous le titre La Libération Animale (10,12 euros chez FNAC).
Lien de la bande annonce :
LISTE DES CINEMAS  ayant déjà programmé A.L.F. et tout savoir ici : 
La Fondation Brigitte Bardot est membre du Collectif Patrimoine corrida Non à la honte française ! :
Soyons dignes et rendons aux animaux  ce qui leur appartient: A.L.F. Gardons-nous de haine, c'est  un puits sans  fond d'énergie non renouvelable ! 
Angel ira donc voir A.L.F., comment pourrait-il laisser tomber ses pauvres amis des laboratoires de vivisection ? Animalus ne relayera plus jamais d'informations du site La terre d'abord qui vient de prouver qu'il oeuvre contre les animaux. Quant à ceux qui signent sur Médiapart Upac : La résistance anti fascite de l'Indre, il va de soi qu'ils n'ont pas plus d'éthique. L'affiche de la honte les déshonore eux-mêmes ! 
S'il n'est pas programmé, maintenant vous savez pourquoi, alors n'hésitez pas à téléphoner ou écrire à vos salles, et insistez même si elles vous répondent qu'elles n'ont pas eu de copie de distribution !
Bien amicalement,
Cerizette
Le 3 novembre 2012 - MAJ le 1er janvier 2013 : Aurore Martin a été libérée par l'Espagne le 22 décembre 2012 contre une caution de 15.000 euros.
Dans une prochaine page Animalus vous dévoilera un complot raciste dirigé contre le CRAC Europe et visant obscurément Brigitte Bardot, via une manifestation anticorrida, par le Midi Libre. Lequel journal a élu Jean-Pierre GARRIGUES, président du CRAC Alès et vice-président  du CRAC Europe pour la protection de l'enfance, parmi les 50 personnalités de 2012 qui comptent à Alès. Un adversaire estimé et un homme de dialogue droit qui a su réunir 200 associations au sein du collectif Patrimoine corrida Non à la honte française! (n'y cherchez pas l'Alliance anti corrida, elle n'y est pas).  
POURQUOI ANIMALUS AIME LE CRAC EUROPE ? Parce qu'il met en valeur tous les partenaires de la lutte et ne pratique ni la vantardise, ni la critique des actions des autres.    
 
Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 21:01
Animaux pour le TELETHON 2012
 PAS UN CENTIME AU TELETHON !  
 
Sans évoquer l'holocause cruel de millions d'animaux, ici d'éminents professeurs parlent des faux espoirs habilement entretenus par la télévision et des conséquences du hold-up scientifique et  financier du Téléthon. Un article de Alterinfo toujours d'actualité qui fait voler en éclats la confiance en la science de l'AFM !    
La grande escroquerie du Téléthon :  
Le professeur Jacques  Testard dénonce une "mystification"...  
"C’est scandaleux. Le Téléthon rapporte chaque année autant que le budget de fonctionnement de l’Inserm tout entier. Les gens croient qu’ils donnent de l’argent pour soigner. Or la thérapie génique n’est pas efficace. Si les gens savaient que leur argent va d’abord servir à financer des publications scientifiques, voire la prise de brevets par quelques entreprises, puis à éliminer des embryons présentant certains gènes déficients, ils changeraient d’avis. Le professeur Marc Peschanski, l’un des artisans de cette thérapie génique, a déclaré qu’on fait fausse route.
On progresse dans le diagnostic, mais pas pour guérir. De plus, si on progresse techniquement, on ne comprend pas mieux la complexité du vivant. Faute de pouvoir guérir les vraies maladies, on va chercher à les découvrir en amont, avant qu’elles ne se manifestent. Cela permettra une mainmise absolue sur l’homme, sur une certaine définition de l’homme" : Jacques Testard, directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), spécialiste en biologie de la reproduction, "père scientifique" du premier bébé éprouvette français, et auteur de plusieurs essais témoignant de son engagement pour "une science contenue dans les limites de la dignité humaine", dans une interview accordée à Médecines-Douces.com.
Testard écrit aussi sur son blog : "Les OGM sont disséminés sans nécessité puisqu’ils n’ont pas démontré leur potentiel et présentent des risques réels pour l’environnement, la santé et l’économie. Ils ne sont donc que des avatars de l’agriculture intensive qui permettent aux industriels de faire fructifier les brevets sur le vivant. Au contraire, les essais thérapeutiques sur les humains sont justifiés quand ils sont la seule chance, même minime, de sauver une vie. Mais il est contraire à l’éthique scientifique (et médicale) de faire miroiter des succès imminents des uns ou des autres. Malgré la persistance des échecs, les tenants de la thérapie génique (qui sont souvent les mêmes que ceux des OGM) affirment que « ça va finir par marcher », et ont su créer une telle attente sociale que la « mystique du gène » s’impose partout, jusque dans l’imaginaire de chacun. Le succès constant du Téléthon démontre cet effet puisqu’à coups de promesses toujours réitérées, et grâce à la complicité de personnalités médiatiques et scientifiques, cette opération recueille des dons dont le montant avoisine celui du budget de fonctionnement de toute la recherche médicale en France. Cette manne affecte dramatiquement la recherche en biologie puisque le lobby de l’ADN dispose alors du quasi monopole des moyens financiers (crédits publics, industriels, et caritatifs) et intellectuels (focalisation des revues, congrès, contrats, accaparement des étudiants…). Alors, la plupart des autres recherches se retrouvent gravement paupérisées - une conséquence qui paraît échapper aux généreux donateurs de cette énorme opération caritative…" 
Extrait de l’ouvrage de Jacques Testard "Technoscience et mystification : le téléthon. Depuis bientôt deux décennies, deux jours de programme d’une télévision publique sont exclusivement réservés chaque année à une opération remarquablement orchestrée, à laquelle contribuent tous les autres médias : le Téléthon. Ainsi, des pathologies, certes dramatiques mais qui concernent fort heureusement assez peu de personnes (deux ou trois fois moins que la seule trisomie 21 par exemple), mobilisent davantage la population et recueillent infiniment plus d’argent que des maladies tout aussi terribles et cent ou mille fois plus fréquentes. On pourrait ne voir là que le succès mérité d’un lobbying efficace, et conseiller à toutes les victimes de toutes les maladies de s’organiser pour faire aussi bien. Ce serait omettre, par exemple, que :
-le potentiel caritatif n’est pas illimité. Ce que l’on donne aujourd’hui contre les myopathies, on ne le donnera pas demain contre le paludisme (2 millions de morts chaque année, presque tous en Afrique) ;
-presque la moitié des sommes recueillies (qui sont équivalentes au budget de fonctionnement annuel de toute la recherche médicale française) alimentent d’innombrables laboratoires dont elles influencent fortement les orientations. Ainsi, contribuer à la suprématie financière de l’Association française contre les myopathies (l’AFM, qui recueille et redistribue à sa guise les fonds collectés), c’est aussi et surtout empêcher les chercheurs (statutaires pour la plupart, et donc payés par l’État, mais aussi thésards et, surtout, post-doctorants vivant sur des financements de l’AFM, forcément fléchés) de contribuer à lutter contre d’autres pathologies, ou d’ouvrir de nouvelles pistes ;
-il ne suffit pas de disposer des moyens financiers pour guérir toutes les pathologies. Laisser croire à cette toute puissance de la médecine, comme le fait le Téléthon, c’est tromper les malades et leurs familles ;
-après vingt ans de promesses, la thérapie génique, ne semble plus être une stratégie compétente pour guérir la plupart des maladies génétiques ;
-lorsque des sommes aussi importantes sont recueillies, et induisent de telles conséquences, leur usage mériterait d’être décidé par un conseil scientifique et social qui ne soit pas inféodé à l’organisme qui les collecte.
Mais comment aussi ne pas s’interroger sur le contenu magique d’une opération où des gens, allumés par la foi scientifique, courent jusqu’à l’épuisement ou font nager leur chien dans la piscine municipale... pour "vaincre la myopathie" ? Au bout de la technoscience, pointent les oracles et les sacrifices de temps qu’on croyait révolus..." 
En conclusion : ne donnez pas au Téléthon !
SOURCE ALTER INFO DU 5 DECEMBRE 2008 :http://www.alterinfo.net/La-grande-escroquerie-du-Telethon-Le-professeur-Testard-denonce-une-mystification_a26750.html (NB ce site vous redirige vers des publicités). 
Bien amicalement,
Cerizette
Le 7 décembre 2012
ANTIDOTE EUROPE C'EST LA SCIENCE MODERNE AVEC UNE CONSCIENCE POUR LES ANIMAUX : http://antidote-europe.org/ 
 
Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 19:13
Animaux-pour-le-TELETHON-2012.png  
En France, un animal meurt ainsi toutes les 12 secondes...   
 
RADINS LE TELETHON !
ZERO euro de soutien à l'AFM qui remplit ses poches et celle des laboratoires et industriels -au détriment des autres chercheurs- pour martyriser inutilement des millions d'animaux qui ne seront JAMAIS le modèle biologique de l'homme ! Ils trompent les familles en détresse et abusent les donateurs ! Donnez aux chercheurs éthiques pour une science efficace sans monopole et bien moins coûteuse avec des méthodes de substitution à l'horreur !
.
Les dessous du Téléthon par une ex marraine : 
Le professeur Marc PESCHANSKI lui-même déclare qu'il fait faut route et le professeur Jacques TESTARD dénonce la mystification du Téléthon :
Scandales, gaspillage des dons, hauts salaires, villas et méthodes périmées :
La vivisection est à la science du XXIème siècle ce que Adolf HITLER était au XXème siècle... Contre un système corrompu très rentable pour quelques-uns mais de tout coeur avec les malades et leurs familles. 
.
ANTIDOTE EUROPE,  C'EST LA SCIENCE MODERNE AVEC  UNE CONSCIENCE : http://antidote-europe.org/ 
DONNEZantidote-europe.gif    
Bien amicalement,
Cerizette  
Le 7 décembre 2012
 
 
Repost 0
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 20:09
ALF by Jérome Lescure
A.L.F. FAIT SALLES COMBLES ! ILS L'ONT VU ET DONNENT LEURS IMPRESSIONS... 
 
Le film de Jérôme Lescure a rencontré un grand succès à son lancement, avec deux premières projections plus que combles. Mais ces nombreux spectateurs ont-ils été satisfaits du film qu'ils ont vu sur l'écran ? Nous sommes allés le leur demander.
La diffusion hier soir à Paris du film A.L.F., qui s'oppose à la maltraitance animale (en particulier la vivisection), fut un véritable succès. Les 50 places que la SPA avait à offrir pour cette séance sont véritablement parties comme des petits pains et, l'heure de la projection venue, plus de 100 personnes se sont retrouvées sur le carreau. La salle du cinéma Publicis, d'une capacité non négligeable de 400 personnes, n'a pas été en mesure d'accueillir la totalité des spectateurs qui voulaient voir le film. D'ailleurs, la séance s'est déroulée avec de nombreuses personnes debout, ou assises dans les allées, devant le manque de fauteuils.
L'affluence était telle que même les proches de certains acteurs du film n'ont pas pu avoir de place pour assister à la projection !
Ce début prometteur (il s'agissait de la seconde projection publique du film, la première ayant eu lieu la veille à Compiègne et ayant rencontré le même succès) est une bonne nouvelle pour toute l'équipe du film, car, si l'affluence se poursuit, il est fort probable qu'A.L.F. puisse alors être diffusé dans d'autres salles obscures.
ALF-PHOTO-FILM.jpg
Mais, qu'ont réellement pensé les tout premiers spectateurs du film ?
Voici les témoignages (aux avis différents, vous le verrez) de trois gagnants du concours SPA, qui ont assisté à la projection parisienne du jeudi 8 novembre 2012 :
Valérie M. : "Formidable film ! Beaucoup d’émotions. Merci pour les places. L’équipe du film était bien présente et ils ce sont prêtés au jeu des questions bien gentiment. La salle était blindée, c’était chouette, en espérant que le film sera encore diffusé !"
Yves D. : "J'ai trouvé ce film courageux par son thème -rien que cela lui donne un immense mérite - mais très moyen par sa réalisation. Ambiance glauque avec toutes ces cigarettes alors que les défenseurs des animaux sont plutôt tendance écolo. Glauque aussi par le climat qui est représenté ici... Plus dramatique que la réalité sur le terrain, aux dires même des activistes que j'ai vus hier soir. Donc thème bien inspiré, mais scénario et climat du film beaucoup moins. Dommage. Les questions de la fin n'ont pas abordé le principal : A.L.F. en pratique, que font-ils concrètement ? Il paraît que le film s'inspire d'un cas réel, mais encore ? Et si certains veulent agir, comment agir ?"
Emeline L. : "En me levant ce matin, j'ai senti que quelque chose n'allait pas, était différent. Impossible pour moi d'oublier les images que j'ai vu hier soir lors de la diffusion d'ALF.
Parcourant presque tous les jours des sites comme celui de la SPA ou 30 Millions d'amis, j'étais déjà très sensibilisée à la cause animale. C'est quelque chose qui est en moi depuis toujours mais qui ne s'est vraiment révélé que lorsque j'ai adopté une chatte adulte dans un refuge il y a maintenant deux ans. Quoi qu'il en soit, ce film a, certes, décuplé ma peine, mais aussi mon envie et mon besoin d'engagement envers les animaux de toutes espèces ainsi qu'envers la nature.
Peu importe que l'on aime le jeu des acteurs ou non. Peu importe que l'on aime l'histoire des personnages de ce film ni même l'angle sous lequel ce dernier est tourné. ALF a, je le pense, su éveiller les consciences, informer les Hommes sur ce qu'ils refusent de voir. C'est une fiction difficile à regarder jusqu'au bout, je le consens, mais si cette heure et demi devant l'écran est insupportable, elle est incomparable à la souffrance que l'on inflige aux animaux, entre autres à ceux maintenus captifs en laboratoire et destinés à la vivisection et envers lesquels certains chercheurs font preuve d'une grande cruauté non nécessaire à l'accomplissement de leur tâche.
ALF est davantage tourné vers les Hommes que les animaux dans le sens où il exhibe à la fois leur cruauté et leur empathie envers les êtres d'un autre genre qu'humain. Et c'est là sa grande force.
Grâce à un large panel de personnages, Jérôme Lescure et son équipe ont montré que les défenseurs des animaux ne sont pas des individus farfelus vivant en dehors de leur temps mais qu'ils peuvent ressembler à n'importe qui, être issus de n'importe quelle classe sociale, et que nous pouvons les rencontrer au sein de n'importe quelle profession. Ces individus très ordinaires portent tous quelque chose d'extraordinaire en eux : la douleur et la culpabilité envers ces animaux et envers ce que leur font subir leurs semblables, les êtres humains.
Enfin, l'équipe d'ALF a, selon moi, réalisé un exploit.
En effet, les personnages, ont, par moment, réussi à faire ressentir au public la tristesse sincère qu'ils ressentaient pour ces animaux. Beaucoup de gens ne comprennent pas que certains puissent parfois ne pas trouver le sommeil ou se sentir déprimés lorsqu'ils pensent à ces animaux et à ce que leurs congénères leur font subir. Hier, je pense que beaucoup d'individus ont enfin eu l'impression de ne pas être seuls à ressentir ces sentiments étranges et même parfois terrifiants. Même si cette prouesse n'est pas visible et réussie dans toutes les scènes, le fait qu'au moins une fois, chaque personnage ait pu parvenir à transmettre ce sentiment au public fait pour moi de ce film une franche réussite.
J'ai eu la chance de gagner 4 places pour aller voir ce film. Je n'y suis volontairement pas allée avec des gens trop concernés par la cause animale.
Ils l'étaient mais avec "parcimonie". Après le visionnage du film, leur regard avait changé et ils m'ont remercié d'avoir pu leur permettre de voir ce film. Ils étaient tous bouleversés et décidés à changer quelque chose dans leur mode de vie."
SPA PARIS La lettre hebdo du 23 novembre 2012 "A.L.F. CARTON PLEIN !" :
CHIENS-VIVISECTION.jpg
Jean-PIerre G. : "Un texte sublime de la grande Anna Galore, pour un film tout autant sublime! A voir et revoir (j'en suis à la troisième fois hier à Montpellier).
Ce film est tellement fort, qu'à chaque vision on découvre de nouvelles choses.
Pour moi, Jérôme Lescure est le militant numéro 1 de la protection animale en France. C'est un grand honneur de le connaître. Il faut que ce film soit un succès! Il faut absolument aller voir ce film et le revoir. Il faut que nous contribuions toutes et tous, à augmenter le nombre des spectateurs, d'un nouveau public hors protection animale. C'est en ce moment, et de loin, la chose la plus importante à faire dans la protection animale!
Merci de rediffuser le lien du blog de Anna Galore à toutes vos connaissances, y compris professionnelles." 
CRAC EUROPE Comité Radicalement Anti Corrida pour la protection de l'enfance :
ANIMAUX-VIVISECTION.jpg 
Anna Galore : Vingt-cinq par secondes...
"Un film puissant, parfaitement maîtrisé, où tout ce qui est montré compte autant que tout ce qui ne l'est pas, où les protagonistes ne sont pas des êtres surhumains mais des gens ordinaires, qui ont peur, qui ont leurs fêlures, leurs lâchetés, leurs petits problèmes, qui ne sont ni bons ni mauvais mais juste humains et qui, malgré les risques, se dépassent par conviction, quelles qu'en soient les conséquences.
On est happé, captivé dès les premières images et ça ne vous lâche plus ensuite, pas
seulement jusqu'à la fin - saisissante - mais bien après, si ce n'est pour toujours.
Ce film génial est, de loin, le meilleur de l'année et le plus intéressant qu'il m'ait été donné de voir depuis longtemps.
Au passage, c'est une leçon pour les superproductions quand on sait que A.L.F. a été financé en grande partie par des dons de particuliers pour un budget dérisoire de 150000 euros, soit l'équivalent de un à deux jours de tournage pour un blockbuster. Et pour un résultat bluffant de qualité.
Honnêtement, je ne m'attendais pas à une réussite aussi totale
Je voulais voir A.L.F. avant tout par solidarité, pour la cause animale. Mais il n'est pas utile d'être sensible à cette cause pour aller voir ce film. Je dirais même qu'il devrait être surtout montré à tous ceux pour qui la condition animale est un non-sujet."
Chaque jour dans le monde, l'agro-alimentaire, la cosmétique et l'industrie pharmaceutique provoquent sciemment la mort de vingt-cinq animaux par seconde, la plupart du temps après une agonie injustifiable, insupportable, inexcusable. Car il y a plusieurs grades à l'horreur que nous imposons aux victimes de cet holocauste.
Le pire est sans aucun doute l'extermination motivée uniquement par une intolérable futilité...
Le spectacle sadique (la corrida), la fourrure (les bébés phoques, les renards, les chats et tant d'autres), les produits de beauté (que viennent faire les animaux dans leur mise au point ? une pseudo-science d'une insondable crétinerie)."
Le pire, c'est aussi l'élevage en batteries, avec ses conditions de vie (il serait plus exact de dire d'agonie) absolument ignobles et révulsantes.
Le pire, c'est enfin cette obligation règlementaire planétaire de tester les nouveaux médicaments sur des animaux alors que rien, absolument rien ne le justifie, puisque les scientifiques qui les pratiquent savent eux-mêmes qu'ils ne leur apprendront rien de fiable sur ce qui se passera chez l'homme.
Allez voir A.L.F. s'il passe près de chez vous. Demandez à tous vos amis d'aller le voir. Achetez et faites acheter le DVD quand il sortira.
Merci à Jérôme et à toute son équipe. Merci à tous ceux qui ont contribué à rendre ce film possible, à commencer par le CRAC Europe (dont Jérôme Lescure est l'un des porte-paroles), L214, la Fondation Brigitte Bardot, la SPA, Charlie Hebdo, Peta, le Sea Shepherd et tant d'autres."
Anna GALORE, auteure de nombreuses nouvelles, chroniques et romans dont J'ai treize envies, Là où tu es, Le drap de soie du temps, Le miroir noir. Ses oeuvres en téléchargement gratuit ont franchi le seuil des 4 millions de lecteurs du monde entier. Elle figure sur le Grand Larousse Encyclopédique. Son blog :
OU VOIR A.L.F. ACTUELLEMENT ? C'EST ICI : http://www.alf-lefilm.com/      
Bref, personne ne sort indifférent de la salle. Emotion et désir de venir en aide aux animaux sont au rendez-vous. Tous comprennent mieux ces "écoterroristes" de Animal Libération  Front. Qui n'a jamais fait une "entorse" pour sauver d'urgence un chien ou un chat matyr ? Un(e) mini Alf, ça pourrait être vous ou moi. Il n'y a pas de loi pour non assistance à animal en danger : une énorme lacune alors que les sévices sur les animaux domestiques sont sanctionnés ! Sauf pour les autres dont parle si bien Anna Galore. Une profonde injustice. Ne plus manger les animaux est le premier devoir envers eux.     
Bien amicalement, 
Cerizette
Le 23 novembre 2012
  
Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 14:42

ALF by Jérome LescureArrêtons l'expérimentation animale au nom du ciel !

La chaîne publique FRANCE2  a bien voulu présenter le film A.L.F. lors de la chronique CARRE VIP de Henri-Jean SERVAT aux côtés de William LEYMERGIE dans TELEMATIN. Ce 13 novembre on a donc enfin  pu parler de ces activistes prenant des risques pour sauver des animaux de laboratoire, des  souffrances de ces bêtes  mais aussi des alternatives existantes pour les éviter. A.L.F. de Jérôme LESCURE sorti le 7 novembre a ainsi été mis en lumière alors qu'il est victime d'une diabolisation. 

La France championne du zapping de la cause animale !

Défendre les animaux torturés n'est pas du goût de tous alors qui sont les ennemis d'A.L.F. ? D'abord une frange de véganistes indépendants d'associations usant d'intox sur les réseaux sociaux en invoquant  le rapprochement au Front National de Brigitte BARDOT dont l'exemplaire Fondation soutient A.L.F.. Mais que dire de la "DROITE DECOMPLEXEE" qui sert exactement les mêmes discours  sur l'immigration ? Ensuite ce sont des chefs de rédactions et journalistes amateurs de corrida sans éthique professionnelle comme David PUJADAS dont le vocabulaire déteint sur Elise LUCET, et Claire CHAZAL sur TF1. Il faut savoir que Jérôme Lescure est un fervent militant anti corrida auprès du CRAC EUROPE pour la protection de l'enfance et déjà réalisateur de courts métrages saisissants comme ALINEA 3. Il n'est donc pas le VIP idéal auprès des médias pratiquant  le clientélisme téléguidé des  lobbies agroalimentaires, fourreurs, chasseurs, gaveurs  et autres taurins abonnés du gouvernement HOLLANDE, autant infiltré d'aficionados  que celui de SARKOZY. Quand on a pour exemple de sadisme sur les taureaux d'arènes un Emmanuel VALLS qui lutte contre la violence sociétale (sic),  un Jean-Marc AYRAULT et une Marie-Arlette CARLOTTI  dans les ministères assortis d'une Bernadette VERGNAUD aux télécommandes de l'Union Européenne, il ne faut s'étonner de rien. Ni du cryptage de la Protection Animale, ni de la décision anticonstitutionnelle votée par de faux Sages  sous haute influence de MM. Ayrault et Valls. Et lorsque 4000 manifestants anti corrida sont invisibles à Paris le 11 février et 1000 autres le 20 octobre, c'est qu'il y a de  bien mauvaises ondes dans le tube cathodique !  Mais A.L.F. ne s'arrêtera pas aux souteneurs de barbarie car  la Protection Animale ce sont 500.000 électeurs qui le réclament. Sorti dans 4 salles, elle sont déjà plus de 40 à le diffuser mais STRASBOURG, capitale de l'Europe, est encore en grève d'écrans  d'où des larmes sur les joues de Gandhi dont la statue se liquéfie dans son Jardin de la non-violence... 

Pas un navet mais déjà au box office !

Surtout qu'A.L.F. n'est pas un de ces films commerciaux avec des stars évadées fiscales depuis longtemps (Isabelle Adjani, Daniel Auteuil, Laetitia Casta, Christian Clavier bientôt, Gérard Depardieu, José Garcia, David Habibi,  Michèle Laroque revenue), mais un vrai film primé à travers le monde. Construit comme un polar autour du duel entre un militant et un policier qui le traite en ennemi de l'Etat.  Ce qui ressort de ce film est le questionnement sur la désobéissance citoyenne dont le héros Franck fait son credo pour la cause qui lui semble juste et occupe son coeur. Comment percevoir autrement les actions de libération d'animaux de laboratoire (ou d'élevages monstrueux), ces pauvres choses de la science ? Photo : chaton aux yeux cousus dans une université.   

VIVISECTION CHATONS YEUX COUSUS PAYS DE GALLELes animaux testent tout à la vie à la mort  pour les consommateurs : :

-produits de beauté et parfums,

-produits de ménage et industriels y compris javel et solvants à ingurgiter,

-maladies en tous genres jusqu'aux pires effets secondaires,

-médicaments et tous produits chimiques,

-équipements ménagers tels que micro ondes et fours alors ils sont brûlés,

-équipements lourds, aéronautique, spatial et nucléaire donc ils sont aussi irradiés.  

Retrouvez Henri-Jean Servat et William Leymergie dans la  séquence de Télématin ici :

http://telematin.france2.fr/?page=chronique&id_mot=1&id_article=41636

Ecrire à Télématin pour les féliciter : 

telematin@france2.fr

Pourquoi la science n'avance pas en France ? 

Bien que la législation européenne impose encore aux laboratoires de procéder à des expériences d'une cruauté inouïe et inutile sur les animaux, la recherche médicale ne progresse pas car les animaux ne sont pas les modèles génétiques de l'homme. Dans ce système périmé, le TELETHON est une escroquerie scientifico-morale exploitant la détresse des familles et la générosité du public. De nombreux chercheurs oeuvrent pour une science substitutive déjà employée dans d'autres pays : efficace  et moins coûteuse comme les médecins de ANTIDOTE EUROPE dans les liens d'Animalus. Mais l'industrie chimico-pharmaceutique traditionnelle exerce des pressions car elle reçoit d'énormes subventions du gouvernement enrichissant ses actionnaires sur le martyr des animaux. Gaspillages et avantages honteux sont de rigueur et connus tandis que les bas salaires sont ce qu'ils sont partout : bas !

A.L.F. le film tout public, le cinéaste, les acteurs nominés, le tournage et la musique de René-Marc BINI, les salles :
http://www.alf-lefilm.com

Henri-Jean SERVAT un Grand du rire et grand par son engagement envers tous les animaux, il est aussichevalier dans l'Ordre des Arts et Lettres comme William Leymergie.

A.L.F. déjà 18 récompenses et une trentaine de sélections au Canada, Grèce, Italie, Mexique, Suisse, USA et la France le boude :

http://www.alf-lefilm.com/festivals-ins126.html

A.L.F. sur FRANCE INTER : http://www.anticorrida.com/A-L-F-Le-film.html

ANIMAUX-MARTYRS-labos.jpg

Votre cinéma ne le projette pas ? Téléphonez, écrivez et utilisez les réseaux sociaux pour faire entendre la voix des innocents !

Bien amicalement,

Cerizette

Le 14 novembre 2012

 
Repost 0
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 21:55
ALF vivisection ca vous choquen19 millions d'animaux concernés...
  
L'inde pays de la non-violence, dont Gandhi était le père, vient de faire un grand progrès. Animalus a choisi 30 MILLIONS D'AMIS, ONE VOICE et STOP AUX ANIMAUX DANS LES LABOS pour un dossier sur cette information :   
Protection - L'expérimentation animale limitée en Inde
C’est un pas majeur qui vient d’être franchi en Inde, où l’expérimentation animale à des fins éducatives vient d’être interdite. La Fondation 30 Millions d’Amis se félicite de cette avancée significative, qui doit servir d’exemple.
Le ministère indien de l'Environnement et des Forêts vient d’annoncer que l’expérimentation animale était désormais proscrite dans les établissements d’enseignement et de recherche (23/4/12). Cette décision rend cette nouvelle infraction passible de 5 ans d’emprisonnement et fait suite aux recommandations contre la dissection formulées en janvier 2012 par la Commission des subventions universitaires (University Grants Commission), l’autorité de tutelle de l’enseignement supérieur indien.
Multiples avantages
Désormais, « les expériences sur animaux sont proscrites dans les écoles de médecine, les hôpitaux, les collèges (…), si d'autres dispositifs d'enseignement tels que les livres, les maquettes, les films ou autres suffisent » selon l’article 17 de la loi sur la prévention de la cruauté envers les animaux*. Les  étudiants et les enseignants devront donc s’appuyer sur des simulations informatiques, des mannequins et des méthodes in vitro pour étudier l’anatomie des espèces vivantes : « Ce sont des programmes substitutifs qui ont fait leurs preuves, explique le docteur Chaitanya Koduri, conseiller scientifique chez PETAIndia. Ces techniques fournissent d'excellents résultats et des analyses conformes à la réalité ».
Quant aux défenseurs des animaux, ils ne manquent pas de pointer d’autres avantages qui vont découler de cette décision. « Cela permettra aux universités d'économiser énormément d’argent, car le matériel, contrairement aux animaux, peut  être réutilisé de façon répétée  pendant de nombreuses années » poursuit Chaitanya Koduri.

«Il est du devoir fondamental de tout citoyen de l'Inde (…) d'avoir de la compassion pour toutes les créatures vivantes : extrait de l’article 51 de la Constitution indienne.
19 millions d’animaux épargnés
Cette interdiction intervient à la suite d’une grande campagne de sensibilisation menée par les organismes de défense animale, dont PETA India. « Nous avons mis en place des pétitions et des ateliers gratuits  et sollicité des personnalités sensibilisées à la condition animale, précise Chaitanya Koduri. Mais notre travail n’aurait pas pu aboutir sans la participation de la communauté scientifique dite progressiste, pour laquelle nous avons été en mesure de présenter les alternatives qui existent dans les écoles de médecine américaines et britanniques qui cessent progressivement d’utiliser des animaux dans leurs programmes éducatifs. » En Inde, 120 écoles de médecine ont ainsi été concernées par ce vaste programme.
Même si des animaux seront encore être utilisés comme cobayes dans d’autres domaines, le journal Asia Time estime que 19 millions d’entre eux seront épargnés chaque année grâce à cette nouvelle disposition. En Inde, la condition animale est un thème très présent dans la société. L’article 51 de la Constitution indique même qu’« il est du devoir fondamental de tout citoyen de l'Inde de protéger et d’améliorer l'environnement naturel, y compris les forêts, les lacs, les rivières et la faune, et d'avoir de la compassion pour toutes les créatures vivantes ». 
L'Argentine, l’Australie, Israël, l’Italie, la Pologne ou encore la Suisse ont également décidé d’interdire cette pratique dans les écoles ou de ne l’autoriser qu’à l’université. Des progrès notables qui désormais doivent gagner l’Europe toute entière, et surtout la France, où grenouilles et souris sont fréquemment sacrifiés sur l’autel de la science. 
Consulter le dossier sur l'expérimentation animale : http://www.30millionsdamis.fr/la-fondation/nos-actions/proteger-les-animaux/les-horreurs-de-lexperimentation-animale/les-horreurs-de-lexperimentation-animale.html
Source 30 Millions d'Amis le 30 mai 2012 :
Inde : l'expérimentation animale hors la loi
Changer les pratiques et les mentalités
A la tête du comité d’éthique animale institutionnel (Institutional Animal Ethics Committee, IAEC), Mangal Jain a détaillé l’esprit et le propos de ces nouvelles dispositions, soulignant au passage le caractère archaïque de l’expérimentation animale, la cruauté l’y disputant à l’absurde.
Il rappelle à tous les établissements de recherche l’éventail des outils de substitution (culture cellulaire, modélisation informatique…) dont ils disposent et qui ne vont pas manquer de se développer. Pour l’heure, la recherche moléculaire fait exception à cette règle. On peut espérer que ce sera la prochaine étape.
L’animal échantillon : un leurre
Comme le soutient One Voice depuis le début de son combat, de la violence et de la cruauté ne peut jaillir le remède aux maux des hommes. Les animaux sont des êtres sensibles, « sentients », et des dizaines de millions d’entre eux meurent chaque année dans d’innommables souffrances du fait ou des suites de l’expérimentation. Sur un plan éthique, rien ne peut justifier cette torture. Et, cruelle ironie, on sait aujourd’hui, que les enseignements tirés de telles pratiques sont loin d’être fiables et, pire, parfois même dangereux pour l’homme. La valeur informative recueillie de l’expérimentation animale est limitée, les sujets développant au cours de celle-ci, du stress et des troubles qui faussent les résultats.
Source ONE VOICE extrait mai 2012 :
VIVISECTION CHATONS YEUX COUSUS PAYS DE GALLEL’expérimentation animale n’est pas abolie en Inde
On aimerait bien, mais non : l’expérimentation animale n’est pas abolie en Inde. Elle y est juste en voie de réduction. Et c’est déjà un début…
Même si les défenseurs des animaux appellent à l’arrêt de l’expérimentation animale, les modèles animaux basés sur des superordinateurs pour remplacer les animaux de laboratoire sont encore loin d’être une réalité.
L’expérimentation animale a encore de beaux jours
Des animaux continueront donc à être utilisés pour les tests de médicaments jusqu’à l’apparition d’alternatives viables. À l’occasion des manifestations organisées à l’Institut national de la nutrition (NIN) dans le cadre de la Journée mondiale des animaux dans les laboratoires, le Dr Anjani Kumar, directeur de la division Protection animale auprès du ministère de l’Environnement et des Forêts a estimé que si l’on espère effectivement pouvoir reproduire un jour de manière virtuelle les fonctions du corps humain grâce à des super-ordinateurs et à des modèles basés sur l’ADN pour tester les médicaments, cette perspective semble pour le moment improbable.
« Une approche en plusieurs volets dans la mise au point de médicaments devrait par ailleurs voir le jour et doit éviter l’utilisation des animaux. Par exemple, une tendance à traiter les maladies par des bioprotéines pourrait à l’avenir rendre redondante la procédure actuelle de mise au point de médicaments. Actuellement, nous devons suivre le scénario mondial et utiliser des animaux de laboratoire. »
Les défenseurs locaux des animaux ont appelé à remplacer les animaux de laboratoire par des alternatives informatisées. Secrétaire du groupe local de défense des animaux Bharatiya Prani Mitra Sangh, Mahesh Agarwal a déclaré ne pas voir de nouvelle technologie remplacer l’utilisation des animaux dans les laboratoires. Tant qu’il n’y en a pas, il semble donc vain de faire pression pour interdire la méthode, ce qui aurait de lourdes conséquences sur la mise au point de nouveaux médicaments. Selon lui, il faut en attendant traiter les animaux avec soin et moins de cruauté.
Le Dr Kumar a remercié les militants pour les droits des animaux à travers le monde pour leur rôle actif dans la sensibilisation du plus grand nombre contre la maltraitance des animaux pour la recherche médicale, tout en ajoutant que beaucoup reste à faire néanmoins.
La Loi sur les médicaments et les produits cosmétiques doit notamment être modifiée pour sanctionner sévèrement les auteurs de maltraitances envers les animaux de laboratoire. « Si d’une manière ou d’une autre les législations en vigueur ne sont pas respectées, nous veillerons à ce que l’étude soit invalidée et à ce que les auteurs des infractions rendent des comptes » a-t-il prévenu.
Source STOP AUX ANIMAUX DANS LES LABOS traduction de ASIANAGE 7 mai 2012 :
Photo  22 juillet 2012 des CHATONS aux yeux cousus... à L'UNIVERSITE DE CARDIFF ANGLETERRE, le dossier : http://www.stop-animaux-labos.org/des-chatons-ont-eu-les-yeux-cousus-a-universite-de-cardiff/  
Une belle leçon pour la France dont le développement n'a d'égal que son égo surdimensionné, la seule chose qui ne change pas depuis la cour du "roi soleil"...
Bien amicalement,
Cerizette
Le 18 août 2012
30 Millions d'Amis, One Voice et International Campaigns sont membres du collectif PATRIMOINE CORRIDA NON à la honte française ! 200 associations qui ont répondu à l'appel du CRAC Europe :    http://www.patrimoine-corrida.fr/
.
AGENDA MANIFESTATIONS FRANCE 
8 septembre 2012 Manifestation à Auxerre contre le centre d'élevage de chiens de laboratoires à Mézilles (déjà relayé) et 15 septembre 2012 Paris : 
International Campaigns Île-de-France organise un nouveau stand mensuel de sensibilisation aux droits des animaux et contre la vivisection dans le cadre de la campagne « Stop aux Animaux dans les Laboratoires d’Expérimentation ! », RV rue Caumartin (Paris 9ème – RER Auber ; Métro St Lazare).  
Contacts : peatcook@]yahoo.fr

 

Repost 0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 21:45
Mise à jour le 24 juillet 2012 : Les Beagles devraient être libres mais l'élevage n'est pas encore définitivement fermé.
.
GREEN HILL... GREEN HELL FERMETURE !
 
Verte colline... Colline de l'enfer !
Cet élevage de chiens pour les laboratoires de torture, véritable camp de concentration avec barbelés de la multinationale MARSHALL, vient d'être mis sous séquestre par les autorités italiennes. Mais les 2500 Beagles y sont toujours. 
Le 28 avril 2012, des militants de la protection animale avaient organisé une grande manifestation pour sa fermeture, et des chiens ont été libérés à cette occasion. Des activistes ont pu filmer l’intérieur, comme vous le voyez, et enregistrer un dialogue où des employés parlent de tuer les chiens qui ne sont pas "aptes" à être vendus. Ceci a abouti le 18 juillet 2012 à une accusation de maltraitance des animaux. 30 officiers de la Police sanitaire des animaux (Corpo forestale dello stato) ont mis sous séquestre les 5 hangars de l’entreprise, ainsi que les 2500 Beagles (adultes et chiots).
Participez d'ugence  à la campagne  pour que la  mise sous séquestre de Green Hill aboutisse à sa fermeture définitive !
Voici une lettre polie à la ville de Montichiari, l’organisme s’occupant de la santé (ASL, Azienda sanitaria locale), le procureur de Brescia et la région de Lombardie disant que le camp de Green Hill n’est pas conforme à la loi et doit fermer dans la foulée de sa mise sous séquestre ; demandant que les chiens soient remis à des associations spécialisées pour trouver des familles et rappelant à la région et à son président qu'il avait été dit en janvier 2012 que Green Hill fermerait, promesse non tenue ; en conclusion que « Les animaux victimes hurlent dans le silence des laboratoires de la vivisection. Nous sommes leur voix et continueront à le rappeler ».
.
SVP copiez-collez et envoyez cette lettre aux e-mails suivants : 
copie CC à :  
   
Objet : Bisogna chiudere Green Hill !
   
All’attenzione del sindaco di Montichiari Elena Zanola, della Asl di Montichiari, della Procura di Brescia e del Presidente di regione Lombardia,
La presente per chiedere che dopo il sequestro messo in atto oggi da parte del Corpo Forestale la voglia di milioni di italiani di veder chiuso quell’allevamento-lager non rimanga solo una vana speranza o una promessa fatta da qualche politico.
Al sindaco e alla Asl di Montichiari chiediamo nuovamente con decisione e con la forza di nuove prove il ritiro dell’autorizzazione che consente all’allevamento stesso di operare. Autorizzazione rilasciata da codesto Comune (prot.36451/2008 del 13.11.2008) a condizione, ovviamente, del rispetto di precisi requisiti di legge, requisiti che, come risulta evidente dagli esiti delle recenti attività di Polizia Giudiziaria e dalla telefonata che prova le soppressioni di cani prima di iscriverli in anagrafe canina, vengono palesemente e gravemente disattesi.
Alla Procura chiediamo che la custodia dei cani messi sotto sequestro sia affidata ad un’associazione animalista riconosciuta. Sappiamo che una nota associazione specializzata nel recupero di animali da laboratorio ha fatto richiesta di affido e speriamo che i cani finiscano in buone mani e non rimangano a lungo in quelle dei dirigenti di Green Hill.
Alla Regione Lombardia e al suo presidente, il signor Formigoni, vogliamo solo far notare il silenzio seguito ad una roboante conferenza stampa in cui nel gennaio 2012 annunciava che un suo provvedimento avrebbe posto fine alla vicenda di Green Hill. Come al solito tante belle parole in cerca di voti e nessun fatto concreto.
Gli animali vittime della vivisezione urlano nel silenzio dei laboratori. Noi siamo la loro voce e continueremo a farci sentire.
Distinti Saluti, 
.
N'oubliez pas de signez, ville et pays pour un impact européen !
Source 19 juillet 2012 La Terre d'abord !  L'article complet et multiples photos ici: http://laterredabord.fr/?p=12719 
"Le regard éteint, la queue entre les jambes. Ils n'ont pas de nom mais seulement un numéro accroché aux barreaux. C'est la première image qui me frappe quand j'entre dans le hangar-nusery de la cie Green Hill de Montichiari (Brescia), le dernier élevage en Italie de beagles destinés à la vivisection de la moitié des laboratoires europénes. Leurs journées, toutes identiques, sont scandées uniquement par le cycle de 12 heures de lumière au néon alternées avec 12 heures d'obscurité, passées à l'intérieur d'un petit box qui, pour ces petites chiennes, est tout leur univers. L'air est lourd, irrespirable, mais les lucarnes doivent rester fermées "pour ne pas contaminer les cobayes" m'explique-t-on. Les chiens de Green Hill n'auront jamais la possibilité de sortir de ces cages, de voir la lumière du soleil, de respirer à pleins poumons. Ils ne sauront jamais ce que signifie "courir dans l'herbe". Utilisées comme des machines pour produire autant d'infortunés comme elles, les "reproductrices" s'occupent avec une tendresse désespérée de leurs petits, certaines que, cette fois encore, viendra quelqu'un qui les emportera. Je proteste, j'exprime aux responsables de cette structure toute ma désolation pour cette vie qui n'est pas une vie. On me répond: "de toute façon ces chiennes durent trois ans"...
18 DECEMBRE 2011, extrait du rapport de l'ex ministre du tourisme italien Michele Vittoria Brambilla, la seule à être entrée à Green Hill menant un combat politique personnel contre la vivisection.   
Photo: CORAIL chien beagle de laboratoire rescapée et adoptée par Patou (archives Animalus)
CHIEN DE LABO CORAILParmi les "honorables" clients de Green Hill se trouvent les ECOLES NATIONALES VETERINAIRES DE LYON ET MAISONS-ALFORT, LABORATOIRE VIRBAC, etc... Voir la liste des autres clients français ici :    
Merci de votre réactivité même en vacances!     
Le succès de notre moblisation pourrait aboutir à une révision de la nécessité de torturer des animaux qui ne sont même pas le modèle de l'homme!       
Corail et des centaines de milliers de chiens martyrs vous en sont très reconnaissants.    
Wouf    
Bien amicalement,    
Cerizette    
Le 22 juillet 2012 
 
NOTEZ CETTE DATE : LE SAMEDI 8 SEPTEMBRE 2012 AURA LIEU UN GRAND RASSEMBLEMENT A AUXERRES DANS L'YONNE CONTRE L'ELEVAGE DE BEAGLES DU DOMAINE DES SOUCHES A MEZILLES. PLUS DE DETAILS DANS UNE PROCHAINE PAGE.
 
     

Repost 0

Cerizette Vous Souhaite Bienvenue Sur Animalus

  • : Animalus
  • Animalus
  • : Antispéciste pas de racisme envers les bêtes! Fraternel et solidaire pour agir ensemble contre le tort fait aux animaux, aux plus faibles et à la planète. Rousse comme un pain d'épices, c'est Ginger, la mascotte sur le Pont de l'Arc-enCiel depuis le 2 janvier 2012, noir sur le profil, c'est Angel, il ne broie plus que du bonheur...
  • Contact

Profil Blogueur

  • Cerizette
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.

FACEBOOK la chance des animaux

Partager sur Facebook "J'aime" et autres c'est une chance de plus pour les animaux. Pensez-y! 

Mot Cle Pour Retrouver Un Article

NET ETHIQUE UN DEVOIR

Etes-vous égocentrique, malhonnête, paresseux ou les trois?

N'en doutez pas si vous copiez-collez SANS citer le nom, le lien et actif de vos sources, ou crédit photos ET sans effort personnel pour dire d'où viennent "vos" informations. NON fiables dans ce cas! Respecter la propriété intellectuelle c'est sincère: l'inverse c'est s'attirer des lecteurs en publiant sur la sueur des autres, comme on exploite les animaux... Merci de ne pas être comme ça!

 

Archives