Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 12:24
animaux de ferme transport pmafLa viande dans tous ses états: bon appétit ! 
Et la souffrance bordel?    
Le gouvernement Sarkozy, par récent décret 2012, ne remplacera plus les vétérinaires contrôleurs qui se faisaient déjà rares depuis plusieurs années. Une désaffection de fonctionnaires qui conduira aux pires excès de cruauté et de malpropreté dans les abattoirs. Rentabilité ou sécurité?  
Nous avons tous pu voir le 16 février 2012 un reportage édifiant de France2  Envoyé Spécial  "La viande dans tous ses états". Ce n'était pas pour évoquer la cruauté envers les animaux. Parler d'éthique tient de l'obscurantisme tant ce mot est inconnu et inhabituel dans le langage de la majorité des médias anti animalistes. N'oublions pas que les chaînes ont le souci avant tout d'avoir la meilleure audience.   
Piloté par l'OABA Oeuvre d'Assistance aux Bêtes d'Abattoir, nous y avons vu l'insalubrité choquante d'abattoirs avec des classements "de complaisance" du gouvernement. Un abattoir halal, au demeurant fermé depuis, a retenu l'attention car il était spécialement horrifiant  de  voir comment les bêtes y agonisaient, dans quelles souffrances atroces et dans quel manquement à  l'hygène inacceptable.  
Et puis, aux Halles de Rungis, où la viande est redistribuée, également des infractions à la salubrité incroyables: des carcasses de viande au sol ou contre un lavabo infecté de germes en tous genre, cela ne gène personne... La viande était vraiment dans tous  ses horribles et inquiétants états, ce qui fait comprendre qu'il n'y a plus aucune sécurité dans aucune filière. Rassurant pour les végétariens mais pour les autres, ce n'est plus une sonnette d'alarme, c'est juste une énorme bombe à retardement. Qui n'a pas entendu parler des staecks hachés maudits rappelés d'urgence l'année dernière?
On a même pu constater qu'une caissière faisait office de vétérinaire et devait  décider si un agneau chancelant était malade ou non, de quoi il est infecté et s'il devait être retiré ou non de la chaîne alimentaire. Un énorme frisson nous parcourt. Elle n'y est pour rien mais depuis quand les médecins sont-ils ainsi substitués? Tout ce qu'on ne sait pas et quand l'intérêt se privatise, c'est tout simplement la porte ouverte à tous les dangers et non des moindres.
Mais il ne faut pas se tromper de débat. Si Marine Le Pen porte plainte au Conseil d'Etat en exigeant l'étiquetage du type d'abattage halal, casher ou classique d'ailleurs déjà voté par Bruxelles en 2011 et non appliqué par la France, c'est dans son programme électoral qui tient en trois mots: immigration, sécurité, laïcité.
Et parce que les produits sont plus "visibles" dans les grandes surfaces profitant un maximum de ce nouveau marché aubaine du "tout halal"en faisant un argument commercial.  Les produits casher sont bien plus rares dans la grande distribution car ils sont très vite impropres à toute consommation quels qu'ils soient, fruits et légumes compris tout est caschérisé par certification.
On a vu aussi aux différents JT du 21 février évoquant Marine Le Pen dans sa course à l'Elysée, la dérive des filières d'abattage qui ne font plus la distinction entre égorgement en toute conscience des animaux, seulement toléré, et abattage avec étourdissement spécifié par l'Union Européenne et le Code rural. Un modèle déjà appliqué de fait et qui s'étend en silence. Une fois encore, c'était dans un but politique et non pour parler de la souffrance des animaux ou de la conscience morale des citoyens non-violents. Ces derniers ont quand même un candidat président qui fait ce qu'il dit: Jean-Marc Governatori, végétarien.
Sur le plan de la santé, le danger des dangers pour les consommateurs est d'ingérer des matières infectées de l'estomac des animaux saignés à vif et pendus par les pieds pour leur dépeçage et découpage...      
Tout le monde mange donc, sans le savoir, des animaux sacrifiés selon des rites religieux et saignés à mort sans étourdissement tandis qu'on refuse aux consommateurs le droit de savoir ce qu'ils ont dans l'assiette. Un comble quand on paye et un combat de longue date des associations de protection animales dont le gouvernement ne veut pas entendre parler! 
Si certains s'en fichent et ne savent même pas en quoi consiste un abattage rituel, pensant qu'il suffit d'orienter les animaux vers la Mecque, lieu sacré du monde musulman, on peut quand même se poser des questions de conscience.
A-t-on le droit citoyen de prendre pour acquis des pratiques qui ne sont pas dans les traditions européennes et font terriblement souffrir les animaux leur infligeant une mort dont aucune personne ne voudrait? Pourquoi les abattages rituels halal et casher restent-ils en dérogation à l'aube du troisième millénaire? 
Le plus triste dans ces reportages à visée politique, ne prenons pas les journalistes pour les animalistes qu'ils ne sont pas,  c'est qu'à aucun moment on a évoqué la terrible souffrance des animaux ainsi égorgés qui est le vrai débat à soulever. Ce n'est pas pour rien que l'ASPAS (dans nos liens) avait décerné le 14 février son "Trophée de plomb" 2012 à Jean-Pierre Pernaut journaliste pro chasse qui oublie son devoir premier: informer sans parti pris. Quant à Claire Chazal pro corrida qui se pâme d'admiration devant les toréros dans ses reportages de 2011... N'en pensons pas moins!  
La Fondation Brigitte Bardot vient aussi d'annoncer qu'elle porte plainte contre les ministres de l'Intérieur et de l'Agriculture pour non-respect de la dérogation qui ne porte que sur les rites religieux et ne doivent pas se généraliser à tous les abattoirs pour les raisons de commodité invoquées dans  les reportages: "Halal c'est trop de contraintes, alors on fait tout halal"... Il semblerait qu'en Île de France tous les abattoirs soient dévolus à ces traditions barbares auxquels on n'échappe plus. 
C'est aussi Brigitte Bardot qui avait obtenu en son temps, de la plus haute et progressiste autorité musulmane, l'Imam de Paris en personne, la précieuse autorisation d'étourdir les animaux avant égorgement mais notre gouvernement n'a pas légiféré pour autant.
Pourquoi? La question reste ouverte et la réponse pourrait se résumer à vouloir protéger des intérêts privés. Un gouvernement qui a inscrit en douce la corrida au patrimoine de sa Culture et qui fait des cadeaux fiscaux aux chasseurs en leur donnant aussi permis de tuer encore plus d'animaux, n'en a rien à faire de l'agonie hautement cruelle  des animaux qui vivent déjà une existence de souffrances. Il n'y a qu'à voir l'état épouvantable des élevages intensifs encouragés par ce gouvernement à coup d'azotage dont le taux d'empoisonnement est toujours augmenté pour plaire à l'industrie de la viande... Ca aussi ce n'est plus un constat, c'est une réalité mortifère et le signe d'une décadence morale jamais atteinte.
Dans quelques jours, le Salon de l'Agriculture fera son nouveau show de "modèle" européen alors que ses coulisses sont comme celles des cirques animaliers: derrières les paillettes, la cruauté! Les élévages intensifs sont indignes d'une société de progrès et vraiment, la France est surtout un modèle de honte. Tout aussi dangereuse, la filière de viande de cheval est contaminée et a fait l'objet d'une précédente page.
Manger autrement n'est pourtant pas si difficile (en fin de page le lien du Jardin vegan) et tout aussi délicieux que ces viandes dangereusement viciées. Au lieu de faire "pousser" des animaux... on élèvera dignement des protéines végétales! Les chercheurs ont même déjà trouvé la viande alternative du futur à partir de cellules souches bovines pour en finir avec l'exemple agricole actuel et catastrophique.
Ne pas se poser de question sur le devoir de devenir végétarien ou de limiter sa consommation de protéines animales c'est finalement être partenaire de cette chaîne de l'infâmie. D'autant que la prochaine étape planétaire de l'humanité sera la bataille de l'eau où l'élevage deviendra un gigantesque problème apportant déjà sa trop grave contribution à l'effet de serre.
Notre avenir et celui de nos enfants est en danger d'ici quelques années et notre capital climatique est plus faible de jour en jour. Ceux qui mangent à leur faim consomment déjà leurs propres réserves environnementales. L'homme au bonnet rouge, Jacques-Yves Cousteau avait raison: La Terre vaisseau spatial limité et fragile à préserver...  
Voir ou revoir l'émission: http://www.youtube.com/watch?v=MCTnCEju1hg
Voici d'abord un article de Ouest France sur le malaise des inspecteurs de la viande qui lancent un préavis de grève suivi de celui de 20 Minutes du 21 février 2012:
 
Le malaise des inspecteurs des viandes
 
Un décret du 10 février 2012 prépare le transfert du service public d'inspection des viandes en abattoirs aux exploitants. Un préavis de grève est déposé dans le Calvados.
Les services du ministère de l'Agriculture ont pour mission de vérifier la qualité et la sécurité des aliments à tous les maillons de la chaîne alimentaire. Ils sont, notamment, présents en permanence dans les abattoirs pour contrôler chaque carcasse abattue et pour vérifier qu'elle n'est pas susceptible d'être un danger pour la santé humaine.
La révision générale des politiques publiques ne devrait plus permettre aux services vétérinaires « de garantir la salubrité de la viande sortant des abattoirs », prévenait, en 2011, l'intersyndicale des personnels (1).
Un décret publié au Journal officiel du 10 février, montre que « l'État entend lancer un projet pilote dans douze abattoirs de volailles et lapins où les vétérinaires seront... absents ! Ce décret précise que, dans ces douze établissements, ce seront aux exploitants d'assurer eux-mêmes l'inspection ante mortem (contrôle des règles relatives à la santé et protection animales) et post mortem (inspection des viandes) », fulmine Frédérick Freund, le directeur de l'oeuvre d'assistance aux bêtes d'abattoir (OABA), qui réclame « la convocation d'urgence de l'observatoire national des abattoirs ».
En 2011, les syndicalistes estimaient déjà que « le ministère met la France en infraction par rapport à ses engagements communautaires ».      
10 % des effectifs perdus
Le service public dans le domaine de la sécurité sanitaire a perdu 10 % de ses effectifs, soit 425 emplois ces 5 dernières années. 117 emplois supplémentaires ont été supprimés en 2011. Pas étonnant que, dans ce cadre, dans le Calvados, après une lettre ouverte à leur hiérarchie restée sans réponse, les syndicats des personnels aient déposé un préavis de grève dans la semaine du 27 février au 2 mars. Ils expliquent : « Dans un contexte d'effectifs tendus, notamment dans les trois abattoirs du département, à Beuvillers, Saint-Pierre-sur-Dives, et Villers-Bocage, le non-renouvellement des contrats de quatre personnels vacataires en abattoir au-delà du 31 mars, rend la situation impossible. Le service est passé, en 8 ans, de vingt-trois à dix agents. Au sein de la Direction départementale de la protection des populations, dont dépend ce service, plus d'un fonctionnaire sur deux n'est pas remplacé ».
 
(1) CFDT, CGT, FO-Agriculture, Sygma FSU, Sud-Rural, UNSA-Agriculture, SNISPV.
Source Ouest France le 21 février 2012:

Abattage des animaux: Brigitte Bardot porte plainte contre Brice Hortefeux et Bruno Le Maire

Brigitte Bardot a décidé de porter plainte contre le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux et le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire, annonce ce lundi sa fondation dans un communiqué. L’ancienne vedette accuse en particulier les deux ministres de «complicité» pour n’avoir pas fait retirer les agréments à certains abattoirs.
Elle entend ainsi protester contre la «cruauté de l’abattage rituel (halal et casher)» qui se «généralise en France». Selon la Fondation Brigitte Bardot, «les animaux non étourdis sont égorgés à vif» et «éprouvent des souffrances inacceptables». L’institution déplore également que «jusqu’à 60 % de la viande issue d’animaux abattus selon le rite musulman et jusqu’à 70 % pour le rite israélite se retrouvent dans le circuit classique à l’insu des consommateurs».
«Brigitte Bardot et sa Fondation entendent simplement faire respecter le code rural et les normes européennes et françaises qui indiquent que la dérogation à l’obligation d’étourdissement des animaux d’abattoirs n’est consentie que dans le cadre de l’abattage rituel de nature religieuse», détaille le communiqué.
animaux de ferme transport pmaf 
Cerizette
Le 22 février 2012
Commencer à manger autrement: http://www.jardinvegan.com/
2012 tous les animaux doivent aussi voter:
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cerizette - dans CONDITION ANIMALE
commenter cet article

commentaires

Martine 22/02/2012 19:06


tout cela me soulève le coeur ! malgré les problèmes d'éthique, égorgement des animaux sans étourdissement préalable,avec une cruauté inacceptable, les dangers de contamination et toutes les
craintes en matière d'hygiène.....et PERSONNE NE DIT RIEN ? mais j'hallucine !! et l'europe avec tout ça ? l'Europe qui régit tout et décide de tout, qu'est ce qu'elle en dit ? est ce normal de
ne plus avoir de services vétérinaires, pas d'hygiène, pas de contrôles ? là, j'avoue que les bras m'en tombent ! et pourquoi pas une action collective en concertation avec les associations,
boycott, envoi de courrier de protestation etc...? tout le monde est concerné , et vu le nombre de retours que j'ai personnellement de mes amies, les gens sont horrifiés ! donc, la minimisation
des faits par les médias est une fois de plus crapuleuse, car bien loin de la réalité ! je comprend que la filière viande est un lobby puissant et l'équipe de sarko ne doit pas avoir envie de se
les mettre à dos! mais l'Europe nous oblige à une règlementation très stricte.....il faut dénoncer les abus au plus haut niveau.

Cerizette 22/02/2012 19:49



Chère Martine, que dire de plus? Le "plus haut niveau" est atteint et gangrené... La France est déjà sous menaces de sanctions de l'Union Européenne... La meilleure manière d'agir est
d'interpeler les candidats et de voter utile. Qui se soucie des animaux, se souciera aussi sincèrement des personnes. Le site POLITIQUE ANIMAUX donne l'adresse email directe.
http://www.politique-animaux.fr/ La désinformation et la manipulation d'informations court à la
TV... Bien amicalement,


 



Joëlle 31 22/02/2012 18:12


Les politiques n'en n'ont rien à faire que le petit peuple s'empoisonne et que les animaux agonisent dans d'atroces souffrances. Pour faire cesser tous ces dysfonctionnements, je crains qu'il n'y
ait qu'un soulèvement massif et général pour faire dégager ceux qui se prennent pour des "élites". Carton rouge, 1 de plus

Cerizette 22/02/2012 18:15




 


Cerizette Vous Souhaite Bienvenue Sur Animalus

  • : Animalus
  • Animalus
  • : Antispéciste pas de racisme envers les bêtes! Fraternel et solidaire pour agir ensemble contre le tort fait aux animaux, aux plus faibles et à la planète. Rousse comme un pain d'épices, c'est Ginger, la mascotte sur le Pont de l'Arc-enCiel depuis le 2 janvier 2012, noir sur le profil, c'est Angel, il ne broie plus que du bonheur...
  • Contact

Profil Blogueur

  • Cerizette
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.

FACEBOOK la chance des animaux

Partager sur Facebook "J'aime" et autres c'est une chance de plus pour les animaux. Pensez-y! 

Mot Cle Pour Retrouver Un Article

NET ETHIQUE UN DEVOIR

Etes-vous égocentrique, malhonnête, paresseux ou les trois?

N'en doutez pas si vous copiez-collez SANS citer le nom, le lien et actif de vos sources, ou crédit photos ET sans effort personnel pour dire d'où viennent "vos" informations. NON fiables dans ce cas! Respecter la propriété intellectuelle c'est sincère: l'inverse c'est s'attirer des lecteurs en publiant sur la sueur des autres, comme on exploite les animaux... Merci de ne pas être comme ça!

 

Archives