Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 07:49

4223282801_47135e7584.jpg

Sordide : des désaxés défendus comme de simples filous !  

Yves COMPAS 38 ans, Gwendoline HUART 22 ans, Thibaut OURLIER 23 ans et  Mickaël PARISEL 23 ans : ils ont un avenir prometteur dans le crime ! Les tortionnaires d'animaux ne sont-ils pas  des tueurs comme les autres ? Aujourd'hui un chien et demain... Les femmes ne sont pas en reste de barbarie : c'est la fille qui a initié le jeu de la mort.  

Que faire de cette jeunesse sans emploi à la dérive dans une société de surconsommation de biens et de violence ? Dans une France qui permet la torture des taureaux de corrida en donnant le pire exemple... 

Pleurnicheries et peines faibles pour ces détraqués désoeuvrés qui devraient avoir une obligation de suivi psychiatrique. Pauvre chien ! Voici les faits à frémir d'horreur. On notera que le journaliste de l'Union Presse ne sait pas que les sévices sur animaux sont punis de deux ans d'emprisonnement, et pas "seulement une simple contravention" : c'est une amende jusqu'à 30.000 euros. Il est vrai qu'en Ardennes la justice est frileuse, comme Animalus l'a relayé dans l'affaire Manuel FIAHLO, 46 ans, à Deville. Ce malfaisant avait commencé à noyer son chien dans la Meuse glacée, après lui avoir infligé des coups violents et lié les pattes avec du fil de fer. Heureusement, une femme témoin a donné l'alerte. Lors de la reconstituiton, le petit chien, qui était le souffre-douleur de la famille, avait fait pipi sur lui à la vue de son ex taulier. En décembre 2012, la justice ardennaise avait, pour la première fois, prononcé une condamnation à ne plus détenir un animal à vie ! Fiahlo n'avait reçu qu'une amende de 1000 euros avec sursis. C'est dire si la justice est souvent désespérante, autant que cette histoire...  En fin de page une information importante "Qui bat son chien bat les siens"  sur le lien évident entre les sévices sur les animaux et ceux infligés aux enfants martyrs. 

Un chien égorgé : la folle soirée de quatre écervelés 

CHARLEVILLE-MEZIERES Ardennes (Tribunal correctionnel). Tout le monde a les yeux rivés sur eux. Ils  arrivent à la barre. Quatre «amis» âgés de 22 à 38 ans. La présidente lit les faits survenus en février 2012 dans un bois de Saint-Loup-en-Champagne, petit village du Rethélois. Il règne dans la salle une intensité rare pour un procès en correctionnelle, un silence digne d'une cour d'assises.

Ces prévenus sont accusés d'avoir fait subir l'enfer à un chien confié par un autre ami au moment de partir derrière les barreaux. Son Beauceron fut retrouvé «dans un état lamentable» à Perthes : égorgé sur plus de vingt centimètres, vidé de son sang, dénutri et déshydraté après une longue errance. Dans l'incapacité de survivre à ces lésions, il sera euthanasié.

On a joué à la crapette : égorgement, pendaison, noyade ou mort lente ?

Avec leurs mots et dans un élan parfois désordonné, ce quatuor d'écervelés a tenté d'expliquer comment ils en étaient arrivés à décider du sort de cette bête en tirant au sort parmi les petits papiers sur lesquels étaient notées quatre options : l'égorgement donc, mais aussi la pendaison, la noyade ou la mort lente. Thibaut commence : «Au début, on ne voulait pas le tuer mais ils m'ont tellement pris la tête qu'à la fin, ça m'a pris la tête». Yves : «On a joué à la crapette. Moi, j'apportais depuis plusieurs fois des croquettes à ce chien. Je ne pouvais pas m'en occuper hein, désolé… On a aussi tiré au sort le nom de celui qui devait le tuer, mon nom a été tiré plusieurs fois mais j'ai refusé». Mickaël pleurniche : «Je me suis fait avoir comme un imbécile».

La fille instigatrice du meurtre voulait travailler dans la protection animale !

Gwendoline, elle, a le "mérite" de ne pas fuir ses responsabilités : «Oui, j'ai eu l'idée qu'on se sépare du chien. L'animal était agressif, il avait mordu plusieurs fois mon ami». Les quatre se retrouvent à filer en voiture vers le bois. Avec eux : le chien et un couteau de cuisine appartenant à Thibaut. Yves et Mickaël restent dans le véhicule pendant que Thibaut. et Gwendoline s'en vont mettre à mort le chien. Cette dernière assume presque l'entière responsabilité de ce qui s'ensuivit. Thibaut, lui, semble blêmir : «Non, je n'ai pas tenu le chien, j'ai pas pu, j'ai vomi !» Gwendoline certifie pourtant : «Thibaut a essayé de l'égorger, je l'éclairais avec une lampe-torche rouge !» Ils finissent pas s'en aller, laissant le chien pour mort. Après avoir été égorgé et poignardé à plusieurs reprises, Gwendoline Huart ayant porté le dernier coup, le pauvre chien livré à lui-même a survécu entre 7 et 10 jours. Des personnes l'ont trouvé et ramené à la mairie du village. La maire de Perthes, Ghislaine Moret, l'a emmené chez le vétérinaire qui ne pouvait plus rien pour lui.  

"Des pieds nickelés" qui ne savaient juste pas comment tuer un animal !

«Et qu'est-ce qu'on se dit après une scène pareille ?», demande la présidente, parfaitement consternée. Gwendoline s'effondre : «Je suis rentrée, j'ai serré mon ami dans les bras et j'ai pleuré […] Au début, j'ai pas dit la vérité car j'avais peur qu'on m'enlève mon chien. Je voulais travailler dans le domaine des animaux…» Silence. Personne ne pense à sourire de ces derniers mots. D'autres prévenus ont préféré «rejouer à la crapette».

La présidente replonge encore dans l'épais dossier : «Quand on lit vos auditions, on se croirait dans un film… D'horreur hein, soyons clairs !» Mickaël, qui n'a décidément pas peur du ridicule, ose : «On a longtemps cherché à le mettre dans une association mais il n'y avait plus de place ! […] Que ce soit clair, on voulait pas le faire souffrir ! Bon, il a souffert, d'accord.»

Aucun des prévenus n'avait jamais été condamné, hormis Mickaël, coupable de deux vols. Plaidoiries. Un des avocats de la défense explique : «Il n'y a pas eu de volonté de faire souffrir (tuer un animal est seulement passible d'une contravention, ndlr : note d'Animalus : faux c'est 30.000 euros et 2 ans de prison). Il n'y a pas d'actes de cruauté, il y a juste des pieds nickelés qui ne savaient pas comment tuer un animal.» La substitut du procureur requiert du sursis pour tout le monde : six mois pour Yves, huit pour Mickaël, dix pour Thibaut, et douze pour Gwendoline.

Préméditation ignoble : prison avec sursis

Après le délibéré, la présidente estime que «ce que vous avez fait résulte d'un processus réfléchi et lamentable». Restés ce soir-là dans la voiture, Yves et Mickaël sont respectivement condamnés à effectuer un stage de citoyenneté et 105 heures de travail d'intérêt général.

Pour les deux protagonistes principaux, Thibaut et Gwendoline, la sanction n'apparaît guère plus sévère : six mois de sursis et 105 heures de TIG pour le premier, huit mois de sursis et 140 heures de TIG pour celle qui sanglote encore à l'idée de «ne jamais pouvoir réparer (son) erreur». Et aussi interdiction de détenir un animal à vie et obligation de travailler pour indemniser la partie civile.

La Fondation Brigitte Bardot et la Lisa recevront chacune 1 euro pour le préjudice moral et chaque prévenu devra leur verser 100 euros pour les frais d'avocat.

Sources :  L'Union Presse du 14 février 2013 

http://www.lunion.presse.fr/article/ardennes/un-chien-egorge-la-folle-soiree-de-quatre-ecerveles

La Semaine des Ardennes du 13 février 2013

http://www.lasemainedesardennes.fr/article/13/02/2013/chien-enterre-vivant-et-chien-egorge--les-coupables-devant-le-tribunal/4291

Photo : Beauceron (sans rapport avec le crime) et rose au crédit de Flickr

Association LISA Ligue dans l'Intérêt de la Société et de l'Animal

14 rue de l'Abattoir - 08000 Charleville-Mézières

Portable : 06 81 93 62 18 - Fixe : 03 24 41 74 51 laisser un message

Urgences : Chien : 06 81 93 62 18 - Chat 06 48 22 15 14 (pas de réponse aux SMS)

Nouveau site : http://association-lisa.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Association-LISA/192993710742903

Les Pieds nickelés : http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Pieds_nickel%C3%A9s

Le blog de Lucky Le Dalmatien : 4 erreurs de la nature de plus !

https://www.facebook.com/LuckyLeDalmatien

QUI BAT SON CHIEN BAT LES SIENS ! 15 mars 2013 importante conférence-débat  à Aix-en-Provence : vers une prise de conscience dans un cadre juridique ! Entrée libre, voir le site STOP Violence :

http://www.stopviolence.fr/page25.php   

On imagine comment ils ont traité le chien de leur "ami" avant d'en arriver là, et on ne doute pas une seconde que, s'il avait "mordu", ce serait pour se défendre.

En attendant de meilleures nouvelles, bonne journée aux amis des animaux qui, eux, ont de la compassion dans la cervelle !  

RIP pauvre toutou martyr inconnu, avec tout l'amour de tes amis fidèles d'Animalus.

Bien amicalement,

Cerizette

Le 19 février 2013     

4198805572_713fda3363.jpg 

Repost 0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 16:09

CHAT maltraité  

Mise à jour le 18 février 2013 : 15 mars conférence Qui bat son chien bat les siens !

Ptite Misère, merci de voter pour elle ici :  

http://www.bebetes.fr/photos/fevrier_2013/ptite_misere 

Aujourd'hui ton chien ou ton chat et demain ?

Quand ils ne sont pas morts sous les blessures, on les retrouve dans les refuges de protection animale traumatisés physiques et psychologiques, en attente d'un foyer digne de ce nom. Animalus avait relayé l'affaire Guynel PINTOR, ce handballeur de 21 ans du SAHB, Sélestat Alsace Hand Ball (Bas-Rhin). Tortionnaire de haut niveau récidiviste, il s'est tellement acharné sur trois de ses chiens connus, leur infligeant des sévices, que l'un en est mort : les rescapés sont handicapés à vie. Il avait jeté le pauvre animal dans un sac poubelle retrouvé à la rivière. Les voisins entendaient mais... Il y avait mésentente avec son amie qui aurait ensuite porté plainte pour violences. L'horreur a gagné le monde du sport et dégradé au dernier rang les valeurs morales d'un sportif. Une affaire pourtant bien vite étouffée et minimisée, car il n'avait écopé que de prison avec sursis, aujourd'hui ratrappée (si on peut dire)  par le coureur olympique Sud-Africain Oscar PISTORIUS. Celui-ci vient d'être inculpé, en ce jour de la Saint-Valentin,  pour le meutre de sa petite amie Reeva : "Il y a eu par le passé des rapports faisant état de disputes familiales au domicile de l'accusé"... Les exemples français d'animaux victimes collatérales sont légions parmi ce tout dernier à Niort, et aussi à Arras et Montauban. Les gouvernements devraient les protéger, et cesser de les considérer comme des objets, en créant un Secrétariat de protection animale comme en Autriche. La justice devrait aussi sanctionner au maximum, sans complaisance, les maltraitances et crimes sur animaux qui sont autant de feux verts pour les tortionnaires d'enfants et autres membres de l'entourage !  

Il violente sa compagne et tue son chat avec une violence inouïe   

Le jeune Niortais qui se présente sans avocat à la barre du tribunal est âgé de 22 ans. Le président du tribunal, Bruno Bourdeau, passe assez rapidement sur les violences qu'il a exercées le 28 octobre 2012 à Niort sur son ancienne compagne, après avoir forcé la porte d'entrée de son logement. Dans la procédure, il apparaît que cette dernière a produit un certificat médical ayant entraîné une incapacité de travail inférieure à 8 jours. Le président du tribunal s'attarde sur le chat qui a fait les frais d'une violence inouïe de la part du jeune prévenu. Entre le 19 et le 21 octobre dernier, le jeune Niortais frappe d'un coup de bâton l'animal de compagnie de sa compagne, au motif qu'il vient de jouer avec des clés. Il place ensuite l'animal dans un sac et jette le tout à la poubelle. C'est ce qu'il explique au magistrat qui lui pose des questions de plus en plus précises sur le sujet.

Il le place dans un sac et jette le tout à la poubelle

Le magistrat n'est pas convaincu qu'un seul coup de bâton ait pu provoquer la mort du chat. « Les enquêteurs ont retrouvé du sang partout dans l'appartement, y compris au plafond. Et puis on vous croit difficilement quand vous voulez nous faire croire qu'il n'y a pas eu préméditation. En réalité, vous aviez dit à plusieurs reprises à votre compagne que vous n'aimiez pas son chat. Je n'aime pas trop ce genre de choses », finit par lui dire le président du tribunal. « Quand on est capable de faire ce genre de choses sur un animal, on peut faire la même chose sur un être humain. » Même type de remarques de la part du ministère public qui s'inquiète du fait que le prévenu n'a exprimé aucune sorte de regrets durant l'audience et, au contraire, a tenté, pour tout ce qui lui est reproché, de se déresponsabiliser. « Cela dénote d'une personnalité dangereuse », conclut le procureur de la République Émilie Rayneau. Cette dernière requiert 8 mois de prison, dont 4 mois avec sursis et mise à l'épreuve durant 2 ans. Des réquisitions que le tribunal estime insuffisantes. Le jeune Niortais a finalement été condamné mardi à un an de prison ferme avec mandat de dépôt. Le jeune homme a été aussitôt conduit en maison d'arrêt. http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/02/14/Il-violente-sa-compagne-et-tue-son-chat-1-an-ferme-1334451

Terreur familiale, il égorge et dépèce son chien à Arras

Le 24 janvier 2012, un habitant d'Arras, Pas-de-Calais, demeurant Voie Chateaubriand et déjà sous contrôle judiciaire muni d'un bracelet électronique, a blessé son chien après une scène de colère épouvantable dont sa compagne et ses enfants ont d'abord eu à souffrir. Puis il s'en est pris au petit Jack Russel en le projetant à travers l'appartement. L'animal a été blessé à la patte. Ensuite, il se rend chez un vétérinaire qui constate une fracture et établit un devis de soins pour 350 euros. Trop cher! L'homme de 28 ans, rentre alors chez lui et plante une fourchette dans la tête du petit chien, le maintient ainsi et l'égorge, le dépèce en prenant soin de lui ôter sa puce électronique, de sorte que son cadavre ne puisse pas être identifié... Une scène d'horreur à laquelle les enfants ont aussi assisté sous les hurlements du petit chien. L'alccol et l'abus de médicaments seraient en cause mais pas seulement. L'individu n'a exprimé aucun regret et il a prémédité ses actes, cela ne peut pas être un acte sous le coup de la folie passagère. Il est considéré comme dangereux et reste en prison jusqu'au 5 mars, date de renvoi de son procès, en attendant une expertise psychiatrique. Les autres membres de cette famille terrorisée sont défendus par un avocat. Un jugement sévère sera probablement rendu. La suite ici :  http://animalonestmal.over-blog.com/article-barbarie-a-arras-62-il-a-blesse-egorge-et-depece-son-chien-jack-russell-pour-eviter-les-frais-de-v-98426601.html

Les femmes aussi : à Mautauban divorce mal digéré, elle tue Zoé le chien de ses enfants

Ce n'est pas grave, ce n'est qu'un chien...

C'est l'argument qu'une Verdunoise âgée de 35 ans employait pour empêcher ses enfants (âgés de 11 et 14 ans) de donner à manger et à boire à Zoé, femelle Bichon, enfermée sans aucun soin dans le garage familial durant près de trois mois. C'est cette triste affaire que le tribunal correctionnel eut à examiner hier en présence des parties civiles constituées pour l'occasion : celle de la SPA de Tarn-et-Garonne représentée par Me Laure Berges-Kuntz et celle de la Fondation Brigitte Bardot représentée par Me François-Xavier Kelidjian. Ces faits qualifiés d'actes de cruauté envers un animal domestique (délit réprimé par l'article 521-1 du code de procédure pénale), désolants et effrayants, sont le corollaire d'un divorce mal assumé. Zoé aura payé les frustrations de sa «maîtresse» récemment séparée de son époux. Ce dernier, avait alors laissé le bichon à la garde de son ex-femme et de leurs enfants attachés à l'animal. Lors d'une visite à ses filles mi-janvier, le père constate que l'animal est fermé au garage dans un état de grande faiblesse. Ses enfants lui confient que Zoé est ainsi recluse depuis le début de l'année. La suite icihttp://animalonestmal.over-blog.com/article-tortionnaire-de-chien-a-montauban-elle-a-tue-zoe-le-bichon-de-ses-enfants-justice-exemplaire-106357778.html

Dans tous les milieux sociaux !

Ces individus font régner la terreur dans leur entourage mais, contrairement aux idées reçues, la violence -tout comme l'alcoolisme- est présente dans tous les milieux, ainsi qu'en a  témoigné Céline RAPHAËL, issue d'une famille aisée. Victime de son père qui voulait en faire une pianiste virtuose, cette jeune femme sauvée et placée grâce à une infirmière scolaire est aujourd'hui médecin. Elle vient de publier un livre, La démesure, qui l'aide à se reconstruire. Il y a aussi le témoignage de Lydia GOUARDO, une enfant martyre qui a subi un calvaire terrible de 28 ans sans jamais être scolarisée ni signalée aux services sociaux. Elle ne doit sa survie qu'à la mort de son bourreau, par ailleurs soupçonné dans une affaire de meurtre dont il aurait pu être l'auteur.  Le courageux et digne récit de Lydia, co-écrit car elle était analphabète, Le silence des autres, est l'aveu d'une France qui néglige ses enfants et ne se donne pas les moyens de les protéger, sous prétexte qu'elle n'a pas de statistiques et que ce n'est pas le rôle de l'école de faire des signalements ! Comme elle fait avec ses animaux dont elle autorise la torture : taureaux de corrida, gavage d'oies et canards pour leur foie gras malade, abattage à vif pour les rituels halal et casher par exemple, pourtant réprouvés par l'Union Européenne.

La suite logique de cet engrenage de la violence, s'il n'est pas canalisé et dénoncé, se retrouve dans un rapport du FBI mettant en évidence la cruauté envers les animaux chez les tueurs en série : tous s'étaient "entraînés" sur des animaux. Comme le font les enfants des écoles de tauromachie dans le Sud de la France, à qui l'on apprend à tuer des veaux (ou des agneaux en privé) pour se "faire la main". Le collectif de psychiatres et vétérinaires membres de Patrimoine Corrida Non à la honte française!  établit aussi un lien direct avec les spectacles de torture des taureaux. Pour lutter contre les violences conjugales découlant des corridas, une affiche montre une femme la bouche en sang et un oeil tuméfié avec la légende : "La fiesta continue à la maison" !  

Le chien, indice de santé morale de la famille

Voici à suivre un article canadien de 2011 qui en dit la même chose avec un programme de sauvetage pour la famille en danger incluant les animaux : SafePet. Une initiative intelligente en collaboration avec les vétérinaires. Si la photo du petit chat laissé sans soins choque, il faut se dire que les enfants et conjoints victimes de violences ne sont pas plus "beaux" à voir. Sauf qu'un enfant -comme un animal- ne peut pas se défendre ni porter plainte car il n'a pas de statut : il est sous l'autorité du (des) plus fort(s) membre(s) de la famille et sous la loi du silence ! En France, les assistants sociaux, seuls habilités à intervenir, sont en sous-effectif alors que, chaque jour, deux enfants meurent sous les coups de leurs parents. Ils sont plus de 700 sans compter ceux qui ne décèdent pas mais restent infirmes ! Il y a toutes sortes de maltraitances : privation de nourriture ou nourriture avariée, absence de soins, de confort minimal ou aucun, douches brûlantes ou glacées, humiliations, hurlements, gifles et coups calculés pour laisser le moins de traces possibles. Dans tous les cas, l'enfant victime d'un(e) bourreau dira toujours qu'il est tombé tout seul... Comme un chien le fait fidèlement : il protège ses parents maltraitants et assassins.  

Un lien très clair entre la maltraitance des animaux et la violence familiale

Après les drogues, les explosifs et certaines maladies, voilà que les animaux pourraient par la bande aider à dépister des cas de violence conjugale. Parce que si le chien est battu, il y a risque que sa maîtresse et les enfants le soient aussi. C'est ce que rappelle l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec qui, dans une publication récente, consacre tout un dossier à la violence en établissant un lien très clair entre celle faite aux animaux et celle faite aux humains.

Les données sont troublantes

Selon un sondage réalisé en 2000 par la SPCA ontarienne auprès de 111 victimes de violence familiale qui se trouvaient dans un refuge pour femmes battues, l'animal domestique avait aussi été menacé, maltraité ou tué dans la moitié des cas. Par ailleurs, pas moins de 43% de ces personnes avaient tardé à quitter la maison parce qu'elles étaient inquiètes de laisser leur animal derrière elles.

Elles restent à cause de leur animal

Un autre sondage réalisé il y a une dizaine d'années auprès de 100 femmes dans des refuges pour femmes battues de Calgary a par ailleurs révélé que 56% des animaux de ces femmes avaient aussi été menacés, blessés ou tués. Le quart d'entre elles disaient aussi avoir retardé leur départ de la maison par souci du bien-être de leur animal de compagnie. Au Québec, «de nombreuses femmes vont retarder leur départ de leur milieu et le moment où elles porteront plainte par crainte de ce qui pourrait arriver à leur animal, dit le Dr Joël Bergeron, président de l'Ordre des médecins vétérinaires. L'animal devient un outil de chantage, de marchandage, de manipulation, et ce, tant envers la conjointe qu'envers les enfants.»

SafePet : sauver la famille avec les vétérinaires

Comme l'écrit Debbie Stoewen, doctorante en médecine vétérinaire, cela n'est pas surprenant dans la mesure où la grande majorité des familles considèrent leur animal comme un membre à part entière du noyau familial. Aussi incite-t-elle les vétérinaires québécois à participer au programme canadien SafePet. Par ce programme, les vétérinaires, en lien avec les refuges pour femmes, offrent un foyer temporaire et des soins aux animaux de compagnie des femmes désireuses de quitter un conjoint violent. L'idée du programme: contourner un obstacle important en offrant la «tranquillité d'esprit» aux femmes et en les assurant «que chaque membre de la famille sera en sécurité, y compris les animaux favoris».

Ruth Pilote, agente de planification, de programmation et de recherche à l'Institut national de santé publique du Québec, rappelle pour sa part dans le journal de l'Ordre des médecins vétérinaires que ces professionnels mis au courant de violence conjugale se doivent «d'assurer la sécurité des personnes et des animaux» et «de faire un signalement à la DPJ en toute confidentialité s'il y a des enfants dans le ménage».

Source La presse Ca :

http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-affaires-criminelles/201107/12/01-4417070-un-lien-tres-clair-entre-la-maltraitance-des-animaux-et-la-violence-familiale.php    

Photo "PTITE MISERE" : Trouvée souffrante et affamée dans un hall d'immeuble. Merci de voter pour elle au concours "Bébêtes" de février pour faire gagner la cagnotte destinée à aider des associations de sauvetage d'animaux comme cette petite puce. Justement parce qu'elle n'est pas la plus "belle" et que la beauté est avant tout intérieure, la société de consommation l'oublie !

VOTEZ ICI une fois par jour gratuitement :

http://www.bebetes.fr/photos/fevrier_2013/ptite_misere/

Bien amicalement,

Cerizette

Le 12 février 2013 - MAJ 18 février 2013

Patrimoine corrida Non à la honte française! le lien :

http://www.patrimoine-corrida.fr/

Mise à jour le 18 février 2013 : conférence-débat le 15 mars 2013

QUI BAT SON CHIEN BAT LES SIENS ! Enzo tué à coups de laisse de chien...

Colloque sur les violences faites aux hommes et aux animaux avec le professeur Hubert Montagner qui se mobilise aussi pour interdire l'accès des corridas aux moins de 16 ans. Où et quand : au Centre de congrès d'Aix-en-Provence le 15 mars 2013 de 14 à 21 heures, entrée libre.

Thème : l'animal sentinelle de la violence faite aux enfants.
Un lien indiscutable a été établi entre les brutalités commises envers les animaux et envers les humains. Un réseau global de signalements des maltraitances pourrait sauver des enfants. Mais aujourd’hui, aucune structure ne les centralise. Le 15 mars à Aix-en-Provence, une conférence/débat est organisée autour du professeur Hubert Montagner pour proposer des solutions concrètes.
L’histoire du petit Enzo, tué à coups de laisse de chien dans sa baignoire, est un des exemples dramatiques de ce manque de cohérence. Son beau-père frappait ses animaux, et entendait éduquer le petit garçon avec les mêmes méthodes. Enzo sortait tout juste de l’hôpital suite à des maltraitances, mais quelques dysfonctionnements administratifs auront scellé son destin…
Internvenants multidisciplinaires internationaux : juristes, magistrats, psychiatres, médecins, vétérinaires, comportementalistes, criminologues, associatifs, responsables politiques, etc. Une exposition des découvertes les plus récentes sera proposée.
Une idée forte sera développée : la création d’un pôle centralisateur de tous les signalements de maltraitance, qu’ils s’exercent sur des humains ou sur des animaux, dans toutes les Cours d’appel de France. Si les juristes, les gendarmes, les vétérinaires, les services sociaux et tous les acteurs concernés pouvaient travailler ensemble, cela éviterait de nouveaux drames.

Contact presse et programme : Jacques Barbier, Président de l’association STOP VIOLENCE - Téléphone 06 42 39 98 31.
Confirmez votre Réservation par mail : stopviolence.colloque@gmail.com
Site web : http://www.stopviolence.fr/page25.php

Source Stop Violence : http://www.stopviolence.fr/page25.php

Signer la pétition de soutien au professeur Hubert Montagner : pour interdire l'accès aux corridas aux enfants de moins de 16 ans :  

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2012N19762

Il est nécessaire de confirmer sa signature par clic sur le mail du site.

 

 

Repost 0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 15:40
 
Oh la la, les Français tiennent à leur foie gras autant que François Hollande ! A vos fourchettes pour une meilleure mise en bouche...
 
Ce matin, François Hollande s'est rendu au marché de Rungis pour mener une opération de communication pour l'industrie agroalimentaire. Il s'est d'ailleurs trompé de date disant "nous sommes le 28 décembre". Ca se trompe un président et ça ment ! Ce n'est pas la première fois que le président de la République conduit ce genre d'opération.
Voici une vidéo satirique qui les montre lui et sa compagne, Valérie Trierweiler, dans la promotion de la filière foie gras. Une vidéo qui confronte discours et réalité de terrain, un décalage détonant :
 
.
D'une approche grinçante et humoristique, nous pensons que cette vidéo peut être partagée par le plus grand nombre. Merci d'aider à son lancement en la diffusant le plus largement possible autour de vous ! Mille mercis de L214 qui diffuse des informations édifiantes sur la production du foie gras et ce, dans toutes ses filières.
Il n'y a pas de FOIE GRAS "ARTISANAL" sans souffrances, la cruauté est artisanale c'est tout. Les canards n'adorent pas être gavés sous prétexte qu'ils sont capables d'avaler une grenouille : ce ne sont que des arguments commerciaux débités dans les journaux télévisés complices aux heures de grande écoute ! Il n'y a jamais de parité : laissent-ils de la place pour des repas de fête végétariens ? Non. Pourtant, ils sont des millions et ignorés !
Le foie gras est et reste un aliment issu d'un animal gravement malade qui a énormément souffert. Les Italiens l'ont bien compris, ils n'en veulent plus non plus.
LE MEILLEUR FOIE GRAS DU MONDE ? Il n'existe pas et même sous un label "bio", c'est une imposture car la filière biologique AB a une charte de non cruauté sur les animaux.
L'Union Européenne désapprouve le fait de nourrir de force des animaux, sauf en cas de maladie si l'animal ne peut le faire lui-même, et en quantité normale.
Tout savoir sur le foie malade du couvoir, du sexage à l'abattoir :
Le Faux Gras de Gaïa, l'alternative qui respecte les gourmets et les animaux, un marché à prendre en France :
A la Saint-Martin on nous prend pour des crétins !
Le saviez-vous ? Saint Martin est le saint patron du foie gras. La bière, les petits pois, le dentifrice… n’ont pas la chance d’avoir un saint patron. C’est qu’en général les saints patrons sont censés protéger des personnes, pas des produits : les gens qui exercent un certain métier ou habitent une certaine localité par exemple. Pour le foie gras, c’est différent. « Saint Martin est choisi comme Patron du Foie Gras, mets sublimé lorsqu’il est partagé » lit-on sur le site du CIFOG (l’interprofession du foie gras).
Etait-il friand de foie gras ? Non, pas que l’on sache. Il vécut dans une simplicité proche du dénuement. MARTIN (316 -397 ap. J.-C.) est resté dans les mémoires pour avoir donné la moitié de son manteau à un pauvre mourant de froid. Il fut aussi un chrétien fervent et un infatigable évangélisateur. Un livret édité par le CIFOG indique qu’il devint le saint le plus populaire d’Europe et souligne qu’il y parvint « sans radio, télévision ni Internet ». On mesure mieux grâce à cette précision (fournie avec les italiques d’emphase) la prouesse que cela représente.
Cette popularité le propulsa-t-elle saint patron du foie gras en des temps reculés où religion et vie quotidienne étaient étroitement mêlés ? Non. En fait, saint Martin a été promu à ce poste en 2009, par les services marketing de la filière du foie gras. S’il a fallu du temps pour découvrir qu’il était le candidat idéal, il est certain que c’est bien lui. D’abord, il est lié aux oies. La preuve : la légende dit qu’un jour il se cacha parmi un troupeau d’oies pour tenter d’échapper à ses poursuivants. Et puis, au Moyen-Age, dans diverses régions d’Europe, on avait coutume de consommer une oie à la Saint-Martin. D’ailleurs, l’usage perdure dans des pays d’Europe du nord, comme la Suède ou l’Allemagne.
Certes, une oie n’est pas un foie gras. Certes, dans ces mêmes pays, les lois de protection animale interdisent le gavage. Certes, 97% du foie gras produit en France provient de canards et non d’oies… Mais novembre, c’est aussi la saison où, dans les régions productrices, arrivaient sur les marchés les foies gras de volailles gavées avec du maïs de l’année. Et puis, que diable, ce ne sont pas tant les références historiques qui importent. Il s’agit avant tout de marquer son adhésion à des valeurs ! (L214)
gavage
Bon appétit la France de "l'art de vivre" !    
Comment est-il possible aussi que l'on gaspille la vie des animaux en broyant vivants les canetons femelles ?     
Bien amicalement,
Cerizette
Le 27 décembre 2012
Repost 0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 13:21

CHIOTS 300 SAISIS EN MEUSE

Joyeux Noël ! Un chien de race ou non ne s'achète pas en animalerie, pas à la foire, pas sur internet, ni sur petites annonces ou dans la rue...    

Mise à jour le 27 décembre 2012 : Animalus reçoit des pressions renouvelées de la part de sympathisants de l'éleveur en question. Animalus rappelle donc qu'il est un blog indépendant de toute association, un simple relais d'informations vérifiées auprès de plusieurs sources : ici c'est Le Parisien et Loractu mais aussi France3 dont le reportage télévisé dans les locaux était édifiant. Animalus n'est pas habilité à intervenir dans les enquêtes et décisions de justice, même si les présumés coupables ont des supporters et recherchent des stratégies de défense. Une pétition en ligne présente l'éleveur comme un "martyr" victime des associations de protection animale, lesquelles auraient déployé d'immenses moyens pour se faire un "coup de pub" ! De nombreux messages parviennent au blog dénonçant cette situation "connue des habitants depuis des années", les chiens seraient "déplacés dans la famille de l'un à l'autre"... Il y a aussi une personne se disant l'éleveur et prétendant que le reportage télévisé est un montage publicitaire des associations... France 3 et les gendarmes présents n'apprécient pas une telle mauvaise foi. 

Mise à jour le 30 décembre : message reçu d'une personne signant David Klein, éleveur de la famille de Patrick Klein
DAVID
et conbien cela va t il te couter pour la diffusion sur ton blog de ces information fausse et diffamatoire
tres tres cher, met de l argent de coté
car on ne peut pas ecrire tous et n importe quoi

http://www.loractu.fr/bar-le-duc/2847-exclusif-meuse-chiots-maltraites-l-eleveur-mis-en-cause-s-explique.html

Pour des raisons éthiques, Animalus ne publie pas les commentaires élogieux en faveur de son blog, se refusant à faire de la publicité à des sites de petites annonces de particuliers pratiquant la saillie à but lucratif. Merci de votre compréhension.

 

Combien pour ce mignon bébé chien sûrement malade ?

Trop cher ! L'adoption d'un animal contrôlé, vacciné et suivi dans une refuge revient bien moins cher et fait un heureux. Mais combien coûtera ce chien au refuge pour ses soins, sa nourriture, son chauffage et son attente désespérée d'un vrai foyer quand le paquet de Noël aura cessé de plaire ? Cela va si vite, le temps de s'apercevoir (quand c'est le cas) qu'un chien a des besoins éducatifs, physiologiques et affectifs autres que de se faire triturer par les mains de toute la famille, à l'âge où il doit à apprendre les règles de la hiérarchie ! Combien de ces craquants cadeaux de Noël seront alors des chiens maltraités et martyrisés ? Petites et moyennes associations refuges sont bondées et leurs finances exsangues à force d'absorber l'irresponsabilité des Français ! Elles subsistent grâce aux dons et au travail acharné des bénévoles mais cela ne peut pas continuer ainsi, parce les adoptions se font de plus en plus rares en ces temps "de crise" et les gouvernements successifs sont hermétiques à la cause animale.

La France ne se réveille pas pour ses animaux !

Contrôles vétérinaires insuffisants ou bâclés, justice laxiste sans formation spécifique, frileuse et trop lente à intervenir, lois inadaptées et non appliquées, aucun secrétariat d'Etat à la condition animale comme dans d'autres pays européens... La maltraitante a de sinistres jours dans notre pays, sans compter les cas atroces et ponctuels de tortures ! Une association de protection animale ne peut même pas pénétrer dans un appartement ou un local pour sauver un animal sans l'accord du propriétaire et sans être en infraction elle-même ! Il n'a pas loi pour NON assistance à animal en danger ! Chacun peut faire n'importe quoi des animaux et si l'on tenait des statistiques de ces milliers d'animaux annuels mis sur le marché avec ceux pris en charge par les refuges, le ministre de l'Agriculture serait bien surpris des chiffres effarants ! A cet effet, Animalus rappelle la pétiiton pour une révision du statut des animaux qui sont toujours assimilés à des meubles et pour les chats, également dans des élevages industriels, réformés, abandonnés et laissés pour compte, la pétition stérilisation obligatoire pour le chat domestique. Voici encore un magnifique exemple de la justice française totalement défaillante et j'm'en foutiste. Peu lui importe le devenir des chiens et des femelles machines à reproduire, le buisness continue...

Patrick Klein : élevage en batterie et insalubrité constatée 

Depuis sa FERME DE RANGEVAL à CORNIEVILLE en Meuse, l'enquête indique qu'il fournirait des animaleries ou sites internet avec ses chiens apeurés et sans soins, grandissant dans des conditions sanitaires épouvantables. Toujours selon l'enquête, il serait aussi soupçonné de trafic par modification des puces électroniques, d'exercice illégal de la médecine vétérinaire et de malversations financières.  Il aura fallu plus d'un et demi pour que cette affaire soit dévoilée et diffusée par France3, seule chaîne à l'avoir fait deux fois aujourd'hui.  L'association Stéphane LAMART et la FONDATION ASSISTANCE AUX ANIMAUX avaient porté plainte en avril 2011,  mais la lenteur administrative vient seulement  d'octroyer la confiscation de 46 chiots dont 34 confiés à AAA sur les 300 normalement "en roulement",  dont de nombreuses chiennes reproductrices en détresse. Une opération fiasco qui s'est éternisée en négociations et n'a finalement abouti qu'à un "simple contrôle judiciaire des locaux". L'enquête qui ne fait que commencer, n'a pas encore déterminé s'il y a des charniers car, dans de telles conditions, il y a forcément des bébés morts...  

Une énorme déception et un gaspillage de moyens pour Stéphane Lamart  et la Fondation AAA qui a reccueilli les 34 chiots et avait lancé un SOS (ci-dessous) s'attendant à reccueillir et répartir dans différents refuges 300 chiens et mères.

Toutes deux étaient venues avec renfort de bénévoles, médecins soigneurs, vétérinaires et six camions chauffés dans l'espoir de soustraire tous les animaux à leur esclavagisme. La justice en a décidé autremement pour le moment. Ainsi que ces photos en témoignent, les chiots sont dans leurs excréments et urines. Ces bébés séparés de leurs mères dorment dans des baraquements sordides cloisonnées en  box sur un sol bouseux, en totale infraction avec la loi sur les chenils. On est bien loin des images babysantes idéalisées par les acheteurs des animaleries et autres lieux de revente...

Deux articles à suivre du journal Le Parisien et de Loractu faisant le point sur cette affaire qui a fait des gros titres erronés : il ne s'agit plus de 300 chiens saisis mais seulement de 34. En fait, 46 auraient été libérés dont 34 confiés à la fondation AAA, selon le site de l'association Stéphane Lamart. 

Seuls 150 chiens étaient présents ce qui laisse supposer que l'éleveur était prévenu de l'opération. Aujourd'hui, il se présente comme une" victime" alors que les photos sont effroyables, tout comme le reportage télévisé sur France3.

Meuse : une trentaine de chiots saisis pour "mauvais traitements"   

Les animaux ont été pris en charge dans des refuges d’Ile-de-France de la fondation Assistance aux animaux. Cette saisie fait suite à une plainte déposée le 6 avril 2011 par l'association Stéphane Lamart, qui dénonce des «mauvais traitements» sur les 250 chiens de l'élevage. Les défenseurs des animaux reprochent à l'éleveur de la ferme de Rangeval, Patrick Klein, de mauvaises conditions de vie pour l'ensemble des bêtes. Selon Stéphane Lamart, «il y a un manque d'hygiène. Les chiots, maigres et craintifs, sont à même le sol sur du carrelage dans des boxes non réglementaires. Ils marchent dans leurs excréments, les gamelles d'eau et de nourriture sont vides».
Les défenseurs des animaux déçus

L'intervention s'est déroulée en présence du substitut du procureur du tribunal de Grande instance de Bar-Le-Duc, des gendarmes, de deux vétérinaires, mais aussi de bénévoles des deux associations qui avaient mobilisé de nombreux camions afin d’extraire l'ensemble des bêtes. Mais le substitut du procureur a finalement ordonné la saisie de 34 chiens pour les confier à la fondation Assistance aux animaux. Cette petite saisie était en fait un « simple contrôle » selon la justice.
Toutefois, une enquête est toujours en cours. Et selon Loractu.fr (ci-dessous), des liens avec un réseau de trafic d’animaux avec les pays de l’Est ne sont pas écartés.     

CHIOTS 300 MEUSE SAISISChiots maltraités en Meuse : seulement 34 animaux saisis sur 300   

Hier, une vaste opération de gendarmerie accompagnée par des bénévoles de la Fondation « Assistance aux animaux » s’est déroulée dans un élevage professionnel de chiens en Meuse, près de Commercy. Selon, la fondation, près de 300 chiens seraient maltraités, mais la justice n’en a saisis qu’une trentaine. Un élevage pourtant officiel et reconnu près de Commercy en Meuse. A Cornieville, un élevage presque à cheval entre la Meuse et la Meurthe-et-Moselle hébergeait trois cent chiots de race dont des Cavaliers Kings Charles, Caniches, Carlins, Cockers ou encore Jacks Russell.   Une cinquantaine d’entre eux environ étaient viviblement maltraités par le gérant de l’élevage, l'association Stéphane Lamart et la Fondation Assistance aux Animaux ont porté plainte à ce sujet en 2011. « Ils marchent dans leurs excréments, les gamelles d’eau et de nourriture sont vides » a constaté sur place Stéphane Lamart.

Un réseau de trafic d'animaux ?

Deux vétérinaires accompagnés de gendarmes étaient sur place ce jour pour procéder à la saisie des animaux en détresse. Mais stupéfaction pour les amoureux des petites boules de poils : la décision de saisie des animaux s’est éternisée. Presque une journée complète pour décider du sort de ces animaux. Alors que l’association avait mobilisé de nombreux camions afin d’extraire ces 300 chiens et chiots de race pour « maltraitance », le substitut du Procureur de la République de Bar-le-Duc a finalement ordonné la saisie de 34 chiens pour les confier à cette fondation. Une déception pour Assistance aux animaux qui voulait repartir hier avec les 250 à 300 chiens. Cette petite saisie était en fait un « simple contrôle » selon la justice.  

La Fondation se charge d’ailleurs de recueillir ces chiens et chiots afin de pratiquer aux premiers soins. Assistance aux Animaux lance un appel à générosité pour l’achat de couvertures, médicaments et nourriture.

Une enquête est toujours en cours. Des liens avec un réseau de trafic d’animaux avec les pays de l’Est n’est pas écartée. Le propriétaire de l’élevage devrait être entendu ces prochains jours. En attendant, il continue son activité, amputé seulement de 34 bêtes saisies.

Contact : Fondation Assistance aux Animaux

Téléphone 01 39 49 18 18

Mail fondationassistanceauxanimaux@orange.fr

Site internet http://www.fondationassistanceauxanimaux.com/ 

SOURCES Le Parisien du 12 décembre 2012

http://www.leparisien.fr/faits-divers/plus-de-300-chiots-saisis-pour-mauvais-traitements-dans-la-meuse-11-12-2012-2398887.php et Loractu du 12 décembre 2012 : http://www.loractu.fr/bar-le-duc/2796-chiots-maltraites-en-meuse-seulement-34-animaux-saisis-sur-300.html  

PHOTOS Association Stéphane Lamart 

http://www.associationstephanelamart.com/index.php?n=740

N.B. La Fondation AAA n'avait pas encore mis son article à jour.

chat sans-abriLes animaux sont considérés comme des meubles... Les chats sont dans la même situation, élevés en batterie, réformés, abandonnés et sans abri, ils reproduisent leur misère de façon dramatique pour eux, les refuges et bénévoles qui essaient de les capturer, les soigner et les nourrir. Plus que jamais ayez un coeur pour les chats et les chiens ! Signez et diffusez les pétitions suivantes : 

POUR LA REVISION DU STATUT JURIDIQUE DES ANIMAUX

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/revision-statut-juridique-animal/9447  

POUR LA STERILISATION DU CHAT DOMESTIQUE

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2012N29902

N'oubliez pas de confirmer votre signature par clic sur le mal du site Mes Opionions.com et La pétition publique qui ne sont pas des spam !      

Merci beaucoup !

Bien amicalement,

Cerizette

Le 12 décembre 2012 - MAJ le 21-26-31 décembre 2012

 

 

Repost 0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 15:19
animaux de ferme transport pmaf
La PMAF n'oublie pas les animaux transportés...
 
Pourquoi élever, polluer nos sols et exporter tant d'animaux ?
La Protection Mondiale des Animaux de Ferme, PMAF, vient de publier ses actualités en nous souhaitant de joyeuses fêtes sans foie gras évidemment. A cet effet, vous pourrez recevoir des brochures et envoyer des cybercartes de voeux spéciales. Elle rappelle aussi les conditions de transport infernales des animaux vivants qui, une fois sortis de France, d'Espagne et de l'Union Européenne n'ont plus de protection minimale ainsi que le démontre une vidéo témoin. Après la pétition 8 HOURS, les améliorations -visant à réduire à 8 heures le temps de transport- restent précaires, insuffisantes et détournées en Europe puisque la PMAF et ses partenaires forment des policiers à la vigilance et que le nombre d'exportations est sans cesse en hausse !
Limiter le temps de transport est déjà une mesure qui ne vaut rien si on ne leur offre pas des bétaillières aménagées pour leur éviter l'entassement, les blessures, la mort avant l'arrivée et les épidémies. La FRANCE est d'ailleurs le cancre de l'UE car il a fallu interpeler ses députés pour qu'ils consentent à signer l'accord européen. (Page d'Animalus du 2 février 2012 SOS AUX DEPUTES, l'Europe signe la France rechigne !). Même si ces bêtes sont vouées aux abattoirs, ce n'est pas une raison de leur faire subir des sévices supplémentaires. Un grand nombre d'entre elles périssent donc dans ces convois de la mort et c'est autant de pertes et mépris pour leur vie.
Vous pourrez lire les souhaits de la PMAF et lui renouveler votre fidélité pour son travail méritant. En toutes saisons, des relais au bord des routes de l'enfer à chronométrer les camions, à les arrêter pour  leur demander des pauses, les informer des souffrances de leur "cargaison", abreuver, secourir les animaux en grande détressee et alerter ! Cette association de terrain discrète mais si efficace vous remercie de tout coeur.  
Pourquoi croire qu'on est pauvre si on ne mange pas de viande ? 
C'est une bonne question car la France participe allègrement à ce massacre routier et maritime en exportant des millions d'animaux de toutes tailles. Cependant, même si nous ne mangeons pas ou peu de viande, nous ne devons pas nous désolidariser des animaux de ferme. Commençons par le début : réduire et remplacer ! La pauvreté alimentaire n'est pas une fatalité. Des Banques alimentaires efficaces et d'autres associations françaises,  même des pays tiers, l'ont bien compris en ouvrant des ateliers de cuisine aux personnes en précarité. Sur place, confection de solides, délicieux et surprenants repas à base de protéines végétales,  entrée et dessert compris pour moins de 3 euros : c'est possible ! Manger de la viande n'est qu'une habitude savamment entretenue et orchestrée par les riches et puissants lobbies industriels alors que les éleveurs bio faisant de leur mieux sombrent dans la précarité. Les  groupes de pression fixant les prix sont prêts à tout, il n'y à qu'à voir la publicité sournoise se servant de Dieu, des anges et du diable tentateur pour faire avaler du sang.  Et créer de faux besoins, comme en Chine, où la viande bovine importée est devenue un signe extérieur de richesse, et voit de massives maladies dues à la consommation de viandes rouges.
.
Transport d’animaux vivants vers les pays tiers : des souffrances intolérables
Notre partenaire ANIMALS'ANGELS (Anges des Animaux) a récemment réalisé une enquête sur les conditions de transport et de manipulation des bovins et ovins entre l’Europe et le Liban. L’association a réalisé et diffusé une vidéo de cette investigation. Un grand nombre de bovins et de moutons sont chaque jour transportés vivants depuis toute l’Europe jusqu’au sud de la France ou de l’Espagne, puis sont embarqués sur des ferrys pour la Turquie ou le Liban. Arrivés à destination, la réglementation européenne sur le bien-être des animaux transportés n’est plus applicable. Ainsi, les animaux y subissent trop souvent des mauvais traitements et sont abattus sans étourdissement.
C'est ce qu’ont pu constater les enquêteurs d’Animal’s Angel au Liban. L’association dévoile dans sa vidéo les conditions intolérables de transport et d’abattage dont ont été victimes les bovins français et ovins espagnols observés au cours de cette enquête. Les moutons étaient transportés à ciel ouvert, ont dû sauter du camion au milieu de gravats faute de rampe de déchargement et été abattus sans étourdissement. Les bovins en provenance de France, quant à eux, ont été débarqués sur un parking non adapté et présentaient des signes d’épuisement. Les images parlent d’elles-mêmes : les scènes inacceptables de ce reportage dépassent l’entendement.
Arrêter l'exportation d'animaux vivants 
Depuis la création du Groupement Export France (GEF) en 2011 porté par l'Association nationale interprofessionnelle du Bétail et des Viandes INTERBEV,  le nombre d’exportations d’animaux vivants vers les pays tiers n’a cessé d’augmenter ces derniers mois. En effet, il permet de coordonner les moyens et actions de la filière pour le développement des exportations. 
Chaque acteur participant à l’exportation d’animaux vivants vers les pays tiers (éleveur, négociant, transporteur) a sa part de responsabilité dans les mauvais traitements infligés aux animaux dans ces pays.
La PMAF souhaite l’arrêt des exportations d’animaux vivants vers les pays tiers, ainsi que la fin des transports longue durée, au profit de l’exportation de carcasses. Nous restons mobilisés sur les routes de France, pour exercer une surveillance active des conditions de transports des animaux.
.
Les policiers de Hongrie à nouveau mobilisés pour les animaux transportés !
Laa PMAF, EYES ANIMALS et ANIMAL WELFARE FOUNDATION ont encore animé des formations auprès des forces de l’ordre hongroises et continuent à former de nouveaux groupes de policiers. La Hongrie étant un pays d’export et de transit d’animaux vivants, les problématiques liées à leur transport sont très nombreuses. Grâce à cette formation, les policiers ont pu mieux appréhender la réglementation européenne en vigueur sur le transport des animaux vivants. Cette session théorique s’est accompagnée d’une application concrète sur terrain, où les stagiaires ont pu expérimenter des situations réelles de contrôles de convoi d’animaux vivants... La suite : http://pmaf.org/news/162/86/Les-policiers-hongrois-se-mobilisent-a-nouveau-pour-les-animaux-transportes.html
Ne les oublions pas ! Cybercartes Joyeuses fêtes, adhésion ou don :        
Extrait de la vidéo enquête du 14 novembre 2012 : De France en Espagne vers le Liban
Qui sont ces animaux transportés ?
BIen amicalement,
Cerizette
Le 13 décembre 2012
 
Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 14:45
LISA, le coeur au bord des lèvres... a gagné sa  bataille des Ardennes !
 
L'Alsace a son sordide PINTOR handballeur  professionnel de 21 ans et tortionnaire de trois chiens à Sélestat (4 mois avec sursis), les Ardennes ont leur FIAHLO. Quelle différence ? C'est la première fois qu'on a vu un sportif aussi abject et en Ardennes, on n'avait jamais prononcé une interdiction de posséder un animal. Guynel PINTOR, c'était son chien mort de sévices retrouvé à l'eau dans un sac poubelle et Manuel FIAHLO, avec du fil de fer autour des pattes.
Qui veut noyer son  chien  l'accuse de la rage... Une nouvelle affaire révoltante venant en souligner une troisième du même genre. A Liège en Belgique, une femme de 55 ans vient d'écoper de 6 mois de prison ferme, 550 euros d'amende et interdiction de détenir un animal pour avoir jeté son Golden retriever dans les eaux glacées de la Meuse en décembre 2011. Un témoin bienveillant avait assisté à la scène et donné l'alerte aux pompiers. Avec 40% de chances de survie, le vétérinaire avait constaté sa maigreur extrême et confirmé que ce chien adopté dans un refuge était déjà un  animal martyr, c'est d'autant plus écoeurant (20 Minutes). Les Golden retrievers sont des chiens performants utilisés pour assister et secourir les hommes, cette fois c'était l'inverse ! 
La Lisa ne  rit pas vraiment... L'Union Ardennaise a fait un jeu de mot en rapport avec le sourire de la Joconde dite Mona Lisa dans le titre de son article à suivre: La Lisa rit, Lisa étant l'association de Charleville-Mézières partie civile du procès FIAHLO. Pas de  quoi, l'amende de 1000 euros peu dissuasive est avec sursis, mais les Ardennes ont enfin inauguré leurs annales judiciaires avec une interdiction à vie de détenir un animal, ce qui peut en sauver d'autres. Ce pauvre chien déjà souffre-douleur de sa famille, a providentiellement été sauvé grâce à un témoin au coeur serviable alors c'était bien le minimum. Il a désormais un autre sort qu'une fin aussi lâche ; dans son refuge de protection animale, personne ne l'a trouvé spécialement aboyeur. Lors de la reconstitution des faits avec Manuel Fiahlo, le petit chien avait fait pipi sur lui de terreur...
A maîtres amateurs, chiens aboyeurs ! FIAHLO prétextait qu'il aboyait "tout le temps" or, quand un chien aboie trop c'est qu'il est inutilement en alerte, sur la défensive, en attente ou en manque de soins donc avant tout mal compris, non respecté et mal aimé. Les aboiements intempestifs sont des appels de détresse à prendre autant au sérieux que les cris plaintifs de maltraitances. Les vétérinaires comportementalistes aident les maîtres et les familles composées de plusieurs membres à rétablir ou établir la nécessaire hiérarchie absente ou chaotique, leur apprenant les bases de l'éducation canine. Un chien sait parfaitement obéir à de multiples ordres précis sans cris, insultes ni coups et sévices, c'est aux propriétaires d'être disciplinés. Les prochaines fêtes de fin d'année sont déjà une catastrophe pour tous les animaux pris comme objets de consommation jetables. 
Noël non merci, un chien n'est pas une peluche ! N'offrez pas d'animal à un enfant ni sans le consentement de toute la famille. Les refuges sont déjà dramatiquement saturés de petits jouets irresponsables qui ont cessé de plaire avec des besoins physiologiques et affectifs toute leur vie... 
 
DEVILLE (Ardennes). Lundi 3 décembre 2012, le président du tribunal correctionnel de Charleville-Mézières a rendu un délibéré concernant des sévices graves ou actes de cruauté envers un animal domestique, apprivoisé ou captif. Les faits se sont produits à DEVILLE en juillet 2010.
Dans cette affaire, le chien auquel le propriétaire avait lié les pattes avant de le jeter au bord de la Meuse à Deville dans le but de noyer l'animal, l'association la Lisa qui avait emmené le dossier devant le procureur de la République a eu gain de cause au tribunal correctionnel.
Le propriétaire Manuel Fialho, 46 ans, a été condamné à 1 000 euros d'amende avec sursis et à une interdiction définitive de détenir un animal. Une sentence qui fera date dans les annales de la justice ardennaise car c'est la première fois qu'une interdiction définitive de détenir un animal est prononcée par un tribunal carolo.
Le président énervé, les faits reprochés au prévenu son atroces... 
Une dame qui se promenait en bord de Meuse à Deville le 7 juillet 2010, a aperçu en bas d'un talus au niveau du fleuve un chien mâle croisé griffon épagneul, les pattes attachées avec du fil de fer. Le témoin a prévenu le maire de Deville qui a aussitôt appelé les gendarmes. Le propriétaire du chien, un habitant de la commune, a été rapidement identifié et convoqué à la brigade pour être entendu sur les faits. Il a reconnu avoir voulu se débarrasser de son chien, car sa compagne en avait peur et que le chien aboyait tout le temps. Il a aussi reconnu qu'il n'avait jamais conduit l'animal chez le vétérinaire.
À la barre, le prévenu n'est pas serein et cherche à fuir ses responsabilités. Un comportement qui a énervé le président Reynes : « On va recadrer tout de suite les débats. Monsieur, ici ce n'est pas le moment d'inventer une autre version, alors reconnaissez-vous avoir attaché votre chien et l'avoir jeté dans l'eau pour le noyer ? »
Blessures multiples
« Je suis parti de chez moi à pied avec le chien, je suis allé entre Deville et Laifour, au bord de la Meuse. Arrivé sur place, j'ai regardé s'il y avait quelqu'un. Lorsque j'ai vu que j'étais seul, je l'ai attaché et je l'ai poussé au bord de l'eau. Il s'est débattu un peu, je l'ai maintenu, mais je ne l'ai pas frappé, il aboyait un peu et je suis parti » a encore déclaré le propriétaire.
Me Isabelle Colinet qui représente les intérêts de la LISA, partie civile au procès, a mis en évidence dans sa plaidoirie les conclusions du vétérinaire : « L'animal a été retrouvé apeuré, en mauvais état général, maigre et montrait des blessures multiples dont un hématome sur la gueule compatible avec des coups et des entailles très profondes aux deux pattes avant. Je signale que le chien a tellement peur de son propriétaire que lorsqu'il l'a vu lors de la reconstitution, l'animal a fait pipi sur lui », a confié, indignée, l'avocate qui a gagné une belle bataille en réussissant à obtenir une condamnation définitive.
La substitut, Mme Mutiloa, a réclamé une peine de prison avec sursis dans ce dossier que la magistrate a jugé désespérant. Manuel Fialho n'ayant pas d'avocat pour le défendre, a tout simplement répondu « non » au président qui lui demandait s'il avait quelques choses à ajouter. L'affaire était cuite pour lui.
Extrait de L'UNION ARDENNAISE le 5 décembre 2012
Animalus vous présente Lisa :
Association LISA Ligue dans l'Intérêt de la Société et de l'Animal
14 rue de l'Abattoir - 08000 Charleville-Mézières 
Portable : 06 81 93 62 18 - Fixe : 03 24 41 74 51 laisser un message
Urgences : Chien : 06 81 93 62 18 - Chat  06 48 22 15 14 (pas de réponse aux SMS)
Bien amicalement,
Cerizette
Le 6 décembre 2012
La pétition contre Guynel PINTOR reçoit des signatures du monde entier ! Participer et partager sur vos réseaux ici :
 
Repost 0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 20:00

3428927759_dc1478ba98.jpg Mise à jour le 29 novembre 2012 : pétition !

Le Hobbit: cruauté inattendue... mais accusations fondées. PETA confirme le 26 novembre 2012 l'enquête de police et les charges contre le réalisateur en Nouvelle-Zélande pour les  agressions, maltraitances et néglicences ayant entraîné la mort de dizaines d'animaux.

Envoyez un message avec PETA à Peter JACKSON pour lui dire que maltraiter et tuer des animaux pour le tournage de son film est inacceptable et que vous n'irez pas le voir car vous ne cautionnez pas ces cruautés. Il suffit d'indiquer son prénom (first name) et nom (last name), votre email et signer !

C'est ici et ça prend quelques secondes :

https://secure.peta.org/site/Advocacy?cmd=display&page=UserAction&id=4468

HOBBIT-le-fim-qui-tue-PETA.jpg 

On n'ira pas au cinéma !

La production de la trilogie de fantasy du Hobbit et son réalisateur Peter Jackson sont accusés de ne pas avoir su protéger les animaux utilisés sur le tournage : 27 animaux y seraient morts.

 

Voilà une polémique qui sort du débat sur la projection en 28 images du Hobbit : Un voyage inattendu, le premier volet de la nouvelle trilogie de Peter Jackson dans l’univers du Seigneur des Anneaux. Un article du Daily Mail rapporte les propos de dresseurs, qui affirment que les animaux -nombreux sur ce film de fantasy, surtout des chevaux et des poneys- étaient gardés sans trop de surveillance à proximité du plateau dans une ferme "pleine de pièges dangereux pour eux". Comme des trous et des fossés dans lesquels les animaux pouvaient tomber. Et des accidents n’auraient pas tardé à se produire.

Rainbow, un poney, a dû être abattu après s’être cassé le dos dans une chute ; le cheval Doofus s’est ouvert la jambe sur une barrière ; Shanghai une jument s’est noyée… De nombreuses poules et oies auraient également péri et sous les crocs de chiens errants. Et caetera. En tout, ce ne sont pas moins de 27 animaux qui seraient morts sur le plateau des trois films (tournés simultanément) du Hobbit.

"Aucun animal n’a été blessé ou maltraité pendant le tournage…" Cette notification figure à la fin du générique des films américains, tous contrôlés par la American Humane Association, qui lutte contre les mauvais traitements infligés aux animaux et aux enfants. L’AHA, qui a visité le plateau du Hobbit en août 2011, aurait quand même appelé quelques règles de soin des animaux à la production. Sans plus.       

Source: extrait de PREMIERE Cinéma le 19 novembre 2012 : 

http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Des-animaux-maltraites-sur-le-tournage-du-Hobbit-3569988

Photo: Howard Dickins (Flickr) arbre troll  Parc National du Dartmoor à Moretonhampstead, Comté du Devon en Angleterre. Au pied des cascades Beccky Falls, des randonnées surpenantes sans maltraitance. 

En savoir plus sur ces lieux magiques :

http://leparadigmedelelegance.wordpress.com/tag/moretonhampstead/

Vidéo fantastique à voir ici :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=2Va_jzn7PC8

Et puisque les médias et  salles  boycottent  A.L.F. le film au coeur de la violence sur les animaux, raison de plus d'en faire de même pour ces very monstrueux hobbits à fuir !

Merci de  diffuser pour expliquer aux enfants pourquoi...

Bien amicalement,

Cerizette

Le 20 novembre 2012

 

Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 23:50
foie graslogoSGbio 
La France  entière dit NON au gavage des oies et canards ! 
 
Envie d'offrir quelques heures de votre temps ? Rejoignez les participants pour faire de ces sept prochaines  actions un succès. Votre succès contre les maltraitance et cruautés inadmissibles.   
 
BREST : samedi 24 novembre 2012 de 9h à 12h30 
RV Halles Saint Louis 
Stand d'information contre le gavage et dégustation de Faux Gras aux Halles St Louis
Organisé par DROITS DES ANIMAUX : 
 
STRASBOURG : samedi 24 novembre à 14 h
RV rue de la Douane devant le "village du foie gras" du marché de Noël
Organisé par ANIMALSACE :
 
GAVAGE-TOULOUSE.jpgTOULOUSE : dimanche 25 novembre 2012 
RV à 10h gare de Toulouse Matabiau puis déplacement en car ou covoiturage 
Organisé par le Collectif Antispéciste SMT511 : 
Dénoncer le gavage dans la principale région de production est l'objectif prinicpal de cette manifestation : elle nécessitera un déplacement à une cinquantaine de kilomètres de Toulouse dans un lieu emblématique de la production de foie gras. L214 soutient cette initiative et vous invite à rejoindre l'événement. Rendez-vous dimanche !
"Les alternatives existent et la demande augmente. S’obstiner à promouvoir le plaisir produit par les sévices et la torture qu’implique le gavage, au delà d’une myopie stupide, n’est plus que sadisme macabre. La nation, le continent, la planète, nous demandent désespérément de sortir des cavernes." Collectif SMT511
.
LILLE : Salon Natura Bio du 23 au 25 novembre 2012
L214 sera présent au salon Natura Bio de Lille qui se tiendra de 10h à 19h, du 23 au 25 novembre au Grand Palais. Nous y aurons de la documentation et la plupart des articles proposés dans la boutique de L214 ainsi que du Faux Gras de GAIA. Si d'aventure vous y passez, venez nous y rencontrer !
.
MONT-DE-MARSAN : samedi 1er décembre 2012 de 10h à 18h 
RV place du Général Leclerc (place de la Mairie)
Contre le gavage et l'élevage en batterie avec L214
Stand d'information et distribution de tracts, place du Général Leclerc
Pour plus d'infos pratiques, contacter Laurent : L.goulefer@laposte.net
Tél. 06 51 53 86 04
   
MULHOUSE : samedi 8 décembre 2012 dès 14h 
RV rue du sauvage, devant la fontaine
Organisé par Animalsace avec L214 (voir Strasbourg ci-dessus)
Evénement facebook associé et toutes les infos ici.
.
PARIS : samedi 15 et samedi 22 décembre 2012
RV aux Champs Elysées : plus d'infos à venir 
Stand contre le gavage par L214 et AVF Association Végétarienne de France, réservez dès maintenant ces journées. AVF tous les événements à venir dans toute la France, dîners et pique-niques : 
.
STOP GAVAGE avec L214 tout savoir sur le foie gras malade :

http://www.stopgavage.com

La France se bouge contre les traditions barbares, bougez avec ! Mangez du Faux Gras de Gaïa en vente sur Un Monde Vegan : 
Merci de votre diffusion sur vos réseaux !
Bien amicalement,
Cerizette
Le 21 novembre 2012  
 

 

Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 12:35

DINDE-NON-MERCI-PAUL-MC-CARTNEY-PETA.jpg

Non, merci pas de dinde !

En France aussi, épargnons les dindes et canards gavés à mort pour founir dans l'assiette. La dinde de Noël est une coutume américaine détournée devenue prétexte à des réceptions conviviales où l'on s'empiffre lors de ce Thanksgiving. Cette journée "action de grâce à Dieu" était à l'origine destinée à  remercier  les Indiens Natifs qui ont sauvé des colons de la famine. Un si beau geste suivi du génocide et la déportation des nations indiennes toujours aussi méprisées aujourd'hui. Célébrée le dernier jeudi de novembre, donc le 29 en 2012, cette fête est totalement dénuée de sens aujourd'hui pour la majorité des américains et carnivores. Paul Mc CARTNEY a lancé à cette occasion un appel avec PETA pour dire "non" à la dinde de Thanksgiving. Yes Sir ! 

L'ancien Beatle Paul McCartney, célèbre végétarien, s'est associé à l'association de défense des animaux Peta pour appeler les Américains à dire "non" à la dinde de la fête de Thanksgiving jeudi, au cours de laquelle plus de 45 millions de volailles seront mangées.

Le musicien britannique appelle à dire, "NON MERCI"' à la dinde" avec  un T-shirt représentant le slogan et un dessin de la volaille, sur le site internet de l'association People for the Ethical Treatment of Animals (Peta).

Il appelle en même temps à dire "oui" à des "repas délicieux et sans cruauté exercée" sur les animaux, alors que le site donne des recettes végétariennes de fêtes.

Plus de 45 millions de dindes trôneront jeudi sur les tables familiales américaines -et 22 millions à Noël- pour cette fête très traditionnelle.

Il est de tradition aussi, depuis John Kennedy, que les présidents américains gracient une ou deux dindes à la veille de Thanksgiving. Les volailles vont ensuite couler une retraite heureuse dans les jardins de Mount Vernon, la propriété du premier président américain George Washington, au sud de la capitale fédérale qui porte son nom.

Source Huffington Post le 19 novembre 2012 : http://www.huffingtonpost.fr/2012/11/19/paul-mac-cartney-dinde-thanksgiving_n_2158869.html?ncid=webmail_fr3#slide=1063988 

Photos : Paul Mc Cartney et action choc de PETA

ANIMAUX-PHOTO-CHOC-PETA-VEGE-Londres.jpgLa véritable histoire de Thanksgiving 

LE MAYFLOWER: En 1620,  des Puritains chassés de l'Angleterre embarquent pour la Virginie sur le Mayflower. Ils explorent la région et fondent la ville de Plymouth dans le Massachusetts sans connaissances de survie. 
LES INDIENS WAMPANOAGS: Les survivants de ces colons victimes de la famine,  furent sauvés par  des Indiens Iroquois de la tribu Wampanoag qui leur ont offert des vivres, des dindes et appris à chasser, pêcher et cultiver le maïs.

En 1621, le  gouverneur Bradford décréta trois jours de prière, de fête et pardon pour remercier ces Indiens. La coutume de l’Action de grâce se répand ensuite de Plymouth à d'autres colonies de la Nouvelle-Angleterre. En 1830, l’Etat de New York instaure un jour d’Action de grâce. D’autres Etats du nord ont adopté cette coutume et, en 1863, le président Lincoln décrète le dernier jeudi du mois de novembre "jour de remerciements et d’éloges à Dieu". En 1941, ce jeudi devient l'un des jours fériés les plus importants des Etats-Unis, suivi de l'ouverture de la période des achats de Noël.

Bien amicalement,

Cerizette

Le 20 novembre 2012

 

Repost 0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 22:29

gavage affiche l214Stop au gavage avec Animalsace et L214

La saison 2012 du foie gras a débuté mais pas sans nous ! Rejoignez ANIMALSACE pour informer les consommateurs et combattre le gavage horrible de plus de 30 millions de canards et d'oies. Deux actions pacifiques et spectaculaires auront lieu dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin :    

- A Strasbourg, le samedi 24 novembre à partir de 14h, rue de la douane, devant le "village du foie gras" du marché de Noël (évènement sur Facebook)      

- A Mulhouse, le samedi 8 décembre à partir de 14h, rue du sauvage, devant la fontaine (évènement sur Facebook).

Toutes les informations sont : ici.

Source Animalsace 17 novembre 2012 : http://www.animalsace.org/2012/11/foie-gras-alsace-gavage.html

Tout savoir sur le foie gras malade :

http://www.stopgavage.com

Le Faux Gras de Gaïa est arrivé ! 

Préférez le FAUX GRAS DE GAÏA, l'alternative gourmande à commander sur le site de UN MONDE VEGAN. Ce tout nouveau site a pris le relais de L214 pour le Faux Gras de Gaïa, rendant accessibles en ligne de nombreux produits éthiques. Un monde vegan propose de déguster le fameux Faux Gras Gaïa à 3,50 EUROS les 125 grammes. En boutique dans son magasin de Paris 64 rue Notre-Dame de Nazareth, 75003 Paris : ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h. Métro Strasbourg St-Denis (sortie 2 rue St-Martin) ou Métro République. Téléphone 01.42.77.49.58 et sur son site internet :

Un monde vegan http://www.unmondevegan.com/index.cfm

Bien amicalement,

Cerizette

Le 19 novembre 2012

 

Repost 0

Cerizette Vous Souhaite Bienvenue Sur Animalus

  • : Animalus
  • Animalus
  • : Antispéciste pas de racisme envers les bêtes! Fraternel et solidaire pour agir ensemble contre le tort fait aux animaux, aux plus faibles et à la planète. Rousse comme un pain d'épices, c'est Ginger, la mascotte sur le Pont de l'Arc-enCiel depuis le 2 janvier 2012, noir sur le profil, c'est Angel, il ne broie plus que du bonheur...
  • Contact

Profil Blogueur

  • Cerizette
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.

FACEBOOK la chance des animaux

Partager sur Facebook "J'aime" et autres c'est une chance de plus pour les animaux. Pensez-y! 

Mot Cle Pour Retrouver Un Article

NET ETHIQUE UN DEVOIR

Etes-vous égocentrique, malhonnête, paresseux ou les trois?

N'en doutez pas si vous copiez-collez SANS citer le nom, le lien et actif de vos sources, ou crédit photos ET sans effort personnel pour dire d'où viennent "vos" informations. NON fiables dans ce cas! Respecter la propriété intellectuelle c'est sincère: l'inverse c'est s'attirer des lecteurs en publiant sur la sueur des autres, comme on exploite les animaux... Merci de ne pas être comme ça!

 

Archives