Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 23:25

TempleGrandin-wikipedia.jpgUne  femme  d'exception à connaître

Professeure en sciences animales à l'Université du Colorado et spécialiste de renommée internationale en zootechnie, Temple Gandin dirige sa propre entreprise de conseil sur les conditions d'élevage des animaux. A 66 ans aujourd'hui, c'est une experte en conception d'équipements pour les animaux de ferme. Mais elle est aussi mondialement connue pour ses ouvrages autobiographiques, Ma vie d'autiste (1986) et surtout Penser en images (1997) où l'on comprend ce qu'elle voit et ressent. L'interprète des animaux (2006) et bien d'autres ainsi que de nombreux articles dans la presse spécialisée sur les questions d'autisme, maladie qui l'affecte grandement. A travers son expérience personnelle, Temple est à elle toute seule une passerelle entre l'ombre et la lumière de cette affection mentale dont elle apporte des clés de compréhension. Temple GRANDIN, c'est un cri du coeur pour les animaux qui nous vaudra des larmes à l'occasion du film sur sa vie. 

Si l'enfer existe j'y suis...

Au début de sa carrière, elle s'est fait connaître pour ses positions vigoureuses contre la shehita (abattage rituel hébreu). Elle écrivit ainsi, après avoir visité un abattoir shehita, « J'ai des cauchemars depuis que j'ai visité l'usine de Spencer Foods en Iowa il y a quinze ans. Des employés portant des casques de football tiraient avec des lanières attachées au museau d'animaux à bout de souffle, maintenus par une chaine entourant une de leurs pattes arrières. Chaque animal terrifié était forcé, avec une tige électrique, de pénétrer sur une plate-forme avec un plancher glissant à 45 degrés. Les animaux glissaient alors, puis tombaient et les employés les élevaient dans les airs par la patte attachée. Comme je fixais cette abomination, j'ai pensé : Ça ne devrait pas se produire dans une société civilisée. Si l'enfer existe, j'y suis. Je me suis promise d'inventer un système plus éthique pour les animaux». « Du point de vue du bien-être de l'animal, la considération première pendant l'abattage est surtout la méthode stressante et cruelle de rétention utilisée dans plusieurs abattoirs. »

Une manière plus éthique d'élever et abattre les animaux

A force d'observation et de ressenti, Temple a donné sa contribution à une méthode fiable, rationnelle et rigoureusement scientifique pour noter de façon objective les points critiques à maîtriser (CCP) afin de mesurer le bien-être des animaux dans les élevages ou les abattoirs. Le concept est à la fois simple et solide. En février 2010, elle a remis en cause les protocoles utilisés dans des études néo-zélandaises sur la shehita et insisté sur l'importance du processus utilisé pour restreindre les mouvements des animaux pour atténuer la douleur. On peut estimer à 50 % le cheptel Nord américain traité selon les méthodes de Temple Grandin. Les bêtes ne vivent plus cet horrible stress ni les coups, panique et maltaitrances avant leur mort. Tout a été pensé pour elles dans les moindres détails avec l'empathie poignante de cette femme extraordianire qui n'aime que le pudding et la gelée.

Photo ci-dessus : Temple en 2011 source Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Temple_Grandin
Temple-Grandin-animals_in_translation_cover.jpgPhoto ci-dessous, Temple jeune femme en couverture de son best seller.

En savoir plus       
Pour des informations sur les méthodes de manipulation des animaux, les directives de notation objective et les vérifications du bien-être animal, voyez le site de Temple Grandin, très bien fourni, illustré et classé, en anglais avec traductions en espagnol. Rien que pour voir les photos, il vaut le détour et c'est icihttp://www.grandin.com  

Le courage de le dire...  

L'oeuvre et la vie de Temple GRADIN méritent d'être médiatisées pour ceux qui ne connaissent pas cette très grande dame, laquelle, malgré son handicap et à cause de celui-ci, se consacre au bien-être des animaux. Même si on est végétarien, végan ou fléxitarien, on peut saluer le travail éducatif de Temple, femme au coeur écorché.   

Et la France, à part "cocoricauser" ?

Rien de ce que Temple GRANDIN préconise n'existe dans notre pays. Pire, on y pratique la plus horrible mort qui soit : l'abattage hallal et casher en toute conscience. De plus, avec ses sanguinaires régions du Sud dont le sol trempe dans le sang des taureaux de la corrida "patrimoine culturel immatériel", au XXIème siècle, la France reste résolument arriérée. Le ministre de l'agriculture de Sarkozy, Bruno Le Maire se vantait que l'agriculture intensive de la France est "un modèle agricole pour le monde" : quelle stupide ironie  et méconnaissance des souffrances animales ! Mais comment les enfants malades de violence la jugent-elle ?

Bien amicalement,

Cerizette

Le 19 décembre 2011 - MAJ le 25 mai 2013

 

Partager cet article

Published by Cerizette - dans CONDITION ANIMALE
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 23:00
 CIRQUE ANNE elephant martyr
Mise à jour 8 avril 2013 : BABY ET NEPAL SAUVEES ! Elles quitteront le zoo de Lyon pour le rocher de Monaco des Grimaldi, qui les feront bénéficier d'examens médicaux et soins, en attendant de trouver un sanctuaire pour éléphants. Enfin un horizon digne pour deux vies volées, jusque là très triste ! 
Mise à jour 28 février 2013 : Sursis ! Le Conseil d'Etat a suspendu l'abattage de Baby et Népal tant que la lumière n'est pas faite sur "la légalité de cette mesure" injuste. L'étude approndie du dossier reprend, c'est un soulagement ! La mobilisation de la Protection Animale ne faiblit pas avec un concours de dessin d'enfants. Tous souhaitent que les éléphantes ne retombent pas dans les griffes de Pinder. LYON, UN CERCLE DE SILENCE le 23 MARS à 15 h : les associations DIGNITE ANIMALE et ONE VOICE organisent un cercle de silence Place des Terreaux, pour dénoncer l'expoitation des animaux dans les cirques. 
Mise à jour 3 février 2013 : Dimanche 10  février DIGNITE ANIMALE Lyon  et l'AFDA Association Française pour la défense animale Lyon organisent le troisième rassemblement en faveur de Baby et Népal. Le porte-parole de la Fondation Brigitte BARDOT sera présent. RV au zoo de Lyon de 14 h à 17 h. Toutes les informations : ici.    
Mise à jour 19 janvier 2013 : Nouvel arrrêté préfectoral du 8 janvier reportant le délai de mort de 30 à 70 jours. La Fondation Brigitte Bardot a obtenu que François Hollande révise les éléments de diagnostic sanitaire.
Mise à jour 4 janvier 2013 : BRIGITTE BARDOT RUSSE ? Les larmes aux yeux, elle a annoncé prendre la nationalité russe-comme le pro corrida Gérard Depardieu, fuyard fiscal- si on euthanasie BABY et NEPAL. Les médias prétentieux trouvent le moyen de la tourner en dérision comme "star" et non en protectrice des animaux : affligeante pauvre France sans conscience animale ! Le pourvoi en cassation de Pinder a été accepté, c'est un sursis pour Baby et Népal. Un rassemblement de soutien aux éléphantes est organisé dimanche 6 JANVIER à 14 H au parc de la Tête d'Or à Lyon par DIGNITE ANIMALE LYON :
Mise à jour 25 décembre 2012 : La FONDATION BRIGITTE BARDOT a demandé "la saisie" des éléphantes pour les soigner et leur offrir une vie digne et heureuse, ce qu'elles n'ont jamais eu. Elle recherche un SANCTUAIRE pour elles. Merveilleux Noël à Brigitte Bardot protectrice des animaux, Baby et Népal !! Edelstein parle de complot du zoo, et a obtenu le soutien de Stéphanie de Monaco qui aime les cirques cruels.  Vive le cirque contemporain sans esclaves ! De vrais artistes qui ne maltraitent pas d'animaux, et ne les jettent pas dans les poubelles des zoos.
Une vidéo émouvante adressée au président de la république est en ligne sur YouTube :
Mise à jour 24 décembre 2012 : Baby et Népal seront exécutées jeudi 10 janvier 2013 à 4 h, selon le groupe facebook réunissant plusieurs associations qui tentent de les sauver. Le lien : ici
22-21 décembre 2012  15:00 :  La requête de PINDER a été rejetée, ses éléphantes BABY et NEPAL seront euthanasiées. Après JAVA, cassée par le cirque AMAR et morte de tuberculose au zoo de Lyon en août 2012, à 65 ans supposés... On peut dire merci aux grands négriers de la traite d'animaux sauvages ! Et merci aux zoos mouroirs ! Edelstein, éclaboussé par le scandale, réitère son appel présidentiel et va en cassation. Mais le verdict est tombé :  « L’innocuité des animaux n’est pas susceptible d’être établie de manière certaine et les tests réclamés seraient longs à mettre en oeuvre et mettraient en danger les personnes chargées de les réaliser ». En clair, on tue car on est incapable de soigner des animaux que l'on détient prisonniers. Animalus rendra hommage aux victimes de l'esclavagisme qui fait tant rire et applaudir les spectateurs non avertis de ce genre de cirque. Baby et Népal ne seront pas tuées si vite car, se débarrasser de deux éléphants nécessite une organisation... pachydermique.
En cette veille de Noël, 7967 personnes ont lu cette triste page qui a rattrapé l'affaire GUYNEL PINTOR, le handballeur pro du SAHB Sélestat, tortionnaire  et tueur de chiens.   
Nouvelle pétition militante à la Cour européenne de justice  : à partager massivement. Voyons si l'amour sans conditions de la Protection Animale sauvera Baby et Népal !
Attention, sortez du spam le mail pour confirmer votre signature !
ALERTE CIRQUES ET ZOOS DANGER TUBERCULOSE ! Si Baby et Népal sont si  contagieuses, il faut interdire les éléphants dans les cirques, ce qui  devrait être fait depuis longtemps. Exit aussi les promenades sur leur dos et visite des lamentables ménageries. 
La fondation BARDOT dénonces les zoos et les cirques animaliers :   La Fondation Bardot a renvoyé aujourd'hui les cirques et les zoos dos à dos, tout en qualifiant de "révoltante et inhumaine" la décision de justice de maintenir l'ordre d'euthanasier les deux éléphantes de Lyon potentiellement tuberculeuses. Dans un communiqué, la Fondation dénonce "les cirques qui exploitent de façon ignoble et dans des conditions inadaptées les animaux sauvages comme les éléphants, enchaînés toute leur vie comme des esclaves pour le seul plaisir de l’homme". Mais elle accuse aussi "tous les zoos qui présentent des espèces sauvages dans des enclos misérables et qui n’interviennent pas pour les sauver de l’extinction". La Fondation Bardot regrette également pêle-mêle "les autorités sanitaires qui sont parfaitement conscientes des risques humains mais qui ne jouent pas leur rôle d’alerte", "l’Etat français qui baisse son pantalon devant les circassiens en les autorisant à continuer leur honteux business contre l’avis des associations de protection animale". "Les animaux sauvages ne sont pas des jouets !", s'indigne la Fondation Bardot. "Dites non aux animaux sauvages dans les cirques" et "dites non à la maltraitance". Source Le Figaro du 21 décembre 2012 :     http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/12/21/97001-20121221FILWWW00482-la-fondation-bardot-denonce-les-zoos.php
Mise à jour 20 décembre 2012 : Edelstein, PDg de Pinder a demandé la grâce présidentielle de Baby et Népal, s'appuyant  sur la pétition signée par les protecteurs des animaux qui ont joué le jeu. Certains se disaient même prêts à se cotiser... alors que Edelstein est fortuné ! Cela a juste permis de suspendre l'éxécution. Hier, lors du rassemblement au parc de le Tête d'or, le négrier de  Sucy a fustigé le zoo de Lyon devant les médias, se faisant passer pour Zorro et déclarant qu'il enverra sa vétérinaire pour les soigner. C'est bien tard, depuis 2010 qu'elles sont déclarées positives à la tuberculose, et c'est surtout un gros coup de publicité pour Pinder et ses 2 millions d'euros de chiffre d'affaire avec les comités d'entreprise, places gratuites ("une offerte = trois récupérées") et produits dérivés. Mais aussi par le biais de son carnet d'adresses bien rempli à tous les niveaux du pouvoir politique. C'est ainsi qu'en 2011, avec la complicité des ministères de Nicolas Sarzoky, il a réussi à faire entrer illégalement dans l'Union Européenne  les quatre éléphants bloqués au Maroc.
Quant au sort de Baby et Népal 42 et 43 ans ? Tragiquement, personne n'en veut sauf si elles sont en bonne santé ! On tourne en rond. La décision sera rendue demain 21 décembre, entre expertise et contre-expertise, renvoi de balle et tirade choc de l'avocat de Pinder (à retourner à Pinder!). Scandale sanitaire des zoos ou stricte application du devoir de l'Etat ? Quoi qu'il en soit, ces animaux sauvages ne sont pas arrivés tout seuls à Lyon et n'ont pas demandé à être lprisionnières d'un sinistre cirque, ni d'un zoo mouroir !   
Pour savoir si Baby et Népal ont la tuberculose, il faut les autopsier donc qu'elles soient mortes ! Pour les soigner, c'est difficile mais possible. Les doses pour humaines coûtent 35.000 euros mais personne ne propose de payer.
Les réponses du vétérinaire Marc Artois, spécialiste en infectiologie à France3 Rhône-Alpes :
Bref extrait de la pièce de théâtre du référé au tribunal de Lyon, ce jeudi matin par une militante.
On voit la mauvaive foi des parties et l'ambiance générale qui n'augure rien de bon... 
- Le rapport du professeur Artois, vétérinaire indépendant :
Il ne conclurait pas forcément que les animaux soient infectés mais qu'il faudrait élever le niveau d'attention car peuvent développer l'infection à terme. Elles ne seraient pas malades mais suspectes. Il n'y a que trois solutions possibles : abattage, isolation sanitaire, traitement. 
- L'avocat de Pinder : 
Quand on veut noyer son chien on dit qu'il a la rage, quand on veut tuer son éléphant ont dit qu'il a la tuberculose (!).  Pour lui, les résultats des analyses étaient contestables.
La Préfecture privilégie l'aspect code rural comme en cas d'épizootie : alors à l'avenir faudra-t-il abattre tous les troupeaux dans les zoos si un individu est malade dans un groupe ?
Pour le risque qu'il y aurait à soigner les animaux : dans les hôpitaux, il y a bien des infirmières qui soignent des malades, elles ne sont pas contaminées, les précautions sont prises.
Vous demandez à Pinder de les reprendre car contagieuses, mais alors elles vont contaminer d'autres personnes... ce n'est pas logique !
- Le vétérinaire du zoo :
La structure du zoo de Lyon n'est pas adaptée pour prodiguer les soins. Les antibiotiques sont plus en direction des reproducteurs jeunes.
- L'avocat de la ville de Lyon :
La CITES, Convention sur le commerce international  des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction, ne donne pas le droit aux animaux de tuer (contaminer) des humains  L'avocat de Pinder ayant dit que 25 % des éléphants étaient tuberculeux, l'avocat de la ville de Lyon réplique : va-t-on encore envoyer ses enfants au cirque ?
- Le vétérinaire de Pinder :
Elle dit qu'elle a accepté de s'occuper des éléphantes mais il n'y a eu aucune proposition de la part du zoo ! Elle rappelle la mission de conservation du zoo : les 2 éléphantes, même si elles ne peuvent pas être gestantes, peuvent avoir un rôle dans un groupe pour le souder, rôle de matriarche... Aux Etats-Unis, Suède, ... on traite des animaux, en France ce n'est pas dans la culture vétérinaire.
Si on euthanasie directement sans faire plus d’examens et sans mettre en place un vrai protocole, cela aura un effet totalement contre-productif car le dépistage de la tuberculose est facultatif et plus aucun zoo ne fera d’examens si la seule solution est l’extermination de tout un troupeau, ce serait la pire des situations...Le travail de soins des zoos n'est pas à négliger, il permet aussi d'accroitre les connaissances scientifiques.
   
Lundi soir :
" Je suis très triste. Je suis allée au zoo à 16 heures prendre des vidéos des (peut-être) derniers moments de vie de Baby et Népal et discuter avec des "spectateurs" dont certains étaient au courant, d'autres pas du tout et étaient très choqués. Cela m'a permis de parler du triste sort des animaux de cirque. Les employés du zoo venus apporter le (peut-être) dernier repas des éléphantes se sont abstenus de tout commentaire. Vers 17 heures, Baby et Népal attendaient devant le portail de leur hangar pour y entrer, la porte s'est ouverte à 17h20, et la porte s'est refermée (peut-être définitivement) sur elles.
Il ne restait plus que moi comme témoin !" E.  
A suivre.
.
Lamentable ! Une bien triste histoire dont l'épilogue se joue actuellement à pile ou face...  
Un arrêté préfectoral demande l'abattage de Baby et Népal pour raisons sanitaires avant le 20 décembre 2012. Une affaire qui risque de se terminer par la mort car, décidément, personne ne veut soigner ces deux éléphantes. Tout le monde veut bien en tirer profit mais pas payer ! C'est comme si on ordonnait l'euthanasie des porteurs du VIH du sida ou autres... version animalière. ANIMALUS fait le point, relaye le SOS pour Baby et Népal, les sites fb du zoo de Lyon et Pinder pour y protester.   
BABY et NEPAL, pensionnaires depuis 1999 du vétuste petit zoo du Parc de la Tête d'Or à Lyon où elles vivent avec tristesse, ont été déclarées positives à la tuberculose en 2011 et sont à l'ioslement depuis. Ce triste zoo fait commerce avec le cirque PINDER qui les exploitait auparavant et, pourtant, un zoo se doit de conserver les espèces et non de les exterminer. La ville de LYON n'a pas le meilleur rôle dans cette affaire car elle a bien profité aussi de ces deux pachydermes. Mais si les cirques avec animaux étaient bannis, ces deux éléphantes n'en seraient pas là, d'autant que PINDER fraye avec des dresseurs connus pour être particulièrement cruels. Plus que les autres qui sont déjà d'une férocité inouïe.             
Larmes de crocodile... Comble de l'ironie, Gilbert EDELSTEIN, l'opulent  PDG de la multinationale PINDER, "veut bien reprendre les éléphants" pour les achever d'une manière ou d'une autre. Mais, Il les aime tant qu'il refuse catégoriquement de payer leurs soins depuis des années, prétextant qu'ils étaient sains quand il les a cédés, C'est fort douteux quand on connaît l'origine de la tuberculose des éléphants qui se transmet de l'homme à l'animal. Edelstein joue les super héros et en appelle pitoyablement "aux défenseurs des animaux" pour qu'on ne tue pas Baby et Népal qui peuvent encore servir en esclavage !  On croit rêver alors que ce samedi 15 décembre a encore eu lieu une manifestation de CCEA à PARIS avec les forces de l'ordre contre lui PINDER, et GRÜSS : plus de cent militants sous la pluie ont fait la honte à ces cirques, faisant fuir des spectateurs qui ne pouvaient se garer ! Ce matin sur radio RTL, l'animateur Julien COURBET n'a pas mâché ses mots envers PINDER.
Le danger sanitaire des animaux pour les spectateurs des cirques et zoos : qui a transmis la tuberculose aux éléphants ?   
Déjà en février 2011, l'association CODE ANIMAL avait publié pour Baby et Népal un article sidérant à suivre : "Les animaux tuberculeux du zoo de Lyon". Les incrédules ignorant les méthodes de dressage et de détention des animaux sauvages, découvriront que Edelstein n'est qu'un impitoyable individu : il est tout sauf un philantrope contrairement à ce qu'il fait croire aux médias courtisés et complices. Même la Croix Rouge et Adriana Karembeu font leurs petites affaires de Noël avec Pinder, ce qui amène encore plus de spectateurs de l'horreur ! On se demande quand la France va interdire ces chapiteaux de la honte réprouvés par l'Union Européenne et déjà interdits par de nombreux pays et dans le monde ? Effectivement, un éléphant ça trompe énormément parce que derrière les paillettes de la piste, c'est l'enfer pour les pauvres animaux... 
Une demande de grâce présidentielle a été adressée à François HOLLANDE, une pétition est en ligne qui a déjà reccueilli près de 21000 signatures, mais qui va payer la note ? Le ministère de l'agriculture a demandé un sursis provisoire de l'éxécution, le temps que Edelstein présente un recours administratif. Magie du cirque ou pressions ? Maintenant il voudrait les récupérer "en bonne santé" et  accepterait de "participer aux soins" sinon le jeudi 20 décembre à 12 h pile sera émis un nouvel arrêté de mort définitif. L'école vétérinaire, quant à elle, préconise l'euthanasie ne pouvant prévoir si les soins seraient effectués sérieusement par le zoo de Lyon. A suivre.   
La pétition pour sauver Baby et Népal avec Avaaz :
Réagissez avec courtoisie sur le site officiel du zoo de Lyon :
N'hésitez pas à écrire sur le site officiel de Pinder :
Rassemblement militant avec l'association DIGNITE ANIMALE au zoo de Lyon mercredi 19 décembre à 14h30 entrée principale du Parc de la Tête d'or (côté pont Winston Churchill)    
Les éléphants tuberculeux du zoo de Lyon
Après avoir été condamné en septembre 2010 condamné en septembre pour la détention illégale des éléphantes SABA et DEHLI et d’un Jaguar, après vouloir accueillir le dompteur Gatner le dompteur Gartner coincé au Maroc (qui menace de faire euthanasier ses éléphants), voilà que le Cirque PINDER fait encore parler de lui.
En effet, deux des trois éléphants du zoo du Parc de la Tête d’Or à Lyon, qui appartiennent au cirque Pinder, sont atteints de la tuberculose. BABY, NEPAL et JAVA, sont en quarantaine. Java n’a pas voulu se laisser dépister et à cause de la maladie, les soigneurs ne veulent plus approcher ces animaux. Mais il serait étonnant qu’il ne soit pas aussi porteurs de la maladie.
La commune de Lyon a demandé au Cirque Pinder de prendre des mesures, de les récupérer, de les soigner car sinon ils seront euthanasiés. Mais le PDG du cirque Pinder, Gilbert Eldestein, a fait savoir que ce n’était pas à sa société de s’occuper de leur traitement. Il affirme qu’il a donné les animaux en bonne santé au zoo. Pourtant Mr Eldestein déclare sur le site du Progrès que « la plupart des éléphants d’Asie sont porteurs de la maladie. Une raison à cela : leur proximité avec les hommes, à commencer par leur cornac.
Le directeur du cirque Pinder déclare encore : « il existe des cliniques en France et à l’étranger. Le coût des soins serait élevé mais moins que l’euthanasie, car un éléphant revient à 150 000 euros, et même plus puisqu’on ne peut plus en avoir » (que sous-entend Mr Eldeistein, comment connaît-il les tarifs pratiqués ?). Il propose de reprendre les éléphants, même les trois, mais à la condition que le zoo les soigne. Ils pourraient être accueillis dans le parc qu’il projette de créer à Perthes en Gatinay sur sa propriété. Son « PINDERLAND » – qui comprendrait, en plus d’une école du cirque, un chapiteau avec présentation d’animaux, dont des éléphants. Prévues également des balades à dos d’éléphants. Le roi du Cambodge se serait engagé à en prêter 25 (avec ou sans tuberculose ?), lit-on sur internet. Le projet compte aussi un zoo pour les animaux retraités.
Cette histoire est tout à fait édifiante, ainsi le grand public apprend :
- Que la plupart des éléphants d’Asie capturés dans la nature (et tous les éléphants des cirques français viennent du monde sauvage) ont la tuberculose car les hommes leurs transmettent le virus.
- Que le cirque fait du business avec le zoo, prouvant par là que le zoo est avant tout une entreprise de divertissement le zoo est avant tout une entreprise de divertissement.
- Que le zoo qui pourtant dit avoir une mission de protection des animaux (les éléphants d’Asie sont sur la liste des espèces en voie de disparition), n’hésiterait pas à faire mourir ces éléphants, plutôt que de chercher à les guérir.
- Que, décidément, les professionnels des zoos et des cirques, qui proclament souvent leur amour des animaux, sont prompts à les menacer d’euthanasie au moindre problème.
Dans tout ce gâchis, une bonne nouvelle : si ces pauvres éléphants devaient être euthanasiés, il n’y en aurait plus jamais au zoo du Parc de la tête d’or de Lyon. Et ce en raison de la vétusté des locaux, à moins de prévoir de gros travaux, car 4 hectares seraient aujourd’hui nécessaires pour faire vivre des éléphants. Pourtant Baby, Népal et Java doivent y vivre depuis plusieurs années dans ce lieu vétuste et peut-être bientôt seront-ils condamnés à y mourir.
Pour finir une question qui brûle les lèvres de beaucoup de personnes : Comment vont Saba et Delhi, les éléphantes du cirque Pinder ? Ont-elles la tuberculose ? Nous le saurons peut-être bientôt, car une telle affaire sanitaire n’en restera sûrement pas là et aura forcément des conséquences. Déjà des appels inquiets d’écoles et de comités d’entreprise, public privilégié de Pinder, affluent.
CODE ANIMAL le 19 février 2011
LIRE AUSSI :
Quand le cirque Pinder se pose en victime, je t'admire oppresseur criant oppresseur
Pinder lourdement condamné oui mais...
Quatre éléphantes sans visa (PINDER et Joy GARTNER, dresseur ultra cruel) 
Water For Elephants l'histoire des éléphants dans les cirques 
VIDEO : Dressage des éléphants valable pour tous les cirques
TOUS COUPABLES LES CIRQUES : APPOLO, AMAR, BAUER, BOUGLIONE, BUFFALO, CIRQUE DE PARIS, CIRQUE DE FRANCE, CIRQUE DE MARRAKECH, CIRQUE EUROPEEN FRANCKY, CIRQUE PHOCEEN, CRONE, DUMAS, FRANKY, FRATELLINI, GRAND CIRQUE ROYAL, GRÜSS, IDEAL CIRCUS, INTERNATIONAL CIRQUE EUROPE, INTERNATIONAL ZOO CIRCUS, KINOS, LANDRY, LANZAC, LOYAL, OLYMPIA, MEDRANO, MAXIMUM, MULLER, PARADE CIRCUS, PINDER, PISTE AUX ETOILES, STAR CIRCUS, UNIVERS CIRCUS, VITALIS, ZAVATTA, FESTIVAL DE MASSY, FESTIVAL DE MONTE-CARLO, ETC...  
TEMOIGNEZ SVP ! 
Vous avez vu des maltraitances spécifiques dans les cirques, ménageries et zoos ?   Employés frappant les animaux, nourriture misérable, absence d'eau, animaux blessés ou à bout de force : contactez CODE ANIMAL avec date, lieu, nom du cirque ou zoo et si possible photos et vidéos :
info@code-animal.com
1A, place des orphelins 67000 Strasbourg - FRANCE
Merci de tout coeur et bien amicalement,,
Cerizette
Le 14 décembre 2012 - MAJ 17-18-20-21-22-24-25 décembre 2012 et 2013
CODE ANIMAL parce que "les animaux ne sont pas des clowns"
DIGNITE ANIMALE (LYON) "avant qu'il n'en reste que l'empreinte" :
AFDA  (LYON) : 
PHOTO : Battue tous les jours à coups de barre en fer, là où ça fait très mal, c'est ANNE éléphante martyre rescapée après 57 années de prison, de chaînes et travaux forcés. Pour cause d'usure totale, elle n'arrivait plus à exécuter les numéros qu'on exigeait d'elle... 
 

Partager cet article

22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 23:50
anticorrida manif 11 février 
La BAC Marseille a besoin de notre solidarité !
 
Tous les jours merci de cliquer ici pour les taureaux martyrs :
http:// www.mailforgood.com/associations/brigade-anti-corrida-marseille
Cliquez sur DON-MINUTE et sur les vidéos qui sont courtes. A chaque publicité visionnée, 0.02 à 0,05 centimes d'euros sont immédiatement crédités pour la cause. Il suffit ensuite de valider le don-minute et de recommencer. C'est gratuit, rapide et simple. Vous trouverez aussi sur le site Mailforgood extrait de la vidéo des événements inouïs de RODILHAN et des pétitions plus que jamais d'actualité, pour le retrait de la corrida au patrimoine culturel immatériel de la France et contre la corrida à l'Unesco, patrimoine mondial de l'humanité. 

BAC Brigade Anti Corrida Marseille     
85, rue roger Brun
13005 Marseille
Site internet : bacmarseille.fr
Le président de la BAC Marseille, Mario VALENZA est aussi délégué du CRAC Europe pour les Bouches-du-Rhône. Il était à Rodilhan le 8 octobre 2011 et s'est laissé martyriser par les taurins, ce qui a abouti à la fin des mises à mort des "Graines de torero", concours d'apprentis tueurs !
Vous pouvez prendre connaissance de la page publiée par le CRAC EUROPE POUR LA PROTECTION DE L'ENFANCE, relatant l'inculpation de Mario Valenza et trois autres militants pour s'être indignés des actions destructrices d'une certaine association qui se dit "anti corrida" :
Des faits, rien que des faits :
Merci de vos clics et partages !
Animalus salue le courage de ce militant parmi la centaine à Rodilhan, dont ceux d'ANIMAUX EN PERIL BELGIQUE , DROITS DES ANIMAUX et CRAC EUROPE.
Bien amicalement,
Cerizette
Le 27 décembre 2012 - 30 décembre 2012 - 22 mars 2013
ANTI-CORRIDA-BELGIQUE-02.jpg
La BAC MARSEILLE fait partie du collectif Patrimoine corrida Non à la honte française ! 200 associations nationales et internationales de bonne volonté, dont des prêtres, des psyschiatres et vétérinaires, ont répondu à l'appel du Crac Europe depuis 2011, mais toujours pas d' "alliance anti corrida" :
     
Mise à jour 30 décembre 2012 : liberté d'expression en danger
Animalus blog indépendant victime de chantage le 28 décembre 2012 !
 
Quatre militants sont bien convoqués au tribunal en janvier 2013, ainsi que le CRAC Europe en a fait part avec les coordonnées de leur avocat commun. Il n'a pas été porté à la connaissance d'Animalus que la plainte est retirée. Animalus fait son travail  d'information comme la presse d'internet. Le CRAC EUROPE POUR LA PROTECTION DE L'ENFANCE ne cède pas aux intimidations, Animalus non plus. Nous sommes tous des MARIO VALENZA ! Nous résistons  et en avons assez des coups bas ! Nous voulons l'unité des mouvements contre la corrida et les voir tous dans le collectif Patrimoine corrida Non à la honte française ! Même Le Midi Libre a titré "Les anti à couteaux tirés"...  Copié-collé d'une des deux intidimidations reçues qui disent tout et aussi le contraire : on n'a pas assigné des militants mais des "individus" !!! Que c'est moche, la jalousie...
.
Bonjour,
Un visiteur de votre blog Animalus vient de reporter un contenu abusif sur les pages dont vous avez la responsabilité.
Voici son message et ses coordonnées.

Si cette plainte est fondée, merci de bien vouloir faire le nécessaire pour retirer les textes, images et fichiers incriminés.
Cordialement,
- L'équipe d'OverBlog -

 

Lettre ouverte de Jean Marc Montegnies, président d'ANIMAUX EN PERIL, avec l'autorisation du CRAC EUROPE pour la protection de l'enfance :

Animaux en Péril soutient les quatre activistes poursuivis en justice par l’Alliance Anti-corrida de Nîmes.

Lettre ouverte - mercredi 26 décembre 2012

En tant que président d’Animaux en Péril, je n’ai pas pour habitude d’envenimer les polémiques ni d’attiser les conflits entre associations. Ce principe, je l’applique également lorsque l’association dont je suis responsable se trouve elle-même la cible d’attaques diverses.
Bien que l’hostilité dirigée contre Animaux en Péril ait parfois été violente, nous nous sommes toujours abstenus d’entamer des procédures judiciaires, considérant qu’apaiser une cabale montée pour nuire à notre réputation n’était pas une priorité, d’autant plus que les médisances se révèlent toujours être véhiculées par des sentiments contreproductifs comme la jalousie.

Néanmoins, à toute règle son exception. Lorsqu’un conflit, même s’il ne nous concerne pas directement, franchit les limites du tolérable, nous nous mettons en devoir de rappeler que la solidarité et la loyauté doivent primer - condition sine qua non à une lutte efficace pour la défense des animaux. En d’autres termes, quand on déclare ouvertement la guerre aux amis et camarades de combat dont l’engagement indéfectible a permis de belles victoires, choisir son camp devient une nécessité, un devoir moral.

Dans ce contexte, Animaux en Péril s’avoue profondément choquée et consternée par l’attaque frontale et tout à fait disproportionnée menée contre quatre militants par la présidente de l’Alliance Anti-corrida de Nîmes, Claire Starozinski. Je connais personnellement trois de ces militants, j’ai eu l’occasion de les côtoyer à plusieurs reprises dans le cadre d’actions et manifestations contre la corrida. Sabine Landais, Nathalie Valentin et Mario Valenza sont des activistes extrêmement courageux agissant entre autres sous la bannière du CRAC. Leurs convictions éthiques prévalent sur leurs ambitions personnelles et leur foi envers la cause animale se montre inébranlable. Grâce à l’engagement de ce type de personnalités, le combat progresse. En renvoyant ces militants devant les tribunaux pour diffamation et atteinte à son honneur, Mme Starozinski retourne les armes contre ses propres alliés.

Si les propos tenus par ces quatre activistes ne sont certes pas des plus diplomates, ils révèlent néanmoins une exaspération de plus en plus généralisée dans le milieu anti-corrida à l’encontre de Claire Starozinski.

Je partage cette exaspération et voici pourquoi :

Il est de fait avéré que, lorsqu’elle communique via la presse, la présidente de l’Alliance Anti-corrida oppose de nombreuses critiques aux actions organisées par ses associations soeurs - et en particulier le CRAC. Elle estime en effet que celles-ci privilégient trop volontiers la provocation. Si je comprends que Mme Starozinski choisisse une stratégie de combat qui lui corresponde, je ne peux envisager que ce choix s’accompagne d’un dénigrement systématique à l’égard des activistes qui se battent en première ligne. Les méthodes divergent mais ne sont pas incompatibles. Au contraire, elles peuvent se compléter de manière très efficace. Ces critiques sans cesse renouvelées attisent une frustration grandissante, a fortiori lorsqu’elles s’accompagnent de tactiques pragmatiques douteuses en lien avec le milieu taurin.

En outre, pour avoir fréquenté à de nombreuses reprises la présidente de l’Alliance, je pourrais évoquer longuement sa haine voire sa phobie envers le CRAC et plus particulièrement envers son vice-président Jean-Pierre Garrigues.

En effet, au début des années 2000, l’Alliance Anti-corrida avait sollicité notre association afin, notamment, de participer à plusieurs manifestations à Nîmes. Cette collaboration s’est poursuivie sans accroc jusqu’à ce qu’Animaux en Péril se joigne au CRAC lors d’une action à Alès en 2004. Suite à cet évènement, nous n’avons plus eu aucune communication ni sollicitation de la part de Mme Starozinski pendant près de deux ans. La présidente ne semblait pas tolérer le spectacle de notre association pactisant avec « l’adversaire ».

Son antipathie vis-à-vis de Jean-Pierre Garrigues semble tellement irraisonnée que l’Alliance Anti-corrida pourrait bien en devenir « l’Alliance Anti-CRAC »...

Après cette première mise en quarantaine, la collaboration entre l’Alliance et Animaux en Péril a repris. Pendant les années qui ont suivi, j’ai essayé de rapprocher les deux personnes que je considérais comme les plus efficaces dans la lutte anti-corrida sur le territoire français. Mais la haine de Starozinski envers Garrigues était trop forte. De son côté, la présidente de l’Alliance n’a cessé de me dresser un portrait très peu valorisant de son ennemi, alors que Jean-Pierre Garrigues n’était pas opposé à une collaboration.

En dépit de cette prise de position tranchée, notre association a continué à soutenir indistinctement les deux organismes. Mais, suite à une nouvelle action menée aux côtés du CRAC à Rodilhan en octobre 2011, Mme Starozinski s’est remise à bouder ses amis belges.

Ces mesquineries pourraient faire sourire si elles n’avaient pas pris autant d’ampleur. Aujourd’hui plus que jamais, il me semble en effet évident que la présidente de l’Alliance Anti-corrida déploie au moins autant d’énergie à poursuivre des militants de la cause animale qu’à lutter contre ses véritables adversaires, les aficionados.

Indépendamment des raisons précitées, ce qui motive aujourd’hui notre équipe à réagir ouvertement face à cette affaire, ce sont les multiples tentatives d’intimidation, réitérées sans répit depuis des années - sans oublier que Claire Starozinski a déjà poursuivi en justice, pour des reproches similaires, Jérôme Lescure, administrateur du CRAC et réalisateur du film A.L.F.

En soutenant aussi clairement mes amis activistes, je suis conscient que je vais m’attirer les foudres de Mme Starozinski. Mais après avoir vu Nathalie, Sabine et Mario envahir les arènes de Rodilhan au risque d’y laisser leur vie, je ne pouvais rester sans réagir. Poursuivre des résistants, des héros de la cause animale est le pas de trop franchi par Claire Starozinski. C’est impardonnable.

Jean-Marc Montegnies,
Président d’Animaux en Péril

Belgique

 

 

SI ANIMALUS EST FERME NON SANS SE BATTRE COMME UN TAUREAU, VOUS SAUREZ TOUS QUI "REMERCIER". DANS CETTE EVENTUALITE, ANIMALUS VOUS FAIT SES ADIEUX ET VOUS REMERCIE DE TOUT SON COEUR POUR L'AVOIR ACCOMPAGNE AU SERVICE DES ANIMAUX. COPIEZ ET COLLEZ CETTE PAGE EN TEMOIGNAGE. Cerizette

 

 

Partager cet article

Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 19:00

CORRIDA Xelin cheval éventré séville

Des chevaux oui, mais pas pour la barbarie : indignez-vous !

 

EQUISUD : salon du cheval de Troie...

Du 7 au 10 mars se déroule le salon "EQUISUD" au parc des expositions de Montpellier dans l'Hérault. Un événement qui attire environ 60.000 visiteurs en 3 jours. Différentes spectacles équestres y seront présentés, comme on peut le lire sur son programme dont Animalus ne fera pas la publicité. Pour cause.
Il y a une énorme tache rouge : une école et une écurie de tauromachie ! 

L'A.F.T.C. Association Française pour l'Initiation de la Tauromachie à Cheval "Le Patio de Caballo", récemment créée par le père et la fille Coston sur Beaucaire (Gard), y sera présente ! Rien à voir avec la respectable A.F.T.C. Association Française des Traumatisés du Crâne, bien que le cerveau des aficionados soit gravement  atteint de "fêlures perverses transgénérationnelles" ! EQUISUD est donc complice de la corrida.L'argent n'a pas d'odeur même entaché de sang. Bien qu'il ait été dit au téléphone que cette association ne venait qu'avec "2 chevaux qui ne bougeront pas de leur box", alors qu'il est annoncé "différents chevaux pour quatre disciplines", elle y vient pour faire sa répugnante promotion. Elle compte sur ce salon pour recevoir des inscriptions à son prochain stage payant de torturomachie. De plus, il y a un gros mensonge : il y a aussi l'écurie de  Patricia Pellen, ex torero qui a fait éventrer un cheval ! 

On l'aura compris : d'une part, ce n'est pas la crise dans le Midi de la France où les gens ont de l'argent pour ces loisirs infâmes et, d'autre part, Equisud est corrompu par la tauromafia. Ce qui n'est pas sans rappeler l'affaire du Futuroscope de Poitiers, partenaire 2012 de la corrida de Dax, ou comment voler et violer la compassion naturelle des enfants pour les animaux.
CORRIDA-A-CHEVAL-MORT4.jpgSous la crinière du vomi... de sang

Il est inadmissible qu'un salon consacré au cheval, "la plus noble conquête de l'homme", cautionne la présence d'ig-nobles associations   dont le but est de massacrer des taureaux du haut d'une monture. La corrida à cheval dite de "rejon" est la forme de tauromachie la plus lâche qui soit ! Elle fait deux victimes : le taureau, de toute manière condamné à mourir dans de longues souffrances,  et le cheval qui finira mutilé ou mort dans ce jeu pour dévoyés sexuels en mal de plaisirs sains.

Rappelons que les crimes sur animaux sont condamnés  dans les autres départements français par deux ans de prison et 30.000 euros d'amende, et que les sévices sur animaux relèvent de la psychiatrie ! La corrida est un vecteur de violence, un feu vert pour les crimes sur d'autres animaux, sur des personnes et des  enfants. Le pire exemple est ainsi donné par le gouvernement qui n'abolit pas cette monstruosité dégradante du XXIème siècle, contre l'avis  de 80 % de Français qui y sont opposés, et en sont moralement  et financièrement choqués.   
Réagissons courtoisement SVP et envoyons des photos !
Faisons comprendre aux organisateurs  qu'ils se salissent désormais sur le plan éthique ! Qu'en acceptant cette école de la mort qui embauche dès l'âge de 7 ans, ils cautionnent la plus monstueuse cruauté qui soit : faire souffrir des animaux pour le plaisir ! Même si ces chevaux "ne feront pas de démonstrations" comme indiqué par téléphone, ils serviront néanmoins à la propagande du sadisme sur des animaux ! Cette action est sans limite de temps pour dire notre indignation, et dénoncer la corruption qui règne dans ce salon du cheval !
Lien de contact des organisateurs :
http://www.gazette-salons.fr/contact-org
Téléphone Service communication "Equisud" : 04 67 17 68 39
Téléphone Parc des expositions : 04 67 17 67 17
Téléphone Anne Perez (organisatrice) : 04 67 17 67 08
Email : aperez@enjoy-montpellier.com
Téléhone Renaud Thiriet (organisateur) : 04 67 17 68 22
Email : rthiriet@enjoy-montpellier.com
   
Facebook Equisud : https://www.facebook.com/Equisud?ref=ts&fref=ts  

Fiche de contact de la mairie de Montpellier :   

https://www.montpellier.fr/114-contacter-la-mairie.htm

Merci à tous, ne laissons rien passer !
CORRIDA-A-CHEVAL.png

On n'achève pas les chevaux ! Ce qu'on ne vous dira pas  à EQUISUD sur les chevaux de corrida :   

Les chevaux utilisés dans les corridas sont de vieux chevaux, vendus après avoir servi toute leur vie, juste bon à "crever" dans les arènes... Leurs cordes vocales sont mutilées, pour ne pas hennir de peur et se cabrer quand les taureaux les approchent, ou de souffrance quand ils sont encornés. Le public ne se rend compte de rien et ignore ce qu'ils endurent ! 
Lorsque la corrida commence, toujours avec six mises à mort de 20 minutes, les chevaux ont les yeux bandés. Bien que cela soit soigneusement contesté, ils ont de la vaseline, du coton voire des journaux mouillés dans les oreilles et les narines. Ainsi ils sont privés de leurs sens et contraints d'obéir malgré leur panique. Ce n'est pas un cheval, mais plusieurs qui sont utilisés successivement pour fatiguer le taureau qui court moins vite, et avoir toujours une monture "fraîche" à disposition ! 

Sur le cheval : le rejoneador.
Il va déchiqueter la nuque du taureau avec trois lances qu'il enfonce dans les chairs : le "châtiment", un javelot de 160 centimètres avec un fer de 15 centimètre, et  le "rejon de mort" muni d'une lame d'épée à double tranchant. Entre-temps, le taureau aura encore droit à trois ou quatre cruelles banderilles. Le taureau ne fait que tenter de se défendre : avec ses cornes qui ne sont pas forcément garnies de cuir, il essaie de se frayer un passage devant l'obstacle. Obliger deux animaux à se défendre l'un contre, cela l'autre relève de l'abjection totale ! Les chevaux sont aussi blessés aux flancs par les coups d'éperon intensifs du cavalier. Leur entraînement est très brutal car ils sont forcés de réagir très vite aux ordres pour éviter le taureau, le rejoneador voulant s'en sortir indemne, lui !

En cas d'éventrement du cheval, ses intestins sont remis en place avec du foin, puis le cheval est recousu avec de la ficelle ou du fil, sans anesthésie, analgésique ou antibiotique. Certains chevaux agonisent dans l'arène, les boyaux à l'air, comme Xelim en 2012. D'autres meurent de douleur, de stress ou d'épuisement pysique et moral. Peu importe, puisqu'ils seront mangés par les hippophages et transformés en "pur boeuf" dans les raviolis par exemple !!

Evénement crée par le CRAC Europe pour la protection de l'enfance avec participation citoyenne, le 5 mars 2013.  

CORRIDA Xelin et Rui Fernandez l'éventreur de séville

Photomontage CRAC EUROPE : ALES LA HONTE ! Corrida de rejon... 

A Séville, le 29 avril 2012, le tortionnaire Rui FERNADES a "consommé un cheval", comme l'a si odieusement dit l’épouvantable Maria Sara dont c’était aussi le métier infâme. XELIM, le malheureux éventré a fait un ultime tour de piste de terreur, ses intestins traînant sur le sable... Comme on peut le voir en médaillon, cela a fait rire les spectateurs !   Fernandes a laissé agoniser Xelim et a utilisé un autre cheval sans état d'âme.

Quand l'éventreur de Séville était au programme d'Alès, il avait un comité d'accueil : deux manifestations unitaires organisées par le CRAC Europe le 20 mai 2012, bien que sa "prestation" ait été annulée ! Avec les partenaires du collectif Patrimoine corrida Non à la honte française! faisons tomber cette ville rouge dans la catégorie fréquentable :

Tous à Alès les 11 & 12 mai 2013 à la grande manifestation unitaire aux côtés du CRAC Europe !   

http://www.anticorrida.com/

Ecole de cruauté à la plage : oui, les femmes aussi...

CORRIDA-A-CHEVAL-ET-FEMME.pngCORRIDA-A-CHEVAL-HOMME.png    

Merci de diffuser et participer à cette action !

Bien amicalement,

Cerizette

Le 6 mars 2013 

MAJ le 9-17 mars 2013  

CORRIDA-EQUISUD-STAND-PELLEN-copie-1.png"Ramasse, connasse !"

Une opération surprise a eu lieu le 9 mars dans le parc des expositions, menée par une dizaine de bénévoles du CRAC Europe agréablement surpris. En effet, sur la foule impressionnante à EQUISUD, il n'y avait qu'une poignée de pro-corrida.

Les gens normaux étaient choqués par les photos de chevaux, et touchés aussi par le sort des taureaux. Ils étaient nombreux à soutenir les bénévoles et à signer les pétitions anti corrida.

A l'intérieur, on a pu constater des stands dédiés à la gloire de la corrida mais désertés par le public. Quant à la poignée d'amateurs de sang furieux, ils n'ont pas manqué d'insulter les militants avec leur vocabulaire caractéristique (salope, pétasse, pute, etc...) marquant le déclin de la corrida. De rage, ils ont déchiré et jeté les flyers au sol en disant : "ramasse, connasse !" à l'une des jeunes femmes...

Citoyens de coeur pour les taureaux 

Les taureaux peuvent compter sur ces militants pacifiques braves comme eux, et surtout bien rodés au terrain, connaissant par coeur la mentalité des amateurs de corrida, aussi bien femmes qu'hommes. Des gens avec un coeur énorme qui, chaque fois, font spontanément, et sans tapage publicitaire, un travail remarquable pour lutter contre la propagande de l'abjection. On les salue par un grand MERCI de s'être manifestés et illustrés, puisqu'on a parlé d'eux dans la presse taurine, ce qui prouve qu'ils ne sont pas passés inaperçus ! C'est ça, lutter contre la corrida, et c'est d'autant plus efficace que le CRAC Europe n'est pas une secte avec des adhérents endormis attendant des ordres : chacun peut y engager des initiatives citoyennes sans se faire rabrouer par un chef ou une cheftaine !     

Patrimoine corrida Non à la honte française! :

200 associations de bonne volonté réunies autour du CRAC Europe, dont des vétérinaires, prêtres et psychiatres. Découvrez ces associations bienveillantes :

http://www.patrimoine-corrida.fr/petition 

 

Partager cet article

Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 00:10

 

6433703417_5d92af05b5.jpg    

ANTIS CONTRE ANTIS CORRIDA : INDIGNE !

 

QUATRE MILITANTS AU TRIBUNAL...

Mise à jour le 12 mars 2013 : résistance ! 

Une troisième pétition est en ligne. La deuxième de 2000 signatures est sous menaces, comme la première close par le site. Face à cette vague de terrorisme envers les hébergeurs, et à l'atteinte au droit d'expression ne comportant pas d'offenses, les militants anti corrida organisent la résistance. Après avoir tenté un site français puis espagnol, c'est en Belgique qu'ils éditent la nouvelle pétition ci-dessous. Il n'est pas exclu que CHARLIE HEBDO s'empare de l'affaire : ce journal indépendant anti corrida n'a peur de rien et n'est pas à la merci des hébergeurs de blogs.

18 février 2013 : Appel à l'éthique des associations et de tous !

Au nom de l'union sacrée, ne pourrait-on pas arrêter les frais ? Parce que ce sont les taureaux qui ont à se défendre dans les arènes. Il est contraire à l'ordre des choses de se conduire comme un torero en plantant banderilles, épées et coutelas sur les militants de la même cause. Que toutes les associations fassent preuve d'indulgence et de bons sens, et acceptent de lire les deux versions dont Animalus a équitablement vérifié les sources ! Que l'intelligence l'emporte sur la rancoeur ! Que l'Alliance Anti Corrida rejoigne le collectif Patrimoine corrida, où elle a sa place, pardonne et cesse les hostilités ! Que chacun salue le travail de l'autre, le respecte et y participe positivement ! Merci de bien vouloir entendre cet appel et sortir du "principe de neutralité" qui ne peut s'appliquer dans ce combat. Il suffit de se laisser guider par sa conscience. Chacun peut le faire. Faites-le ! Animalus ne tient pas non plus rigueur des intidimidations reçues, bien qu'il dispose de l'avocat de son choix. Parfois, ce n'est qu'une question d'orgueil dont il faut savoir se défaire. Que chaque association, militant et personne sensible à la souffrance animale envoie un message de paix à l'Alliance Anti Corrida : allianceanticorrida@orange.fr les taureaux martyrs en seront heureux !  

Mise à jour le 13 février 2013 :    

Dans un but de conciliation, Animalus invite à lire l'Appel à la paix dans la Protection animale de Christophe Leprêtre, Victoria Luta et trois autres militants :

https://www.facebook.com/events/561022060583829/permalink/561858380500197/

Et aussi l'article Liberté d'expression sur Facebook et Twitter du blog Des droits, des auteurs, afin de connaître la législation sur les réseaux sociaux :

http://desdroitsdesauteurs.fr/2011/12/liberte-d%e2%80%99expression-sur-facebook-et-twitter/ 

Et encore Atteinte à la personne sur réseaux sociaux du blog de Maître Sabine Haddad qui devrait s'appliquer aussi à l'Alliance Anti Corrida, plaignante mais non respectueuse 

http://www.legavox.fr/blog/maitre-haddad-sabine/atteintes-personne-reseaux-sociaux-fondements-7937.htm?        

anti corrida pétitionNathalie VALENTIN et Mario VALENZA sont relaxés, par contre, l'acharnement  se poursuit  aveuglément et obstinément avec une autre plainte contre Sabine LANDAIS et Ghislaine LECOQ, Blanche MENCACCI  et Jean-Luc BERNARD  du Groupe Lutèce. Nouvelle convocation le 14 mai 2013.

Une troisième pétition de soutien est en ligne, l'occasion pour tous d'affirmer leur solidarité envers les camarades d'une même lutte :

https://12649.lapetition.be/ 

Il est nécessaire de confirmer sa signature par clic sur le mail du site.  

Mise à jour le 8 février 2013 : L'Alliance Anti Corrida a été déboutée, mais les réseaux sociaux restent sous haute surveillance.  Si l'on se réfère à la  législation et aux limites de la liberté d'expression, les pages de l'Alliance Anti Corrida actuelles tombent aussi sous le coup de l'atteinte à la personne. Elles contiennent des paroles méprisantes de nature à discréditer et inciter à la haine envers les militants des autres associations ou sans étiquette : voir ci-dessous la mise à jour sous le paragraphe "Pourquoi ?". Il faudrait aussi que cessent les procédures d'intimidation multiples, comme Animalus  en est l'objet ains que le blog d'Anna Galore.  De cette manière, on pourrait envisager la bonne volonté réciproque et des relations saines. Cela devrait être clair : pas de star chez les antis : tous égaux devant la cruauté ! 

A présent, l'attention se porte sur les préparatifs de la manifestation unitaire à Alès sous la présidence d'Hélène VAQUIER et la vice-présidence de Jean-Pierre GARRIGUES  du CRAC Europe pour la protection de l'enfance, avec tous ses partenaires du collectif Patrimoine Corrida Non à la honte française! C'est LE rendez-vous très important : 5000 manifestants de toute la France et déjà plus de 600 inscrits dans les seuls cars. 

TOUS A ALES LES 11 & 12 MAI 2013 !

Le lien et les hébergements : http://www.ales2013.com/

A noter : Tout article de presse ou site internet attribuant dorénavant à tort la participation à un événement à d'autres associations que celles concernées  est à signaler au plus vite au Crac Europe, pour rectificatif et droit de réponse. La liste des 200 membres du collectif figure sur le lien en bas de page.

Fiche de contact Crac : http://www.anticorrida.com/-Contactez-nous-.html    

Mise à jour le 5 février 2013 : Animalus, blog indépendant au service de toutes les associations -qui a choisi de soutenir le collectif Patrimoine corrida-, à nouveau victime de pressions et menaces à la liberté d'expression ! Alors que la presse écrit et parle sans subir cela. A la veille du verdict de l'action judiciaire contre ces quatres militants, Animalus devra-t-il alerter la presse officielle ? Dans la terreur s'installent les dictatures...

05/02/2013 22:31:19
report d'abus sur le blog : Animalus

Bonjour,
Un visiteur de votre blog Animalus vient de reporter un contenu abusif sur les pages dont vous avez la responsabilité.
Voici son message et ses coordonnées.

Si cette plainte est fondée, merci de bien vouloir faire le nécessaire pour retirer les textes, images et fichiers incriminés.
Cordialement,
- L'équipe d'OverBlog -  

Comme on peut le lire, l'adresse email est celle de l'association diffusée sur internet, et n'est donc pas une adresse privée. De plus, le nom d'un(e) président(e) est forcément lié à celui de son association. Animalus ne cèdera pas parce que : INFORMER N'EST PAS DIFFAMER. Les taurins sont-ils menacés pour avoir publié cet événement ? Si le blog est fermé, tout le monde saura pourquoi et par qui, mais Overblog sait lire et faire la différence, les lecteurs aussi. D'autre part, une pétition de soutien à ces quatre militants avait été mise en ligne pour demander le retrait de la plainte dans un but de conciliation. Mais à peine publiée avec 160 signatures, elle a été désactivée et la liste des signataires rendue avec pour réponse : "Nous ne souhaitons plus héberger votre pétition, suite à une plainte"...  

 

Jour d'infamie dans la lutte : antis contre antis !    

Après le complot contre le film A.L.F. de Jérôme Lescure aux côtés du Crac Europe, la manigance raciste contre le Crac Europe dont l'Alliance Anti Corrida a animé la flamme sur son site, voici la suite de la série consternante un ver dans la pomme. Soutenus par près de 600 personnes, Ghislaine Lecoq, Nathalie Valentin déléguée du Crac Europe pour le Gard, Sabine Landais et Mario Valenza, délégué du Crac Europe pour Marseille et président de la BAC Brigade Anti Corrida Marseille, ont comparu aujourd'hui dans une séance publique à 14 heures au tribunal de grande instance de Nîmes, défendus par Maître Virginie Oria. La partie intéressée réclame rien moins que 32.000 euros, en principal. Quand on sait qu'un tortionnaire de chien n'écope en moyenne que de 2000 euros d'amendes sur les 30.000 euros dont dispose la loi, on comprend bien qu'une somme aussi exagérée est disproportionnelle à la faute. Ces militants victimes de piratage informatique ne sont pas fortunés, le tribunal en tiendra compte ; ils se disent tout de même "confiants" à la sortie de cette session inique qui marque un tournant dans l'histoire de la lutte. Si nécessaire, un vaste mouvement de solidarité sera organisé pour eux, Animalus le publiera. La décision sera connue le 6 février prochain.   

Pourquoi ?

Ils ont exprimé ce que la majorité des militants et sympathisants éthiques, mais aussi des associations de la Protection Animale, ont sur l'estomac. Ils ont critiqué l'attitude ulcérante de la présidente chez qui on observe un étrange "parasitisme de couvée". A la manière de la femelle coucou détruisant les oeufs dans les nids des autres pour y pondre les siens. Tout ce que le Crac Europe a déjà publié, y compris un droit de réponse, sur sa page "Le CRAC Europe s'adresse à l'Alliance" : http://www.anticorrida.com/le-CRAC-Europe-s-adresse-a-l-Alliance.html

Capter l'attention des médias avec sa photographie sur les événements des autres. S'attribuer leurs actions sans y avoir participé en contactant les journaux taurins et interlocuteurs. Parler contre le Crac Europe et présenter ses adhérents et alliés comme des "violents" et "terroristes". Démotiver les militants au profit de son association. Publier des articles et inserts qui abondent dans le sens des pro corrida, avec des paroles (non vérifiables) attribuées à des élus taurins contre le Crac Europe, comme on peut toujours le lire à ce jour. Tout cela n'est ni reluisant ni correct pour une cause commune et une association qui se proclame "la plus grande", le Crac étant la plus ancienne. Quelle que soit la taille d'une structure, chacune est respectable et on mesure sa grandeur et son efficacité à sa première qualité : son intégrité.

En étudiant l'affaire de près -du point de vue des deux parties comme il se doit- elle révèle des dessous accablants pour l'Alliance Anti Corrida. 

A maintes reprises et à la faveur d'articles taurins, celle-ci publie sur son site, et notamment sur sa page facebook des paroles méprisantes envers les autres militants, de nature à inciter à la haine. Durant la période d'observation, il a été remarqué que les commentaires disparaissent dès qu'un membre désapprouve poliment les grossièretés émises, ou met en doute les prétendus méfaits attribués aux militants et alliés du Crac Europe visés.

Le constat est implacable : la phobie est soigneusement entretenue contre tout ce qui n'est pas labellisé "Alliance" et lui est étranger. Les nombreuses photos de la présidente sont là comme pour signifier "je vous vois". Les démentis sont inexistants, de sorte que restent diabolisées les personnes méprisées par l'Alliance.

Les deux derniers exemples de ce racisme "anti antis" relevés les 23 janvier et 7 février 2013 : 

-Les manifestations seraient interdites à moins de 500 mètres des arènes, les militants  des autres associations en sont accusés : "Depuis la création de l'Alliance Anticorrida, nous n'avons de cesse de réfuter les injures et les débordements... Mais certains n'ont pas voulu écouter. Et voilà le résultat... !"

Alors que cette information est une invention publiée par la presse taurine, Manuel Valls aficionado lui-même l'a démentie après avoir été interrogé par le Crac Europe.

-ARTE TV, chaîne qui a perdu son éthique, diffuse une pseudo émission de philosophie sur la corrida sans donner la parole aux défenseurs des taureaux, les téléspectateurs de tous horizons réagissent, le Crac Europe demande à Arte une contre-émission, les taurins répliquent par un brûlot "Pourquoi les anti corridas sont-ils si violents ?" 

C'est encore la faute de tous les autres militants qui subissent cette phrase assassine de l'Alliance Anti Corrida : "Tant qu'une frange de fanatiques vomira ses insultes en utilisant une cause pour évacuer ses problèmes personnels, nos adversaires pourront continuer à se réjouir en toute légitimité". Un vocabulaire que l'on retrouve sur les sites taurins. 

Si cela n'est pas un double jeu, cela y ressemble à s'y méprendre et suscite des questionnements : quel est le but de la présidente de cette association qui ne supporte pas les autres et les veut à son image ?  

Consommer du Crac...  

S'il n'y avait rien de discutable, Ghislaine, Nathalie, Sabine et Mario, piégés par des moyens controversés, n'auraient rien eu à dire sur l'attitude déloyale de l'Alliance Anti Corrida. Certes, ils auraient pu s'abstenir, comme quoi on ne connaît pas assez les règles de prudence. On peut s'attendre  à toutes les ripostes désormais, puisqu'il n'y a malheureusement plus d'union sacrée depuis des mois et cela ne leur est pas imputable. Il ne s'agit pas d'excuser leurs débordements ni de s'en mêler, mais de les expliquer par une lassitude face à l'adversité tenace et injuste.

S'estimant gravement diffamée, l'association et sa présidente avaient demandé que soient retirés les commentaires considérés comme injurieux, sous peine d'une amende de 500 euros par jour de retard. Ce qui a été fait en temps mais cela n'a pas suffi !

En effet, au tribunal, on a pu entendre la version inverse à charge : "craignant manifestement des suites judiciaires, les quatre individus ont, avant même l'audience du 16 janvier, supprimé l'intégralité de leurs propos, sur la totalité des pages concernées. Ce qui est la reconnaissance explicite du caractère répréhensible de leurs commentaires", ajoutant : "quant à nos adversaires, ils auraient tort de se priver d'un spectacle aussi affligeant"... Malgré le fait d'avoir retiré leurs écrits, l'action n'est pas éteinte. On ne peut pas dire que ce soit là une attitude noble envers des militants de la même cause.        

Espionnés par des "trolls" s'introduisant dans les conversations  de leurs réseaux sociaux, ces quatre militants sont au coeur de la tempête de l'Alliance Anti Corrida dirigée contre le Crac Europe.  Ce dernier, approuvé par d'autres associations, s'en était plusieurs fois expliqué, notamment dans son article suivant. Lui aussi a subi des pressions et menaces via l'hébergeur de son site. 

"Communiqué relatif aux attaques de l'Alliance" : 

http://www.anticorrida.com/Communique-relatif-aux-attaques-de.html

Les sites taurins n'ont pas manqué d'ironiser envers les "taurophobes" (qui détestent les taureaux sic !), et on a pu lire que, s'ils avaient des conflits entre eux -et ils en ont, régulièrement relayés par Le Midi Libre-, jamais ils n'ont eu recours au tribunal pour les régler. C'est donc bien un jour d'infamie pour la lutte contre la muerte qui doit faire face à deux camps d'opposition, et c'est bien triste.   

Ingratitude envers les taureaux martyrs

La plaignante, présidente de cette "désalliance", n'avait pas ébruité l'existence  de la procédure. C'est pourquoi elle s'en est prise à Animalus, rare sinon seul blog  qui a osé soulever la muleta dès le 22 décembre 2012. En effet, quelle image est donnée  là en pâture aux tortionnaires des arènes, aux politiques corrompus, à la Protection Animale, et à quelles fins sont employés les dons et cotisations ?  

Une telle attitude envers les taureaux n'étonne que les ignorants des faits, tant il est vrai que, depuis 2011, l'Alliance Anti Corrida, et quelques autres, brillent par leur absence dans le collectif PATRIMOINE CORRIDA Non à la honte française!. C'est déjà un aveu en soi, mais ce n'est pas à défaut d'avoir eu la main tendue -avec vidéo témoin- par le réunificateur de ce collectif de 200 associations, Jean-Pierre GARRIGUES. Président du Crac Alès et vice-président du Crac Europe, l'homme a été élu par le même Midi Libre -qui a les faveurs des taurins- parmi les 50 personnalités comptant le plus à Alès en 2012. Une reconnaissance de loyauté confirmée par le fait, que Crac Alès et Crac Europe soutiennent et mettent en valeur leurs partenaires du collectif. L'alliance Anti Corrida s'illustre ainsi lamentablement en cette journée mémorable du 16 janvier 2013, où des antis assignent des antis en justice. 

Le courage de dire et étaler la vérité sans bâillon

Le plus diabolique de l'affaire est que ces attaques sont difficiles à officialiser  en raison des réactions nauséabondes des pro corrida. Animalus est persuadé que la honte n'est pas du côté que l'on pense, et pourquoi se taire ? Certes, il faut dire les choses avec mesure mais c'est justement le prix fort du silence qui ne doit pas faire céder au chantage.      

Peu importe l'avis des populaces et déplorables clients des gouvernements Sarkozy et Hollande,  si minoritaires, si arriérés et si anachroniques qu'ils baissent encore le pouce dans les arènes, confondant l'empire romain avec le XXIème siècle ! Et dans un pays se rendiquant le berceau des Droits de l'Homme qu'il ne respecte pas, sourd aux protestations des citoyens moralement offensés par cette barbarie dont ils doivent subir la honte.

Il est impensable que la tauromachie soit un "patrimoine commun" vu qu'il divise profondément la France au lieu de la rassembler. En outre, la corrida ne relève d'aucune tradition française car importée d'Espagne il y a 160 ans par Eugénie Monitjo, la femme espagnole du premier président de la République, Louis Napoléon Bonaparte lequel s'est ensuite autoproclamé enpereur Napoléon III. Que dire d'un pays soi-disant évolué qui renie Gandhi, père de la non-violence et défenseur des animaux : "On peut juger la grandeur d'une nation à la manière dont elle traite ses animaux" ?

Culture et traditions périmées...

La culture taurine n'a rien d'humaniste, elle est étrangère à La Culture, quand bien même elle est inscrite à notre patrimoine par ruse et corruption depuis le 22 avril 2011. Lorsqu'une tradition n'est pas ou plus éthique, il faut y renoncer. On peut emberlificoter des heures durant "la beauté et la fascination du jeu de la mort", il n'en reste pas moins que torturer un animal et en faire un spectacle jouissif relève de pulsions sadiques et de moeurs criminelles, tout en étant vecteur d'ultra violence. Puisqu'il en est ainsi sur le reste du territoire français et que 80 % des Français trouvent cela abject et  en sont choqués. Les antis corrida en ont plus qu'assez également de participer financièrement à ces holocaustes, par le biais des colossales suvbentions en provenance des municipalités, conseils généraux, conseils régionaux, communautés de communes et Union Européenne sur l'argent des contribuables, et au détriment des autres.

Les injures des pro-corrida

Les injures graves, qui peuvent coûter des poursuites légales, sont celles des taurins qui emploient des termes homophobes sur la voie publique. Ainsi, on a pu enregistrer sur vidéo au cours de diverses manifestations pacifiques : "PD", "enculés", "pédalouzes", "va te faire enculer", je t'encule" ! Des paroles récurrentes inacceptables. Un "langage courant" selon le Midi Libre du 4 janvier 2013 qui répond à la FLAC Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas (membre du collectif Patrimoine corrida) :

Béziers : Les pro-corridas pourraient être accusés d'homophobie devant la justice

http://www.midilibre.fr/2013/01/04/beziers-les-pro-corrida-pourraient-etre-accuses-d-homophobie-devant-la-justice,621798.php     .

Hauts les coeurs !

L'image forte de ces quatre qui étaient à RODILHAN le 8 octobre 2011, à l'origine de la suppression  des mises à mort lors des Graines de torero, qui restera gravée dans l'esprit de tous, sera néanmoins celle de victimes. Parmi les taureaux torturés qu'ils aiment sincèrement en vrais "taurophiles". Ils ont le mérite de servir à crever l'abcès qui ronge la lutte et la ternit depuis trop longtemps. Grâce à eux, la vérité est enfin connue et aux yeux de tous les intègres, ils sont maintenant le symbole de la jalousie destructrice envers le Crac Europe qui n'a jamais démérité. D'ores et déjà, ces quatre sont au panthéon de la cause animale avec toute la reconnaissance qui leur est due. Condamnés ou non, rien ne sera plus pareil car la lutte continuera d'autant plus stimulée, mais délestée du poids de ces silences qu'il n'y aura plus à remorquer en serrant les dents. Il faudra dorénavant compter avec la parole libératrice qui dénonce tous les abus de pouvoir et ne pas hésiter à rectifier les contre-vérités jusque dans les journaux.

Au final, assigner ces partisans anti corrida en justice a été non seulement une bonne chose -malgré que ce soit une mauvaise action- mais surtout, c'est la goutte de sang qui a fait déborder le vase d'une emprise apparue comme étouffante. C'est donc un vrai soulagement qui anime la foi des activistes dans ce combat qui se gagnera par la détermination et la droiture. Quel que soit l'ennemi et ses alliés, en face ou dans le dos.

Une réconciliation est-elle envisageable, alors qu'était annoncée la participation exceptionnelle de l'Alliance Anti Corrida à la manifestation unitaire du CRAC Europe avec le collectif Patrimoine corrida les 11 et 12 mai 2013 à Alès ? Les militants qui aiment véritablement les taureaux trancheront, à moins qu'on ne les en empêche ce qui tendrait à prouver qu'ils ne sont pas libres, comme dans une secte...     

La vérité si je mens deux fois...

Blog de protection animale indépendant de toute association, victime de procédure abusive, Animalus a subi des intidimidations pour avoir publié la citation à comparaître de ces quatre militants comme "mensongère et diffamatoire", alors qu'elle est publique. Notamment dans un article de soutien financier à la Brigade Anti Corrida de Marseille, dont le président, Mario Valenza, est l'un des présumés coupables. Une atteinte à la liberté d'expression qui ne peut être couverte par le mutisme. C'est un jeu de mot d'affirmer qu'aucun "militant" n'a été assigné. Ce ne sont pas des  "individus" ordinaires interpelés, car ils ont parlé dans le cadre de la lutte anti corrida. Les menaces de représailles juridiques sont ici reproduites (sans le nom de l'intéressée) :        

  28/12/2012 15:41:34
report d'abus sur le blog : Animalus

Bonjour,

Un visiteur de votre blog Animalus vient de reporter un contenu abusif sur les pages dont vous avez la responsabilité.
Voici son message et ses coordonnées.

Si cette plainte est fondée, merci de bien vouloir faire le nécessaire pour retirer les textes, images et fichiers incriminés.
Cordialement,
- L'équipe d'OverBlog -  

Publié le 30 décembre 2012 sur la page du 27 décembre 2012 : Des clics grauits pour soutenir la Brigade Anti Corrida de Marseille

http://animalonestmal.over-blog.com/article-des-clics-gratuits-pour-soutenir-la-brigade-anti-corrida-de-marseille-113781518.html    

  28/12/2012 15:58:29
report d'abus sur le blog : Animalus

Bonjour,
Un visiteur de votre blog Animalus vient de reporter un contenu abusif sur les pages dont vous avez la responsabilité.
Voici son message et ses coordonnées.

Si cette plainte est fondée, merci de bien vouloir faire le nécessaire pour retirer les textes, images et fichiers incriminés.

Cordialement,
- L'équipe d'OverBlog -  

Publié le 30 décembre 2012 sur la page du 22 décembre 2012 : Anti corrida le Crac Europe répond à la félonie    

http://animalonestmal.over-blog.com/article-anti-corrida-double-jeu-le-crac-europe-repond-a-l-alliance-113713543.html

PHOTO au crédit de Flickr Flickr

AFFICHE Charlie Hebdo : http://www.charliehebdo.fr/infospuce.html

ANTI-CORRIDA-LA-TORTURE-CH.-HEBDO.jpg

Animalus n'a pas retiré ses articles et suivra cette affaire jusqu'au bout.

Merci  au CRAC Europe et à Hélène VAQUIER pour leur transparence et bienveillance. 

Il n'y a pas de "petites" associations dans cette grande cause, juste des gens remplis de compassion pour les animaux, et de bonne volonté, qui devraient s'unir avec amitié dans le même objectif : voir le sang s'arrêter de couler dans ces régions impitoyables.  

Bien amicalement,

Cerizette

Le 16 janvier 2013 - MAJ le 17-20 janvier 2013 - 5-8-9-13-16 février-1er-12 mars 2013

COLLECTIF PATRIMOINE CORRIDA NON A LA HONTE FRANCAISE ! :

http://www.patrimoine-corrida.fr/

Signer la pétition Avaaz pour que Bayonne (re)devienne ville anticorrida :  

http://www.avaaz.org/fr/petition/Pour_que_Bayonne_devienne_ville_anticorrida//?launch

Des nouvelles du FLAC 66 Front des Luttes pour l'Abolition des Corridas :

Il a mis en ligne une cyberaction contre l'ouverture d'une école de tauromachie à Céret, relayée par le Crac Europe. Ces lieux monstrueux subventionnés par nos impôts où les enfants s'amusent à apprendre à tuer des veaux pour se faire la main. Merci de participer dès maintenant à l'événement en attendant qu'Animalus y consacre une page :

https://www.facebook.com/events/398784216875049

 

Partager cet article

Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 10:45
CHIENS-DES-RUES-vivisection-9-mars-2013.png
Silence et bougies de 17 à 20 heures dans vos villes pour les animaux martyrs des expériences médicales...
 
En soutien à la campagne "NO HARLAN", aujourd'hui  9 mars 2013, se déroule une marche silencieuse et pacifique en Angleterre à Brighton ! HARLAN est cette monstrueuse société qui élève en batterie des chiens Beagles pour les livrer aux pires expérimentations.
Des cars de France partent au départ de Paris et Lille : 
https://www.facebook.com/ events/419133944834080/
http://www.facebook.com/ events/436218963111327/
http://www.facebook.com/events/400290916726553/?ref=ts&fref=ts
Les Anglais de "Save Harlan Beagles" soutiennent vivement cette initiative et remercient notre engagement !
A notre tour de montrer notre solidarité, en nous réunissant silencieusement, avec bougies et visuels devant la mairie ou un endroit représentatif de votre ville, entre 17h et 20h. De préférence vêtus de noir !
 
"Les Chiens des Rues" invitent les volontaires à venir et s'inscrire à l'événement, afin d'organiser des veillées aux chandelles dans de nombreuses villes françaises.
Disons NON à la cruauté et aux souffrances intolérables des animaux ! Sensibilisons les gens à cette cause et offrons 3 heures de notre samedi !
 
 
Lors de la manifestation de GANNAT (Allier) le 19 janvier 2913, ces villes avaient accepté de relayer notre action :
Ljubljana (Slovénie)
Rehovot (Israël)
Correzzana (Italie)
Rome (Italie)
Udine (Italie)
Bristol (Angleterre)
Birmingham (Angleterre)
Cambridge (Angleterre)
Grantham (Angleterre)
Huntington (Angleterre)
Liverpool (Angleterre)
London (Angleterre)
Truro (Angleterre)
Zagreb (Croatie)
 
A nous, Français, Belges, Bosniaques, et Italiens de montrer notre détermination sans limite et sans frontière, tous ensemble : WE ARE ONE ! NOUS SOMMES UN ! 
 CHIENS VIVISECTION        
Source : Groupe Facebook "Soutien Français, Belge, Bosniak et Italien à la manifestation silencieuse de Brighton Angleterre" 
URGENCE PETITION SAUVONS LES BEAGLES DE HARLAN !
Merci de signer et diffuser la pétition de Cyberacteurs, partenaire du collectif Patrimoine corrida, ici jusqu'au 31 mars :
Lire aussi Animalus : page du 20 janvier 2013 "1500 manifestants contre l'élevage de chiens Harlan à Gannat Allier"     
Bien amicalement,
Cerizette & Angel solidaires 
Le 9 mars 2013
 

Partager cet article

8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 08:20
ANA-ET-JUPITER-LE-LION.jpg
Pause royale au cartel... de l'amour ! 
.
Cette magnifique histoire se passe en Amérique du Sud, dans la deuxième ville la plus importante après Bogota, à CALI au Sud du pays. Il n'y a pas que des cartels de drogue en Colombie... La ville se nomme officiellement Santiago de Cali, de Saint Jacques, prénom de son colon fondateur. 
JUPITER LE LION COUP DE FOUDRE 
Vous vous demandez sans doute que vient faire cet animal en Colombie, traversée par la Cordillère des Andes qui a, certes, la deuxième plus grande biodiversité du monde mais pas de lions ? Jupiter est la preuve que si les hommes ne sont pas capables d'amour envers les animaux, les animaux, eux, le sont. Est-il encore besoin de de préciser que tous les animaux sont des êtres sensibles éprouvant des émotions ? L'explication bouleversante suit. 
ANA JULIA TORRES AU COEUR D'OR
C'est la femme exceptionnelle que vous voyez sur la photo. Elle a sauvé Jupiter de son calvaire et de la mort. Ce pauvre lion africain, âgé à l'époque de 12 ans, et portant ce nouveau nom qui lui va si bien, appartenait à un minable cirque ambulant. Proche de sa fin car si maltraité, comme savent le faire ces esclavagistes derrière leurs paillettes trompeuses...
VILLA LORENA : DERNIERE CHANCE DES ANIMAUX ECLOPES
C'est ici que Ana Julia  avait alors recueilli, soigné et nourri Jupiter dans un état pitoyable. Dans son refuge, où entre 600 et 800 animaux coulent désormais des jours heureux. Les pensionnaires ne sont pas seulement des chiens et chats. Toutes sortes d'animaux  sauvages blessés et victimes de cruauté y sont hébergés. Paons rescapés d’un incendie, flamants roses amputés, singes aveugles, éléphants, perroquets  mutilés, tigre malade, lionne handicapée... C'est là qu'ils trouvent la sécurité, les soins, toute l'attention et l'affection immense prodiguée par Ana et son équipe. Tous issus de trafics, saisis dans des cirques animaliers cruels, chez des trafiquants de drogue, des propriétaires indignes, mais aussi errants et abandonnés. Maintenant ils sont à la bonne adresse !
UNE AVENTURE PARTAGEE DEPUIS 1994
Ana Julia Torres est enseignante. Passionnée et dévouée, elle a fondé cette arche de Noé, "La villa Lorena", depuis bientôt 20 années. Voici le lien de son refuge qui recherche en permanence des volontaires, contre nourriture et hébergement parce qu'il vit principalement de dons. Alors si vos pas vous conduisent jusque là, et si vous parlez un tantinet espagnol, et aimez les animaux comme ils nous aiment... voyagez utile !
UN LION QUI EMBRASSE SA JULIE... CA EXISTE ! 
Jupiter, qui n'était le roi que de sa misère, a trouvé la joie de vivre depuis qu'il a été sauvé par Ana, et il le lui rend bien avec une dévotion indéfectible. Chaque fois qu'elle passe devant son grand enclos, il se précipite et vient embrasser la dona Ana Julia de son coeur. De tout son coeur énorme qui n'en veut pas aux hommes. Tout fort. Comme son frère d'humanité qu'il est... Quand on lui demande si elle n'a pas peur, elle répond "non, c'est un animal tranquille, gentil et reconnaissant". Regardez  cette vidéo émouvante qui n'a pas fini son tour du monde. Jupiter fait pattes de velours et "Cali-nous" ! C'est l'heure de la pause sur Animalus, fondons de tendresse durant 36 précieuses secondes. Vous pourrez ensuite visionner une autre vidéo, petit tour de quelques protégés d'ANA, sous-titrée en français, avec le lien ci-dessous.   
        La vidéo AFPTV sous-titrée en français (après la pub)
Le refuge des animaux éclopés à Cali par Le Télégramme du 19.11.2011 :
Photo LUIS ROBAYO/AFP/Getty Images The Telegraph du 19 novembre 2011      
Admirable Ana Julia !
Bonne journée et bien amicalement,
Cerizette
Le 25 février 2012, c'était il y a un an, Animalus débutait tout juste...
MAJ le 8 mars 2013 pour la Journée des Femmes. Parce que Ana le vaut bien !

Partager cet article

4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 23:01

SPA-PARIS-logo.png

Mise à jour 4 mars 2013 

Ils en ont gros sur le coeur pour les animaux...

 

PAS UNE... MAIS DES SPA !

Cette action concerne la SPA, Société de Protection des Animaux au logo bleu, ayant son siège à PARIS, avec 57 refuges, 13 dispensaires et 7 délégations régionales. Les SPA de France ne sont pas du tout en cause.

Qui sont les SPA DE FRANCE ? Elles sont affiliées à la CNSPA, Confédération Nationale des SPA de France dont le siège est à LYON, laquelle réunit  251 petits et moyens refuges partageant des valeurs communes. Tous sont signataires de sa CHARTE incluant la NON euthanasie -sauf pour raisons médicales- et devraient l'appliquer tout en restant libres de gérer leurs finances et animaux, n'ayant pas de liens de subordination. Les refuges CNSPA sont aussi reconnus d'utilité publique, reçoivent les dons qui leurs sont libellés et utilisent leur propre logo. La présidente de longue date est Anne-Marie HASSON. Et puis, il y a des dizaines de structures totalement indépendantes faisant de leur mieux sur le terrain avec des moyens dérisoires !  

ANIMALUS ne fait que relayer la pétition en ligne des bénévoles, adhérents, adoptants et sympathisants de la SPA DE PARIS au nom de la liberté d'expression. Ils reprochent notamment à la nouvelle direction de ne pas faire les efforts de gestion recommandés par la Cour des Comptes en 2009, de se médiatiser à coups de millions d'euros au détriment des animaux. Fermeture de refuges, dons non répartis aux plus démunis et sinistre réputation pour certains comme Gennevilliers...

La suite d'un feuilleton indigeste dont on ne voit pas la fin...  

De quoi faire couler des larmes sur le fameux "J'ACCUSE ! LA PROTECTION ANIMALE EN DANGER" de ALF : J'accuse toutes les grandes associations, (petites aussi) de se disperser, de ne pas s'entendre, de ne pas savoir se fédérer afin de générer une force inégalable face à l'indifférence ambiante et politique, face à une montée alarmante de la misère animale, je les accuse de ne pas écouter leurs militants et les bénévoles...   

Chers adhérents, bénévoles, adoptants et donateurs de la SPA qui comprenez notre indignation et qui croyez en la valeur de notre engagement pour la cause animale, SIGNEZ notre Lettre ouverte à une DIRECTION INDIFFERENTE à la souffrance des gens comme des animaux de trop nombreux refuges-poubelles et dispensaires SPA. Exigeons de vraies réponses à nos questions et attentes légitimes ! 

La pétition "Les masques doivent tomber" en ligne le 14 décembre 2012 :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/lettre-ouverte-direction-spa-masques-doivent/9459

La pétition "Adieu la SPA... Bienvenue à la Société Profiteuse des Animaux"  en ligne depuis le 21 janvier 2013 :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/adieu-spa-bienvenue-societe-profiteuse-animaux/9564

Il est nécessaire de valider la signature par clic sur le mail du site. 

"Lettre ouverte à la direction de la SPA : les masques doivent tomber !
Maitre Lebossé, Monsieur le directeur général,
Nous sommes des adhérents, bénévoles, adoptants et sympathisants de la SPA et nous avons fait nos preuves depuis de nombreuses années en matière de protection animale, fidèles au poste en dépit des aléas de gouvernance nationale ou locale déficiente que nous subissons depuis une bonne quinzaine d’années.
La toute nouvelle direction SPA aux compétences de gestion discutables, voire nulles en protection animale, mise en place par vos soins depuis moins de 18 mois, serait bienvenue de prendre en compte l’énorme volume de travail gratuit que nous lui procurons par amour des animaux et sans la moindre contrepartie, fut-elle honorifique ou morale.
Ce travail purement désintéressé est notre fierté et nous estimons qu’il mérite, sinon votre reconnaissance, du moins un minimum de respect de la part des dirigeants très confortablement rémunérés par la SPA, c'est-à-dire grâce à l’argent des donateurs. Nos adhérents et donateurs doivent savoir que ce sont 20 millions d’euros qui partent en charges salariales au bénéfice de 649 salariés, avant même que le premier centime d’euros profite à nos petits protégés… Combien parmi ces salariés, sont réellement motivés par la cause animale ? Une majorité d’entre eux est sous-qualifiée, sans profils de postes définis, sans évaluation ni obligation de résultat, ni objectif fixé pour chacun… Navigation à vue et improbable bricolage continuent à COMPROMETTRE le fonctionnement et l’objet social de notre association qui consiste à recueillir, soigner et faire adopter les animaux de compagnie en détresse.
Or que constatons-nous depuis plus de trois ans d’administration provisoire supportée par notre association, suite aux sévères réprimandes de la Cour des comptes dans son rapport de septembre 2009 ?
Après avoir subi tous les désordres scandaleux dus à la lutte des clans et à l’incompétence de 24 administrateurs non professionnels, nous souffrons aujourd’hui de décisions arbitraires et d’un cynisme plus choquant encore.

De la part cette fois ci, de professionnels grassement rémunérés ! En effet l’orientation imposée et revendiquée par la très coûteuse administration provisoire, visant à gérer notre association 1901 comme une entreprise commerciale –soit une animalerie à bon marché- exclusivement pilotée par des salariés, nous apparaît comme antinomique et compromettant gravement l’objet social de la SPA, qui est de SAUVER PROTEGER AIMER. Une belle devise que vous avez réduit à l’état d’un slogan publicitaire pour alimenter la pompe à fric. Nous disons STOP à l’exploitation animale sous couvert de « protection » et STOP à l’imposture.
Notre association doit rester une œuvre de bienfaisance animale et continuer à faire face à toute détresse signalée, dans la mesure de ses nombreuses capacités d’accueil.
Hélas, force est de constater que le soi-disant « renouveau de la SPA » n’est qu’un discours creux s’arqueboutant sur des opérations marketing coûteuses et contestables (TROCADERO 160 000 €, KIDEXPRO 48 000 €, CHALET CHAMPS-ELYSEES 15 000 € etc…), et sur une véritable manipulation par l’image, ainsi que des appels aux dons de plus en plus agressifs et aussi peu respectueux du public adulte que des enfants et des animaux qui sont tous pris pour des demeurés voire des imbéciles ! Chantage affectif, culpabilisation maximum du donateur pour les fêtes de Noël et la ringardise en prime.
Les dirigeants de la SPA doivent abandonner la course à l’abîme d’une gestion mercantile, tandis qu’une communication SAINE doit s’appuyer sur la réalité et les difficultés des refuges et dispensaires SPA. Un minimum de « parler vrai » et un vrai travail d’éducation du public nous sembleraient être plus efficaces et conforme aux attentes de la population, que ce très maladroit triomphalisme (« on est les meilleurs !!! ») assorti d’un bluff de communication qui, de mailings en mensonges ou effets d’annonce, réduit la SPA à n’être plus qu’une « belle idée trahie ».
Par ailleurs, nous prions la préposée à la « communication SPA » de cesser de harceler nos amis allemands à propos de la zoophilie, sachant qu’une loi est en instance d’être adoptée, au cas où elle l’ignorerait… Très fâcheuse également cette ancienne manie SPA de s’approprier le travail des autres associations spécialisées et des autres causes dans un but de publicité tapageuse en vue d’impressionner le DONATEUR. Corrida, vivisection, fourrure, phoques, zoophilie et autres pigeons… tout y passe sur un site internet transformé en véritable miroir aux alouettes donatrices ! Et surtout STOP A LA CENSURE des adhérents trop curieux - pourtant invités à s’exprimer par leurs commentaires- par la « chargée de com’ » embauchée il y a tout juste cinq mois sans profil de poste clairement défini.
Compte tenu de ce qui précède, nous bénévoles fidèles et expérimentés de la SPA, adoptants, donateurs et sympathisants demandons à l’administration provisoire et au Directeur général de l’association de :
- 1) revenir d’urgence aux fondamentaux de la protection des animaux, sans oublier que la SPA est investie d’une mission de service public et qu’elle bénéficie à ce titre de conventions de fourrières et subventions diverses.
- 2) de faire cesser toutes pratiques qui aggravent incompréhension ou rivalités entre bénévoles et salariés. Les attributions des uns et des autres doivent être clairement définies et consignées une fois pour toutes.
 - 3) de cesser toutes pratiques de menaces de procès, chantage, manipulation ou harcèlement moral (nombreux dossiers aux RH), qui placent bénévoles et salariés dans une insécurité psychologique et morale préjudiciable à une bonne atmosphère et donc, aux animaux des refuges et dispensaires, ainsi qu’aux adoptants.
- 4) de renoncer aux dépenses somptuaires telles que salon KIDEXPO à 48 000 € , AMPHIS à 6 000 €/jour, honoraires faramineux d’avocats, d’architectes, de contentieux et cabinets divers et ruineux, qui ont pour conséquence une CURE D’AUSTERITE INTOLERABLE imposée aux animaux. Non aux restrictions des soins, des stérilisations et NON aux milliers d’euthanasies perpétrées dans les refuges et fourrières SPA ! 
- 5) de parer enfin avec équité à la grande misère de trop nombreux refuges poubelles SPA. Un refuge flambant neuf à 3,5 millions d’euros ne doit pas servir de vitrine ou d’arbre qui cache la forêt de tant de prisons vétustes pour animaux, comme à GENNEVILLIERS, CHERBOURG, ALBI, CLION ou YVRE-L'EVÊQUE pour ne citer que ceux-là…
- 6) rendre compte en toute transparence des actes de gestion, rapports de mission de l’administratrice « provisoire », projets et politique d’avenir de la SPA qui demeurent largement illisibles en l’état actuel des choses.
- 7) de respecter enfin les droits de la défense et le principe du débat contradictoire dans toutes les procédures judiciaires ou mesures de rétorsion prises de façon arbitraires -voire en catimini- à l’égard de certains adhérents. STOP à la judiciarisation ruineuse du DEBAT et du militantisme contestataire, qui relèvent des libertés publiques fondamentales dans une démocratie. Ces libertés sont garanties par les droits français et européens : nous n’en voulons pour preuve que les très nombreux « procès en diffamation » PERDUS par la direction SPA contre des adhérents !
Nous adhérents bénévoles fidèles et expérimentés de la SPA, demandons également à la toute nouvelle direction de l’association de renoncer enfin au temps du mépris qui consiste à nous ignorer sans JAMAIS répondre à nos innombrables courriers et demandes d’explications auprès du DG, de l’administratrice, ou de son ami le juge Kurz qui ne cesse de proroger sa mission juteuse, depuis plus de trois ans… Et ça va durer encore longtemps ???
Nous adhérents bénévoles de la SPA exigeons enfin des réponses à des questions aussi fondamentales que le refus des nouveaux statuts par les autorités de Tutelle, un an après leur vote en AG extraordinaire (obtenu à l’arraché) ! Des statuts confiés au brillant Stéphane Dumaine-Martin avocat personnel et ami de Michèle Lebossé : pourquoi LUI ? Et surtout, COMBIEN CA COÛTE ? Charcutés depuis dix ans par quatre cabinets d’avocats gourmands, nous aurons sans conteste LES STATUTS LES PLUS CHERS de la République associative !
Nous exigeons également la restauration d’une lettre d’information (sans langue de bois, svp !) des ADHERENTS et non plus des SEULS DONATEURS !
Nous attendons toujours par ailleurs, des explications précises sur le mode de calcul des honoraires exorbitants de l’administrateur provisoire Maître Lebossé, soit près de 570 000 euros en 2010 !!!
Enfin, last but not least, nous exigeons une mise au point officielle de la SPA sur l’ambiguité insupportable qui consiste à faire croire à une campagne permanente de recherche de bénévoles, tandis que les plus anciens et les plus actifs de ces bénévoles sont méprisés, accusés, culpabilisés ou purement et simplement CHASSES DE LEUR BENEVOLAT sur de trop nombreux sites et refuges de l’association… avec des conséquences extrêmement pénalisantes et INJUSTES pour nos pauvres animaux encagés et ainsi privés du réconfort de quelques ballades ou caresses indispensables à leur équilibre.
LE ROTTWEILER EN COLERE

chien de noel N.B. ANIMALUS est indépendant et n'entre pas dans la polémique.

Pour 2013, formulons le voeu que la Protection Animale se regroupe enfin et que puissent être aidés les dizaines de mini structures aux moyens dramatiques, comme en témoigne la pétition STERILISATION DU CHAT DOMESTIQUE faisant appel aux finances des grandes associations.

A SIGNER D'URGENCE ICI :

http://animalonestmal.over-blog.com/article-petition-sos-sterilisation-des-chats-le-marathon-de-noel-est-ouvert-113451945.html 

SPA DE PARIS : http://www.spa.asso.fr/

SPA DE FRANCE CNSPA LYON : http://www.lesspadefrance.org/

ALF Animal Libération Front J'accuse :

http://alf.front.liberation.animal.over-blog.com/article-j-accuse-98511005.html        

Bien amicalement,

Cerizette

Le 15 décembre 2012 - MAJ le 4 mars 2013

Lire aussi la page du 4 mars 2013 :  Pétition pour un nouveau régime juridique des animaux avec de bonnes nouvelles concernant la gestion de la SPA :

http://animalonestmal.over-blog.com/article-petition-2013-spa-un-nouveau-statut-juridique-pour-les-animaux-contre-la-barbarie-115882187.html

 

Partager cet article

4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 14:35
ANIMAUX-STATUT.pngNon à la barbarie, oui à un régime spécifique des animaux !
 
C'est le slogan de la récente pétition de la SPA, Société Protectrice des Animaux siégeant à Paris, également partenaire du collectif Patrimoine corrida Non à la honte française! (à ne pas confondre avec la SPA à Lyon qui confédère au plan national les refuges indépendants utilisant un autre logo). Après la pétition 2013 de 30 Millions d'Amis pour un nouveau statut juridique des animaux, relayée par Animalus du 6 février 2013 à signer ICI, voici celle de la SPA. Toutes deux gagneraient à être présentées ensemble et sont bien évidemment complémentaires. A soutenir et partager sans modération !
 
Merci de signer la pétition de la SPA ici :
.
Luc CAZENAVE, son directeur général,  demande une modification des textes de loi en faveur des animaux et voici son message de campagne :  
Ensemble, faisons évoluer le Code civil pour protéger le bien-être animal !
En France, les animaux sont considérés par le Code civil comme des "biens meubles", c'est-à-dire comme des objets inanimés dénués de sentiment, et ils n'ont pas plus de droits qu’une voiture ou qu’une simple chaise !
Or nous savons tous que ce sont des êtres sensibles et vivants qui doivent être respectés et protégés : c'est pourquoi il est urgent de reconnaître la spécificité de l’animal. En reconnaissant la sensibilité de l'animal, ce régime juridique permettra non seulement de mieux lutter contre des pratiques arriérées et barbares -comme la corrida, le gavage des oies ou l'expérimentation animale - mais aussi de punier plus sévèrement les trafiquants et les bourreaux qui maltraitent les animaux !
Ensemble, mobilisons-nous pour obtenir ce régime juridique et faire avancer tous nos combats en faveur de la cause animale ! 
Pour que le bien-être de nos fidèles compagnons soit enfin protégé par la loi, merci d'avance de signer cette pétition.
Luc Cazenave
Directeur Général de la SPA.
SPA PARIS logo 
Bonne nouvelle !
Animalus avait relayé le 15 décembre 2012 l'impopulaire pétition Lettre ouverte à la direction de la SPA "Les masques doivent tomber", avec les doléances des bénévoles et adhérents qui en avaient gros sur le coeur :
Une nouvelle pétition en lien avec celle-ci est en ligne depuis le 21 janvier 2013 : "Adieu la SPA... Bienvenue à la Société Profiteuse des Animaux" :
Pour se rendre compte des dysfonctionnements et querelles de personnes, on a pu lire un exemple dans La Manche Libre du 17 novembre 2011 : "Plus de croquettes : le président de la SPA viré !"   Max PARFAIT, délégué-président de la SPA Centre et Sud-Manche, démis de ses fonctions par Luc Cazenave, criait à une "campagne de diffamation" mais les adhérents n'étaient pas du même avis, les chats et chiens non plus ! L'antenne de Cherbourg alors contactée en SOS, quant à elle, refusait de prendre en charge les animaux et de leur donner des repas :
Tous seront donc heureux d'apprendre qu'après un coup de balai, sur la base de nouveaux statuts validés par le Conseil d'Etat avec un comité d'Ethique, la SPA se dit prête à repartir sur de bonnes bases, et à faire oublier les dérives du passé au détriment des animaux. Elle lance maintenant à ses adhérents un appel à candidatures jusqu'au 20 avril, pour être membres du prochain conseil d'administration dont les élections auront lieu en juin. Ci-dessous, un article prometteur détaillé dans Le Républicain Lorrain hier, confirmant que la SPA fait "peau neuve". Un vrai soulagement !
 
Après les scandales, la SPA reprend du poil de la bête
Les nouveaux statuts de la SPA ont récemment été validés par le Conseil d'Etat, soit trois ans après que l'association a été épinglée par la Cour des comptes et même placée sous tutelle. Les mots peu amènes du premier président de la Cour de comptes, en 2009, résonnent sans doute encore dans la tête de quelques adhérentes et autres généreux donateurs de l'une des plus anciennes associations de France. Ainsi Philippe Seguin fustigeait-il à l'époque "une SPA compromettant sa mission de protection animale et trahissant la confiance de ses donateurs". Il faut dire que huit année durant, la Cour n'avait eu de cesse, avant que n'éclatent les scandales, d'inviter expressément le directoire de la SPA à redresser la barre. Rien n'y avait fait. En septembre 2009, le troisième rapport épingle sans ménagement de graves dérives, des gaspillages, des animaux négligés, de l'argent détournée et même, des disparitions de legs.
Comme une renaissance
Trois ans plus tard, même si des procédures pénales sont toujours pendantes, l'association semble débuter une mue salutaire. Ainsi 25 000 courriers viennent d'être envoyés par Paris aux adhérents pour un appel à candidature concernant les prochaines élections d'un nouveau conseil d'administration. L'association, placée sous tutelle dès octobre 2009, était depuis gérée par une administratrice judiciaire. "Le conseil d'Etat a validé, en décembre dernier les nouveaux status de la SPA, ce qui va permettre l'élection d'un CA en juin prochain", annonce Luc Cazenave. "Tous vont recevoir leur courrier dès lundi et mardi. Les candidatures seront closes le 20 avril."  Une annonce qui a le goût de la renaissance pour ce directeur général que l'administratrice avait elle-même recruté en 2011. Luc Cazenave et les cinq autres cadres qui le secondent à la tête de la SPA, ont une situation provisoire qui n'a que trop duré : "Il était temps de repartir sur des bases saines. Aujourd'hui encore je gère les conséquences des erreurs du passé". Pour en éviter d'autres à venir, les nouveaux statuts de la SPA préconisent une élection avec scrution de liste et un maximum, à l'arrivée de neuf administrateurs nommés pour trois ans seulement. Un comité d'éthique a également été créé qui devra plancher sur le délicat sujet de l'euthanasie. Un autre veillera sur la conformité des appels d'offre et autres mises en concurrence sur les marchés.
A la loupe, désormais !
Photos : logo officiel de la SPA et groupe Facebook   
Merci de votre mobilisation : plus nous serons nombreux, plus les animaux auront de chances d'être entendus ! Et comme on le voit, une bonne communication est indispensable, car même la Protection Animale n'échappe à cette règle pour que règne une entente cordiale.
Bien amicalement,
Cerizette
Le 4 mars 2013 
PATRIMOINE CORRIDA : http://www.patrimoine-corrida.fr/
La SPA de Paris et 30 MILLIONS D'AMIS en sont membres sous la bienveillance du CRAC Europe, fédérateur de ce collectif ami inconditionnel des taureaux martyrs.
 
  

Partager cet article

2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 03:11

ANTICORRIDA-ET-LES-TAUREAUX.png

Qui veut noyer le CRAC l'accuse d'avoir la rage : démonstration par une ex de l'AAC... 

 

Rien ne va plus, faites vos jeux ! Animalus, blog indépendant de toute association, relaie un article publié par le CRAC EUROPE pour la protection de l'enfance. La lutte semble atteinte de la maladie de la vache folle. Quoi qu'il en soit, le virus ne devrait pas  affecter le dynamisme et le charisme exceptionnels reconnus de Jean-Pierre GARRIGUES, vice-président et président du CRAC Alès particulièrement visé, car il n'est pas carnivore :  il ne mange pas ses amis ! Les taureaux martyrs seront toujours bien défendus avec le Crac, à bon escient : les 11 & 12 mai prochains, lors de la grande manifestation UNITAIRE pour faire tomber Alès dans la catégorie ville non-violente à nouveau fréquentable. Un bastion après l'autre, c'est une parfaite stratégie qui obtient l'adhésion unanime des 5000 militants attendus à Alès.     

RAPPEL : La pétition de soutien à ses quatre militants a déjà obtenu plus de 1700 soutiens :

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2013N36056

Il est nécessaire de confirmer sa signature par clic sur le mail du site. 

On peut se poser la question si la neutralité n'apparaît pas comme une lâcheté envers la protection de tous les animaux ? On ne saurait distinguer des espèces qui ne seraient pas reconnues comme des "êtres sensibles", au même titre qu'un chien ou un chat, animaux préférés des Français. Les militants anti corrida sont aussi des êtres sensibles à la détresse des taureaux pour lesquels il ne ménagent pas leur compassion. A ce titre, il ne devrait pas y avoir défiance ou mépris à leur égard : on est défenseur des animaux ou on ne l'est pas. Un demi militant, ça n'existe pas !  Si Nathalie VALENTIN, déléguée du CRAC pour le Gard  et Mario VALENZA, délégué du CRAC pour Marseille et président de la BAC Brigade Anti Corrida Marseille sont relaxés, la vindicte se poursuit. Sabine LANDAIS et Ghislaine LECOQ, Blanche MENCACCI (fustigée pour avoir porté un tee-shirt du CRAC)  et Jean-Luc BERNARD du Groupe Lutèce sont convoqués le 14 mai 2013. Tous sont d'ardents militants servant la cause avec loyauté. Pour sauver des veaux de la torture, ils se sont offerts pacifiquement en sacrifice aux coups, blessures et violentations odieuses dans les arènes de RODILHAN, ce mémorable 8 octobre 2011. Grâce à eux, il n'y a plus de mises à mort dans les horribles "Graines de torero" où les enfants sont les tueurs. Mais alors que le procès des criminels de Rodilhan va bientôt débuter à Nîmes, comment ne pas dissimuler  le sentiment qu'il y a erreur d'individus ? Que tout cela est bien triste, et comme se serait simple s'il avait une lueur d'espoir de réconciliation au lieu de cet acharnement. Anna GALORE explique pourquoi l'Alliance Anti Corrida suscite tant la réprobation, ce qui a conduit ces militants au tribunal. Pour des mots regrettables, qui auraient pu être pardonnés puisqu'ils avaient été effacés à la demande de la justice. Antis contre antis ou pourquoi diviser pour régner ? Non, ce n'est pas joli la guerre, surtout qu'il y a de l'espace territorial pour tous. Et les taureaux dans tout ça ?  

 

Alliance anticorrida, les faits, rien que les faits 

Une tribune libre d’Anna Galore, écrivain

.

Depuis un peu plus d’un an, les prises de position publiques de Mme Starozinski, présidente de l’Alliance anticorrida (AAC) provoquent l’incompréhension d’un nombre croissant de militants anticorrida d’autres associations, mais aussi dans ses propres rangs. Beaucoup lui reprochent de limiter ses actions à récupérer des résultats dans lesquels elle n’est pour rien et à critiquer le CRAC Europe en des termes que ne renieraient pas les aficionados les plus convaincus.
Plusieurs de ceux qui expriment ouvertement leurs réactions sur les réseaux sociaux ou les blogs ont reçu des menaces écrites de dépôt de plainte s’ils ne retiraient pas leurs propos – j’en sais quelque chose, j’y ai eu droit.
Le 13 décembre 2012, Mme Starozinski a franchi un cap supplémentaire en traduisant en justice quatre militants abolitionnistes pour diffamation. Elle n’en est pas restée là dans l’escalade procédurière. Suite à la mise en ligne sur le site du CRAC Europe d’un article qui en faisait état et les soutenait, elle a exigé le 19 décembre un droit de réponse, estimant que les termes employés portent « atteinte à [son] honneur et à [sa] considération ». En cas de refus du CRAC Europe d’obtempérer à sa mise en demeure, elle menaçait également de « porter cette affaire en justice ».

Essayons d’y voir plus clair. Lorsque deux protagonistes s’affrontent, leur vision des faits qui les opposent est souvent différente. Alors, qui faut-il croire au-delà des préférences de chacun ? Est-ce que ce qui est reproché à Mme Starozinski est effectivement de la médisance ou existe-t-il des faits objectifs pour en confirmer la véracité objective ?

Pour apporter des éléments de réponse, j’ai lu en détails les plus irréfutables des sources : le site web officiel de l’AAC et les déclarations écrites de sa dirigeante, Mme Starozinski.

La manifestation du 18 septembre 2011 devant les arènes de Nîmes

Revenons pour commencer sur l’évènement qui a mis le feu aux poudres, une manifestation pacifique organisée par le CRAC Europe et le CLAM (Comité de Libération Animale de Montpellier) lors de la feria des vendages à Nîmes le 18 septembre 2011. Une trentaine de manifestants, en grande majorité des femmes, étaient allongés silencieux et immobiles au pied de la statue de Nimeño 2, un matador local qui s’est suicidé après avoir été partiellement paralysé par un taureau plus fort que lui. Pendant ce temps, des images de corrida étaient diffusées sur des écrans afin de sensibiliser les passants à la réalité de cette barbarie. Plusieurs centaines d’aficionados furieux sont sortis des arènes où se tenait une corrida et ont voulu lyncher les manifestants, dont le salut n’a été dû qu’à un important déploiement de police mis en place pour les protéger.

Voici, selon le Midi Libre selon le Midi Libre, la réaction de Mme Starozinski deux jours plus tard.

« L’action a été peu appréciée aussi du côté de... l’Alliance anticorrida présidée par la Nîmoise Claire Starozinski. « Je ne m’inscris pas dans ce genre de provocation. Il ne faut pas semer la haine […]. Je suis pour le respect des personnes humaines, de Christian Montcouquiol (Nimeño II). Les aficionados ne sont pas nos ennemis mais nos adversaires. Ce genre d’action n’a aucun intérêt car ça donne des armes aux aficionados. » »

Avec une telle appréciation, il n’est pas surprenant que beaucoup ce jour-là soient tombés de leur chaise, quel que soit leur camp.

Ceux qui ont droit au respect de Mme Starozinski, ce ne sont pas les abolitionnistes pacifistes qui ont risqué leur intégrité physique (« Je ne m’inscris pas dans ce genre de provocation », « Ce genre d’action n’a aucun intérêt »). Son respect, elle le proclame pour un torero déifié par les aficionados (« Je suis pour le respect des personnes humaines, de Christian Montcouquiol (Nimeño II) »).

« Je suis pour le respect des personnes humaines, de Christian Montcouquiol (Nimeño II). »{#TYPE_DOCUMENT}

« Je suis pour le respect des personnes humaines, de Christian Montcouquiol (Nimeño II). »

Ceux qui se sont ce jour-là rendus coupables de « semer la haine », ce sont certes les aficionados, Mme Starozinski en convient, mais aussi (surtout ?) les manifestants anticorridas qui avaient le tort, il est vrai, de ne pas se réclamer de l’AAC.
Le journaliste du Midi Libre ne s’y trompe pas puisqu’il titre son article « L’Alliance anticorrida ne veut pas semer la haine » (à la différence de ces haineux manifestants) et cela n’a appelé aucun droit de réponse de Mme Starozinski, pourtant prompte à réagir quand elle estime son honneur bafoué.

Déchaînement de haine insoutenable de la part des manifestants anticorrida{#TYPE_DOCUMENT}

Déchaînement de haine insoutenable de la part des manifestants anticorrida

Rappelons comment ces manifestants s’y sont pris pour « semer la haine » : en restant allongés sur le sol, silencieux et immobiles. Un déchaînement de haine, en effet, insoutenable.

Ils ne se sont relevés et alignés derrière un cordon formé par les policiers et les CRS qu’à la demande insistante de ces derniers qui voulaient les protéger quand les aficionados ont jailli des arènes avec l’intention évidente de tabasser les manifestants à trente contre un.

C’est ainsi que nous avons découvert dans la presse qu’aux yeux de Mme Starozinski, nous étions haineux, nous, là sur le sol. Je dis « nous » car j’y étais avec deux amies. Nous n’avions jamais entendu parler de l’existence du CRAC ou du CLAM à cette époque, nous ne connaissions que l’AAC, que nous soutenions. Et c’est à l’AAC que l’une de nous s’était adressée quelques jours auparavant pour savoir si une manifestation était prévue pendant la féria. Elle s’était faite vertement rembarrée, la porte-parole de l’AAC lui expliquant de façon très énervée qu’une manifestation, ça ne s’organisait pas comme ça et que non, rien n’était prévu. L’AAC aurait pourtant eu largement le temps, les dates de la féria de septembre étant connues depuis des mois, mais il faut croire qu’il y avait plus important à faire pour cette association anticorrida que de manifester contre la corrida un jour de corrida.

En cherchant sur Internet avec les mots-clés « corrida » et « manifestation » (pardonnez-moi, c’est très technique, c’est dire si ce n’est pas à la portée de la première présidente d’association venue), mon amie est tout de suite tombée sur l’appel du CRAC à venir manifester.

Si nous qui, à cette époque, ne connaissions quasiment personne dans le mouvement anticorrida, avons appris aussi facilement que cet évènement était prévu, comment Mme Starozinski peut-elle prétendre qu’elle n’était pas au courant ?

Dans son droit de réponse au CRAC, quinze mois après les faits, elle déclare en effet : « Le CRAC n’avait pas daigné convier l’Alliance anticorrida à cette manifestation ».

Voilà qui est assez renversant.

Le CRAC et le CLAM avaient convié publiquement tous ceux qui voulaient y participer, qu’ils soient membres du CRAC, du CLAM, d’une autre association ou d’aucune (il y avait d’ailleurs aussi des représentants de la SPA et de PETA). Le CRAC n’avait pas précisé, me semble-t-il, que la manifestation était ouverte à tous sauf aux adhérents de l’AAC. Le CRAC n’avait pas non plus daigné envoyer d’invitation nominative à chaque personne qu’il souhaitait voir sur place. Il ne s’agissait pas d’un happening festif dans un club privé pour VIP, mais d’une manifestation publique dûment déclarée et autorisée par la Préfecture, dont l’annonce a été faite sur les réseaux sociaux et les sites militants. Il était impossible de ne pas le savoir – la preuve, nous on l’a su en trois clics de souris sans être membres d’aucune association ou d’aucun réseau que ce soit.

Mme Starozinski doit être consciente que cet argument est un peu court puisqu’elle ajoute : « Fort surpris que l’AAC n’ait pas été informée de cette action dans sa propre base, les journalistes ont demandé l’intérêt d’organiser une manifestation au pied de la statue du torero suicidé. »

Fort surpris, les journalistes ? Ne serait-il pas plus exact de dire qu’ils n’y ont pas cru une seconde ? Ils ont dû trouver proprement incroyable qu’une personne aussi active, omniprésente et informée que Mme Starozinski ait été la seule à ne pas être au courant de ce que tout-le-monde savait dans le milieu anticorrida. Car, de fait, contrairement à ce qu’elle dit, l’AAC était parfaitement « informée de cette action dans sa propre base » puisque parmi nous se trouvaient plusieurs militantes de cette association, arborant en toute liberté des t-shirts estampillés « Alliance anticorrida ».

« Fort surpris que l'AAC n'ait pas été informée de cette action dans sa propre base »{#TYPE_DOCUMENT}

« Fort surpris que l’AAC n’ait pas été informée de cette action dans sa propre base »

En revanche, on peut être « fort surpris » que les journalistes lui aient vraiment dit ne pas avoir compris pourquoi nous avions manifesté justement là. La veille, ces mêmes journalistes avaient écrit des articles où ils mettaient en avant à quel point le choix de ce lieu avait eu un impact phénoménal au regard du peu de personnes ayant répondu à l’appel. Etaient-ils donc idiots pour poser une question pareille à Mme Starozinski ? Ou voulaient-ils juste vérifier si elle, elle avait compris, comme un professeur interroge un élève un peu dépassé par les évènements ? Car visiblement, quelque chose lui échappe : « L’endroit est désert et de l’autre côté des arènes […] Choisir ce lieu relevait donc d’une volonté de provocation. » J’avoue ma fascination devant cette analyse stratégique d’une profondeur remarquable.

  • L’endroit est désert : ben oui, c’est normal, voyez-vous, au même moment se tient une corrida, donc les aficionados, ils ne sont pas dehors sur l’esplanade à patienter en attendant qu’on manifeste, ils sont tous assis dans les arènes à se régaler de voir un taureau se faire mettre en pièces. Du coup, dehors, il n’y a personne à part nous.
  • De l’autre côté des arènes : là, je dois dire que je n’arrive pas à saisir ce que peut bien être « l’autre côté » d’une construction de forme arrondie. Les arènes ont un dedans et un dehors, mais elles n’ont pas de côtés. Cet endroit n’est pas plus « de l’autre côté des arènes » que n’importe quel autre se situant n’importe où autour des arènes. Mme Starozinski a derrière elle une longue carrière d’enseignante, mais certainement pas en géométrie.
  • Ce lieu est une provocation : si je comprends bien, elle aurait trouvé plus judicieux qu’on manifeste dans un endroit discret sans lien avec la corrida pour ne surtout pas attirer l’attention de qui que ce soit (un concept curieux dont elle a pu vérifier l’inefficacité quelques mois plus tard à Alès, voir plus bas).

La réalité, c’est que nous étions au meilleur endroit possible pour être vus : face à l’entrée principale des arènes, comme chacun a pu le vérifier quand un millier d’aficionados vociférants l’ont franchie en se ruant sur nous avec l’intention clairement exprimée de nous passer à tabac. Et la haine, elle n’était pas exprimée par nous qui étions allongés par terre, en silence et immobiles mais bien par ceux qui voulaient nous cogner dessus à trente contre un pour la seule raison que nous étions là, sur un espace public. Et ce lieu n’était ni plus ni moins une provocation qu’un autre puisque nous y étions avec l’autorisation de la Préfecture.

Les actions et les victoires revendiquées par l’Alliance anticorrida sur son site web officiel

Puisque nous avons parlé de mériter le respect de cette grande figure du combat anticorrida qu’est Mme Starozinski, passons maintenant en revue quelques actions et victoires revendiquées par l’AAC sur son site officiel pour mieux la connaître.

On y apprend qu’en 2012, l’AAC a remporté trois victoires majeures : la démolition des arènes de Collioure en février, la suppression de la chronique tauromachique que le journal Libération a tenue pendant un quart de siècle et la fin de Graines de toreros, un spectacle sordide dans lequel des adolescents massacrent des veaux à l’arme blanche. On applaudit sincèrement.

Mais quand on lit de plus près, on apprend que pour Collioure l’AAC n’y était pour rien puisqu’il s’est agi d’un simple choix budgétaire de la mairie, les corridas étant lourdement déficitaires dans cette commune comme dans d’autres ; pour Libération l’AAC n’y est pour rien non plus, la seule raison de l’arrêt de la chronique étant le désintérêt croissant du lectorat de ce quotidien ; et pour Graine de toreros, l’AAC n’y est encore pour rien puisqu’elle attribue (c’est tout à son honneur) cette nouvelle victoire à l’action qui s’est déroulée à Rodilhan quelques mois plus tôt. Je cite : « L’image donnée par les aficionados, dont la violence s’était exercée sur des militants désireux de faire annuler la finale de ces spectacles indignes, n’a certainement pas dû plaider en faveur d’une reconduction... »
Regrettons cependant que l’AAC ait omis de préciser qu’à Rodilhan, les 80 militants héroïques qui avaient mené l’action en restant non-violents jusqu’au bout étaient venus à l’appel du CRAC Europe, d’Animaux en Péril, de Droits des Animaux (DDA), pas de l’AAC. Un simple oubli, probablement.

La fin de Graines de toreros{#TYPE_DOCUMENT}

La fin de Graines de toreros

 

Voilà pour les victoires. Et les actions ? Même chose.

En mai 2012, le CRAC Europe organise une manifestation à Alès pour protester contre la venue de Rui Fernandez, un rejoneador qui, devant l’agonie de son cheval éventré, n’a eu pour seule réaction que de rire en le voyant courir les viscères trainant sur le sable, avant de changer de cheval pour continuer son œuvre de mort. L’AAC appelle également à une manifestation le même jour dans la même ville, mais attention, pas devant les arènes avec nous, non, ce serait trop visible. Là, il va s’agir d’une manifestation silencieuse dans un lieu secret.

Reconnaissons à Mme Starozinski sa cohérence : elle a poussé jusqu’au bout son raisonnement sur le lieu si mal choisi à ses yeux du happening devant Nimeño 2. Le résultat n’a dû surprendre qu’elle : alors que nous étions plusieurs centaines à tout faire pour décourager de façon non-violente les spectateurs venant aux arènes, elle s’est retrouvée quasiment seule, quelque part ailleurs où il n’y avait personne. Du coup, elle est revenue vers notre manifestation et s’est fait interviewer par un cameraman de télévision, en se positionnant pour avoir en décor derrière elle… qui donc ? Ses rares manifestants ? Non, nous, les autres, les centaines d’autres à l’entrée des arènes. Jean-Pierre Garrigues lui a alors donné la parole, comme à tous les autres représentants d’associations, cette manifestation n’étant pas la propriété du CRAC, mais celle de tous les participants qui étaient venus défendre leurs convictions et qui ont tenu sous une pluie battante jusqu’à l’annulation de la corrida prévue.
Comment Mme Starozinski parle-t-elle de sa participation à cet évènement sur le site de l’AAC ? Elle n’en parle pas. Ce dont elle parle, c’est de l’entrevue qu’elle a obtenue avec le maire d’Alès quelques jours plus tard. L’article sur son site explique que le maire est anticorrida mais que comme le CRAC lui a demandé de les supprimer dans sa ville, il les maintiendra encore trois ans. Pour une fois, le nom du CRAC figure explicitement et en bonne place. Le maire a confié à Mme Starozinski être « prêt à supprimer une corrida à cheval, mais en aucun cas dans l’esprit dans lequel cela se passe aujourd’hui » en faisant allusion, nous précise-t-elle aux « nombreux courriers de menaces et d’insultes envoyés par les membres du CRAC ». Ce courageux édile conclut par cette déclaration d’une bravoure rare : « Je ne cède ni à la menace verbale, ni aux pressions d’un groupe fanatisé. Je continuerai donc à faire donner des corridas à Alès pendant les trois prochaines années ». Et Mme Starozinski termine par ce simple mot : « Dommage ! », qui, rapproché du titre de l’article « Si près du but… » (admirez les trois points de suspension lourds de regret) exprime parfaitement le fond de sa pensée : si les corridas vont continuer à Alès, c’est bien sûr parce que le CRAC a demandé qu’il n’y en ait plus à un maire qui prétend ne plus en vouloir, mais refuse de céder à ce groupe fanatisé, qui veut pourtant la même chose que lui.

La cerise sur le gâteau, c’est la photo qui accompagne ce chef d’œuvre de communication. On y voit Mme Starozinski et Monsieur le Maire côte à côte, le regard déterminé. Normal qu’ils soient contents de poser ensemble, ils ont un ennemi en commun – non, pas la corrida, le CRAC, c’est quand même beaucoup plus important. Et c’est ainsi que sur le site d’une association anticorrida, on peut voir la présidente de cette association poser avec un organisateur de corrida.

Pour terminer, la plus belle des actions relatées sur le site de l’AAC, c’est celle qui entoure la QPC demandant l’annulation des corridas en France. Attention, ce n’est pas facile à suivre. Il est, en effet, impossible pour Mme Starozinski d’omettre de citer le nom du CRAC et celui de DDA, un nombre incalculable de journaux, de radios et de chaînes télé en ayant parlé. Alors comment en dire du mal quand tous les anticorridas du pays et même d’ailleurs en ont soutenu l’initiative et le déroulement jusqu’au bout ?

 

Attention, accrochez-vous.

  • (1) Le Conseil constitutionnel a pris « une décision prévisible », c’était perdu d’avance et l’AAC vous l’aurait dit si on lui avait posé la question. Si le CRAC et DDA ont mené un an de procédure complexe et coûteuse pour arriver jusqu’au Conseil, ce n’était pas parce qu’ils pensaient gagner, mais juste pour se faire mousser. Je cite l’AAC : « pour certains, qu’importe le flacon de la cause, pourvu qu’ils aient l’ivresse médiatique ! »
  • (2) Heureusement, l’AAC poursuit désormais le combat en ayant « obtenu des assurances du Gouvernement actuel ».
  • (3) Bon, tout bien réfléchi, la QPC, c’était une bonne idée et d’ailleurs l’AAC y avait pensé avant tout le monde : « En juillet 2011, le tribunal administratif de Paris enregistre, au nom de l’Alliance Anticorrida, la première Question prioritaire de constitutionnalité. » Or, ce n’est qu’en octobre 2011 que le CRAC et DDA ont enregistré leur demande au Tribunal administratif de Paris.

Je vous avais prévenu que ce serait difficile à suivre : la QPC est une excellente idée quand c’est l’AAC qui l’a, mais c’en est une mauvaise qui n’a aucune chance de réussir et qui ne sert qu’à frimer dans les médias quand c’est le CRAC et DDA qui s’en emparent.
Au fait, elle est devenue quoi, la demande de QPC de l’AAC ? Hé bien, comment dire… « Elle n’est pas transmise au Conseil constitutionnel en raison d’un vice de forme ». Et ce ratage lamentable s’est produit dès le début de la procédure, en plus. Si ça ce n’est pas une action menée de main de maître...

Se poser la question…

Voilà, vous avez désormais les éléments les plus significatifs sur les analyses, les actions et les victoires de l’AAC tels qu’elles ont été rapportées dans ses déclarations publiques et sur son site officiel. À chacun désormais de se faire une opinion et de décider si les accusations du CRAC vis-à-vis de l’AAC sont « aussi nauséabondes qu’infondées », comme le pense Mme Starozinski.
Je lui laisse le dernier mot : « Se poser la question c’est déjà y répondre un peu... »

 

Photos : Anna Galore, sauf celle de Rodilhan fournie par le CRAC Europe

Source:  Crac Europe pour la protection de l'enfance avec le lien TOUS A ALES 11 & 12 MAI :

http://www.anticorrida.com/Alliance-anticorrida-les-faits-rien-que-les-faits.html#.UTEsI1kOrPU.facebook

 

Patrimoine corrida Non à la honte française! C'est un collectif de 200 associations de toute bonne volonté réunies autour du CRAC Europe, dont des pyschiatres, vétérinaires et prêtres. Signez les pétitions du collectif et découvrez ces structures amies inconditionnelles des taureaux ici :

http://www.patrimoine-corrida.fr/

BIen amicalement,

Cerizette

Le 2 mars 2013

 

Partager cet article

Published by Cerizette - dans ANTI CORRIDA
commenter cet article

Cerizette Vous Souhaite Bienvenue Sur Animalus

  • : Animalus
  • Animalus
  • : Antispéciste pas de racisme envers les bêtes! Fraternel et solidaire pour agir ensemble contre le tort fait aux animaux, aux plus faibles et à la planète. Rousse comme un pain d'épices, c'est Ginger, la mascotte sur le Pont de l'Arc-enCiel depuis le 2 janvier 2012, noir sur le profil, c'est Angel, il ne broie plus que du bonheur...
  • Contact

Profil Blogueur

  • Cerizette
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.
  • Après avoir été le "coup de pouce" d'ACTUANIMAUX et publié sur UNANIMUS pour les chiens de chasse martyrs espagnols de GEE Galgos Ethique Europe, voici mon blog créé en décembre 2011. Indépendant de toute préférence, religion, pression.

FACEBOOK la chance des animaux

Partager sur Facebook "J'aime" et autres c'est une chance de plus pour les animaux. Pensez-y! 

Mot Cle Pour Retrouver Un Article

NET ETHIQUE UN DEVOIR

Etes-vous égocentrique, malhonnête, paresseux ou les trois?

N'en doutez pas si vous copiez-collez SANS citer le nom, le lien et actif de vos sources, ou crédit photos ET sans effort personnel pour dire d'où viennent "vos" informations. NON fiables dans ce cas! Respecter la propriété intellectuelle c'est sincère: l'inverse c'est s'attirer des lecteurs en publiant sur la sueur des autres, comme on exploite les animaux... Merci de ne pas être comme ça!

 

Archives