Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 20:35

ANTI CORRIDA Palais-royal-paris 20 octobre

Le vrai courage c'est de dénoncer la torture !

 

Les militants anti-corrida donnent de la voix à Paris, Nîmes et Toulouse    

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi après-midi pour réclamer l'interdiction des corridas en France et protester contre une récente décision du Conseil constitutionnel favorable au maintien des spectacles de taureaux dans le sud du pays. 
 

PARIS (AFP) - Plusieurs centaines de militants anti-corrida ont donné de la voix, samedi, à Paris, Nîmes et Toulouse, un mois après la décision du Conseil constitutionnel favorable au maintien de la tradition tauromachique dans le sud.
 
A Paris, un "rassemblement de citoyens" a réuni 250 à 300 personnes, selon la police et 1.000 personnes selon les organisateurs, sur la place du Palais royal, près du ministère de la Culture, pour réclamer la fin de cette "torture" sur les taureaux, selon les slogans utilisés.
On pouvait voir sur les pancartes des photos de taureaux ensanglantés et y lire: "La torture ne fait pas partie de notre culture", "la mort d'un animal n'est pas un spectacle", "oui à la culture, non à la torture".
Une quarantaine de militants anti-corrida belges de l'association Animaux en péril, ayant fait spécialement le voyage, ont montré de grandes photos de taureaux couverts de sang, agonisant dans des arènes.
Deux représentants d'associations, Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, et Jean-Pierre Garrigues, vice-président du Comité radicalement anti-corrida (Crac), ont été reçus par un conseiller de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti.
 
A Nîmes, environ 300 personnes, selon la police, ont défilé à l'appel de plusieurs associations dont l'Alliance anti-corrida, pour dénoncer "la promotion scandaleuse" de cette pratique par le gouvernement.
Aux cris de "Basta corrida", les manifestants se sont rendus de la préfecture aux arènes de la ville, vêtus de tee-shirt noirs, sur lesquels on pouvait lire "Corrida? Non merci".
Au pied des arènes, des militants se sont allongés sur le sol pour former les mots "Corrida Stop!".
Dans le cortège, certains brandissaient des portraits du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, grimé en picador, allusion aux propos pro-corrida qu'il avait tenus le 11 septembre, juste avant l'examen du sujet par le Conseil constitutionnel.
 
A Toulouse, environ 150 personnes selon la police et 300 selon les organisateurs, se sont réunies place du Capitole pour crier "Corrida abolition" et "la torture c'est pas notre culture".
 
Les associations anti-corrida entendent montrer qu'elles ne désarment pas après la décision décevante pour elles mais attendue du Conseil constitutionnel.
La haute instance avait estimé en septembre que l'organisation de corridas dans certaines régions du sud de la France n'était pas contraire à la Constitution.
Le critère de "tradition locale ininterrompue", inscrit dans le code pénal pour les exceptions aux sanctions pour cruauté contre les animaux est "précis, objectif et rationnel", avait-on alors indiqué au Conseil constitutionel.
Les associations veulent désormais maintenir la pression avant une prochaine "initiative parlementaire", a expliqué à l'AFP Muriel Fusi, représentante du Crac pour l'Ile-de-France.
La députée PS des Deux-Sèvres Geneviève Gaillard a élaboré une proposition de loi pour abroger les dérogations prévues par l'alinéa 7 de l'article 521-1 du code pénal, qui permet la corrida dans certaines régions du sud au nom d'une "tradition locale et ininterrompue".
"Nous espérons l'inscription rapide de cette proposition à l'ordre du jour de l'Assemblée nationale pour qu'elle soit débattue", a indiqué Muriel Fusi.
Les militants anti-corrida espèrent parallèlement le retrait de la corrida de l'inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France dans le cadre d'une démarche au tribunal administratif.

 

Source: Le Nouvel Observateur du 20 octobre 2012 19:05 - Photo ci-dessous AFP

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20121020.AFP2695/les-militants-anti-corrida-donnent-de-la-voix-a-paris-nimes-et-toulouse.html

ANTI-CORRIDA-20.10.2012.jpg

Merci au Nouvel Obs d'avoir relayé ce que la télévision ne montre jamais aux Infos par lâcheté et parti pris, fussions-nous 4000 comme le 11 février 2012. Evidemment, autant de personnes sont forcément "invisibles" et, pour les comptages de Police ! Il est normal de minimiser le nombre de manifestants afin de pas leur donner l'importance qu'ils ont, vu le ministre de l'Intérieur aficionado que nous avons.

Merci à celles et ceux qui y étaient dans les différentes villes, ne ménageant pas leurs pieds car il est bien plus confortable d'être assis dans une arène à baisser son pouce et hurler "olé" pour jouir de la mort lente de six taureaux par corrida durant 20 minutes. 

Maudits aficions et honte aux communes qui organisent des corridas sans avoir jamais eu une "tradition" comme Mimizan par exemple !  

Bien amicalement,

Cerizette

Le 20 octobre 2012 22:30

 

CRAC Europe pour la protection de l'enfance : http://www.anticorrida.com/

Fondation Brigitte Bardot : http://www.fondationbrigittebardot.fr/

Collectif Patrimoine corrida Non à la honte française ! : http://www.patrimoine-corrida.fr/   

La pétition du collectif Patrimoine corrida NON à la honte française ! ici :

http://www.patrimoine-corrida.fr/ 

 

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 06:24

 

 

Palais Royal pour les taureaux martyrs de Hollande !      

 

Des infos et actions du CRAC Europe avec participation à une simulation de référendum :

 

Chers amis de combat,

1)   Comme vous le savez, après notre QPC qui a généré une médiatisation sans précédent de notre lutte pour l’abolition de la torture tauromachique (à consulter sur :

http://www.anticorrida.com/QPC-le-buzz.html), nous poursuivons le combat judiciaire devant le tribunal administratif de Paris en réactivant notre plainte pour demander l’annulation de l’inscription de la corrida au Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) français (CRAC Europe et Droits Des Animaux).

La nouvelle ministre de la Culture, Aurélie Filippetti est abolitionniste, que va-t-elle faire sous la pression de Jean-Marc Ayrault d’un côté et sous la pression citoyenne de l’autre ? Va-t-elle défendre cette inscription inique et scandaleuse ?

Le 20 octobre à 14h00, place du palais Royal,  nous serons à la fois devant le Conseil Constitutionnel et sous les fenêtres de la ministre (Hasard ? C’est au même endroit !). Nous allons l’inviter à venir nous soutenir et nous la soutiendrons à notre tour afin qu’elle ne cède pas aux énormes pression du lobby des barbares. Merci, si vous en êtes d’accord, de diffuser le texte ci-dessous le plus largement possible. Rendez-vous au 20 octobre. Un grand merci à vous !            

CONTRE LA CORRIDA : ENSEMBLE, CITOYENS !

Paris, 20 octobre, 14 heures

Tous au Palais-Royal !            

Un rassemblement citoyen réunira le 20 octobre, à partir de 14 heures jusqu'à 18 heures, place du Palais-Royal, les Français en colère contre la scandaleuse réponse du Conseil constitutionnel, qui entérine l’impunité pénale dont bénéficie la corrida dans certaines localités du sud de la France. Face à cette infamie, les Français rappelleront qu’ils sont en grande majorité pour l’abolition de la corrida. Ils exigeront que la proposition de loi que va déposer, de façon imminente, Geneviève Gaillard, députée PS des Deux-Sèvres, soit débattue à l’Assemblée nationale, et que soit instauré parallèlement un référendum national. Ils demanderont également à Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, de confirmer son engagement pour l’abolition et pour le retrait de la corrida du PCI, patrimoine culturel immatériel.

Des manifestations sont mises en place un peu partout dans le pays, mais ne nous leurrons pas ! Des petits ou moyens rassemblements dispersés n'auront pas grand impact, et surtout n'inquiéteront pas nos politiques. Le plus gros rassemblement doit se faire à Paris, là où le Conseil constitutionnel a pris cette décision scandaleuse. C’est donc bien là que nous devons tous nous retrouver, dans l’union. Plus nous y serons nombreux, plus nous aurons du pouvoir !  

2)    Une simulation de référendum intéressante à signer à et diffuser ici :

http://baron-eraser.over-blog.com/article-petition-pour-un-referendum-national-en-france-sur-la-corrida-110533279.html            

3)    Le  CRAC Europe redevient association membre de la FLAC !

Par 12 voix pour et une contre (AG de la FLAC à Paris le 29 septembre 2012). Jean-Pierre Garrigues, vice-président du CRAC Europe, et  Luce Lapin, porte-parole nationale, représentaient le CRAC Europe. Plusieurs associations ont également rejoint la Fédération. Bienvenue à tous !

4)    N’oubliez pas de réserver votre week-end des 11 et 12 mai 2013 !

Pour la triple manif d’Alès ! A rediffuser très largement, merci à vous ! Plus d’info dans le courant de ce mois sur notre site :

http://www.anticorrida.com/mai-2013-grande-manifestation-unitaire-a-ales.html

5)    Un anniversaire dans la lutte : Rodilhan 8 octobre 2011...

Le dossier d’enquête est bientôt bouclé. Dans les mois qui viennent, s’annonce à Nîmes un procès sans précédent. Les masques vont tomber. La fine fleur de la tauromachie française est constituée de barbares, mais nous le savions déjà !

Je vous propose ci-dessous cet excellent texte de Christophe Marie de la FBB (Fondation Brigitte Bardot). Il y a dans cette lutte des personnalités qui font avancer la cause animale : Christophe Marie, Jérôme Lescure (ne ratez pas son film ALF, sortie prévue le 7 novembre : http://www.alf-lefilm.com/) ou Jean-Marc Montegnies (Animaux en Péril) sont de ceux-là.

Un très grand merci à eux. Nous continuons, nous sommes de plus en plus nombreux et nous allons gagner, c’est dans le sens de l’Histoire !      

De : Christophe Marie
Envoyé : lundi 8 octobre 2012 09:58
Objet : Il y a un an, les opposants à la torture animale se faisaient lyncher dans les arènes de Rodilhan...
     

Monsieur le Député,      

Il y a tout juste un an, le 8 octobre 2011, nous étions une centaine d’opposants à la torture animale à investir les arènes de Rodilhan, dans le Gard, pour tenter de sauver six veaux sacrifiés lors de la finale des « graines de toreros ».

Nous n’avons pas répondu aux coups des aficionados, ce lynchage s’est fait dans l’indifférence des forces de l’ordre, sous l’œil complice et bienveillant d’élus locaux. Je vous invite à lire mon témoignage et visionner la vidéo (ICI) pour prendre toute la mesure de l’extrême violence des agressions subies, agressions qui ont entraîné plus de soixante plaintes pour violence volontaire, non-assistance à personne en danger.

Malheureusement, après cette violence à l’encontre de femmes et d’hommes, d’autres actes de cruauté ont été perpétrés, à l’encontre d’animaux cette fois, puisque les six veaux ont été torturés à mort pour le plaisir d’un public avide de violence et de souffrance… « Torturer un taureau pour le plaisir, pour l'amusement, c'est beaucoup plus que torturer un animal, c'est torturer une conscience », en une phrase, Victor Hugo résume parfaitement la perversité de la corrida espagnole.

Ces jeux du cirque ne font pas partie de notre culture, c’est une évidence, pourtant le ministère qui porte ce nom ne veut pas entendre la voix, majoritaire, des opposants à la torture animale. En dépit de nombreuses interventions auprès d’elle, Aurélie Filippetti refuse d’entendre nos arguments, elle refuse de remettre en cause la décision aberrante, prise par son prédécesseur, d’inscrire la corrida espagnole à l’inventaire du patrimoine immatériel français.

Le Conseil Constitutionnel a rendu, le 21 septembre, une non-décision qui ne surprendra personne mais qui scandalise de très nombreux Français. Comment peut-on reconnaître, en droit, un acte de cruauté puni de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 € d’amende sur le territoire tout en autorisant un passe-droit dans les régions dites à « tradition ininterrompue » ?

Cette justice à la carte, à deux vitesses, n’est pas tolérable. C’est pourquoi, la Fondation Brigitte Bardot soutient les propositions de loi enregistrées au Parlement, que ce soit celle du Sénateur Roland Povinelli ou de la Députée Geneviève Gaillard.

Le 20 octobre prochain, de nombreux Français seront dans la rue, à Paris et à Nîmes, pour dénoncer la politique pro-corrida défendue par le gouvernement (l’actuel n’étant en la matière pas mieux, voire pire, que le précédent). Nous avons lancé un appel, relayé par le Nouvel Obs, à la mobilisation des citoyens et au rejet des manœuvres gouvernementales… 

Nous formons la majorité des Français, celle opposée à la torture animale, alors nous attendons de nos politiques qu’ils défendent nos voix. C’est pourquoi, j’aimerais connaître votre position sur la corrida espagnole, êtes-vous favorable au maintien de ces jeux barbares ou à leur abolition ?

Dans l’attente de votre réponse, et restant à votre disposition, nous vous assurons de toute notre considération.

Christophe Marie

Directeur du Bureau de Protection Animale

www.fondationbrigittebardot.fr

28, rue Vineuse - 75116 Paris

Tél. +33 (0)1.45.05.14.60 / 94.58

Portable 06.74.88.80.81

Twitter : @FFB_PORTEPAROLE

 

Bien à vous,

Jean-Pierre Garrigues et l'équipe du CRAC Europe

http://www.anticorrida.com 

 

Animalus soutient la lutte anti corrida. A mort la torture ! Le 21ème siècle français a besoin d'un grand coup de balai moral !

Merci de votre participation et diffusion.

Bien amicalement,

Cerizette

Le 19 octobre 2012 
   

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 06:19

 

Un mot du CRAC Europe pour les taureaux martyrs de France : 

 

Chers amis de combat,            

Suite à la manifestation du 28 mai 2011 et à un excellent contact avec des membres du syndicat Sud Culture, une motion vient d’être votée pour demander l’annulation de l’inscription de la corrida au patrimoine culturel immatériel de la France (PCIF).

Vous pouvez retrouver le texte de cette motion et poster un commentaire sur :

http://www.sud-culture.org/expressions/spip.php?article1498  

Merci par avance de votre participation pour contrer les commentaires des pro-torture (affligeants) !            

A samedi à 14h00 place du Palais Royal à Paris. Soyons des milliers pour les taureaux ! Que la place soit pleine de citoyennes et citoyens indignés et révoltés !            

Bien à vous,      

Jean-Pierre Garrigues

CRAC Europe

www.anticorrida.com

 

Animalus soutient le Crac Europe et le collectif Patrimoine corrida Non à la honte française !

A bas la torture ! A bas les moeurs répugnantes françaises !

Voir la page spéciale La France anti corrida indignée manifeste à Paris Nîmes Toulouse le 20 octobre 2012 ici : 

http://animalonestmal.over-blog.com/article-la-france-anti-corrida-a-paris-et-nimes-20-0ct0bre-2012-111423222.html

Bien amicalement,

Cerizette

Le 19 octobre 2012

http://www.patrimoine-corrida.fr/ 

 

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 19:07

  

 

CORRIDAUne Déclaration de conscience scientifique des animaux signée à Cambridge !
 
Les animaux seraient donc plus intelligents que ceux qui nous gouvernent et se pensent supérieurs ! Supérieurs en gaspillage, certes, parce que les animaux  ne prennent pas l'avion à 7900 euros l'heure de Falcon, comme le fait M. Hollande et sa suite en temps de récession grave. Les décérébrés torturent, tuent et jouissent de la mort des animaux mais ils votent, c'est la conclusion de cet article.  La science avance tandis que la France recule, même sa justice est sous influcence c'est-à dire corrompue. CQFD : le rejet sans motif juridique de la demande du CRAC Europe et de DDA Droits des Animaux contre la corrida au patrimoine de la Culture française, une ignominie de plus envers les citoyens non-violents. Il ne faut pas être intello pour comprendre que,  même en costume-cravatte ou robe-cocktail couturier,  celles et ceux qui pensent avoir un grand cerveau l'ont inférieur à celui des animaux, vu qu'il se situe trop bas, et qu'ils n'ont, eux, justement pas de conscience mais un énorme nombril à la place...
.
Les animaux en toute conscience
Darwin affirmait, il y a cent cinquante ans, qu’il n’y a pas une différence de nature mais de degré entre l’homme et les autres espèces animales. Pourtant, il y a encore quelques décennies, parler chez l’animal de conscience, c’est-à-dire des états supérieurs de l’activité intellectuelle, eût été inconcevable dans les milieux scientifiques. Il y régnait un climat de «mentaphobie» dénoncé par Donald Griffin, fondateur de l’éthologie cognitive. Ce temps semble définitivement révolu.
A l’issue d’un congrès à l’université de Cambridge sur le sujet, des scientifiques internationaux renommés, dont Stephen Hawking, ont signé le 7 juillet 2012 une Déclaration de conscience des animaux (3), dont la conclusion est que «les humains ne sont pas les seuls à posséder les substrats neurologiques qui produisent la conscience. Les animaux non humains, soit tous les mammifères, les oiseaux, et de nombreuses autres créatures, comme les poulpes, possèdent aussi ces substrats neurologiques».
Le néocortex n’est donc plus considéré comme indispensable pour penser finement.
Dès 1920, on a démontré que les abeilles utilisent des concepts mathématiques pour indiquer leur butin aux congénères. Or les insectes ne possèdent pas de cerveau mais des ganglions nerveux, de même que le poulpe, mollusque de génie ! Ces vingt dernières années, une avalanche de découvertes nous a réconciliés avec le règne animal dont nous nous croyions si éloignés.
Les éléphants coopèrent pour trouver des solutions. Les rats estiment plus urgent de délivrer leurs congénères enfermés que de déguster des friandises. Les chimpanzés apprennent à leurs jeunes à fabriquer et à utiliser des outils pour casser des noix.
Les grands singes, les dauphins, les cochons, les éléphants et même les pies se reconnaissent dans un miroir, test classique de la conscience de soi que les enfants ne réussissent pas avant 18 mois. Mais les implications ne sont pas uniquement scientifiques. Elles sont aussi éthiques, juridiques et politiques.
Pourrons-nous continuer de traiter les animaux comme des choses ?
Pendant la canicule, les images de ces hangars où s’entassaient les cadavres d’animaux avaient de quoi couper l’appétit de ceux qui ont un cœur en plus d’un estomac.
Notre code civil témoigne de cette chosification de l’animal, qu’il qualifie archaïquement de bien meuble (article 528) quand, en Allemagne ou en Suisse, les animaux sont expressément distingués des choses. Opposés à la reconnaissance juridique de la sensibilité des animaux, les lobbies de la chasse et de l’élevage ont obtenu lors du quinquennat précédent la mise à l’écart de toute réforme en la matière.
Bref, en France, les animaux ne pensent pas parce que les chasseurs votent. 
Par Pierre Jouventin éthologiste, directeur de recherche au CNRS (1) et David Chauvet juriste (2)
(1) Auteur de «Kamala, une louve dans ma famille», Flammarion, 2012.
(2) Auteur de «La Personnalité juridique des animaux jugés au Moyen Age», l’Harmattan, 2012.
Signez la pétition contre l'inscription de la corrida au patrimoine immatériel de la culture française ici :
La torture ne peut pas être une forme de Culture, ni inscrite au patrimoine d'un pays puisqu'elle divise les peuples au lieu de les rassembler, sauf sous une dictature barbare. La torture au pays des "droits de l'homme" est inconcevable sous quelque forme qu'elle se présente. Mais la  France  de  HOLLANDE a  des aficionados au pouvoir comme celle de SARKOZY, tout est résumé en une phrase...
Il faut lutter contre la corrida par tous les moyens pour que notre pays ne reste pas dans l'obscurantisme et n'incite pas les enfants à la violence sur les animaux puis sur les personnes !    
Bien amicalement,
Cerizette
Le 28 septembre 2012
     
Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 22:59

CORRIDA TAUREAU AGONIE

Demandons à France3 de cesser de faire l'apologie de la corrida !

 

Fermement opposés à la torture tauromachique (corrida), le CRAC Europe demande à Monsieur François GUILBEAU, directeur de France 3, Monsieur Thierry LANGLOIS, directeur de l’antenne et des programmes de France 3, Madame Marie-Pierre DURA-SWIDERSKI, directrice de la programmation de France 3, et tout autre dirigeant de cette chaîne, de cesser de diffuser des corridas en direct ou des émissions faisant l’apologie de la corrida, ou tout au moins de laisser les journalistes désirant publier des reportages objectifs sur cette barbarie faire correctement leur travail sans censure.
Nous n’acceptons pas que cette chaîne publique subventionnée par nos impôts ne laisse passer que des reportages partisans de journalistes aficionados, eux-aussi payés par nos impôts.

Nous n’acceptons pas que l’on nous impose ces images violentes et choquantes (surtout aux heures de grande écoute) qui heurtent plus particulièrement les enfants et les personnes fragiles dans le foyer des contribuables.

SVP diffusez et signez ici : 

https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/p%C3%A9tition-du-crac-europe-nous-demandons-%C3%A0-france-3-de-cesser-de-faire-l-apologie-de-la-corrida

Source CRAC EUROPE le 6 septembre 2012 :

http://www.anticorrida.com/France3-petition-apologie-corrida.html

 

La corrida reste un crime sur les animaux donc on ne devrait même pas diffuser d'images en-dehors de ces départements qui sont la honte de la France !

Bien amicalement,

Cerizette

Le 28 septembre 2012

 

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 22:46

CORRIDA Becerrada-7

Protestons auprès de la mairie !

 

Samedi 06 octobre 2012 à 16h30 aux arènes de Bouillargues :
Novillade avec mise à mort de 6 jeunes taureaux et cadavres sur la chaussée !


Pour information, les arènes ne sont pas conçues pour faire des mises à mort (cela se pratique depuis seulement 4 ans) et les animaux morts sont sortis directement en plein milieu d'un carrefour sur la chaussée.
La circulation est interrompue et tous les automobilistes sont contraints d'assister au macabre spectacle du chargement des taureaux fraîchement abattus dont un gros filet de sang coule par le museau et le dos.
Les quelques dizaines d'aficionados se trouvant dans les arènes sont un public averti et dégustent la torture, l'humiliation et la mort de mammifères placentaires issus de la même famille que l'homme.
En revanche, il est scandaleux que les autorités laissent imposer en pleine rue ce genre de spectacle à des personnes passant là complètement par hasard (y compris de jeunes enfants qui peuvent en être traumatisés !)
A cette occasion, il est mobilisé un grand nombre de gendarmes (qui pourraient se consacrer à des tâches plus utiles) et tout regroupement est interdit dans un périmètre autour des arènes.

MERCI DE  VOTRE PARTICIPATION ET DU PARTAGE DE L'EVENEMENT AVEC VOS CONTACTS
POUR NOUS FAIRE ENTENDRE COURTOISEMENT 
AVANT, PENDANT ET APRES LA NOVILLADA :
 
MAIRIE DE BOUILLARGUES (GARD)
Parc Municipal
30230 BOUILLARGUES
TEL 04 66 20 73 12 FAX 04 66 20 44 96
E-mail site officiel : http://www.bouillargues.fr/?r=211
et secrétariat : mairie.bouillargues@wanadoo.fr

 

Source : FB groupe anticorrida

 

Bien amicalement,

Cerizette

Le 28 septembre 2012 

 
Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 21:52

CORRIDA TAUREAU AGONIE

Abolition de la corrida au patrimoine culturel : contre-attaque du CRAC Europe et DDA après le rejet truqué des "Sages"  

 

Signez la pétition du collectif Patrimoine corrida NON à la honte française ! ici :

http://www.patrimoine-corrida.fr/

 

Chers amis de combat,

 

Après cette bataille devant le conseil constitutionnel, nous commençons à refaire surface ! La couverture médiatique a été absolument sans précédent : plus de 150 articles de presse (en France et à l’étranger), passages radio et TV, 4 dépêches de l’AFP, deux longs entretiens avec l’AFP télé, deux dépêches de l’équivalent espagnol de l’AFP…

 

Vous pouvez retrouver sur notre site une grande partie de nos interventions. Toute l’équipe du CRAC Europe et de DDA Droits Des Animaux a travaillé à ce très gros dossier.

Le buzz 

http://www.anticorrida.com/QPC-le-buzz.html

Corrida : Hollande dans les traces de Sarkozy

http://www.anticorrida.com/Corrida-Hollande-dans-les-traces-de-Sarkozy.html

QPC le combat continue

http://www.anticorrida.com/QPC-le-combat-continue.html

 

Notre beau pays a montré une fois de plus que même la plus haute juridiction française n’était pas indépendante. Beaucoup de commentateurs ont considéré, tout comme nous, que cette décision de rejet de notre QPC était politique et non pas juridique. Les fameux « sages » qui ne le sont pas du tout n’ont même pas pris la peine de présenter une argumentation approfondie pour justifier le rejet. C’est tout simplement indigent et scandaleux. La vague médiatique, à la hauteur de cette injustice a permis de mettre notre lutte sous les feux des projecteurs comme cela n’a jamais été le cas. De nouvelles consciences s’éveillent, un verrou médiatique a sauté.

 

Vous avez pu lire certains « raccourcis » dans les médias, certaines personnes qui ne maîtrisaient pas le sujet se permettant de diffuser des communiqués ! Il est donc important de repréciser la situation pour la suite de nos actions :

 

1)   Sur le terrain juridique et judiciaire

Si le CRAC Europe et DDA ont pu générer une QPC, c’est parce qu’au préalable nous avions, dès le début mai 2011, demandé l’annulation de l’inscription au patrimoine culturel immatériel (PCI) français. A l’occasion de cette attaque de notre part au tribunal administratif de Paris, il était donc possible d’initier cette QPC, notre plainte contre l’inscription de la corrida étant en sursis. Rappelons que le 20 juin 2012, le Conseil d’Etat nous avait donné raison, considérant notre question  sérieuse et  que la loi posait effectivement problème dans sa formulation. C’était déjà une victoire importante, à ce haut niveau puisque le conseil d’Etat est l’équivalent de la cour de cassation en terme de juridiction. Notre QPC étant rejeté (il n’est pas possible d’aller au niveau européen sur cette procédure – la QPC étant une procédure par voie d’exception et non par voie d’action pour les spécialistes !), notre plainte contre l’inscription de la corrida au PCI français est réactivée. Attention ! L’enjeu n’est pas ici la fin de la corrida en France mais bien le retrait de cette ignominie à la liste du patrimoine français. Et sur cette procédure, nous irons jusqu’au bout : tribunal administratif, cour d’appel, conseil d’Etat et cour européenne des droits de l’homme.

 

2)   Sur le terrain législatif 

Mais pour obtenir la fin des corridas en France, nous avons la solution « classique » : faire changer la loi par le parlement. N’écoutez pas les mauvais esprits qui prétendent que notre action devant le conseil constitutionnel a fait reculer la lutte, l’a « fragilisée ». Rien n’a changé sur le plan du droit, le système était déjà totalement verrouillé par tous les procès malheureusement perdus dans le sud de la France avec ce rendu inique de la cour de cassation en 2006 : « il est possible de faire des corrida de Bordeaux à Fréjus, des Cévennes jusqu’à la mer », donc y compris dans des villes ou villages, à l’intérieur de cette zone, où il n’y a jamais eu de corrida ! Comme à Mimizan par exemple !

 

Il faut donc faire changer la loi et cette fois, c’est possible. Les militants prêts à agir n’ont jamais été aussi nombreux. La force de frappe abolitionniste a une ampleur jamais connue. Mais nous devons utiliser nos énergies le mieux possible ! En l’occurrence, Madame Geneviève Gaillard (voir son excellent communiqué de presse en fin de message) va déposer une nouvelle proposition de loi (ppl) à l’assemblée nationale. Lorsque cette ppl aura un numéro d’enregistrement, nous pourrons alors partir à la rencontre de nos députés dans leurs circonscriptions afin de leur demander de signer pour l’abolition. L’expérience a montré qu’il était difficile de faire confiance aux politiques, de droite comme de gauche. Nous ne nous contenterons plus d’un vague « je vais réfléchir », ou même « je vais signer bientôt » de la part des députés. N’oublions pas que Jean-Marc Ayrault avait été capable de bloquer des dizaines de signatures de députés PS début 2011. Il avait fallu le « coup de gueule » du Sénateur Roland Povinelli (PS) rue de Solférino pour faire sauter le verrou en mai 2011. Verrou immédiatement remis en juillet 2011… Et M.Ayrault est maintenant premier ministre…

 

Le moment venu, sans doute avant la fin octobre, nous l’espérons, nous pourrons donc sur demande vous envoyer copie du formulaire à faire signer aux députés pour soutenir la ppl abolitionniste. Les signatures originales seront transmises  Madame Gaillard et nous en garderons une copie. Nous avons 5 ans devant nous pour récolter les signatures des  députés. Il faut que les 577 soient sollicités.

 

Il faut bien comprendre le mécanisme : pour qu’une proposition de loi soit débattue dans l’hémicycle, elle doit être mise à l’ordre du jour. Si ce n’est pas le cas, tout se passe comme si elle n’existait pas. Ce fut le cas pour les quatre premières ppl. Ce sont les présidents de groupe des différents partis politiques qui peuvent mettre ces ppl à l’ordre du jour. Il y aura blocage, c’est certain, du moins dans un premier temps. Mais lorsque nous aurons obtenu la majorité absolue avant même le débat (nous aurons donc déjà gagné), comment les différents groupes pourront-ils continuer à soutenir cette dictature tauromachique qui empêche justement ce débat dont ils ont si peur ??? Si dans les 2 ou 3 ans qui viennent, nous obtenons 300 signatures sur 577 voix possibles, que feront-ils ? L’absence de démocratie éclatera au grand jour et la situation ne sera plus tenable, la quarantaine de députés aficionados ne pourront plus imposer leur diktat.

 

Dans ce contexte, merci de ne pas générer de cyberactions ou autre forme d’action en direction des députés ou des sénateurs. Ce serait très mal perçu à ce stade et totalement contre-productif. Attendons d’abord de rencontrer tous les députés pour recueillir leur signature. Nous pourrons ensuite faire le point.

 

Nous vous tiendrons informés du suivi de cette nouvelle proposition de loi et tiendrons à votre disposition argumentaire et DVD pour rencontrer et convaincre les députés. Pensez à consulter régulièrement notre site pour trouver les infos :

www.anticorrida.com

 

Le combat continue et nous allons gagner ! Le CRAC Europe soutient les différentes manifestations en préparation. Soyons nombreux à Paris le 20 octobre au Palais Royal !

 

Bien à vous

Pour toute l’équipe du CRAC Europe, en remerciant tous les partenaires,

Jean-Pierre Garrigues

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

CONSEIL CONSTITUTIONNEL ET CORRIDA :

« QUAND LES SAGES SE FONT MAGES POUR TORTURER LA LETTRE ET L’ESPRIT DU PRINICPE D’EGALITE »

 

L'article 6 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789  fait partie du " bloc de constitutionnalité " auquel le Conseil constitutionnel français confronte les lois qu'il a à examiner.

Or cet article 6 dispose que "la loi doit être la même pour tous", principe que le Conseil a néanmoins assoupli en admettant des modulations lorsque celles-ci reposent sur des critères objectifs et rationnels au regard de l'objectif recherché par le législateur et que cet objectif n'est lui-même ni contraire à la Constitution, ni entaché d'une erreur manifeste d'appréciation.

Cependant, jusqu’ici, on savait que certains domaines appelaient une application stricte du principe d’égalité, il en va ainsi,  par exemple, des droits politiques mais aussi d’autres domaines comme la procédure pénale et la loi pénale. Pour ces domaines le Conseil Constitutionnel a toujours refusé de reconnaître et prendre en compte des modulations en fonction de certaines caractéristiques comme la situation géographique, on comprenait fort bien pourquoi, comment admettre que la sanction pénale pour un même acte soit ou ne soit pas la même selon que vous habitiez à Nantes ou à Nîmes ?! Ou pire, que ces faits et actes soient constitutifs d’une infraction, d’un  délit, à Nantes et pas à Nîmes !!! Et bien c’est fini !!! 

Le Conseil Constitutionnel, dans toute sa « largesse », vient de rompre avec cette appréciation à la fois objective et sécurisante pour admettre que la loi pénale en regards de mêmes faits puisse être différente entre français, selon l’endroit où ils ont été commis ! Reconnaissant  à la « tradition locale ininterrompue » les caractères de «précis, objectif et rationnel » et l’élevant au rang de justification de l’exception  à une application universelle de la loi pénale !!!  Pire, considérant que cette notion ne porte pas atteinte à des droits constitutionnels protégés comme celui de l’égalité des citoyens devant la loi !!!!

Je suis scandalisée de ce qui a semble –t-il prévalu dans cette décision ! Je constate que la sagesse n’est plus une « tradition locale ininterrompue » au Conseil Constitutionnel !!!!!

Mais cette erreur d’appréciation du Conseil Constitutionnel ne me motive que davantage dans mon intention de déposer très prochainement (je réunis en ce moment les soutiens et co-signatures de mes collègues socialistes) une nouvelle proposition de loi pour en finir avec ces deux dernières exceptions à la punition des sévices graves envers les animaux domestiques ou tenus en captivité, que sont les combats de coq et les corridas.

L'objectif de cette proposition est de remettre en cause les effets juridiques de théorie de la justification tirée de la notion de « tradition ininterrompue » qui s'est affirmée comme le dernier rempart laissant subsister des exceptions à la sanction  des sévices et cruautés faits aux animaux.

En effet, à la lecture de l'alinéa 7, la tradition ininterrompue intervient selon le même mécanisme qu'un fait justificatif or la liste des faits justificatifs en droit pénal français est défini de manière exhaustive aux articles L122-4, L122-5, L122-6 et L122-7 du code pénal, il s'agit de l'ordre de la loi, du commandement de l'autorité légitime, de la légitime défense et de l'état de nécessité.

En aucun cas, la tradition ininterrompue ne saurait agir comme un fait justificatif recevable et s'opposer à la qualification infractionnelle d'actes répréhensibles du point de vue de l'élément matériel et intentionnel.

A bientôt donc le combat continue

Geneviève GAILLARD,

Le 21 septembre 2012

 

La torture ne sera jamais notre culture ! Jamais !

Bien amicalement,

Cerizette

Le 27 septembre 2012

 

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 12:40
 Mise à jour cyberaction !   
CORRIDA-CARREFOUR-NARBONNE.jpg"J'ai failli vomir chez Carrefour" : Cédric militant du Crac Europe    
Une action inédite et originale, évidemment pacifiste et non violente, comme le sont toutes nos actions, réalisée le 21 août 2012 par Cédric Mouysset, notre délégué pour l’Aude.
Des cadavres sans certificat sanitaire  de  Béziers via Perpignan à Narbonne Carrefour... le récit de Cédric.      .
20 août, repérage : 
J’ai failli vomir. Voici ce que l’on voit à l’entrée de Carrefour Narbonne (cf. photo). Après avoir pris des photos et dégoûté plusieurs clients, j’ai expliqué ma présence à l’agent d’accueil, qui a appelé un responsable. Ce dernier m’a appris qu’ils avaient acheté deux taureaux provenant des corridas de Béziers. C’est un abattoir de Perpignan qui a été chargé des découpes et de la vente des carcasses. Ce responsable a prétendu ne pas avoir à montrer de document attestant des tests ESB (vache folle) ou autres aux clients. J’ai eu beau lui dire que ne PAS montrer de document prouvant que les tests étaient effectués et négatifs laissait planer un fort doute sur leur réalisation, il n’a rien voulu entendre.
Il m’a clairement fait comprendre qu’il était procorrida.
21 août, action : 
Contrairement à la veille, où il était à l’entrée du magasin, le frigo qui contenait les barquettes de viande se trouvait au fond. Du coup, la sécurité ne nous a repérés qu’au bout de dix minutes, durant lesquelles nous avons eu le temps de prendre une photo. La photographe de L’Indépendant a pu nous rejoindre (c’est avec elle que je suis au téléphone) et prendre, elle aussi, une photo. Heureusement, car, dès que les agents de sécurité sont arrivés, ils nous ont de suite interdit de le faire. Nous leur avons expliqué que nous n’avions pas l’intention de crier ni de sortir des banderoles. On a pu alors rester devant le frigo et le panneau « taureau de corrida de Béziers ». Étonné qu’on ne se fasse pas virer, j’ai alors demandé à voir un responsable afin qu’il nous montre les papiers qui prouveraient que le test ESB a bien été effectué. Il était 19 heures passées, et aucun responsable ne se trouvait sur place.
Nous étions six militants, début de l’action 18 h 45, nous sommes restés jusqu’à 19 h 30. Très peu de monde s’approchait de ce frigo, aucun achat de viande d’animaux issus de « sévices graves » n’a été effectué durant notre présence, et nous avons pu discrètement informer quelques clients.
Nous sommes partis en disant aux agents que nous reviendrions l’année prochaine et que nous serions présents du premier au dernier jour si cette opération se répétait.
Cédric Mouysset Délégué du CRAC Europe pour l’Aude
Source et photo CRAC Europe pour la protection de l'enfance le 22 août 2012 :
CORRIDA-ACTION-CRAC-NARBONNE.jpgUne action relayée par la presse : Narbonne Action du  Comité radicalement anti corrida à Bonne source      
Le 'Comité radicalement anticorrida' reprend sérieusement du service à Narbonne, sous l'impulsion de son responsable Cédric Mouysset. Il a mené une action dans les murs de la grande surface Carrefour, mardi dernier. La raison ? "C'était afin de protester contre la vente de viande provenant de taureaux torturés lors des corridas de Béziers", affirme Cédric Mouysset.
Sur les coups de 19 h, lui et cinq de ses camarades du collectif se sont postés devant le rayon boucherie avec des tee-shirts aux slogans explicites : "Corrida, la honte !" : "Corrida, torture !" ; "Corrida, Basta" ; ou encore : "La torture n'est pas notre culture". L'opération s'est déroulée sans heurts et a duré autour de 45 minutes. "Nous n'avons rien fait d'illégal, pas de banderoles, pas de tracts, pas de cris. Nous sommes restés à proximité des frigos, où se trouve cette viande, afin de sensibiliser les clients et une fois de plus montrer qu'à Narbonne comme dans toute la France, les gens en ont assez de cette barbarie qui fait honte à notre région. Les gens de Carrefour se sont montrés tout à fait pacifiques à notre égard. Mais la prochaine fois qu'une enseigne réalisera ce genre de vente, nous serons là. Toujours dans un état d'esprit pacifique", assure Cédric Mouysset.
Source et photo L'INDEPENDANT du 23 août 2012 : 
Soutenez les militants et les taureaux martyrs en disant courtoisement à CARREFOUR Centre commercial Bonne source ce que vous pensez ! 
Adresse : Avenue de la mer BP 103 -11101 NARBONNE CEDEX 
Téléphone responsable Bruno BAUGAS : 04 68 90 36 00
E-mail fiche de réclamation sous Alimentation : 
 
Exemple : J'ai appris avec stupeur par la presse que Carrefour Narbonne vend de la viande de taureaux de corridas. Alors que 80% des Français sont opposés à la cruauté infligée aux taureaux, tradition locale ou pas. La barbarie n'est plus tolérable, nous sommes au 21ème siècle et il faut évoluer en donnant un bon exemple à la jeunesse. La torture n'est pas une culture acceptable. En conséquence, je ne ferai plus d'achats dans aucun magasin de votre enseigne et j'en informerai mon entourage et relations. A vous lire, cordialement.  
CORRIDA TAUREAU AGONIE La viande de taureaux en question : 
Considérant l'absence d''hygiène qu'inspire les photos, les germes pathogènes développés au soleil, au sol, à l'air, au contact des armes souillées et de nombreuses manipulations et les toxines de peur et souffrances, la viande de ces taureaux est aussi IMPROPRE à la consommation humaine. Elle n'a d'autre garantie sanitaire qu'une TOLERANCE LOCALE tout comme la corrida, avec interdiction de commercialisation ailleurs et pour un réseau local ou des farines animales.
C'est donc qu'elle présente bien un risque sanitaire et quand on a vu l'ahurissant Envoyé Spécial "LA VIANDE DANS TOUS SES ETATS" sur France2, il y a de quoi avoir peur...
Quel est le statut d'un taureau de corrida mort ?
Pour le législateur inventif, sa mort est assimilée à l'abattage d'un animal qui a eu un accident. Or, un "accident" de 20 minutes à coups de banderilles, d'épées et bistouri ne peut pas être défini comme tel. Le Code des assurances dit qu'UN ACCIDENT EST UN EVENEMENT SOUDAIN, IMPREVISIBLE ET INVOLONTAIRE. Par ailleurs, un animal réellement victime d'un accident doit être écarté de filière de consommation  en raison du risque de la MALADIE DE LA VACHE FOLLE (ESB). 
Extrait Animalus du 18 juillet 2012 : La Banque alimentaire du Vaucluse soit refuser la viande de taureaux torturés :      
Juste avec leur tee-shirt et leur détermination, ils ont montré ce qu'était le vrai courage. Un grand BRAVO à Cédric et ses partenaires. 
La torture n'est pas notre culture ni dans nos assiettes : dites-le à Carrefour ! 
Bien amicalement,
Cerizette
Le 25 août 2012
La pétition et le Manifeste de PATRIMOINE CORRIDA NON à la honte française ! Un collectif de 200 associations dont des prêtres, psychiatres et vétérinaires qui ont répondu à l'appel du CRAC Europe : http://www.patrimoine-corrida.fr/
 
Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 00:41

ALVARO-MUNERA.jpgAujourd'hui, il défend les animaux et demande le pardon de Dieu. Une interview exclusive pour Vice :

Un ex-matador

Un jour de 1984, un taureau répondant au doux nom de Terciopelo (violet) a encorné le torero colombien Álvaro Múnera, « El Pilarico ». Et depuis ce jour-là il trace en fauteuil roulant. Múnera avait 18 ans à l’époque. Son meilleur ami, « El Yiyo », a été blessé à mort quelques mois plus tard, et le manager des deux toreros s’est suicidé trois ans après.

Múnera est devenu un fervent défenseur des droits des animaux et rien moins que l’Antéchrist pour les aficionados de la tauromachie. Maintenant, il travaille au sein du Conseil municipal de Medellín, utilisant son statut pour défendre les droits des personnes handicapées et pour promouvoir des campagnes anticorrida.


Vice: Qu’est ce qui t’a poussé à devenir torero ?

Álvaro Múnera:
Je suis né à Medellín, mon père m’a emmené voir des corridas dès que j’ai eu 4 ans. Le contexte familial était totalement pro-taurino. Chez nous, il n’y avait pas de foot ni rien, il n’y en avait que pour les taureaux. Ça représentait tout pour mon père. À 12 ans, j’ai choisi de devenir torero. Cinq ans plus tard, je suis devenu célèbre à la féria de Medellín. J’ai rencontré Tomás Redondo, qui était le manager d’El Yiyo. Il a accepté de devenir le mien aussi. Il m’a fait aller en Espagne. Je m’y suis battu 22 fois, jusqu’à ce que le 22 septembre 1984, je me fasse coincer par un taureau. Il m’a embroché la jambe gauche et m’a jeté dans les airs. Bilan : un trauma crânien et la colonne vertébrale atteinte. Le diagnostic était sans appel, plus jamais je ne marcherais. Quatre mois plus tard, je suis parti aux États-Unis pour entamer ma rééducation, et j’ai eu l’occasion d’aller au lycée. Les États-Unis sont résolument anticorrida, et du fait de mon ancienne profession, j’avais l’impression d’être un criminel. Je suis devenu un défenseur de la cause animale. Je me bats pour que chaque être vivant ait le droit d’échapper à la torture. J’espère pouvoir le faire jusqu’à la fin de mes jours.


Et tu n’avais jamais eu envie d’arrêter avant ?

Il y a eu des moments critiques. Un jour, j’ai tué une génisse pleine et j’ai vu comment le fœtus était extrait de ses entrailles. C’était si horrible que j’ai gerbé et que je me suis mis à chialer. J’ai voulu tout arrêter à ce moment-là mais mon manager m’a donné une tape dans le dos en disant que je ne devais pas m’en faire, que j’allais devenir une figure importante de la tauromachie et que des scènes comme celles-ci étaient banales dans la profession. Je suis navré d’avoir manqué cette première occasion d’arrêter. J’avais 14 ans et je manquais de bon sens. Plus tard, lors d’un combat en salle, j’ai dû m’y prendre à 5 ou 6 fois pour achever le taureau à coups d’épée. Le pauvre animal, les entrailles à l’air, refusait encore de mourir. Il a lutté de toutes ses forces jusqu’à son dernier souffle. Ça a provoqué un électrochoc, et une fois de plus je me suis rendu compte que cette vie n’était pas pour moi. Mais, mon voyage en Espagne était déjà organisé, alors je me suis senti obligé d’y aller. Et puis il y a eu cette troisième fois. C’est comme si Dieu s’était dit : « Si ce gars-là ne veut pas écouter la voix de la raison, il devra apprendre à la dure. » Et bien sûr, j’ai appris.

Tu regrettes d’en avoir été jusque-là, jusqu’au fauteuil roulant ?

Pas vraiment. Je pense que c’était une bonne chose parce que ça a fait de moi un homme meilleur. Après la rééducation, j’ai senti le besoin de réparer mes erreurs.

De nombreux défenseurs des droits des animaux ont applaudi ta décision, mais beaucoup d’autres disent qu’ils ne peuvent pas te pardonner. Ils t’appellent même le « boucher ».

Il y en a pas mal qui pensent que j’ai de l’amertume à cause de l’accident. C’est n’importe quoi. J’ai reconstruit ma vie et je l’ai dédiée à aider des centaines de personnes handicapées à aller de l’avant, en plus de lutter pour les droits des animaux. Et puis franchement, je n’aurais certainement pas pris la défense de mon bourreau si cela avait été le cas. Un taureau m’a cloué à un fauteuil roulant et un autre a tué mon meilleur ami ! Je devrais logiquement être la dernière personne sur terre qui se préoccupe de ces bêtes-là. Mais bon, je dois dire que je comprends ceux qui me reprochent mon passé. Dans une certaine mesure, je partage leur avis. Mon seul espoir est d’avoir une vie suffisamment longue pour que je puisse m’amender de tous mes crimes. Ce que je veux, c’est le pardon de Dieu. S’il ne me pardonne pas, c’est qu’il aura de bonnes raisons.

Chiquilín, un autre torero repenti, affirme avoir vu des taureaux pleurer. Il dit ne plus pouvoir faire de mal à une mouche désormais.

Je lui tire mon chapeau. C’est un véritable héros qui a appris sa leçon par le raisonnement et la réflexion.

Tu es en contact avec d’autres toreros repentis ?

À vrai dire, je ne sais pas s’il en existe beaucoup. En revanche, il y a de plus en plus d’ex-aficionados. Des gens qui ont compris à quel point le spectacle était macabre, et qui ont arrêté d’aller aux arènes. Parfois, ils me racontent leurs expériences personnelles et me remercient pour les articles que j’écris.

Et pourquoi être devenu un défenseur des droits des animaux ?

Aux États-Unis, je me suis retrouvé à devoir affronter une société anti-taurine incapable de concevoir qu’une autre société puisse autoriser la torture et le massacre des animaux. Mes camarades de classe, les médecins, les infirmières, les autres handicapés moteur, mes amis, ma petite amie américaine et la tante de l’un de mes amis m’ont dit que je méritais ce qui m’était arrivé. Leurs arguments étaient si bétons que j’ai dû accepter que c’était moi qui avais tort et que les 99 % de la race humaine qui sont fermement opposés à ça avaient totalement raison. L’ensemble d’une population n’est pas à blâmer pour les décisions de son gouvernement. Preuve en est que la plupart des gens en Espagne et en Colombie sont réellement anticorrida. Malheureusement, il y a une minorité de tortionnaires dans chaque gouvernement, et ils protègent ces pratiques barbares.

Si les habitants des deux pays sont contre la tauromachie, pourquoi les corridas existent-elles encore ?

Eh bien, je crois que la tauromachie finira par disparaître si elle ne supprime pas les phases de torture et de mise à mort. Les valeurs changent, la plupart des jeunes ayant été un minimum à l’école se disent contre ces traditions cruelles.

Dans tes articles, tu as associé tauromachie et manque de raffinement de la part de ses aficionados. C’est pas un peu facile ? Comment tu expliques que des intellectuels comme Ernest Hemingway, Orson Welles, John Huston et Pablo Picasso aient apprécié la corrida ?

Attends, avoir du talent ne te rend pas plus humain, plus sensé, ou plus sensible. Il y a beaucoup d’exemples d’assassins avec un Q.I. élevé. Mais seuls ceux qui se sentent solidaires des autres êtres vivants peuvent devenir meilleurs. Ceux qui considèrent que la torture et la mise à mort d’un animal innocent sont une source de plaisir et d’inspiration sont mesquins et méprisables. Peu importe s’ils ont peint de beaux tableaux, écrit de merveilleux ouvrages, ou fait un grand film. Une plume peut être utilisée avec de l’encre ou du sang, et beaucoup de terroristes et de trafiquants de drogue du XXIème siècle ont des diplômes universitaires épinglés au mur. Les vertueux, c’est ce qui compte vraiment aux yeux de Dieu.

Merci à Julio Ortega Fraile (findelmaltratoanimal.blogspot.com)

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 09:53
CORRIDA-LOGO-quiero-ser-torero.jpg
WC NET A LA CRUAUTE ! JE NE VEUX PAS ÊTRE COMPLICE DE : 
.
ADVANTIX PRODUITS VETERINAIRES DE BAYER, 
ACTIMEL de DANONE sponsor acharné en France,
AUDI, 
COREGA PARAPHARMACIE,
FORD,
MAGGI de NESTLE et tous les produits pour bébés toreros, 
MAHOU BIERES, l'abus d'alcool est dangereux même pour les toreros ! 
INOA COLORATION de L'OREAL pour les aficionadas,
IKEA qui fait déjà des ravages écologiques dans le monde,  
GULLON BISCUITS DIETETIQUES, 
ANNE MÖLLER PRODUITS DE BEAUTE, 
MOVISTAR TELEPHONIE MOBILE,  
ONO TELECOMMUNICATION,  
GILETTE, ORAL-B et PANTENE : marques du groupe PROCTER & GAMBLE comme BRAUN, ALWAYS, TAMPAX,  ARIEL, DASH2en1, LENOR, MACH3, FUSION, DURACELL, HEAD & SHOULDERS, FEBREZE, AMBI PUR, OLAY, PAMPERS, MR PROPRE, PRINGELS, WELLA... Une honte pour ce groupe qui a sponsorisé les Jeux Olympiques de Londres prônant les valeurs humaines que devraient véhiculer le sport !
WC NET du groupe BOLTON qui vend aussi UHU, CAROLIN, SANOGYL, ROGE CAVAILLES, SOMATOLINE COSMETIC et sa filiale SAUPIQUET.  
Toutes ces marques sans éthique sponsorisent la scandaleuse émission de téléréalité de la chaîne espagnole TELEMADRID : QUIERO SER TORERO, JE VEUX ÊTRE UN TORERO. Ou comment elles aident à pervertir et rendre la jeunesse ultra violente, lui faisant miroiter la gloire d'être un tueur professionnel sous couvert d'une fumeuse pédagogie "d'initation à la vie" !
Le propos révoltant de l'émission : "Un programme dans lequel six jeunes bouviers gardant des jeunes taureaux, originaires de différentes écoles de tauromachie, démontreront leur habileté à se convertir en tueurs de taureaux. Le programme nous rapproche de la vie, l'apprentissage et le sacrifice d'un groupe de jeunes qui aspirent à se convertir en figure de combat avec le taureau..."

CORRIDA

L'HORREUR ET LA TORTURE NON MERCI !

Les consommateurs avisés que nous sommes ont le droit de vie sur les taureaux quand les autres s'octroient le droit de mort impitoyable, faisons-le savoir. 

Les taureaux martyrs vous disent MERCI de ne pas acheter ces produits et de diffuser cette liste pour raser la barbarie !  

Et bien-sûr, toujours sans bulles de PERRIER dont le sang pétille à VERGEZE, ni  vêtements de ADIDAS qui, de plus, exploite et offense les salariés pauvres dans le monde ainsi que la presse le relate.

Bien amicalement,

Cerizette

Le 23 août 2012

P.S. SI VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER A LA COLLECTE DES ADRESSES E-MAILS DES MARQUES CITEES, MERCI D'ECRIRE AU BLOG POUR UNE CYBERACTION.

 

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article

Cerizette Vous Souhaite Bienvenue Sur Animalus

  • : Animalus
  • Animalus
  • : Antispéciste pas de racisme envers les bêtes! Fraternel et solidaire pour agir ensemble contre le tort fait aux animaux, aux plus faibles et à la planète. Rousse comme un pain d'épices, c'est Ginger, la mascotte sur le Pont de l'Arc-enCiel depuis le 2 janvier 2012, noir sur le profil, c'est Angel, il ne broie plus que du bonheur...
  • Contact

Profil Blogueur

  • Cerizette
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.

FACEBOOK la chance des animaux

Partager sur Facebook "J'aime" et autres c'est une chance de plus pour les animaux. Pensez-y! 

Mot Cle Pour Retrouver Un Article

NET ETHIQUE UN DEVOIR

Etes-vous égocentrique, malhonnête, paresseux ou les trois?

N'en doutez pas si vous copiez-collez SANS citer le nom, le lien et actif de vos sources, ou crédit photos ET sans effort personnel pour dire d'où viennent "vos" informations. NON fiables dans ce cas! Respecter la propriété intellectuelle c'est sincère: l'inverse c'est s'attirer des lecteurs en publiant sur la sueur des autres, comme on exploite les animaux... Merci de ne pas être comme ça!

 

Archives