Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 22:10

ALES-11-12-MAI-2013.jpg

Nîmes arènes maudites...

Des arènes interdites pour éviter les suicides

La mairie de Nîmes a décidé d'interdire la visite des arènes de la ville aux personnes seules afin d'enrayer une vague de suicides du sommet de ce monument romain haut de 27 mètres, a-t-on appris mercredi auprès de la municipalité. Un arrêté municipal a été signé la semaine dernière interdisant les visites aux individus venant seuls, alors que cinq personnes ont mis fin à leur jour depuis le sommet des arènes romaines en deux mois, a-t-on précisé de même source. (AFP)

Source : Maritima Infos le 6 février 2013 

http://www.maritima.info/depeches/faits-divers/region/19676/des-arenes-interdites-pour-eviter-les-suicides.html

"Depuis le 25 septembre 2012, nous avons eu trois suicides et deux tentatives dont la dernière, une jeune Arlésienne de 22 ans, est devenue, depuis, paraplégique. Les victimes ont en général entre 20 et 30 ans", explique Richard Tibérino, adjoint à la sécurité. Selon ce dernier, il y a en moyenne 50 suicides et tentatives par an à Nîmes, mais seulement une poignée sur la voie publique...      

Source : Midi Libre le 6 février 2013 

http://www.midilibre.fr/2013/02/06/les-arenes-de-nimes-interdites-aux-personnes-seules-pour-eviter-les-suicides,639638.php#Séquence_1 

Tous à Alès contre la torture des taureaux !

Communiqué du CRAC Europe pour la protection de l'enfance

Pour en finir avec la torture tauromachique dans la capitale des Cévennes : l’endroit où il faut être en 2013 !

Visitez le site internet et rejoignez nous sur le forum de discussion ouverts pour cette occasion ! Toutes les réponses à vos questions s’y trouvent.

Les trois rendez-vous sont au parc du Bosquet, à côté de la mairie d’Alès
  • Samedi 11 mai manif de 14h00 à 19h00
  • Dimanche 12 mai manif de 9h00 à 12h00
  • Dimanche 12 mai manif de 15h00 à 19h30

Une manifestation unitaire est organisée à Alès les 11 et 12 mai 2013. L’objectif : être plus de 5 000 manifestants dans une ville organisatrice de corridas, en pleine feria, et manifester trois fois en deux jours, pendant les corridas. Une action sans précédent pour dire non à la dictature tauromachique.

Il faudra donc arriver à Alès samedi 11 mai avant 14 heures, pour repartir dimanche 12 mai aux environs de 20 heures. Alès est une ville fragile. Nous pouvons gagner si nous sommes nombreux. Cela dépend de chacun de nous. Un week-end à Alès pour sauver 18 taureaux de la torture programmée, cela vaut bien un petit sacrifice ! Nous manifesterons samedi après-midi, dimanche matin et dimanche après-midi. Inscrivez-vous si vous souhaitez venir en bus : Venir en bus. Des départs depuis les principales villes de France et des hébergements à peu de frais.

Toutes les associations et tous les militants sont les bienvenus, afin que l’unité ne soit pas un vain mot. Faites passer le message à vos connaissances !

TOUT SAVOIR c'est ici : www.ales2013.com

 

Max Roustan, maire d’Alès, soutien actif de la torture tauromachique : la démocratie est en panne

Depuis dix ans, le CRAC, Comité Radicalement Anti Corrida, association alésienne, demande à faire partie d’Alès 1901, la Fédération des associations de la ville, dont Max Roustan est le président d’honneur, la moitié du conseil d’administration étant composée de conseillers municipaux aux ordres du maire. Depuis dix ans, le CRAC est exclu de la fédération sans aucune justification, malgré de nombreuses demandes de notre part. Il faut dire que la fédération est étrangement gérée : suite à notre demande de la composition du conseil d’administration et des statuts de la fédération à M. Palmier, président d’Alès 1901, en février 2010, la réponse fut : « Nos statuts sont en cours de modification. » En 2012, pas de nouveaux statuts enregistrés en sous-préfecture. Les derniers datent de 1991 ! Suite à une nouvelle demande argumentée, M. Palmier ose nous écrire, le 1er octobre 2012 : « Votre association ne nous apparaît toujours pas comme prioritaire à l’adhésion à Alès 1901. » Cela fait seulement dix ans que nous attendons. De qui se moque-t-on ? Quel est ce système totalement arbitraire ? Faut-il être ami du maire pour avoir le privilège de faire partie de cette fédération ? (la suite sur le site Alès 2013)      

Source : Anti corrida CRAC Europe

http://www.anticorrida.com/mai-2013-grande-manifestation-unitaire-a-ales.html

Collectif PATRIMOINE CORRIDA Non à la honte française!

http://www.patrimoine-corrida.fr/

200 associations de bonne volonté réunies autour du CRAC Europe, dont des prêtres, vétérinaires et psychiatres, ça fait chaud au coeur.

Merci pour les taureaux martyrs !    

Bien amicalement,

Cerizette

Le 6-7 février 2013

 

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 07:18
CORRIDA à moitié mort
Pas de racolage d'enfants dans les arènes ! 
 
Animalus relaie une action en ligne le 24 janvier 2013 sur le site du CRAC Europe pour la protection de l'enfance.
Lors de la présentation de la Feria d'Istres 2013, le matador Jean-Baptiste Jalabert dit Juan Bautista, a anoncé qu'il offre 100 places à des enfants pour assister à une corrida de la mort à Istres, Bouches-du-Rhône, le 14 juin 2013. Ce qui leur permettra  de profiter du spectacle "glorieux" de sa carrière de tortionnaire, où il massacrera seul les six taureaux !
"Afin de faire connaître la ferveur de notre passion et la beauté de notre culture à la nouvelle génération, j'ai décidé d'offir 100 places aux jeunes de moins de 16 ans..."      
Vous pouvez courtoisement téléphoner, envoyer des mails et  commentaires aux interlocuteurs ci-dessous, afin de protester contre ce prosélytisme auprès des enfants et rappeler que la corrida est réprouvée par 80 % des Français ! 
 
Office de tourisme d'Istres :
Téléphone : 04 42 81 76 00
Mail (sans la mention "mailto") : ot.istres@visitprovence.com
Adresse : Office de Tourisme, 30 allée Jean Jaurès 13800 Istres
Facebook :
https://www.facebook.com/pages/Office-de-Tourisme-dIstres/187678617931151?sk=info
Mairie d'Istres :
Téléphone : 04 42 55 50 00 - Fax : 04 42 55 50 53
Mail formulaire de contact Service Education Loisirs Sports :
http://www.istres.fr/index.php?id=1242     
Adresse : Mairie d'Istres, 5 rue Abel Aubrun, CS 97002 - 13808 Istres cedex
Facebook : https://www.facebook.com/villedistres      
Le bourreau Bautista sur Facebook :
         
Source CRAC Europe 24 janvier 2013 : Cyberaction NON aux 100 PLACES pour un spectacle de TORTURE offertes à des ENFANTS :
Merci de votre participation et partage contre la présence de mineurs dans ces spectacles ultra violents indignes, qui blessent moralement les autres Français !
BIen amicalement,
Cerizette
Le 25 janvier 2013
     
COLLECTIF PATRIMOINE CORRIDA NON A LA HONTE FRANCAISE!
 
Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 14:08
anti corrida equateur
Corrida de la mort : scandaleuse philosophie de la torture !
 
Dimanche 20 janvier 2013 à 13h00 avec rediffusion le 26 janvier à 07h15, ARTE diffuse dans l'émission "Philosophie" animée par Raphaël Enthoven, un thème sur la corrida avec Francis Wolf, philosophe pro corrida, habitué des envolées lyriques à endormir un public naïf et non averti. Par contre, n'est pas invité un citoyen s'insurgeant contre cette barbarie qui, de plus, coûte des sommes colossales en subvention aux contribuables puisque la corrida ne fait plus recette. Ni un taureau, pourtant concerné dans ses propres chairs. Ni un vétérinaire hors des lobbies tauromachiques. Ni un psychiatre au même statut pour discuter du profil des toreros et des spectateurs, mais aussi évaluer les dégâts mentaux. 
L'idéologie propagandiste de l'émission :
"La corrida est-elle une barbarie, un rite, un jeu, un sport, un spectacle, un art ? C'est surtout l'instant de la rencontre entre le puissant taureau de combat et le torero dans son habit de lumière, l'instant où une collision de forces ennemies se convertit en un pivotement dansé, léger, économe."
http://www.arte.tv/fr/corrida-francis-wolff-est-l-invite-de-raphael-enthoven-dans-philosophie/7248632.html
"Le taureau est un individu"...
C'est surtout un monologue gangrené destiné à rallier de nouveaux adeptes à la cruauté et à conforter les autres dans leur pratique. D'autant plus navrant qu'un taureau ne naît pas taureau de combat, il le devient comme l'exemple de FADJEN le démontre. Parce qu'on les manipule génétiquement, qu'on les dope, qu'on les maltraite avant d'entrer dans l'arène et qu'on les harcèle et qu'on les blesse pour les pousser dans leurs retranchements, les taureaux se défendent mais sans chance d'échapper à la mort. A moins d'être grâcié à la romaine par les leveurs et abaisseurs de pouce ! 
Par ailleurs, le fait d'affirmer que "le taureau est un individu", tout en avançant des arguments spécistes attribués à tort aux protecteurs des animaux : "mettre les animaux au rang des hommes, c'est considérer les hommes comme des bêtes"  (!) est totalement contradictoire. Les philosophes antispécistes, comme Peter SINGER (La libération animale), ne considèrent pas les animaux comme les égaux des hommes, parce qu'ils refusent la supériorité de l'homme sur le règne animal. Leur théorie est claire : "l'espèce à laquelle appartient un être n'est pas un critère moral valable pour décider de la manière dont on doit le traiter, et des droits qu'on doit lui accorder ou non". C'est pourquoi l'antispécisme s'oppose à la discrimination de la race (nommée spécisme), et donc à la maltraitance, mais aussi l'exploitation et à la consommation des animaux par les hommes. 
De même que les gladiateurs étaient des esclaves, ainsi que les victimes du nazisme, il est intolérable de reproduire sur des animaux ce que l'on ne doit pas faire à un être humain. Il conviendrait de se documenter plus sérieusement avant de lancer un tel sujet "philosophique" sur une pratique corrompue condamnée par l'Union Européenne, qui n'a plus sa place au XXIème siècle et régresse dans le monde entier. De plus, quand un crime est interdit sur la majorité du territoire, sa publicité devrait se cantonner aux régions où il sévit ! S'il y a une raison majeure de rendre sa carte d'identité, c'est la corrida qui fait honte aux Français dignes de ce nom.
CORRIDA-a-moitie-mort.png
Ca ferait quoi à un homme de se trouver à la place du taureau ?
Econome rituel de course traqué au chiffon rouge, artistiques blessures, jouissives piques, coups d'épée et bistouri de la solution finale, sportive agonie ou combat de 20 minutes à armes égales ?
Les nazis avaient aussi de beaux costumes avec des boutons brillants dans la lumière comme dans l'ombre... Et la propagande, ils savaient faire comme ARTE va le faire, et le fait de plus en plus indisidieusement dans des reportages. Non, cela n'a pas échappé à la vigilance d'Animalus ! Si 80 % des citoyens sont ulcérés et moralement blessés de cette pratique sanglante pour sadiques, ce n'est pas pour rien. Alors qui paye ARTE pour faire du prosélytisme ? D'ores et déjà, des centaines de téléspectateurs s'apprêtent à boycotter cette chaîne sans éthique et se retrouveront sur FRANCE 5, qui oeuvre en continu pour les animaux et  l'environnement qui en a aussi urgemment besoin. Pour les journaux télévisés, tout le monde a bien compris que c'est sur BFM TV qu'on est encore intègre 24 heures sur 24. Trop c'est trop de sang à la une !
   
Le CRAC Europe, Comité radicalement contre la corrida, pour la protection de l'enfance a envoyé le 21 janvier un courrier officiel à ARTE demandant un droit de réponse et rappelant les utra violences des taurins à Rodilhan, le 8 octore 2011 : 
Vidéo Rodilhan :
Demandons de suite et courtoisement à ARTE la diffusion d'une émission en sens inverse, ouvrant le débat aux défenseurs des taureaux martyrs !    
Exemple :
Objet : Eloge de la corrida dans l'émission "Philosophie"
Madame, Monsieur,
Le dimanche 20 janvier 2013 à 13 heures, heure de grande audience, votre chaîne a diffusé  l'émission "Philosphie" consacrée à la propagande de la corrida. Quel que soit le prétexte utilisé, la torture sur les animaux est un crime inacceptable puni par la loi sur le reste du territoire. Je vous fais part de mon indignation rejoignant 80 % des Français contre cette barbarie, et de ma grande déception pour votre chaîne.
Pourquoi ne diffusez-vous pas le film de Pablo Knudsen : FADJEN ? 
Ou ALINEA 3 de Jérôme Lescure ? 
Le public connaîtrait alors la vérité sur la corrida.  Si l'émission a été diffusée, je demande qu'ARTE en émette une autre donnant la parole aux défenseurs des taureaux victimes de cette barbarie.
Dans le cas contraire, je boycotterai votre chaîne sans éthique animale et le ferai savoir à mes amis et réseaux.
Dans l'attente de vous lire,
Salutations distinguées,   
Formulaire de contact : un mot de passe vous sera envoyé immédiatement (vérifier les spam). Sélectionner Réclamation programmes", titre de l'émission  Philosophie corrida Enthoven. Vous recevrez un avis de réception automatique.
http://www.arte.tv/fr/contacts/2153474.html
Email (sans la mention "mailto")  presse@arte.tv
  
Téléphone : (33) 03 88 14 22 55 - Fax : (33) 03 88 14 22 20   
Pour écrire à Arte :   ARTE G.E.I.E.
4, Quai du Chanoine Winterer, CS 20035, F- 67080 Strasbourg Cedex
 Les pages Facebook pour commentaires courtois :
ARTE
EMISSION "PHILOSOPHIE"
N.B. ARTE ne publie pas les commentaires inapropriés. N'usons jamais de vulgarité, laissons cela aux taurins dont le vocabulaire est suffisamment ordurier.                 
FADJEN. Sauvé des arènes, il n'est pas plus un taureau de combat qu'un autre ! Un film de Pablo Knudsen de 2011 expliquant la vérité :
Diffusez le film FADJEN comme antidote à la propagande tauromachique :
Bien amicalement,
Cerizette
Le 18 janvier 2013 - MAJ le 19-21 janvier 2013
COLLECTIF PATRIMOINE CORRIDA NON A LA HONTE FRANCAISE !
Lire aussi CRAC EUROPE CONTRE ALLIANCE ANTI CORRIDA : QUATRE MILITANTS AU TRIBUNAL DE NÎMES 
 
Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 16:51

anti corrida equateur

Contre la torture inadmissible au XXIème siècle pour l'amusement et pour le respect de l'argent des citoyens, merci de signer la pétition ci-dessous et de la partager avec votre réseau :  

http://www.avaaz.org/fr/petition/Pour_que_Bayonne_devienne_ville_anticorrida//?launch

Le texte :

Pourquoi c'est important

Bayonne est la ville taurine la plus ancienne de France, mais la corrida n’est pas une tradition française ! Cet art barbare à été introduit dans notre pays par l’impératrice Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III, malgré la loi Grammont de 1850 qui condamnait les sévices faits aux animaux ! 
Pendant un siècle ce spectacle sanguinaire s’est développé illégalement en France jusqu’à une modification de la loi Grammont en 1951 : « Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu’une tradition ininterrompue peut être invoquée. » Cet alinéa a été complété en 1959 : la tradition doit être « locale et ininterrompue ». Il y a eu ensuite une évolution de la signification du mot « locale », en effet, ce terme est élargi à un ensemble démographique partageant une histoire, un mode de vie ; ce qui signifie qu’une commune faisant partie de cet ensemble démographique peut prétendre à une « tradition » même si sur son territoire il n’y a jamais eu aucun spectacle de corrida !
Qu’on arrête donc de parler de tradition alors que ce n’est pas le cas !
Qu’on arrête de cautionner le meurtre et la torture d’un animal sensible et innocent !
Les contribuables en ont assez que l’argent public finance la cruauté !
66% des français (Sondage IFOP Août 2010) se prononce pour l’interdiction des corridas en France, il faut que cette majorité se fasse entendre, et quel beau message d’espoir si la municipalité de Bayonne, grande ville taurine, prenait conscience qu’une société civilisée se doit de respecter les animaux et de ne pas banaliser et encourager la violence !
Le 8 juillet 2012
 
Animalus vous en dit plus sur le sondage IFOP publié le 5 août 2010 :
Alors que la saison des ferias bat son plein, deux tiers des Français (66%) se prononcent en faveur de l’interdiction des corridas en France. Le jugement des personnes interrogées à l’encontre de ces pratiques traditionnelles vient confirmer la loi interdisant les corridas, votée le 28 juillet par le Parlement régional en Catalogne.
Les positions des Français ont fortement évolué sur cette question au cours des dernières années. Désormais clairement en faveur de l’interdiction, l’opinion publique était plus mitigée au sujet de la corrida il y a quelques années. Une enquête Ifop conduite en 2007 montrait que 50% des Français se déclaraient favorables à l’interdiction contre 48% qui y étaient opposés.
Merci de votre participation pour que les sévices infligés aux taureaux soient abolis sur le sol de notre pays !
Bien amicalement,
Cerizette Le 15 janvier 203
PATRIMOINE CORRIDA NON A LA HONTE FRANCAISE :
Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 09:48

 6433703417_5d92af05b5.jpg    

Corrida et racisme : jalousie quand tu tires les grosses ficelles !

 

Dans la série un ver dans la pomme, Animalus annonçait le 3 novembre 2012, qu'une fois de plus, le CRAC EUROPE pour la protection de l'enfance est la cible désignée. Il est vrai que cette association est la plus ancienne dans la lutte contre la corrida (1991) et habituée à encaisser  les coups bas destinés à l'éliminer en la discréditant. Cependant, la manoeuvre est bien trop énorme et n'a pas échappé aux militants intègres. Ni à la vigilance de Jean-Pierre GARRIGUES, président du CRAC Alès et vice-président du CRAC Europe, élu parmi les 50 personnalités comptant le plus à Alès en 2012, justement par le Midi Libre. Le CRAC Europe prépare d'ailleurs une grande manifestation unitaire à Alès, les 11 et 12 mai 2013, avec ses partenaires du Collectif PATRIMOINE CORRIDA Non à la honte française ! L'article du Midi Libre à suivre sème la confusion à volonté, c'est fait pour. Mais il a le mérite de mettre en évidence une nouvelle manigance dont certains "contre" la corrida se font désormais une spécialité taurine. Le fond de l'histoire est qu'il s'agirait -comme de bien entendu- d'une militante portant un tee-shirt de la Fondation Brigitte BARDOT, association diabolisée pour son opposition -pourtant soutenue par toute la Protection Animale- envers l'abattage halal et casher, ainsi qu'on l'a vu dans l'article "Qui veut la peau de A.L.F. le film de Jérôme Lescure ? Lequel est aux côtés du CRAC Europe. On sait de longue date que des trolls ont pour sale besogne de s'introduire dans les manifestations du Crac Europe et les sites internet pour y répandre leur malfaisance, mais à ce degré c'est grave. A noter : il n'existe pas et il n'a jamais existé d'appellation "Crac France", les lecteurs auront compris que des journalistes pratiquent aussi la fourberie non stop.  Mais autant que qui ? Il suffira de chercher à qui profite la félonie. Qui ne figure pas dans le collectif "Patrimoine corrida" et oeuvre autant ouvertement que dans l'ombre contre l'unité de la lutte. Il n'est pasi inutile de lire aussi les journaux pro corrida. C'est ainsi qu'on apprend que quatre militants anti corrida et sympathisants du Crac Europe sont assignés le 16 janvier 2013 au tribunal de grande instance de Nîmes par l'Alliance Anti Corrida, c'est-à dire des antis contre des antis. On ne peut pas indéfiniment contraindre ses victimes au silence, la honte serait de continuer à se taire, alors ils ont parlé parce qu'il y avait à dire, sinon qu'y aurait-il à redire ? C'est donc officiel, le linge sale ne se lavera plus en famille, surtout quand il est rouge, tout comme celui des taurins dont le sang colle aux semelles. En attendant les suites de ce procès inique, voici cette nouvelle boule puante envoyée au Crac Europe, version taurine. 

 

Des propos racistes chez des anti corridas

 

Un site affirme qu'une militante anti-corrida aurait insulté une famille maghrébine sur le parvis de la mairie d'Alès à l'occasion d'un mariage mixte. Les défenseurs des taureaux dénoncent une manipulation.

Les toros de combat ne sont pas encore prêts à dormir sur leurs deux oreilles. Tant les anticorridas s’adonnent à l’art de la pique intestine. La dernière charge en date sur le web émane du collectif libertaire pour l’égalité animale et humaine, dénonçant des propos racistes tenus lors d’une manifestation organisée le 8 septembre dernier par le Crac, devant la mairie d’Alès.

Insultes envers une famille maghrébine ?

"Ce jour-là, un samedi, il y avait des mariages dont l’un était un mariage “mixte” (une personne d’origine maghrébine et l’autre d’origine européenne), affirme ce collectif. A la sortie une militante anticorrida a commencé à insulter la famille d’origine maghrébine de tous les mots avant de se faire rappeler à l’ordre ! Anecdote : elle portait les couleurs de la fondation Bardot ! Le fait est relaté par plusieurs témoins. Mais même si des personnes sont parvenues à la faire taire, le mal était fait."

Jean-Pierre Garrigues, président du Crac France : "Je trouve cela très suspect"

L’Alésien Jean-Pierre Garrigues, président du Crac France (comité radicalement anti-corrida) et organisateur de cette action annonce une enquête en interne : "Nous prendrons les mesures qui s’imposent si les faits sont avérés. Mais je trouve cela très suspect. Ce n’est pas la première fois que nous sommes en butte à des infiltrations pour provoquer cet amalgame ignoble qui tente de salir nos associations et la lutte en général."

Une manipulation venue de l'extérieur ?

Le responsable du Crac constate "des attaques de plus en plus fortes, de plus en plus sournoises, de l’extérieur comme de l’intérieur. Notre souhait d’union pose malheureusement problème à certains, ce qui est déplorable".

Dorénavant pour se prémunir d’éventuels déstabilisations ou dérapages, avant toute manifestation publique, il rappellera haut et fort à travers un mégaphone : "Nos statuts condamnant toute forme de discrimination : racisme, antisémitisme, sexisme, homophobie, spécisme... Et s’il y a des gens qui tiennent des discours lamentables, ils dégageront."

Pour être passionnelle, la cause des abolitionnistes ne perdrait effectivement rien à rajouter “les insultes” à son fameux slogan "La torture n’est pas notre culture !".

Source Midi Libre du 23 octobre 2012 :

http://www.midilibre.fr/2012/10/23/des-propos-racistes-chez-des-anticorridas,582759.php#Séquence_1

Lire aussi QUI VEUT LA PEAU DE A.L.F. LE FILM A VOIR ABSOLUMENT :

http://animalonestmal.over-blog.com/article-animaux-qui-veut-la-peau-de-alf-le-film-a-voir-absolument-au-cinema-112061598.html

La torture n'est toujours pas notre culture car nous ne sommes pas espagnols !

Bien amicalement,

Cerizette

Le 14 janvier 2013

Collectif Patrimoine corrida : http://www.patrimoine-corrida.fr/

 

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 15:00

6433703417_5d92af05b5.jpg

Mise à jour importante le 30 décembre 2012 : liberté d'expression en danger !

Un ver dans la pomme... L'argent de la lutte sert maintenant à autre chose !

 

Communiqué du CRAC EUROPE POUR LA PROTECTION DE L'ENFANCE avec l'autorisation du CRAC Europe pour la protection de l'enfance : 

 

Le Crac Europe s'adresse à l'Alliance

 

La présidente de l’Alliance anticorrida (AAC) nous a sommés par deux fois, en faisant pression sur l’hébergeur de notre site par des courriers d’avocat, de retirer les textes la concernant. Nous n’avons pas cédé, nous ne rapportons que des faits avérés, preuves à l’appui. Ces textes sont-ils donc si gênants ? Aujourd’hui, par courrier en recommandé avec accusé de réception, elle nous menace d’un procès et demande un droit de réponse. Nous lui accordons bien volontiers (texte ci-dessous) et ne pouvons que regretter que Madame Starozinski soit toujours dans le registre de la menace et de l’intimidation.

Dans un mail daté du 8 mai 2011, la présidente de l’AAC répondait à Hélène Vaquier, présidente du CRAC Europe :
« vous m’annoncez nous mettre en demeure de répondre par courrier recommandé AR, un procédé qui permet généralement une utilisation dans un contexte juridique ! »

En effet, nous avons bien compris que pour elle, le recommandé n’était pas un moyen d’informer de manière certaine (en l’occurrence être certains qu’elle ait bien reçu notre invitation à participer à la manifestation du 28 mai 2011 à Paris, puisqu’elle prétendait ne pas avoir été invitée), mais n’était utilisable que dans un « contexte juridique ». Comme pour les aficionados, nos ennemis tortionnaires d’animaux qu’elle « respecte », il suffit de laisser s’exprimer la présidente de l’AAC pour se forger une opinion. Elle s’étonne que nous reprenions des faits avérés datant de l’an dernier ? Nous nous étonnons qu’elle n’ait jamais présenté d’excuses pour ses agissements. Nous nous étonnons qu’elle attaque en justice, non seulement à titre personnel, mais aussi au nom de l’AAC des militants de l’abolition. Qui va payer tous ces frais d’huissier et d’avocat ? L’association qu’elle préside et par voie de conséquences les adhérents de l’Alliance anticorrida ? Nous nous permettons de poser la question au risque de subir à nouveau les foudres de LA présidente-fondatrice de « l’Alliance ».

  • Droit de réponse de l’Alliance anticorrida    
  • Droit de réponse du Groupe de Lutèce     Initiateur et organisateur en tant que simple citoyen des actions du 18 octobre 2011 lors des Journées du Patrimoine à Paris, je confirme ici que madame Starozinski et l’Alliance Anticorrida n’ont jamais fait partie, que ce soit physiquement ou intellectuellement, de l’élaboration de ces actions et j’ai été fort surpris (et plus encore) qu’elle s’en attribua, sans vergogne, le mérite dans certains medias de presse écrite. J’ajoute que des excuses ne sont même plus en attente car j’ai pour ma part, définitivement compris la manière de faire de madame Starozinski. Le 22 décembre 2012 Jean-Luc Bernard
  • Notre communiqué suite à cette affaire
  • A lire également cet article du Midi Libre du 19 septembre 2011 pour mieux comprendre les faits.

Source CRAC Europe, Comité Radicalement Anti Corrida pour la protection de l'enfance, le 22 décembre 2012 :

http://www.anticorrida.com/le-CRAC-Europe-s-adresse-a-l-Alliance.html

 

anti corrida equateur  

La BRIGADE ANTI CORRIDA DE MARSEILLE fait, elle aussi, partie du collectif Patrimoine corrida Non à la honte française ! 200 associations nationales et internationales de bonne volonté, dont des prêtres et vétérinaires, ont répondu à l'appel du Crac Europe depuis 2011, mais pas "l'alliance anti corrida" :

Merci de vos partages et clics pour la BAC Marseille

http://animalonestmal.over-blog.com/article-des-clics-gratuits-pour-soutenir-la-brigade-anti-corrida-de-marseille-113781518.html

Bien amicalement,

Cerizette

Le 22 décembre 2012 - MAJ 23 et 30 décembre 2012 

 

Animalus blog indépendant victime de chantage le 28 décembre 2012 ! 

 

Quatre militants -dont Mario Valenza, président de la BRIGADE ANTI CORRIDA DE MARSEILLE et délégué du CRAC EUROPE- sont bien assignés au tribunal en janvier 2013, ainsi que le CRAC Europe en a fait part avec les coordonnées de leur avocat commun. Il n'a pas été porté à la connaissance d'Animalus que la plainte est retirée. Animalus fait son travail d'information comme la presse d'internet. Le CRAC EUROPE POUR LA PROTECTION DE L'ENFANCE, LE GROUPE LUTECE, DROITS DES ANIMAUX et ANIMAUX EN PERIL ne cèdent pas aux intimidations. Animalus non plus ne cèdera pas à la terreur. Informer n'est pas diffamer ! Nous sommes tous des MARIO VALENZA... Nous résistons et ne voulons plus de coups bas ! Nous voulons l'unité des mouvements contre la corrida et les voir tous dans le collectif Patrimoine corrida Non à la honte française ! Même Le Midi Libre a titré "Les anti à couteaux tirés"... Copié-collé d'une des deux intidimidations reçues : 

 

Bonjour,
Un visiteur de votre blog Animalus vient de reporter un contenu abusif sur les pages dont vous avez la responsabilité.
Voici son message et ses coordonnées.

 

Si cette plainte est fondée, merci de bien vouloir faire le nécessaire pour retirer les textes, images et fichiers incriminés.

Cordialement,
- L'équipe d'OverBlog -

 

Lettre ouverte de Jean Marc Montegnies, président d'ANIMAUX EN PERIL, avec l'autorisation du CRAC EUROPE pour la protection de l'enfance :

Animaux en Péril soutient les quatre activistes poursuivis en justice par l’Alliance Anti-corrida de Nîmes.

Lettre ouverte - mercredi 26 décembre 2012

En tant que président d’Animaux en Péril, je n’ai pas pour habitude d’envenimer les polémiques ni d’attiser les conflits entre associations. Ce principe, je l’applique également lorsque l’association dont je suis responsable se trouve elle-même la cible d’attaques diverses.
Bien que l’hostilité dirigée contre Animaux en Péril ait parfois été violente, nous nous sommes toujours abstenus d’entamer des procédures judiciaires, considérant qu’apaiser une cabale montée pour nuire à notre réputation n’était pas une priorité, d’autant plus que les médisances se révèlent toujours être véhiculées par des sentiments contreproductifs comme la jalousie.

Néanmoins, à toute règle son exception. Lorsqu’un conflit, même s’il ne nous concerne pas directement, franchit les limites du tolérable, nous nous mettons en devoir de rappeler que la solidarité et la loyauté doivent primer - condition sine qua non à une lutte efficace pour la défense des animaux. En d’autres termes, quand on déclare ouvertement la guerre aux amis et camarades de combat dont l’engagement indéfectible a permis de belles victoires, choisir son camp devient une nécessité, un devoir moral.

Dans ce contexte, Animaux en Péril s’avoue profondément choquée et consternée par l’attaque frontale et tout à fait disproportionnée menée contre quatre militants par la présidente de l’Alliance Anti-corrida de Nîmes, Claire Starozinski. Je connais personnellement trois de ces militants, j’ai eu l’occasion de les côtoyer à plusieurs reprises dans le cadre d’actions et manifestations contre la corrida. Sabine Landais, Nathalie Valentin et Mario Valenza sont des activistes extrêmement courageux agissant entre autres sous la bannière du CRAC. Leurs convictions éthiques prévalent sur leurs ambitions personnelles et leur foi envers la cause animale se montre inébranlable. Grâce à l’engagement de ce type de personnalités, le combat progresse. En renvoyant ces militants devant les tribunaux pour diffamation et atteinte à son honneur, Mme Starozinski retourne les armes contre ses propres alliés.

Si les propos tenus par ces quatre activistes ne sont certes pas des plus diplomates, ils révèlent néanmoins une exaspération de plus en plus généralisée dans le milieu anti-corrida à l’encontre de Claire Starozinski.

Je partage cette exaspération et voici pourquoi :

Il est de fait avéré que, lorsqu’elle communique via la presse, la présidente de l’Alliance Anti-corrida oppose de nombreuses critiques aux actions organisées par ses associations soeurs - et en particulier le CRAC. Elle estime en effet que celles-ci privilégient trop volontiers la provocation. Si je comprends que Mme Starozinski choisisse une stratégie de combat qui lui corresponde, je ne peux envisager que ce choix s’accompagne d’un dénigrement systématique à l’égard des activistes qui se battent en première ligne. Les méthodes divergent mais ne sont pas incompatibles. Au contraire, elles peuvent se compléter de manière très efficace. Ces critiques sans cesse renouvelées attisent une frustration grandissante, a fortiori lorsqu’elles s’accompagnent de tactiques pragmatiques douteuses en lien avec le milieu taurin.

En outre, pour avoir fréquenté à de nombreuses reprises la présidente de l’Alliance, je pourrais évoquer longuement sa haine voire sa phobie envers le CRAC et plus particulièrement envers son vice-président Jean-Pierre Garrigues.

En effet, au début des années 2000, l’Alliance Anti-corrida avait sollicité notre association afin, notamment, de participer à plusieurs manifestations à Nîmes. Cette collaboration s’est poursuivie sans accroc jusqu’à ce qu’Animaux en Péril se joigne au CRAC lors d’une action à Alès en 2004. Suite à cet évènement, nous n’avons plus eu aucune communication ni sollicitation de la part de Mme Starozinski pendant près de deux ans. La présidente ne semblait pas tolérer le spectacle de notre association pactisant avec « l’adversaire ».

Son antipathie vis-à-vis de Jean-Pierre Garrigues semble tellement irraisonnée que l’Alliance Anti-corrida pourrait bien en devenir « l’Alliance Anti-CRAC »...

Après cette première mise en quarantaine, la collaboration entre l’Alliance et Animaux en Péril a repris. Pendant les années qui ont suivi, j’ai essayé de rapprocher les deux personnes que je considérais comme les plus efficaces dans la lutte anti-corrida sur le territoire français. Mais la haine de Starozinski envers Garrigues était trop forte. De son côté, la présidente de l’Alliance n’a cessé de me dresser un portrait très peu valorisant de son ennemi, alors que Jean-Pierre Garrigues n’était pas opposé à une collaboration.

En dépit de cette prise de position tranchée, notre association a continué à soutenir indistinctement les deux organismes. Mais, suite à une nouvelle action menée aux côtés du CRAC à Rodilhan en octobre 2011, Mme Starozinski s’est remise à bouder ses amis belges.

Ces mesquineries pourraient faire sourire si elles n’avaient pas pris autant d’ampleur. Aujourd’hui plus que jamais, il me semble en effet évident que la présidente de l’Alliance Anti-corrida déploie au moins autant d’énergie à poursuivre des militants de la cause animale qu’à lutter contre ses véritables adversaires, les aficionados.

Indépendamment des raisons précitées, ce qui motive aujourd’hui notre équipe à réagir ouvertement face à cette affaire, ce sont les multiples tentatives d’intimidation, réitérées sans répit depuis des années - sans oublier que Claire Starozinski a déjà poursuivi en justice, pour des reproches similaires, Jérôme Lescure, administrateur du CRAC et réalisateur du film A.L.F.

En soutenant aussi clairement mes amis activistes, je suis conscient que je vais m’attirer les foudres de Mme Starozinski. Mais après avoir vu Nathalie, Sabine et Mario envahir les arènes de Rodilhan au risque d’y laisser leur vie, je ne pouvais rester sans réagir. Poursuivre des résistants, des héros de la cause animale est le pas de trop franchi par Claire Starozinski. C’est impardonnable.

Jean-Marc Montegnies,
Président d’Animaux en Péril
 

Belgique

 

SI ANIMALUS EST FERME NON SANS SE BATTRE COMME UN TAUREAU, VOUS SAUREZ TOUS QUI "REMERCIER". DANS CETTE EVENTUALITE, ANIMALUS VOUS FAIT SES ADIEUX ET VOUS REMERCIE DE TOUT SON COEUR POUR L'AVOIR ACCOMPAGNE AU SERVICE DES ANIMAUX. COPIEZ ET COLLEZ CETTE PAGE EN TEMOIGNAGE. Cerizette

 

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 19:14

CRAC sigle

Diffusion sans signalétique de corridas : intervention auprès de TVPI

Le CSA, Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, est intervenu auprès de la chaîne TVPI à la suite de la diffusion, sans signalétique, d’extraits de corridas au cours du mois d’août 2012. Les retransmissions de corridas ou d’extraits de corridas comportent des scènes susceptibles de heurter les mineurs de 10 ans, au sens de la recommandation du 7 juin 2005 concernant la signalétique jeunesse et la classification des programmes.

Il a demandé à la chaîne de prendre les mesures nécessaires afin d’accompagner la diffusion de ces programmes d’une signalétique de catégorie II (déconseillé aux moins de 10 ans) et d’éviter la diffusion d’images de mise à mort de l’animal.

 

Félicitation pour cette information du CRAC EUROPE POUR LA PROTECTION DE L'ENFANCE !

Source : CRAC EUROPE avec son autorisation le 28 décembre 2012 :

http://www.anticorrida.com/CSA-intervient-aupres-de-la-chaine-TVPI.html

 

Bien amicalement,

Cerizette

Le 28 décembre 2012

 

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 18:50
6433703417_5d92af05b5.jpg
Un ver dans la pomme... et quatre militants contre la corrida !
Communiqué du CRAC EUROPE POUR LA PROTECTION DE L'ENFANCE avec l'autorisation du CRAC Europe pour la protection de l'enfance : 
 
Dernière minute  
Venez lire la mise au point des associations concernées par les attaques de Madame Starozinski, Présidente de l’Alliance pour la suppression des corridas.
 
Mercredi 19 décembre 2012
Dernière minute : afin de préparer leur défense, les quatre militants abolitionnistes attaqués en justice par l’alliance anticorrida et par Claire Starozinski viennent d’obtenir le renvoi de l’audience (en janvier 2013).
Mardi 13 décembre 2012, non seulement la présidente de l’Alliance anticorrida n’a présenté aucune excuse pour tous ses agissements, mais, suite aux réactions de nombreux militants, elle en attaque quatre en justice, ciblant manifestement des représentants et adhérents du CRAC Europe : Ghislaine Lecocq, Sabine Landais, Mario Valenza, Nathalie Valentin et aussi Facebook !
Une audience en référé est prévue le 19 décembre 2012 au tribunal de Nîmes. Le CRAC Europe ne cautionne aucun débordement verbal mais comprend l’indignation et la colère des militants. Par conséquent, notre association est solidaire des quatre militants attaqués en justice.
.
A tous les militants de l’abolition de la corrida
.
Chers toutes et tous,
.
Ce message n’est pas particulièrement agréable à écrire, il ne le sera sans doute pas plus à lire et nous nous en excusons par avance. Il est cependant nécessaire d’effectuer une mise au point suite aux attaques et récupérations dont le CLAM, le CRAC Europe et le groupe de Lutèce ont été les victimes.
.
Comme vous le savez peut-être, le CLAM (Collectif de libération animale de Montpellier) et le CRAC (Comité Radicalement Anti Corrida) Europe pour la protection de l’enfance ont organisé dimanche 18 septembre 2011 une distribution de tracts dans toute la ville de Nîmes, en pleine feria, suivie d’une mise en scène sur le parvis des arènes, au pied de la statue du tortionnaire Nimeño II. Notre action était totalement pacifique et non violente et nous avons été agressés très violemment par des aficionados haineux.
.
.
Précision importante : notre manifestation avait été comme il se doit déclarée en préfecture avec copie à la mairie dans les délais légaux. Les représentants du Service départemental de l’information générale (anciens RG) nous avaient contactés et nous avions parfaitement le droit de manifester devant la statue.
Nos actions ont été relayées très honnêtement par le Midi Libre et à plusieurs reprises. C’était le gros titre à la porte de tous les kiosques des buralistes nîmois lundi 19 septembre 2011. Radio France Bleu Gard Lozère nous a également donné la parole en direct afin de rétablir la vérité, les aficionados agresseurs voulant se faire passer pour des victimes.
.
Dans le même temps, à Paris, un groupe indépendant de toute association, le groupe de Lutèce, organisait une action symbolique et spectaculaire, à l’occasion des journées du patrimoine, dans le bureau du ministre Frédéric Mitterrand et également à l’Assemblée nationale.
.
Et que lisons-nous le mardi 20 septembre 2011 dans les colonnes du Midi Libre, qui interroge la porte-parole de l’Alliance anticorrida ?
.
1) Que pour madame Claire Starozinski (CS), porte-parole de l’Alliance : « je ne m’inscris pas dans ce genre de provocation. Il ne faut pas semer la haine… Je suis pour le respect des personnes humaines, de Nimeño II… Ce genre d’action n’a aucun intérêt… ». Dans la version Internet du Midi Libre du 19 septembre 2011, elle disait même en parlant des abolitionnistes : « il n’est pas bon de cracher sa haine ».
.
2) Et CS de poursuivre dans le même article : « je n’étais pas à Paris pour ces actions mais elles étaient organisées par l’Alliance Anticorrida et le FLAC ».
.
Dans le premier point, CS se positionne donc officiellement du côté des aficionados, des tortionnaires, qu’elle respecte, et contre les associations abolitionnistes qui ont été agressées, considérant elle aussi, sans rien savoir de notre action, que nous sommes violents et haineux. C’est plus que choquant, cela nous apparaît comme très grave. Cette vidéo permet de bien comprendre de quel côté est la violence :
.
Dans le deuxième point, il s’agit d’un mensonge, d’une récupération éhontée et malhonnête. La FLAC, par l’intermédiaire de son chargé de communication Thierry Hély, a tout de suite démenti sur Internet les propos de CS. En effet, il s’agissait bien d’une action indépendante du collectif de Lutèce. Aucun démenti du côté de l’Alliance, malgré les réactions indignées du groupe de Lutèce. CS a répondu par mail à l’un des animateurs du groupe avec son habituel mépris. Le Midi Libre, quant à lui, a publié notre démenti dès le lendemain (tous les articles sur les liens CRAC Europe déjà communiqués ci-dessus).
.
Ce n’est que jeudi 23 septembre 2011 que le Midi Libre publie l’information concernant l’organisation des actions parisiennes. Qui a organisé ? « Pas l’Alliance anticorrida contrairement à ce qu’on aurait pu croire, même si cette association avoue qu’il y avait ce jour-là des militants de la FLAC et de l’Alliance. »
.
Sommée de s’expliquer sur Internet, CS prétend avoir été contactée par les médias. Mensonge encore concernant France 3 (voir le reportage sur le site du CRAC Europe). Surpris que la chaîne n’ait pas contacté les organisateurs de la manifestation, nous avons téléphoné à M. Éric Félix, rédacteur en chef de France 3 pays gardois. Nous avons appris que ce n’était pas France 3 qui avait contacté la porte-parole de l’Alliance, mais bien CS qui voulait absolument s’exprimer sur le sujet et avait contacté la chaîne
.
Le positionnement de la responsable de l’Alliance, qui ment et récupère les actions des autres, qui attaque publiquement des associations supposées amies, n’est plus acceptable. Cela fait trop longtemps que nous subissons en silence une telle situation, afin de contribuer à une unité qui n’est qu’une façade. CS, par cet article du Midi Libre du 20 septembre, par la façon méprisante avec laquelle elle répond aux militants qui lui demandent des éclaircissements, a perdu toute légitimité dans cette lutte. À une époque pas si lointaine, elle avait attaqué en justice deux courageux militants, dont le cinéaste Jérôme Lescure, qui s’étaient opposés à elle. Elle avait perdu son procès.
.
Plus récemment, nous avons proposé dès la fin du mois d’avril 2011 une « union sacrée » à toutes les associations anticorrida, spécialisées ou généralistes. À ce jour (13 décembre 2012), 200 associations font partie de ce collectif. Une seule association spécialisée a refusé : l’Alliance anticorrida. Et alors que nous organisions en moins d’un mois la manifestation unitaire du 28 mai 2011 à Paris, tous les moyens furent bons pour CS de tenter de saboter notre travail. Elle a prétendu qu’elle n’avait pas été invitée à rejoindre le collectif alors que nous l’avons invitée trois fois à le faire. Devant tant de mauvaise foi, la dernière invitation avait été envoyée en RAR. La lettre fut refusée et retournée 15 jours plus tard. Pendant la première quinzaine du mois de mai, alors que tout notre temps était consacré à l’organisation de cette grande manifestation unitaire, CS disait que cette manifestation n’aurait pas lieu puisqu’elle allait obtenir l’annulation de l’inscription de la corrida au patrimoine en rencontrant le ministre à l’occasion du festival de Cannes. On connaît la suite. Refusant de faire partie du collectif, CS entendait donc décider de la tenue ou pas de notre action ? Nous appelons cela du sabotage.
.
De la même façon, elle a tenté de générer de nombreuses manifestations déconcentrées en province. Nous n’y étions pas favorables, puisque l’objectif était d’être le plus nombreux possible à Paris. C’est ce que nous expliquions aux associations locales qui voulaient, elles aussi, organiser ces actions en province : surtout, envoyez du monde à Paris ! Enfin, présente le 28 mai, elle ne s’est pas fait connaître auprès des organisateurs et nous avons appris sa venue en voyant le lendemain des photos sur Internet. Et elle s’est plainte de ne pas avoir eu la parole à la tribune lorsqu’elle était à Paris. Comment qualifier un tel comportement ?
.
En conclusion, « l’Alliance », dont le nom ferait presque rire si la situation n’était pas si dramatique, ne réunit pas, elle divise profondément. CS commence à envoyer ces jours-ci des extraits d’articles de loi à des militants, elle menace à demi-mot. Pendant longtemps, nous avons « joué le jeu », participant à une manifestation tous les deux ans à Nîmes où l’organisatrice interdisait formellement d’apporter tout signe distinctif d’une quelconque association (11 septembre 2010). Scandalisés par cet autoritarisme digne d’une dictature, certains ne sont pas venus à cette manifestation officiellement « unitaire ». Le 28 mai à Paris, tous les signes distinctifs (tee-shirts, banderoles, drapeaux, pins…) étaient non seulement autorisés, mais vivement souhaités !
 .    
Indignés depuis trop longtemps par un comportement où l’ego d’une personne l’emporte sur les objectifs de la lutte et nuit à cette même lutte, nous lançons cet appel solennel et appelons les personnes physiques ou morales qui souhaitent l’abolition de la corrida dans les plus brefs délais à ne plus collaborer, d’aucune manière que ce soit, avec l’Alliance anticorrida. À moins, bien entendu, que, se rendant compte de la gravité de son comportement, la porte-parole de l’Alliance ne présente des excuses publiques au CLAM, au groupe de Lutèce et au CRAC Europe.
Nous nous tenons à votre disposition pour toute information complémentaire. Nous sommes conscients de la gravité de la situation et prenons nos responsabilités.
.
À Paris, dimanche 25 septembre 2011
Les équipes du CLAM, du groupe de Lutèce et du CRAC Europe
.   
Source CRAC Europe pour la protection de l'enfance :
Bonne nouvelle :  la ville de NÎMES vient d'annoncer qu'elle réduira ses effusions de sang en 2013 car il n'y a plus assez d'amateurs de torture !  
BIen amicalement,
Cerizette
Le 18 décembre 2012 - MAJ 20 décembre 2012
     
Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 23:28

CRAC sigle

Pas de Noël pour les taureaux martyrs...

 

Chers amis de combat,

Veuillez trouver ci-dessous l’excellent texte du jour de Anna Galore au sujet des turpitudes du monde de la torture tauromachique :

Violer la loi, une tradition locale ininterrompue chez les aficionados

Petit extrait : "Début 2010, la mairie de Nîmes a confié à Simon Casas d'organiser les corridas qui se tiennent à Nîmes pour une durée de cinq ans. Le conseil municipal a reçu il y a quelques jours le rapport relatif à l'année 2011. La règlementation fiscale stipule explicitement que la tauromachie espagnole est soumise à TVA de 19,6%. Or, surprise, CASAS a décidé de son propre chef d'appliquer un taux de TVA à 5,5% (Casas a décidé) sous prétexte que la corrida est inscrite à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France. Et donc, que c'est de la culture. Aussi, Casas n'a t-il reversé au fisc que 5,5% de ses recettes au lieu de 19,6%. Quand on sait que le chiffre d'affaire en 2011 a représenté 5 853 106 €, une différence de 14,1%, ça fait une sacrée somme...."

Le blog d'Anna GALORE :  

http://annagaloreleblog.blogs-de-voyage.fr/archive/2012/11/24/violer-la-loi-une-tradition-locale-ininterrompue-chez-les-af.html

Je profite de ce message pour inviter les militants du Gard et des départements limitrophes qui pourront se rendre disponibles ce mercredi 28 novembre à partir de 18h00 au café des fleurs face à la gare SNCF d’Alès. Nous ferons le point sur la suite des actions alésiennes avant la grande manifestation des 11 et 12 mai 2013. Nous préparerons notamment une action très particulière qui devrait se dérouler courant décembre à Alès. Toujours pacifique et parfaitement légale, rassurez-vous ! Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés ! Merci par avance pour votre présence !

A bientôt ! Il faut qu’Alès soit la prochaine ville qui en finisse enfin avec la torture tauromachique. Après Fenouillet (proche de Toulouse), Fréjus, Collioure, après la fin de « Graine de torero » autour de Nîmes suite à notre action dans les arènes de Rodilhan (un procès retentissant s’annonce pour bientôt au tribunal de Nîmes : 70 plaintes, plus de 30 agresseurs identifiés, des élus mis en cause…) si nous mettons une pression suffisante, c’est possible !

Bien à vous,

Jean-Pierre Garrigues

Vice-président du CRAC Europe

Tél. 06 75 90 11 93

CRAC EUROPE : http://www.anticorrida.com/

Message reçu. Merci de diffuser à votre tour à vos réseaux !

Et toujours à l'actualité au cinéma : A.L.F. le film qui fait salles combles

http://www.alf-lefilm.com/

Bien amicalement,

Cerizette

Le 25 novembre 2012

 

Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 08:09

anti corrida manif 11 févrierDe grâce démissionnez ! Nous avons honte de vous...

Monsieur Valls ministre de l'Intérieur, né en Espagne, aime la corrida et la torture des taureaux d'arènes. Tout en voulant lutter contre la violence sociétale, il est mal placé pour donner le bon exemple car la corrida est d'une sauvagerie ultra violente. Mais ce n'est pas tout. Il a usé de son pouvoir sur les membres du Conseil Constitutionnel en leur dictant  -via  les médias- sa passion et celle de sa famille, soutenu par Jean-Marc AYRAULT premier ministre. Tous deux ont été juges et parties à la fois influançant les "Sages" dans leur décision sur la question de l'abolition de la corrida présentée par DROITS DES ANIMAUX et le CRAC EUROPE pour la protection de l'enfance initiateur du Collectif Patrimoine corrida Non à la honte française ! 
La pétition rappelle à juste titre: "il n’appartenait certainement pas à un membre du gouvernement de s’engager publiquement sur ce sujet et de « politiser » ainsi ce débat. Vous avez néanmoins choisi de le faire, étant d’ailleurs parfaitement conscient de la polémique que votre prise de position n’allait pas manquer d’engendrer. (...) "L’Humanité n’est déjà pas très reluisante. Quel visage offrirait-elle aujourd’hui si chaque peuple avait conservé, par delà les âges, toutes ses coutumes archaïques ?"  D'autant plus que,  contrairement aux idées reçues, la corrida n'est pas une tradition française mais une acculturation importée d'Espagne en 1853 pour satisfaire la femme de Napoléon III, premier président de notre république.
Soutenir et diffuser cette courageuse pétition du 15 novembre 2012 ici : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/demission-manuel-valls-suite-propos-faveur/9379
N'oubliez pas de valider votre signature à réception de l'e-mail du site Mes Opinions.com !
 
À l'attention de Monsieur Manuel Valls, Ministre de l'intérieur
"Monsieur le Ministre,
Vous avez cru bon de revendiquer votre amour de la corrida en septembre dernier, peu avant l’examen de son éventuelle interdiction par le conseil constitutionnel, saisi par diverses associations de défense animale.
Il n’appartenait certainement pas à un membre du gouvernement de s’engager publiquement sur ce sujet et de « politiser » ainsi ce débat. Vous avez néanmoins choisi de le faire, étant d’ailleurs parfaitement conscient de la polémique que votre prise de position n’allait pas manquer d’engendrer. Dont acte.
Naturellement (à ce stade, vous aurez déjà compris dans quel camp je me situe), j’ai été affligée par vos propos. Mais plus encore que votre désir de préserver la corrida, c’est le motif invoqué qui m’a plongée dans la plus abyssale consternation. Selon vous, cette abomination doit se perpétuer car il s’agit d’une tradition, faisant partie intégrante de notre culture.
Sauf le respect que je vous dois, comment un être de votre intelligence peut-il proférer de telles inepties ? Depuis quand l’ancienneté et la longévité d’une pratique suffisent-elles à la légitimer et à justifier sa perpétuation ?
Qu’est-ce qu’une tradition ?
Une pratique, une habitude, un rite… qui prend généralement sa source dans un passé lointain voire immémorial, qui découle d’une croyance, d’une mentalité ou d’une idéologie obsolète, qui se caractérise le plus souvent par son insanité et sa barbarie, qui s’exerce de préférence au détriment des plus innocents et des plus faibles afin d’assouvir les envies des plus forts et des plus vils. L’Humanité n’est déjà pas très reluisante. Quel visage offrirait-elle aujourd’hui si chaque peuple avait conservé, par delà les âges, toutes ses coutumes archaïques ? C’est précisément à sa capacité d’abolir ses traditions ancestrales les plus perverses que l’on mesure les progrès moraux et l’évolution spirituelle d’une nation.
Tradition, que d’abominations et de crimes on commet en ton nom !
La tradition a voulu que l’on bande les pieds des petites filles chinoises pendant plus de mille ans. Que les veuves s’immolent sur le bucher funéraire de leur époux, en Inde, pendant des siècles et des siècles. Etes-vous nostalgique de ces traditions ?  Considérez-vous que leur ancienneté, leur persistance dans le temps, leur spécificité locale, leur enracinement dans le patrimoine culturel de leur pays… justifiaient leur pérennisation ? Déplorez-vous que Constantin 1er ait interdit les combats de gladiateurs au IV ème siècle, alors que ce divertissement remontait à l’an 264 avant JC, c’est dire s’il était profondément ancré dans la culture romaine… Militez-vous en faveur de l’excision et de la polygamie ? Envisagez-vous de rétablir (officiellement) le droit de cuissage ?
Etes-vous, également, un aficionado du lancer de nains ?
Vous êtes-vous rendu en Birmanie pour y contempler les femmes-girafes ? Elles attirent à tel point la curiosité (très saine, évidemment) des touristes qu’elles sont désormais exhibées dans des zoos humains. Si vous n’avez pas encore réservé votre billet, ne tardez guère ! Car le gouvernement birman décourage vivement cette tradition (aucun respect pour l’identité culturelle de son peuple !), visant à obliger les petites filles à porter des colliers-spirales dès l’âge de 5 ans pour allonger démesurément leur cou. J’arrêterais là ma litanie de traditions abjectes et antédiluviennes. J’en passe et des bien pires…
Ses vieilles traditions constituent souvent pour un peuple « civilisé » un motif de honte bien plus que de fierté. Et il ya bien plus de grandeur à les abroger qu’à les préserver. La corrida ne fait pas, ne devrait pas faire, exception à la règle. Je reprendrai la formule lapidaire de Zola pour la définir : Ni un art ni une culture. Mais la torture d’une victime désignée. Tout est dit.
La corrida n’est strictement rien d’autre que cela. Un supplice gratuit et inutile, perpétré pour le seul plaisir. Le plaisir de supplicier du toréro, le plaisir d’assister à un supplice du public.
Le problème, dans votre prise de parole à ce sujet, c’est que vous êtes Ministre, et de surcroit Ministre de l’intérieur, chargé à ce titre de veiller sur la sécurité de vos compatriotes, de lutter contre la criminalité, d’éradiquer la violence. Il était donc particulièrement déplacé et inconsidéré de votre part de clamer votre goût pour la sauvagerie gratuite.
Notre Ministre de l’intérieur est émoustillé par la vue du sang, il élève la cruauté au rang d’art, célèbre la dimension esthétique de la torture, exalte le panache des bourreaux, considère que la souffrance et la mort d’un innocent - ne fut-ce qu’une bête - constituent un bien joli spectacle et un agréable divertissement dont il ne faut surtout pas priver les Français pour ne pas saper leur moral en ces temps de crise… Ouah ! Nous voilà rassurés…
En tenant de tels propos, je considère que vous avez engagé votre responsabilité professionnelle et que vous devriez vous auto-démettre de vos fonctions.
Et par pitié, cessez de parler des Français comme d’une assemblée monocéphale de bœufs excités par le calvaire d’un taureau.
La France compte plus d’opposants que de défenseurs de la tauromachie.
Je suis du Midi de la France et je puis vous assurer que la corrida en particulier - et la barbarie en général - ne font absolument pas partie de ma culture, ne sont nullement constitutives de mon identité et ne me remontent en aucun cas le moral ! J’ai honte, au contraire, de mon appartenance à un pays qui, sur ce point précis, est clairement, profondément et désespérément arriéré. 
Les sages du Palais Royal ont entendu votre message et ont jugé la corrida parfaitement conforme à la Constitution puisque le fait d’exercer des sévices envers un animal est un délit… sauf quand cet acte de cruauté relève d’une tradition locale ininterrompue. En bref, torturer un animal pour le plaisir est interdit… sauf quand c’est autorisé. Et les juges constitutionnels n’y trouvent rien à redire.
Que penser d’un pays dont le Code pénal est absurde, incohérent et hypocrite au point d’autoriser, par dérogation, un acte par ailleurs passible de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende ?!
C’est un peu comme si la Loi française stipulait que l’abus sexuel envers un mineur est un crime, sauf lorsqu’il est exercé par un homme d’église, car il s’agit alors d’une tradition séculaire ininterrompue…
Ghandi (qui, lui, était un vrai sage) disait qu’on reconnait la grandeur et la valeur d’une nation à la façon dont celle-ci traite ses animaux.
De ce côté-là, la France a encore un long chemin à parcourir. Et vous ne faites que l’entraver. Les abolitionnistes poursuivront leur pacifique combat et, un jour, ils gagneront. J’espère être encore là pour le voir. J’espère que si mon fils, devenu grand, me demande un jour ce qu’était une corrida, je pourrais lui répondre qu’il s’agissait d’une vieille tradition ignoble, heureusement abolie depuis longtemps. 
D’ici là, j’ai honte pour vous. J’ai honte de vous. J’ai parfois honte d’être Française et le 20 septembre dernier, j’ai vraiment eu honte d’être française à cause de vous.
De grâce, démissionnez ! "
anti corrida equateurLa torture en temps de crise
La France continue de gaspiller l'argent des contribuables et l'Espagne aussi :
Madrid va encore dépenser 250.000 EUROS pour la corrida. Des aides pour 90 municipalités de moins de 20.000 habitants allant de 741,30 € pour San Lorenzo de El Escorial à 8.154,30 euros pour Moralzarzar. Mais le parti animaliste rappelle que selon le dernier sondage 74,5% des madrilènes sont pour l’abolition de la corrida et 67,7% sont contre l’attribution de subventions publiques... (Maspublico) 
La torture est-elle un spectacle recommandable au XXIème siècle ? 
Cerizette
Le 16 novembre 2012
COLLECTIF PATRIMOINE CORRIDA NON A LA HONTE FRANCAISE !
 
Repost 0
Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article

Cerizette Vous Souhaite Bienvenue Sur Animalus

  • : Animalus
  • Animalus
  • : Antispéciste pas de racisme envers les bêtes! Fraternel et solidaire pour agir ensemble contre le tort fait aux animaux, aux plus faibles et à la planète. Rousse comme un pain d'épices, c'est Ginger, la mascotte sur le Pont de l'Arc-enCiel depuis le 2 janvier 2012, noir sur le profil, c'est Angel, il ne broie plus que du bonheur...
  • Contact

Profil Blogueur

  • Cerizette
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.

FACEBOOK la chance des animaux

Partager sur Facebook "J'aime" et autres c'est une chance de plus pour les animaux. Pensez-y! 

Mot Cle Pour Retrouver Un Article

NET ETHIQUE UN DEVOIR

Etes-vous égocentrique, malhonnête, paresseux ou les trois?

N'en doutez pas si vous copiez-collez SANS citer le nom, le lien et actif de vos sources, ou crédit photos ET sans effort personnel pour dire d'où viennent "vos" informations. NON fiables dans ce cas! Respecter la propriété intellectuelle c'est sincère: l'inverse c'est s'attirer des lecteurs en publiant sur la sueur des autres, comme on exploite les animaux... Merci de ne pas être comme ça!

 

Archives