Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 11:09

Du mieux dans une  vie d'enfer de la naissance à la casserole      

Le bonheur au pré du producteur au consommateur

L'Union Européenne va "renforcer" le contrôle de l'application des lois dans ses pays récalcitrants en comblant les "lacunes" du premier plan, c'est déjà ça! Vu le retard sur le précédent ce serait bien qu'il soit effectif. Au terme d'un bilan de la politique agricole commune (tu dois planter du maïs, demain tu dois faire du tournesol, hier tu dois faire des quotas laitiers, etc), on pense y parvenir en "valorisant" mieux la profession. Alors commençons par notre pays! Comment en est-on arrivé à créer des camps de concentration pour les animaux? Pour que les consommateurs mangent toujours plus de viande. Parce que ce n'est pas le producteur qui fait son prix de revient. Il y en a d'autres, les coopératives et les très gourmands, qui veulent le beurre du labeur. Et la terre. Ceux qui  fixent le prix sur les marchés et leurs actionnaires qui mettent le couteau sous la gorge des éleveurs, des animaux et de ceux qui les avalent sans se poser de questions. 

Quand les poules auront des dents...  

Des progrès pour ces milliards  d'animaux, ah oui enfin! Mais lesquels et comment? Les "améliorations" des poules pondeuses au 1er janvier 2012, c'est deux tickets de métro de plus sur une surface de feuille A4. Une pitié et un véritable gaspillage pour une mesure maintenant la crauté et le risque sanitaire. Quand elle sera à nouveau jugée inhumaine, qui devra payer pour ce qu'on a laissé faire? Le producteur. Certainement qu'il faut de la mise en "conformité" de l'univers carcéral des animaux et la seule valable c'est l'agriculture extensive raisonnée comme avant. Et surtout, restreindre la consommation de viande.

Triple zéro pour la France

Après avoir spéculé et azoté les terres agricoles, qu'est-ce qui peut bien arrêter l'horreur des élevages intensifs que la France privilégie comme "meilleur modèle agricole"  (Bruno Le Maire, Salon de l'agriculture et de l'esbrouffe 2011)? C'est cette même viande,  à l'indice carbone très grave pour l'avenir de la planète et au pire indice de souffrance, que la France a rendue obligatoire à tous les menus des cantines scolaires, pour commencer! Au mépris du choix végétarien de sorte à enrichir davantage les intermédiaires et  mieux éliminer les petits éleveurs éthiques. Comme si c'était une honte de s'abstenir de manger de la viande! Malgré les directives de l'Union européenne, les taureaux courent toujours dans nos arènes, nos oies sont encore gavées, les ours dansent au lieu d'être dans la nature, l'abattage rituel continue en s'intensifiant ainsi que la chasse à courre. D'ailleurs, abattre un cerf par braconnage ne coûte que 150 euros d'amende au lieu de 1500 euros minimum (c'est dans nos page chasse).      

Trop de racisme plus de végétariens

C'est au coeur de cet enjeu économique monstrueux que l'Europe veut "éduquer" une industrie sans scrupules  à apporter du "bien-être" aux animaux dans leurs camps de la mort... En bref, c'est ce qui ressort du nouveau "plan d'aide" aux animaux de ferme. A force de leur manquer de respect, il y a de plus en plus de végétariens parce que la conscience de faire autant de mal à un être défini et protégé comme "sensible" quand c'est un chien ou un chat animal de compagnie, mais "crevable" quand c'est un veau, un lapin ou un poussin, finit par empêcher de toucher le moindre morceau de chair. C'est le seul résultat positif pour ces bêtes qu'on traite comme les nazis ont traité les hommes et avec le même racisme, nommé "spécisme" dans la protection animale. Quelle leçon pour l'homme du XXIème siècle? Reparlez-nous de Gandhi et de "bien-être" animal en 2016!  

Tout frais pondu d'hier, voici l'improbable avenir de nos animaux martyrs pour les quatre tristes prochaines années, en direct de Soir Belgique.

 

La Commission européenne adopte une nouvelle stratégie pour le bien-être des animaux 

La Commission européenne a adopté le 19 janvier une nouvelle stratégie de quatre ans (2012-2015) qui vise à améliorer encore le bien-être des animaux dans l'Union européenne. «La récente entrée en vigueur de la "législation sur les poules pondeuses" a montré que des problèmes persistent en matière de bien-être des animaux dans plusieurs États membres. Des efforts ont été consentis, mais de nombreux problèmes requièrent une méthode différente, pour obtenir des résultats plus durables. La nouvelle stratégie va permettre aux opérateurs, grâce à une flexibilité appropriée, d'atteindre les normes de bien-être animal nécessaires par des voies différentes. Une optimisation de la cohérence des politiques et de la transparence du marché, à l'aide d'un cadre législatif exhaustif concernant le bien-être des animaux, aura pour effet de réduire au maximum les tensions réelles ou perçues entre le bien-être des animaux et l'économie. Les mesures en faveur du bien-être animal doivent être rentables. La proposition d'affectation des ressources à l'éducation et à la formation devrait être extrêmement rentable sur le plan économique et sur celui des conditions de bien-être des animaux.» C'est en ces termes que s'est exprimé le commissaire européen à la santé et à la politique des consommateurs, M. John Dalli.

Un changement est nécessaire      

La législation de l'UE sur le bien-être des animaux, élaborée en réponse à des incidents et à la pression politique constatés au cours des trente dernières années, est souvent précise et adaptée au secteur, mais irrégulière dans son application. L'irrégularité de l'application de cette législation dans les États membres fausse les règles du jeu dans cet important secteur de l'économie. Compte tenu de la diversité des conditions climatiques, des particularités de terrain et des systèmes d'exploitation dans laquelle cette législation doit être appliquée, ce domaine de compétence du droit européen appelle un changement. La nouvelle stratégie a été adoptée sous la forme d'une communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil et au Comité économique et social européen. La communication de la Commission fait référence au défaut d'application de la législation de l'UE par des États membres dans un certain nombre de domaines comme l'un des grands problèmes portant atteinte au bien-être des animaux dans l'UE. Un autre obstacle à une application complète et uniforme réside dans le fait que le marché ne fournit pas suffisamment d'incitations économiques pour la mise en conformité. Par ailleurs, la communication relève, d'une part, que de nombreux acteurs concernés n'ont pas une connaissance suffisante des questions de bien-être animal et, d'autre part, que la législation de l'Union européenne contient des lacunes, rendant plus ardue encore l'assurance de conditions adéquates de bien-être pour certaines catégories d'animaux.

Actions suggérées

Pour répondre à ces questions et préoccupations, la stratégie prévoit une approche en deux volets. La législation à proposer devrait encourager une approche novatrice polarisée sur les résultats concrets en matière de bien-être animal, plutôt que sur les intrants mécanistes, selon la pratique actuelle, et valoriser davantage l'éducation et la formation professionnelle de tous les acteurs concernés.

Le deuxième volet propose un renforcement et une utilisation optimale des mesures déjà prises par la Commission: mise en valeur d'outils garantissant mieux le respect par les États membres des exigences juridiques, dynamisation du soutien à la coopération internationale existante en matière de bien-être animal, communication d'informations appropriées aux consommateurs et réalisation d'études dans les situations où le bien-être animal semble le plus compromis. La Commission a commencé par adopter en 2006 une stratégie en matière de bien-être des animaux. Le plan d'action communautaire pour la protection et le bien-être des animaux au cours de la période 2006-2010 couvrait les différents aspects de la politique de l'Union en matière de bien-être animal, qui s'applique à des milliards d'animaux détenus à des fins économiques. La nouvelle stratégie s'appuie sur l'ancienne et, en particulier, sur les enseignements tirés de l'expérience acquise au cours des cinq années d'application du premier plan d'action.

 

De plus amples informations sont disponibles à l'adresse suivante:

http://ec.europa.eu/food/animal/welfare/actionplan/actionplan_fr.htm        

Source Le Soir.be du 19 janvier 2012 ici:

 

Un article relayé par Paroles d'Animaux RPA Radio Protection Animale solidaire

Image: Au bonheur des poules de l'Association L214

 - - - - - - - - - - - - - - - - -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -      

46 millions de poules pondeuses françaises en cage, c'est la bataille de L214: http://www.l214.com/oeufs-poules-pondeuses

Libérez les poules, les oeufs c'est code 0 sinon rien! Bio c'est aussi une éthique: pas d'enfants ni de travailleurs sous-exploités, ce que les marques propres aux grandes surfaces ne respectent pas.  Cherchez les producteurs locaux pour faire vivre nos paysans, tant qu'à manger les animaux et le produit de leurs souffrances!      

Cerizette

Le 20 septembre 2012

  

Repost 0
Published by Cerizette - dans CONDITION ANIMALE
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 20:43
Monoprix-oeufs-cages-119x125.jpgUne poule géante pour parler aux employés! 
Des militants de L214 se mobilisent ce jeudi 12 janvier de Clichy à Paris. Dans le cadre de sa campagne pour inciter l'enseigne Monoprix à cesser de commercialiser des œufs de poules élevées en cages, une équipe de militants de L214 se rendra devant le siège de l'enseigne Monoprix à Clichy pour informer les salariés de la politique de leur enseigne quant à la protection des animaux. En fin d'après-midi, ces militants partiront à la rencontre du public et des clients du Monoprix Saint Paul. Quand et où? De 12h à 14h devant le siège social de Monoprix à CLICHY 14-16 Rue Marc Bloch. Quand et où après? De 18h à 20h devant le Monoprix Saint Paul à PARIS 4ème 71 rue Saint Antoine (métro St Paul). 
Monoprix a la coque dure! Fin octobre, L214 a lancé une campagne pour demander à l'enseigne Monoprix de retirer les œufs de batterie de ses rayons. Après plus d'un an d'échanges infructueux avec la chaîne, L214 a décidé d'aller à la rencontre des clients de l'enseigne directement devant les magasins. Fin décembre, la vidéo de l'enquête de L214 menée en France dans 8 élevages démontre que les nouvelles normes applicables au 1er janvier 2012 n'améliorent en rien le sort des poules pondeuses élevées en cage de batterie. C'est pourquoi l'association agit directement auprès des distributeurs.

Les supermarchés français à la traîne...  A la pause de midi, les salariés du siège de Monoprix seront interpellés par une poule géante qui les informera de la situation de ses congénères et de la politique de leur entreprise. Affichant un engagement pour le bio et le développement durable, Monoprix laisse pourtant de côté le sort des poules pondeuses en continuant de proposer à la vente des oeufs de poules pondeuses en batterie. L'objectif de cette action à la porte des bureaux est de provoquer les discussions en interne sur la politique de Monoprix en matière de protection animale.

Des photos et des cartes pour les clients... En fin d'après-midi, exposant des photos des poules détenues en cages de batterie prises par l'association au cours d'enquêtes, les militants de L214 encourageront les clients de Monoprix à signer des cartes postales adressées à l'enseigne. Leur message : « Les poules élevées en cages subissent l'une des pires formes de l'élevage industriel. Chez nos voisins belges, ainsi que dans d'autres pays européens, les supermarchés ont banni les œufs de batterie des rayons. Monoprix s'affiche comme une entreprise responsable mais continue de proposer des produits d'élevage intensif au prix d'une souffrance animale sévère. » Cette action s'ajoute à toutes celles programmées en France depuis le lancement de la campagne en octobre.

Une cage reste une cage même avec 2 tickets de métro de plus! Depuis le 1er janvier 2012, l'ensemble des élevages européens de poules pondeuses doivent respecter de nouvelles normes fixées par la directive sur la protection des poules pondeuses adoptée en 1999. L214 a mené l'enquête dans 8 élevages français en 2011 : il est difficile de voir la différence entre les élevages déjà aux normes "2012" et ceux qui ne les appliquent pas encore. Les conditions de vie des animaux restent misérables : poules entassées dans des cages, sans accès à l'extérieur, déplumées, crêtes  tombantes, becs épointés et cadavres bloquant des oeufs... La surface de deux tickets de métro de plus.

2012 tristes nouvelles normes! Manifestement, il ne faut pas compter sur la nouvelle réglementation pour sortir des cages les 80% de poules qui y sont actuellement détenues en France. Pourtant l'opinion publique est largement opposée à l'élevage en cage.  

Pourquoi Monoprix ? Depuis mars 2010, la Fondation Brigitte Bardot, GAIA et L214 échangent avec le groupe Monoprix pour l'inciter à prendre quelques engagements en matière de bien-être animal (élevage, transport et abattage). Aucun des sujets ne semble toucher l'enseigne. Après un an de discussion avec Monoprix sur les œufs et les conditions d’élevage des poules, la chaîne a pour le moment décidé de continuer à vendre des œufs de batterie.

Informations de l'association L214 Communiqué 10 janvier 2012  oeufs de batterie Paris:  http://www.l214.com/communiques/2012/01/10-campagne-monoprix-oeufs-batterie-Paris/

Animalus 2

Même si les oeufs éthiques sont plus chers principalement en raison du super protit que veulent en retirer les bio-revendeurs, manger sans souffrance n'a pas de prix... Merci pour les pauvres poules! Merci la Wonderpoule de L214 en espérant qu'elle sera entendue cette fois.

Cerizette 

Le 11 janvier 2012 

Repost 0
Published by Cerizette - dans CONDITION ANIMALE
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 20:29

animaux-de-ferme-transport-pmaf.gif1 million de signatures attendues d'ici le 5 janvier 2012  avec la vôtre ici  : www.8hours.eu  Merci !
Il suffit d'indiquer votre nom - Name, adresse, votre pays et adresse email pour faire changer la législation européenne.
Chaque année, alors qu'ils ne sont déjà pas habitués au stress d'un transport, des millions d'agneaux,  chevaux, cochons, moutons,  vaches, etc...  sont néanmoins acheminés sur les routes de France et d'Europe vers les abattoirs de leur destination finale. Dans des camions trop souvent surchargés, malgré la loi. Durant ces terribles trajets concentrationnaires, les pauvres bêtes souffrent de soif et de faim, des températures étouffantes et mortelles en été, du manque cruel  d’espace vital et de blessures jusqu'à agoniser et arriver morts. C'est indigne ! 8 heures c'est amplement suffisant. Depuis sa création, la Protection Mondiale des Animaux de Ferme dénonce ces transports, les souffrances horribles imposées aux animaux, et demande à ce que soit mis un terme aux transports sur de longues distances.  C’est à ce titre que la PMAF s’est associée, elle aussi, à la campagne "8HOURS Stop au transport des animaux sur de longues distances".

Photo Mark Rissi source PMAF : http://pmaf.org/s-informer/nos-campagnes/transport.html 

Cerizette

Le 26 décembre 2011

Repost 0
Published by Cerizette - dans CONDITION ANIMALE
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 00:00
L'oieBonnes fêtes sans cruauté animale !   Les trois quarts de la consommation de foie gras s'effectuent au mois de décembre. La période où le battage commercial fait des millions d'animaux martyrs.  Il n'est pas légitime de rendre délibérément malades  plus de trente millions d'oiseaux chaque année afin d'offrir un produit dont la consommation n'est vitale pour personne. Le lourd tribut payé par les canards et les oies à l'occasion de Noël et des fêtes de fin d'année est inacceptable. Ces drôles de "fêtes" ne sont certainement pas dans l'esprit du Père Noël...
Photo : Oie linternaute Stéphane Nef
Signer le manifeste pour l'abolition du foie gras ici : pour l´abolition du foie gras    
Le gavage interdit à travers le monde
Le gavage est interdit dans plusieurs pays, dont certains étaient encore récemment producteurs de foie gras. Les rares pays où il est encore toléré et pratiqué sont ainsi de plus en plus isolés.
Beaucoup de pays n'ont même pas jugé nécessaire d´adopter une loi interdisant explicitement le gavage : il y est illégal simplement au regard des lois qui protègent les animaux contre les mauvais traitements. Ainsi, dans ces pays, une personne qui tenterait de suralimenter un canard est condamnable au même titre qu´une personne qui enfoncerait un tuyau dans la gorge d´un chat pour le forcer à ingérer de la nourriture en quantité excessive pour sa santé.
Europe : directive et recommandation sur la souffrance
Les pays de l´Union européenne sont soumis à une directive concernant la protection des animaux dans les élevages, et à une recommandation concernant la production de foie gras.
Selon la directive, le gavage est illégal puisqu´elle stipule qu´« aucun animal n´est alimenté ou abreuvé de telle sorte qu´il en résulte des souffrances ou des dommages inutiles » (article 14).
La recommandation interdit le gavage partout où il n´est pas déjà pratiqué (article 24).
Au-delà de la réglementation européenne, chaque pays de l´Union a aussi sa propre législation en ce domaine, tout comme certains pays non membres.
  
Les pays de l'Union Européenne avec une éthique
  • Allemagne :
    « Il est interdit de nourrir un animal de force, sauf pour des raisons impérieuses de santé » (Loi de protection animale de 1993, section II, article 3, alinéa 9).
  • Autriche :
    La législation de six des neuf provinces interdit explicitement le gavage d´animaux « sauf s´il est nécessaire pour des raisons de santé ».
  • Danemark :
    « Les animaux ne doivent pas être alimentés de force sauf si cela est nécessaire pour soigner des animaux malades » (Loi de protection animale de 1991, article 5).
  • Finlande :
    « Les animaux ne doivent pas être nourris de force dans le but de les engraisser ou d´accroître leur production » (Loi de protection animale du 4 avril 1996, chapitre 2, article 11).
  • Irlande :
    L´article 5 de la loi de protection des animaux de ferme de 1984 proscrit les mauvais traitements aux animaux et est interprété comme interdisant le gavage.
  • Italie :
    « À partir du 1er janvier 2004, le gavage des canards et des oies et le plumage d´oiseaux vivants sont interdits » (transposition de la directive européenne 98/58 sur la protection des animaux dans les élevages dans le décret législatif du 26 mars 2001, n. 146, article 2, sous-section 1, point b et alinéa 19 de l´annexe).
  • Luxembourg :
    « Il est interdit de gaver un animal ou de le nourrir de force à moins que son état de santé n´exige cette mesure » (Loi du 15 mars 1983 sur la protection de la vie et le bien-être des animaux, Chapitre VIII, Art. 20, alinéa 6).
  •  Pays-Bas :
    La pratique du gavage est interdite par la réglementation générale sur la protection des animaux (Loi de 1992 sur la santé et le bien-être des animaux, articles 36.1 et 37).
  • Pologne :
    « L´animal, étant une créature vivante, capable de souffrir, n´est pas un objet. L´homme doit le respecter, le protéger et prendre soin de lui » (Loi de protection animale d´août 1997). « Il est interdit d´engraisser les oies et les canards de façon à obtenir une dégénérescence graisseuse de leur foie » (chapitre 3, article 12.7). Suite à cette législation, aucun nouvel élevage pour le foie gras ne fut autorisé et les établissements déjà existants devaient fermer pour le 1er janvier 1999. La Pologne était auparavant au 5e rang mondial des pays producteurs de fois gras.
  • République tchèque :
    « Les animaux, comme les hommes, sont des créatures vivantes et peuvent donc ressentir divers degrés de douleur et de souffrance ; ils méritent ainsi l´attention, les soins et la protection des hommes » (Lois sur la protection des animaux des 19 mai 1993, No. 162 et 27 septembre 1994, No. 193). La section 4, point P interdit de gaver des animaux.
  • Royaume-Uni :
    Il n´existe pas de loi spécifique sur le foie gras et le gavage, mais les ministres de l´Agriculture successifs ont affirmé que quiconque envisagerait de se lancer dans cette production se verrait interdire de le faire sur la base des articles 22-24 des Farm Animals Regulations et de la transposition de la directive européenne 98/58 sur la protection des animaux dans les élevages.
  • Suède :
    Les articles 3 et 4 de la loi générale de protection des animaux de 1988 sont interprétés comme interdisant le gavage.
  • Norvège :
    « Il est interdit de nourrir de force des animaux » (Loi de protection animale de 1974, Section 8, Indent 4).
  • Suisse :
    La loi de protection animale de 1978 est explicitement interprétée comme interdisant l´alimentation forcée.

Autres pays anti gavage même l'Argentine

  • Israël :
    Dans une décision rendue le 11 août 2003, la Cour Suprême d´Israël a interdit le gavage avec application au plus tard le 31/03/2005. Un des motifs de cette décision est formulé comme suit : « Les "besoins de l'agriculture" ne doivent pas systématiquement compter plus que l´intérêt de protéger les animaux » (Juge T. Strasberg-Cohen – point 16). Cette décision est d´autant plus notable que ce pays était le quatrième pays producteur mondial. Les débats ayant mené au vote se sont appuyés, entre autres, sur le Rapport du Comité scientifique sur la santé et le bien-être animal de la Commission Européenne. En octobre 2005, le gouvernement israélien a mis en place une commission pour l´indemnisation et la reconversion des producteurs.
    Site à consulter : pitum.com
  • États-Unis :
     Le Parlement de Californie a voté en juillet 2004 la Loi SB1520 qui interdit de :
    • gaver un oiseau dans le but d´engraisser son foie au-delà de sa taille normale ;
    • vendre un produit qui est le résultat du gavage d´un oiseau.
    La loi entrera en application le 1er juillet 2012, un délai ayant été accordé aux producteurs pour organiser leur reconversion. Les débats ayant mené au vote se sont appuyés, entre autres, sur le Rapport du Comité scientifique sur la santé et le bien-être animal de la Commission Européenne. Des propositions de loi similaires ont été déposées dans d´autres États (Hawaii, Illinois, Massachusetts, New Jersey, Pennsylvanie, Washington).
    Dans la ville de Chicago, la vente de foie gras a été interdite en août 2006, mais cette interdiction a été annulée en mai 2008.
    Sites à consulter :
  • Argentine :
    Un décret stipule que « le gavage est classé parmi les mauvais traitements ou actes de cruauté […] le gavage desanimaux est interdit, quelle que soit l´utilisation ultérieure de l´animal, de ses produits ou de ses organes ».                   
La vérité sur le foie gras, les délices alternatifs chez L214 Stop gavage 
http://www.stopgavage.com/gavage.php            
Bonnes fêtes sans horreur dans l'assiette !
Cerizette
Le 23 décembre 2011
 
 
Repost 0
Published by Cerizette - dans CONDITION ANIMALE
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 23:47

gavage-affiche-l214.jpgLe foie gras, c'est pas bio !

Le foie gras est par définition le foie d'un animal gavé.

Les textes en vigueur (1) stipulent sans ambiguïté qu’en production biologique "le gavage est interdit". Le foie gras bio n'existe donc pas.

Car c'est contraire à l'éthique bio Ce produit ne peut être obtenu qu'en contraignant des oiseaux à avaler une quantité de nourriture qu'ils refuseraient d'ingérer spontanément. La technique du gavage, industrielle ou non, ne respecte pas les besoins physiologiques et éthologiques des oiseaux. Elle est source de nombreuses pathologies et d'une forte mortalité.

Le gavage est ainsi contraire tant aux règles qu'à l'esprit de l'agriculture biologique en matière de bien-être animal.

Pourtant, certains commerces bio...  vendent encore des foies d'animaux gavés. Stop Gavage invite ces magasins bio à bannir le foie gras de leurs étals. Par ce geste, ils manifesteront leur engagement à promouvoir une agriculture plus respectueuse des animaux.

Ce que vous pouvez faire :
 •Aider L214 à compléter la carte des magasins bio qui vendent, ou ne vendent pas, de foie gras
 •Informer ceux qui en vendent de l’interdiction du gavage en production bio
 •Informer L214 de votre démarche qui enverra alors également un courrier au magasin avec un DVD et une brochure.

Tout savoir sur L214 Stop gavage et les produits de remplacement ici : http://www.stopgavage.com/foie-gras-agissons-des-maintenant.php

Et signer le manifeste pour l'abolition du gavage ici  :

http://www.stopgavage.com/signer.php  

foie-graslogoSGbio.pngBonnes fêtes sans cruauté au XXIème siècle !

Cerizette

Le 23 décembre 2011 


(1) Article 20 du règlement CE n°889/2008 de la Commission du 5 septembre 2008 portant modalités d'application du règlement (CE) n°834/2007 du Conseil relatif à la production biologique et à l'étiquetage des produits biologiques en ce qui concerne la production biologique, l'étiquetage et les contrôles.

Repost 0
Published by Cerizette - dans CONDITION ANIMALE
commenter cet article

Cerizette Vous Souhaite Bienvenue Sur Animalus

  • : Animalus
  • Animalus
  • : Antispéciste pas de racisme envers les bêtes! Fraternel et solidaire pour agir ensemble contre le tort fait aux animaux, aux plus faibles et à la planète. Rousse comme un pain d'épices, c'est Ginger, la mascotte sur le Pont de l'Arc-enCiel depuis le 2 janvier 2012, noir sur le profil, c'est Angel, il ne broie plus que du bonheur...
  • Contact

Profil Blogueur

  • Cerizette
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.

FACEBOOK la chance des animaux

Partager sur Facebook "J'aime" et autres c'est une chance de plus pour les animaux. Pensez-y! 

Mot Cle Pour Retrouver Un Article

NET ETHIQUE UN DEVOIR

Etes-vous égocentrique, malhonnête, paresseux ou les trois?

N'en doutez pas si vous copiez-collez SANS citer le nom, le lien et actif de vos sources, ou crédit photos ET sans effort personnel pour dire d'où viennent "vos" informations. NON fiables dans ce cas! Respecter la propriété intellectuelle c'est sincère: l'inverse c'est s'attirer des lecteurs en publiant sur la sueur des autres, comme on exploite les animaux... Merci de ne pas être comme ça!

 

Archives